Un petit coup de mou dans la croissance chinoise qui inquiète

 |   |  183  mots
L'indice des directeurs d'achat (PMI) de la fédération chinoise des achats et de la logistique est passé de 55,7 à 53,9 d'avril à mai. L'indice HSBC a connu un recul plus marqué, de 55,2 à 52,7 points.

La forte reprise de la croissance chinoise va-t-elle continuer à tirer en partie l'économie mondiale ? Cet espoir des grandes entreprises occidentales rencontre un petit doute ce mardi.

L'indice des directeurs d'achat (PMI) révélé ce matin par la fédération chinoise des achats et de la logistique connaît en effet un petit coup de mou en mai, passant sur un mois de 55,7 à 53,9. Il est toutefois proche des attentes (54) et reste au-dessus de la berre des 50 qui sépare la croissance de la contraction d'activité.

L'indice HSBC a connu un recul plus marqué, de 55,2 à 52,7 points pour la Chine en mai, tombant à son plus bas niveau depuis onze mois.

Cela suscite des interrogations ce mardi en Asie, notamment sur les marchés.D'autant que la veille, le premier ministre chinois Wen Jiabao a évoqué le risque de voir le monde replonger dans la récession. En outre, la Chine connaît actuellement des tensions sociales fortes, sur la question des salaires et des conditions de travail notamment, en particulier dans les entreprises travaillant pour des firmes étrangères comme Honda ou Apple.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/06/2010 à 19:15 :
Pour la première fois dans l'histoire les pays développés avec les USA en tête se font guidé par une économie étrangère, et pour la première fois ils ont un déficit énorme. Pourquoi, Parce que tout ce qu'on nous rencontent sur la démocratie et l'absence de corruption dans nos pays développés se sont revelés faux. L'europe, le japone et les USA sont les pays les plus corrompus, puisqu'il n'est pas possible de dire que chez nous les gens sont tellement incompétent qu'ils n'ont pas vu venir les crises actuels. ICI on vol l'argent du contribuable à travers des les impôts qui sert à financer les chiffres 'affaires de Merk, ou Sanofi, de Kaufman Broad ou Automobile, la recherche non transaparente, et les aides aux quartiers ou aux pays pauvre ect. tout ça est fait pour des considérations autre que nous ne connaissons pas mais qui profitent aux grandes entreprises. Comme la guerre en Irak. Elle a rapporté des milliards aux pétroliers, mais a couté autant au contribuable. La sécurité social. elle a rapporté aux labo mais elle nous a ruinné. Et bien sûr pour faire passer tout ça il convient de dire sur TF1 que tout ça se fait pour une cause juste (santé, sécurité, logement ..) Tout faux. On vol le contribuable. C'est de la corruption démocratique et ça n'existe pas dans d'autres pays , surtout pas en Chine, où on pense pour le progrès du peuple et on ne vol pas l'Etat. Car si c'était le cas aujourd'hui la Chine ne sera pas l'Etat avec le plus grand excédent budgétaire du monde.
a écrit le 01/06/2010 à 15:52 :
La Chine a injecté des quantités énormes de crédits depuis le début de la crise. Au point que maintenant certains commencent à évoquer une crise des subprimes à la chinoise. Les dettes immobilières chinoises ont d'ailleurs perdu beaucoup de valeur dernièrement.
a écrit le 01/06/2010 à 14:00 :
EIFFEL > savez-vous qu'en Chine les salaires augmentent chaque année ?

la Chine va progressivement passer d'une production bas de gamme vers les hautes technologies. Elle vient d'ailleurs d'inaugurer le 2e plus puissant superordinateur...
a écrit le 01/06/2010 à 10:29 :
Je rentre de Shangai et en effet il y a un coup de mou et "heureusement" ! A ce rythme de toutes manières il ne s'agira pas d'économie mais d'écologie. Que l'on soit pour ou contre le respect de la planète il y a au moins une chose qui est claire : "impossible d'imaginer 2 milliards de voitures, de Wc ..." Il va falloir lâcher le pétrole et enfin reprendre les idées "moteur à eau" "énergie tesla" ... (QUI EXISTE !!!) La croissance actuelle se fait au détriment de notre propre survit donc ça DOIT s'arrêter, question de pure bon sens.
a écrit le 01/06/2010 à 10:22 :
Je rentre de Shangai et en effet il y
a écrit le 01/06/2010 à 7:51 :
La Chine n'a pas de problèmes et n'en n'aura pas, toutes proportions gardées, en tous les cas comparables aux nôtres. Tout d'abord parce que la Chine n'est pas un "pays", mais un CONTINENT avec environ son milliard et demi d'habitants. Nous l'avons déjà rappelé et signalé çà et là. Posez vous la question : cela représente combien de terriens de notre planète ? D'où une toute autre dynamique de la production et de la consommation.....Ensuite, il y a, entre autre, toutes les tractations actuelles avec l'autre 2ème puissance mondiale "oubliée": le Japon ! Si coup de mou il y a, parions qu'il est mesuré, prévu et surtout contrôlé. Là-bas, Sun Tsu n'est pas qu'un simple phénomène de mode pour managers en quête de bonne gouvernance !!!
a écrit le 01/06/2010 à 4:32 :
vous connaissez l'effet papillon, ils y à des causes, et des conséquences... le temps des palabres, des demi mesures, des gestes insignifiants arrive a sont terme, voici maintenant venu le temps des "conséquences" W.Churchill
a écrit le 01/06/2010 à 4:05 :
Travailler 72h par semaine pour 100 euros par mois ne peut être une solution durable. La Chine n'est pas au bout de ses peines

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :