Analystes et investisseurs nettement moins confiants dans l'économie allemande

 |   |  233  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Calculé par l'indice Zew, le moral des analystes et investisseurs allemands a reculé davantage que prévu en juillet. Il retombe à son niveau le plus bas depuis avril 2009, plombé par les incertitudes autour de la crise de la dette en Europe.

L'indice ZEW, le principal baromètre de confiance des milieux financiers dans les perspectives de l'économie allemande, s'est établi à 21,2 points en juillet, contre 28,7 points en juin selon des données publiées ce mardi, une baisse plus forte que prévu par les analystes.

Cs derniers tablaient selon le consensus Reuters sur un chiffre de 25 points. Cette mauvaise performance de juillet fait retomber l'indice ZEW à son plus bas depuis avril 2009.

Comme le mois dernier, "les incertitudes sur la gestion de la crise des marchés financiers et de la dette souveraine en zone euro" ont nourri les craintes d'"un ralentissement de l'économie allemande d'ici la fin de l'année", a expliqué dans un communiqué Wolfgang Franz, le président de l'institut ZEW.

Chiffres positifs de l'industrie

En revanche, l'indice distinct sur la situation actuelle en Allemagne s'est nettement amélioré en grimpant à 14,6, contre -7,9 en juin et alors que le consensus le donnait à -1,5. La confiance sur la situation actuelle de l'économie du pays s'est appréciée, grâce à "des chiffres positifs émanant de l'industrie" et au "bon développement de l'économie allemande au deuxième trimestre", grâce notamment aux exportations, souligne le communiqué.

Mais dans le même temps, cela signifie que le potentiel de croissance de l'économie allemande jusqu'à la fin de l'année "semble s'être épuisé", note l'institut de Mannheim (ouest).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :