Bruxelles a un faible pour l'europhile Nick Clegg

 |   |  276  mots
Qui de l'eurosceptique David Cameron, de l'euroréaliste Gordon Brown ou de l'europhile Nick Clegg doit devenir le prochain locataire du 10 Downing Street ? Vue de Bruxelles, la réponse est dans la question.

David Cameron inquiète. Il a promis de "rapatrier" à Londres certains pouvoirs concédés à Bruxelles, comme les questions sociales. Il y a un an déjà, il s'est isolé dans l'hémicycle du parlement européen, en retirant ses troupes conservatrices du Parti populaire européen pour former un petit groupe eurosceptique avec des Polonais et des Tchèques. Les milieux européens s'attendent cependant à ce que les tories mettent de l'eau dans leur vin en cas de victoire : "quand on est dans l'opposition, le langage est direct. Mais une fois au pouvoir, on a généralement un discours plus responsable", assure un diplomate.

Gordon Brown rassure sans exalter. Les Européens se souviennent qu'il était arrivé en retard à Lisbonne pour ne pas apparaître sur la photo de famille lors de la signature du Traité. Le travailliste s'est européanisé au fil des jours, sans aller jusqu'à réhabiliter la Grande-Bretagne dans l'Union.

En revanche, l'outsider Nick Clegg enthousiasme. Ex-eurodéputé, l'homme est polyglotte. Sa mère néerlandaise et son épouse espagnole ont fait de lui un véritable europhile. Le leader des "Lib-Dem" va jusqu'à envisager l'abandon du sterling pour l'euro. Si les sondeurs lui donnent peu de chances de remporter le scrutin, Nick Clegg pourrait cependant en être l'arbitre et offrir son soutien au plus offrant. Une bonne nouvelle pour Bruxelles. "Les libéraux limiteront l'euroscepticisme des Tories comme du Labour", prédit Piotr Kaczynski, du Centre d'études politiques européennes. Selon John Wiles, du "think tank" EPC, la meilleure option pour les milieux européens serait "une alliance Brown-Clegg", avec Nick Clegg comme ministre des Affaires étrangères.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :