45.000 emplois aidés supplémentaires votés par l'Assemblée

 |   |  273  mots
Le coût de la création de 45.000 emplois aidés s'élève à 480 millions d'euros en autorisations d'engagement et à 175 millions d'euros en crédits.
Le coût de la création de 45.000 emplois aidés s'élève à 480 millions d'euros en autorisations d'engagement et à 175 millions d'euros en crédits. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Assemblée nationale a adopté lundi soir la création de 30.000 contrats d'accompagnement vers l'emploi de plus et 15.000 emplois d'avenir supplémentaires dans le projet de budget 2015. L'Hémicycle s'est également prononcé en faveur d'un renforcement des aides à l'apprentissage.

Au lieu des 50.000 emplois aidés supplémentaires votés en commission et annoncés depuis plusieurs semaines par le groupe socialiste, ce sera  45.000 finalement. L'Assemblée nationale a adopté lundi 3 novembre au soir la création de 30.000 contrats d'accompagnement vers l'emploi (non marchand) de plus et 15.000 emplois d'avenir supplémentaires dans le projet de budget 2015. En outre, 5.000 services civiques ont été rajoutés, via un amendement PS défendu par Bruno Le Roux.

Le coût de cette mesure s'élève à 480 millions d'euros en autorisations d'engagement (limite supérieure des dépenses pouvant être engagées) et 175 millions d'euros en crédits de paiement (limite supérieure des dépenses pouvant être ordonnancées ou payées pendant l'année), dont 15 millions d'euros pour accroître les moyens des missions locales en vue de l'accompagnement et du suivi des emplois d'avenir.

Aides à l'apprentissage accrues

L'Assemblée nationale s'est également prononcée, lundi soir, en faveur du financement de la nouvelle aide aux employeurs d'apprentis promise en septembre par François Hollande. Cela permettra de financer la nouvelle prime de 1.000 euros pour l'accueil depuis la rentrée de tout nouvel apprenti dans les entreprises de moins de 250 salariés.

     | Lire aussi La prime d'apprentissage portée à 2.000 euros pour les TPE

Le coût est évalué à 60 millions d'euros pour la première année. "Afin de respecter les engagements du gouvernement concernant la maîtrise des dépenses de l'État, cette révision à la hausse des dépenses de la mission sera compensée à due concurrence dans la suite de l'examen du projet de loi de finances", précise l'amendement du gouvernement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2014 à 19:22 :
C'est quoi ces emplois bidons!
Réponse de le 05/11/2014 à 9:50 :
Une façon détournée de jouer avec les chiffres d chômage. Un travail de 2 jours c'est une personne qui a retrouvé du travail dont on parle puis deux jours apès c'est de nouveau un chômeur qu'on tait!!!
a écrit le 04/11/2014 à 12:57 :
C'est dommage que ces emplois ne soit pas de longue durée...
Réponse de le 04/11/2014 à 17:07 :
Ce sont des contrats SANS avenir
Réponse de le 05/11/2014 à 9:48 :
Oui ils sont juste garantie jusqu'à juin 2017.
a écrit le 04/11/2014 à 11:34 :
On 'aide' les chomeurs d'aujourd'hui en créant des postes de fonctionnaires mais ça ne fait que créer les chomeurs de demain. Et ça fait 30 ans que ça dure.
Réponse de le 04/11/2014 à 12:58 :
Vous devriez vous renseigner avant d'écrire! Les fonctionnaires seraient heureux si ce que vous écriviez n'était qu'à moitié vrai!
a écrit le 04/11/2014 à 11:32 :
Le socialisme est vraiment une maladie incurable, dont les symptômes consternants réapparaissent chaque semaine comme des boutons d'acné : il n'y a rien à faire, ces gens là veulent dépenser de l'argent qu'ils n'ont pas en créant des montagnes de dettes et en nous écrasant d'impôts. Qui va nous débarrasser de cette engeance une bonne fois pour toute ????
Réponse de le 04/11/2014 à 13:00 :
C'est vrai que le quinquennat de Sarkozy et les 12 ans de Chirac était le paradis... Réfléchissez aux conséquences de votre prochain choix de parti pour 2017!
a écrit le 04/11/2014 à 11:29 :
bonjour les emplois aidés sont a la charge du contribuables et passent souvent les gens
qui devraient etre embauches
a écrit le 04/11/2014 à 11:18 :
Des milliards d'euros pour créer des emplois qui n'auraient jamais existés sans ??? Je préfère Légaliser le chômage ;)
a écrit le 04/11/2014 à 11:17 :
Il faut arrêter avec les "emplois d'avenir". Quelle honte, ces petits boulots !
a écrit le 04/11/2014 à 10:54 :
Les emplois aidés c'est comme mettre un pansement pour combler un abîme !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :