Dette grecque : la Commission européenne enquêtera sur la spéculation

 |   |  245  mots
A la demande de Michel Barnier, le commissaire européen au Marché intérieur, Bruxelles veut faire toute la lumière sur des transactions de CDS (Credit Default Swaps) liées à la Grèce et à d'autres pays.

La Commission européenne va ouvrir une enquête interne sur des transactions sur des produits financiers (Credit Default Swaps, assurance contre le défaut d'un débiteur) liées à la Grèce et à d'autres pays, rapporte ce mercredi le Financial Times (FT). Le quotidien britannique cite principalement Michel Barnier, le commissaire européen au Marché intérieur. Ce dernier a déclaré : "Je veux savoir qui a fait quoi (...) Je veux comprendre",  qui a notamment la responsabilité des services financiers dans l'Union européenne.

Cette annonce fait suite aux déclarations de la France et de l'Allemagne qui ont appelé à plus de sévérité à l'égard de ceux qu'elles considèrent comme des spéculateurs. Ces derniers auraient amplifié les problèmes de la Grèce à travers des ventes à découvert de CDS liés à la dette souveraine grecque.

Cependant, le président de la Financial Services Authority britannique (FSA), l'instance britannique de régulation financière, a déclaré mardi qu'infléchir les ventes à découvert sur ces titres ne suffirait pas à résoudre le problème de la volatilité.

Adair Turner, a notamment déclaré  "je crois que le montant total des positions à découvert sur les CDS liés au problème de la dette grecque représente seulement 3% à 4% de l'encours de la dette souveraine grecque. Le principal moteur (de la volatilité) est le niveau de confiance des investisseurs et les opérations réalisées par les investisseurs longs".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :