2009 "pire que 2008", selon Dominique Strauss-Kahn

 |   |  119  mots
Le directeur général du FMI, en visite au Costa Rica, a déclaré s'attendre à une année 2009 encore plus difficile que 2008 sur le plan économique. Il a appelé les pays "aux situations plus solides" à "soutenir la demande mondiale".

"2008 fut une année difficile pour l'économie mondiale, mais en aucun cas nous ne pouvons espérer que 2009 soit meilleure", a déclaré Dominique Strauss-Kahn, le patron du Fonds monétaire international (FMI), lors d'un voyage au Costa Rica.

Le Français s'est montré peu optimiste, parlant de crise financière "mondialisée" à laquelle "aucun pays n'échappera". Il estime que les effets de cette crise seront même pires en 2009 que cette année. Le FMI prévoit ainsi une croissance négative l'an prochain.

Il a appelé les "pays aux situations présumément plus solides" et ceux qui ont un niveau d'endettement "clairement supportable", à se placer en "première ligne pour soutenir la demande mondiale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
2008 pire que 2009 ? Sûrement pas pour ce brillant économiste qu'est M.STRAUSS -KHAN !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour à toutes et à tous.
Espérons que Mr STRAUSS-KAHN se trompe sur ses prévisons car deux jours après le soixantième anniversaire des DROITS DE L'HOMME et aujourd'hui au vingt-cinquième anniversaire de MATHILDE nous avons plutot envie de profiter des ces sublimes anniversaires et non etre envahie de craintes concernant cette crise.
Merci au 113 pour ces moments de joie partagés ensemble et JOYEUX ANNIVERSAIRE MATHILDE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je souhaite qu'il n'ait que plus de peur que de mal.La situation économique et financière du moment est d'autant plus préoccupante que la hantise de la crise financière semble faire oublier aux experts qu'il existe des palliatifs,des techniques appropriées permetant non seulement de surmonter le phénomène et aussi et surtout à impulser la croissance.L'investissement productif ,une meilleure redistribution des richesses mondiales constituent des pistes à explorer en pareilles circonstances!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le problème majeur !
lorsque l'on voit que les prix chutent (immobilier , bourse ect...) on attend encore pour acheter demain moins cher !!!
là est le HIC....et la spirale infernale s'enclanche
les voitures doivent être vendues à prix coutant , pour diminuer les stock
c'est à dire moins 30% et ne pas mégotter sur la baisse
idem sur l'immobilier...moins30
et vous verrez que le tout redémarrera !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Propos alarmistes qui suivent les optimismes d'il y a quelques mois et inquiètent inutilement le public. Ils créent les dangers qu'ils annoncent.En anglais: " self fulfilling prophecy" ( Prédiction qui provoque sa réalisation)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"Le FMI prévoit ainsi une croissance négative l'an prochain." En langue qui n'est pas de bois cela s'appelle décroissance, ou récession ou dépression, dans l'ordre de gravité. Quel sera le mot juste ?
Au risque de décevoir Centreize et Tounkara, ceux qui osent voir les choses en face et appeler un chat "un chat" commencent a parler de dépression. Cela ne sert a rien de faire l'autruche.
il vaut mieux imaginer le pire et agir en optimiste. Qui disait cela ? Un grand sage et homme d'action, je crois,
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je pense qu'on sous estime la crise et les effets qu'elle aura; pour bon nombre de pays developpes la crise va redistribuer les cartes en matiere industrielle le trans fert vers les pays emergents va etre accelere et des pans entiers de l'industrie vont changer de main, en particulier l'industrie automobile parait condamnee et devra se contenter de bureaux d'etude en attendant que les pays ou sera concentree la production aient les moyens de former des ingenieurs et des chercheurs;
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que les financiers se cassent la figure ! Que le travail soit enfin récompensé ! Que les paysans gagnent correctement leur vie !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonne déclaration mais un lieu commun. Quand M. Strauss-Kahn a été nommé au FMI on a laissé entendre qu'on allait voir ce qu'on allait voir. A part une imprudence dans sa vie personnelle on n'a pas vu grand chose. Le FMI qui devait être une plateforme pour un nouvel ordre financier mondial est bien discret et celui qu'on présente comme un futur candidat à la Présidence de la République parait manquer singulièrment d'idées et de tonus!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A quoi peut bien rimer un tel propos, de la part d'un homme généralement avisé. De quoi parle-t-on ? Une première partie de 2008 fut plutôt bonne pour nombre d'économies - pas pour toutes malheureusement -, la seconde, généralement mauvaise. Pas difficile de prévoir que 2009 ne pourra être que pire ! Mais c'est d'action que le monde a besoin, pas de pronostics. S'il vous plait, remettez le FMI en ordre marche, ce serait déjà pas si mal.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Avec des charlots comme ce monsieur , ,a France est certaine de disparaitre du cartel politique mondial
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis très surpris que seulement maintenant nous nous apercevions que la récession est là...pourtant ceux qui aiment naviguer sur internet savaient depuis fin 2006 début 2007 ce qui allait se passer. A titre d'exemple regardez le blog tropicalbear et vous comprendrez tous ce qui était prévu, ce qui se passe et ce qui se passera.. pas très réjouissant la suite du programme. La déflation est bien là, une fin de cycle s'achève et surtout il faut rester en cash pour saisir les opportunités qui s'offriront à nous. Bon week end quand même.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le capitalisme a besoin de détruire après avoir construit, afin de repartir à zéro; Ainsi après une guerre il y a une reconstruction, puis une crise qui finit dans une nouvelle guerre! Il en va ainsi depuis des siècles!

La seule solution: que les 80% de gens qui ne sont pas riches... s'interdisent de procréer!

On serait alors 800 000 d'âmes sur terre, comme c'était le cas avant l'arrivée de l'industrialisation (1750) et donc avant l'arrivée des progrès médicaux, car alors la sélection se faisait avec la forte mortalité infantile, donc il y avait auto-régulation de la population mondiale!

Finis alors les problèmes de pénurie de matières premières, de terrains agricoles, de poissons dans les mers, de pollution!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
réponse à Tounkara: le capatalisme fonctionne selon une logique pyramidale! tout comme une pyramide (un tas de sable conique) fait par un enfant sur une plage avec ses menottes! Pour monter plsu haut son tas de sable, il faut qu'il ya it davantge de grains d esable à la base de son cone. ******** Il faut que les riches français soient plus riches encore, afin de gagner les batailles boursières contre les riches indiens (si BOUYGUES avait été plsu riche, il aurait pu ravir à M. MITTAL la proie ARCELOR)... ou les actioanire anglosaxons (40% des entreprises du CAC 40 appartiennent aux actionnaires américains (car -avec la retraite par répartition- les français n'investissent pas en Bourse et laissent la place aux américains qui -eux- financent leurs retraites avec la Bourse)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Suite à la chute du Communisme, Reagan et Thatcher ont détruit tous les instruments mis en place après la crise de 29 pour réguler la macro-économie. Tout reste à faire, en pariculier imposer un "new deal" ou nouvelle donne pour que les salariés soient mieux rétribués au dépens des actionnaires qui ont trop profité des spéculations de toutes sortes.Les licenciements en masse, sous prétexte de crise financière, confirment que les tenants du capital ne sont pas prèts à lâcher le morceau. Raison de plus pour ne pas tomber dans la sinistrose . Mais il ne faut pas se tromper d'adversaire!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Sûr que pour SDSK son pouvoir d'achat pour l'année 2009 sera bien rémunéré et peu fiscalisé
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le FMI qui s'évertue à endetter les pays et à les pousser- notamment les pays pauvres- à privatiser leurs services publics au plus grand bénéfice des multinationales qui engraissent à coup de retraites et de parachutes dorés leurs cadres dirigeants devra revoir totalement sa politique et fr marche arrière en favorisant la restauration des services publics pour éviter que la pauvreté s'accroise partout dans le monde; c'est aussi valable pour les pays riches dont les classes moyennes se paupérisent de+en +. Vive l'ETAT
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
acheter les produits qui sont fabriqués hors de france (voitures fabriquées à l'est,textile chinois ETC qui fait travailler qui sur le sol francais DEMAIN PLUS PERSONNES PAUVRE FRANCE DES VRAIS FRANCAIS?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :