Les Américains ne retourneront pas sur la lune

 |   |  220  mots
Barack Obama va présenter ce lundi un projet de budget de 3.800 milliards de dollars. Le programme Constellation, qui devait permettre à la Nasa de renvoyer des astronautes sur la Lune, devrait être abandonné.

Neil Armstrong, Buzz Aldrin (photo) et les dix autres astronautes de la Nasa à avoir posé le pied sur la lune devront encore attendre pour avoir des successeurs. Selon plusieurs sources, notamment reprises ce samedi par le New York Times, Barack Obama s'apprête en effet à mettre un terme au programme Constellation. Lancé par George W. Bush en 2005, celui-ci avait pour objectif un retour des Américains sur le sol lunaire à l'horizon 2022.

Cette décision fait partie d'une série d'économies que le président américain attend mettre en place afin de contenir le déficit public américain. L'exercice budgétaire 2008-2009 s'est terminé sur un déficit record de 1.400 milliards de dollars. Et la dette publique dépasse désormais les 12.000 milliards de dollars, selon le dernier chiffre officiel rendu public par le département du Trésor américain. Cela représente près de 90% du Produit intérieur brut (PIB) américain.

Barack Obama doit présenter ce lundi son projet de budget pour l'exercice fiscal 2011. Son montant devrait atteindre 3.800 milliards de dollars, poursuit le New Times. Un responsable de l'administration avait déjà annoncé le gel des dépenses budgétaires "non essentielles et non relatives à la sécurité" pendant trois ans. La Maison Blanche table sur des économies de 250 milliards de dollars d'ici 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2010 à 17:54 :
Le budget de la NASA 18 milliards de dollars
Le budget de l'armée 400 milliards de dollars
a écrit le 31/01/2010 à 14:05 :
Entre la sécurité sociale, la guerre et le programme NASA.
L'Amérique choisit la guerre, c'est sans doute plus intéressant.
Ceux qui prenaient Obama pour le messie déchantent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :