Les conditions d'emprunt à court terme de la Grèce continuent à se durcir

 |   |  305  mots
Copyright Reuters
Athènes a dû concéder un taux de 4,62% pour émettre 1,62 milliard d'euros de dette à 3 mois, soit 56 points de base de plus que le 17 mai dernier.

Les inquiétudes sur l'ampleur de la crise financière de la zone euro ont sans surprise pesé sur les émissions de dette réalisées ce mardi par l'Espagne, et surtout la Grèce. Alors qu'un vote de confiance en faveur du gouvernement grec se tiendra ce mardi à minuit dans le cadre du nouveau plan de rigueur et de privatisations, Athènes a dû concéder un taux de 4,62% pour émettre 1,62 milliard d'euros de dette à 3 mois, soit 56 points de base de plus que le 17 mai dernier. La demande des investisseurs s'est également révélée moins dynamique, avec un ratio de couverture de l'offre de titres de seulement 2,94, contre 3,30 mi-mai.

Depuis un an maintenant, la Grèce ne peut plus émettre que des obligations à très court terme, et son retour sur les marchés pour emprunter à long terme en 2012 paraît désormais irréaliste. Face à cette défiance, le pays devra d'ici quinze jours adopter sa nouvelle cure d'assainissement avant d'obtenir la nouvelle tranche de 12 milliards d'euros prévue dans le cadre de l'aide de 110 milliards octroyée en mai 2010 par l'UE et le FMI.

Légère hausse de taux pour l'Espagne

Egalement sous le feu des projecteurs en raison d'un crise immobilière persistante et d'un déficit public élevé, l'Espagne a également vu ses conditions d'emprunt se durcir ce mardi. Madrid a placé un total de 2,9 milliards d'euros de bons du Trésor à 3 et 6 mois à des taux en légère hausse. Les 2,3 milliards d'euros à 6 mois ont été placés à 1,77% (+1 point de base), tandis que le 0,6 milliard à 3 mois a été adjugé à 1,56% (+18 points). La demande reste solide, avec plus de 15 milliards d'euros d'ordres. L'écart de rendement à 10 ans entre les titres d'Etat espagnols et allemands - la prime de risque - diminuait de 9 points de base ce mardi, à 256 points.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :