Revenus des médecins libéraux : les femmes gagnent nettement moins que les hommes

Dans son édition 2015 consacrée aux revenus des médecins libéraux, l'Insee indique que le constat s'applique "quelle que soit la spécialité". Cet écart serait dû à "un volume d'activité inférieur de 25 % à celui de leurs homologues masculins". Mais pas seulement.

2 mn

Dans l'ensemble, les 110.000 médecins libéraux recensés par l'Insee en 2011 avaient une rémunération moyenne de 106.140 euros sur l'année.
Dans l'ensemble, les 110.000 médecins libéraux recensés par l'Insee en 2011 avaient une rémunération moyenne de 106.140 euros sur l'année. (Crédits : © Reuters Photographer / Reuter)

Chez les médecins libéraux, aussi, les femmes gagnent moins. De plus en plus nombreuses, notamment chez les généralistes, elles perçoivent des revenus inférieurs "de l'ordre d'un tiers" à ceux des hommes, selon une étude de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) rendue publique mercredi 11 février.

"Volume d'activité inférieur de 25%"

Le constat s'applique "quelle que soit la spécialité", détaille l'Insee, qui explique notamment l'écart par "un volume d'activité [nombre d'actes médicaux...] inférieur de 25 % à celui de leurs homologues masculins". Précision importante, "ces données ne renseignent pas sur le temps de travail du médecin, qui peut être très variable notamment entre hommes et femmes".

L'organisme ajoute :

"La féminisation de la profession joue aussi beaucoup : les femmes représentent 53 % des omnipraticiens installés depuis cinq ans ou moins, contre seulement 29 % toutes anciennetés confondues."

Il faut du temps pour constituer une patientèle

De fait, chez les jeunes, le revenu moyen des généralistes est en effet inférieur de 15% à celui de l'ensemble des généralistes, notamment en raison de la féminisation de la profession mais aussi du manque d'ancienneté, la constitution d'une patientèle réclamant du temps (le pic est atteint au bout de quatorze ans pour les spécialistes et 19 pour les généralistes).

Exception: les jeunes spécialistes, qui gagnent plus que leurs aînés

A l'inverse, le revenu des jeunes spécialistes est supérieur de 6% à celui de l'ensemble de leurs confrères, d'une part parce qu'ils privilégient le secteur 2, et d'autre part parce qu'ils exercent plus souvent des spécialités techniques plus lucratives (anesthésie, chirurgie).

Les jeunes ophtalmologues, qui pratiquent beaucoup l'opération de la cataracte en ambulatoire, gagnent ainsi 20% de plus que l'ensemble de leurs confrères.

106.140 euros de rémunération moyenne par an

Dans l'ensemble, les 110.000 médecins libéraux recensés par l'Insee en 2011 avaient une rémunération moyenne de 106.140 euros sur l'année avec, là encore, des disparités selon les spécialités.

Avec 82.000 euros en moyenne, les généralistes (52%, les 52.000 autres médecins étant des spécialistes) disposent du revenu le plus faible, par opposition aux radiologues, dont le revenu moyen culmine à 190.000 euros. De manière générale, les revenus des médecins ont progressé de 1,1% par an en euros constants entre 2005 et 2011.

- - -

> Lire aussi, sur le site de l'Insee: Les revenus d'activité des médecins libéraux récemment installés: évolutions récentes et contrastes avec leurs aînés

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 31
à écrit le 17/02/2015 à 18:09
Signaler
Elles sont idiotes ou quoi ? Il suffit de devenit transsexuelle.

à écrit le 14/02/2015 à 8:47
Signaler
le prix de la consultation étant le même pour les femmes que pour les hommes , si les femmes gagnent moins c'est qu'elles travaillent moins

le 18/04/2015 à 18:31
Signaler
ou qu'elles travaillent différement, consultations plus longues, plus complètes, davantage d'actes gratuits, ou de participation à des missions de service public,...

le 21/05/2020 à 21:08
Signaler
Donc on est au moins d'accord sur le fait que si elles sont moins payées, c'est par choix.

à écrit le 13/02/2015 à 19:28
Signaler
On parle égalité des revenus, on constate que l’Etat ne fait rien… il n’applique pas la politique sociale. C'est l'incurie administrative.

à écrit le 12/02/2015 à 6:36
Signaler
L'égalité salariale devrait bien évidement être la règle. De plus leur grève est complètement légitime. Il n'y a que ceux qui ne se battent pas qui n'obtiennent rien. "Ceux qui vivent ce sont ceux qui luttent" Victor HUGO

le 12/02/2015 à 11:07
Signaler
Ils l'ont. Qu'en vous payez votre médecin, c'est pas moins cher si c'est une femme?

à écrit le 11/02/2015 à 21:45
Signaler
moi je dis, la place des femmes est à la maison, à faire la popote et s'occuper des enfants... ;) ;) ;)

le 11/02/2015 à 22:48
Signaler
C'est dépassé, le micro-ondes a été inventé, les livraisons à domicile, voir le drive, les babysitteurs aussi !! :-)

le 12/02/2015 à 11:08
Signaler
Dites pas de bêtises, je suis un homme et préférais garder ms enfants pendant que madame m’entretient en allant bosser...

à écrit le 11/02/2015 à 17:02
Signaler
Leur priorité n'est pas la thune, mais la vie : avoir la possibilité d'aménager son temps de travail tout en gagnant plus qu'honorablement sa vie, et ainsi privilégier son épanouissement et celui de sa famille, y'a pas à dire, elles ont tout compris ...

le 12/02/2015 à 11:09
Signaler
Un médecin a rarement des difficulté d'argent contrairement à un ouvrier...

le 21/07/2017 à 12:58
Signaler
""Un médecin a rarement des difficulté d'argent contrairement à un ouvrier..."" Il bosse trop pour dépense sont argent.

à écrit le 11/02/2015 à 16:52
Signaler
Les sommes citées dans cet article sont du revenu net annuel (comparable à un salaire net). Source : l'article de l'INSEE cité plus haut.

à écrit le 11/02/2015 à 16:51
Signaler
la plupart des médecins votent pour le FN.

le 11/02/2015 à 18:07
Signaler
Heu... Et ça vient d'où cette affirmation à 2 balles ? Sûrement aussi vrai que "tous les taxis sont communistes" ou "chaque plombier est marxiste"... Tu dois certainement être pour la réconciliation nationale !

le 21/07/2017 à 12:59
Signaler
Les statistiques montrent que le taux de vote FN dans la catégorie médicale est l'une des plus basse. Au contraire, les médecins votent très peu FN

à écrit le 11/02/2015 à 16:12
Signaler
Les femmes, comme les hommes, gagnent une rémunération fonction de leur travail dans les professions libérales. La manière avec laquelle sont présentées les choses ("Chez les médecins libéraux, aussi, les femmes gagnent moins") pourrait laisser croir...

à écrit le 11/02/2015 à 16:02
Signaler
La féminisation de la profession est une catastrophe. Dans leur vaste majorité, les horaires pratiqués par les médecins femmes sont juste honteux. Elles ne travaillent pas le samedi, elles ne travaillent pas avant 9h, ni après 18h, et elles refusent ...

le 11/02/2015 à 16:52
Signaler
@Gragol : la médecine est une profession LIBERALE: ce qui signifie que le medecin choisit comment il veut travailler et combien d'heure par semaine. il est son propre patron. si 15h de travail par semaine lui suffisent pour vivre, ce n'est pas à vous...

le 11/02/2015 à 17:16
Signaler
Je suis médecin généraliste depuis 12 ans . Je commence à 8h30, finis en théorie à 19h30 mais ne sors que vers 20 h 20 h30 avec les papiers à remplir , les patients à rappeler... Je passe le temps qu'il faut pour chaque patient parfois 45 minutes c...

le 12/02/2015 à 11:13
Signaler
Oui et ce genre d'article ne met pas en valeur les femmes dans toutes les professions, cet article est une honte.

à écrit le 11/02/2015 à 15:39
Signaler
attention, il parle de brut sans compter tout ce qui est reversé a l'état sur ce chiffre....

à écrit le 11/02/2015 à 15:26
Signaler
Les femmes Médecin gagnent moins, peut-être, mais souvent elles ne travaillent ni les mercredi, ni les vacances scolaire, ce qui est légitime, elles ont malgré tout plus de facilité financière pour s'occuper des enfants. Pour ma part, 110000 €- 25% p...

le 11/02/2015 à 16:15
Signaler
La pénurie de medecins(en med générale) est une blague qui provient essentiellement de 2 phénomènes: Le recours abusif: pour la moindre fièvre, rhino, gastro., courbature, gueule de bois, absence scolaire, etc... L'intransigeance des malades qui ...

à écrit le 11/02/2015 à 15:10
Signaler
De quoi parle t on : rémunération brute ou nette ?

à écrit le 11/02/2015 à 14:26
Signaler
quand on commence à consulter à 9h et qu'on arrête à 16, c'est normal, pas de mystère ni de misogynie là dessous.

à écrit le 11/02/2015 à 14:13
Signaler
les différence d'activité le justifient. Il fuat aussi sans doute prendre en compte le fait que les hommes à forte activité et forte clientèle appliquent des honoraires déconventionnés plus fréquemment. mais il n'y a en aucune façon de rupture d'égal...

à écrit le 11/02/2015 à 14:04
Signaler
normal , elles n'offrent pas la méme disponibilité. Les femmes privilégient plus leur vie de famille.

le 11/02/2015 à 17:34
Signaler
A tous les petits rigolos qui considèrent les femmes comme des feignasses qui travaillent moins que leurs collègues masculins: peut être faudrait-il se demander pourquoi, et si ça ne serait pas par hasard parce que lesdits collègues masculins, eux, s...

le 11/02/2015 à 20:13
Signaler
@pfiou: si en plus elles ne savent pas gérer leur vie de famille... Car si elles n'en sont pas contentes, elles peuvent très bien divorcer...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.