Sarkozy : "Aucun désaccord entre la France et l'Allemagne"

 |   |  300  mots
Paris et Berlin s'accordent "sur le principe de nouvelles sanctions" contre les pays de la zone euro dont les déficits sont trop importants.

Deux jours après la décision de l'Allemagne de déclarer seule la guerre à la spéculation, Nicolas Sarkozy a nié ce jeudi l'existence de désaccords franco-allemands sur la réponse à la crise de la zone euro. "Sur mes relations avec Mme Merkel, nous faisons tout pour qu'elles soient dans l'harmonie, qu'elles s'additionnent, qu'elles se complètent et qu'elles montrent une volonté commune. Nous n'avons pas de désaccords ensemble", a-t-il expliqué.

"J'ai dit à Angela Merkel, mais elle en est parfaitement convaincue, qu'il ne peut pas y avoir de désaccords entre l'Allemagne et la France sur des sujets de cette importance", a poursuivi le président de la République en marge de son diner avec le nouveau Premier ministre britannique David Cameron. "Avec Mme Merkel on travaille, c'est quasiment quotidien, c'est ça dont l'Europe a besoin". Paris et Berlin sont d'ailleurs "d'accord sur le principe de nouvelles sanctions" contre les pays de la zone euro dont les déficits sont trop importants.

Mardi, l'Allemagne avait décidé d'interdire les ventes à découvert à nu sur les dix plus importantes institutions financières du pays et sur les emprunts d'Etat de la zone euro et les CDS (credit default swaps) adossés à ces obligations,. La vente à découvert consiste à emprunter des titres et à la revendre dans l'espoir de les racheter à terme moins cher. Cela revient donc à prendre un pari sur la baisse de ces titres. La vente dite "à nu" consiste pour sa part à vendre des titres que l'on n'a même pas empruntés.

Cette mesure a suscité de nombreuses réactions et donné l'image aux marchés que les pays membres de la zone euro agissaient de manière désunie pour lutter contre la grave crise qui affecte les dettes des Etats et la monnaie unique.


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/05/2010 à 9:41 :
Sarko a un bon conseiller en communication !!! c'est ce qu'il réussit le mieux , mais pour afficher clairement ses priorités et objectifs et après des résultats on attend toujours ! quel avenir pour la France ? les déficits ont tout de même doublé depuis son arrivée? LA CROISSANCE J IRAI LA CHERCHER : C ETAIT UNE DE SES PROMESSES EN 2007 posez donc lui la question ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :