La Grande-Bretagne ne veut pas payer pour la Grèce

 |   |  323  mots
(Crédits : Reuters)
David Cameron ne veut pas dépenser un centime dans le sauvetage de la Grèce, vient-il de rappeler encore une fois. Mais le pays devra quand même débourser de l'argent via le FMI.

David Cameron persiste et signe. Le premier ministre britannique refuse de débourser de l'argent dans le plan de sauvetage de la Grèce, dans la mesure où il ne fait pas partie de la zone euro. Il a une nouvelle fois rappeler sa position ce mardi matin : "le mécanisme européen de stabilité financière (créé l'an dernier, dont le Royaume-Uni fait partie) ne devrait pas être utilisé (pour le sauvetage de la Grèce)." Il estime qu'une zone euro saine est "dans notre intérêt" et que de "sévères turbulences pourraient être mauvaises pour le Royaume-Uni", mais qu'il n'est pas question qu'il débourse un centime pour cela.

Il avance pour cela deux arguments. D'une part, le Royaume-Uni n'a pas participé au premier sauvetage de la Grèce. D'autre part, les décisions actuelles se prennent par les pays de la zone euro.

La position du Royaume-Uni face à la crise de l'euro a été ambiguë depuis le début. Le pays a refusé de débourser de l'argent pour les aides à la Grèce, à l'Irlande et au Portugal. Mais ce refus ne concerne que la partie du sauvetage de l'Union Européenne. Du côté du FMI, qui est présent dans chaque plan de secours, le Royaume-Uni contribue, à hauteur de 4,5%. De plus, concernant l'Irlande, le pays a apporté un prêt bilatéral de 6,9 milliards de livres (environ 8 milliards d'euros) pour compléter l'aide. Les banques britanniques étant très exposée en Irlande, il n'est pas question pour le Royaume-Uni d'y laisser la possibilité d'un défaut de paiement.

Néanmoins, le principe général reste le même : Londres n'a pas l'intention de débourser un centime. David Cameron l'avait déjà dit à François Fillon en janvier lors d'un déplacement du premier ministre français à Londres. Il le redit une nouvelle fois, et fera tout pour que cela ne change pas.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2011 à 19:24 :
"Il a une nouvelle fois rappeler"

> rappelé
a écrit le 07/12/2011 à 14:18 :
Alors laissons couler l'Irlande et le Portugal. Par ailleurs bizarre que la perfide Albion ai rejoint la communaute europeenne juste avant que la France perde le droit de battre monnaie, c'est a dire qu'elle ne puisse emprunter directement a sa banque centrale sans interet, mais qu'elle doivent passer par des banques privees pour se refinancer, et donc payer des interets.... Par ailleurs 1972, Bretton Woods, disparition de l'etalon or. La GB est bien le cheval de Troie des puissances financieres, faisons defaut... pour que les CDS se mettent en route. Cela les affectera beaucoup plus qu'a nous.
a écrit le 22/06/2011 à 10:12 :
bref en temps de crise , c'est chacun pour soi ...;
belle solidarité europeenne ...
a écrit le 21/06/2011 à 17:03 :
Les français non plus. Si nos castes UMPS disent oui le peuple lui dit NON dehors l'europe et vive la France aux français de préférence
Réponse de le 28/07/2011 à 19:57 :
Bien sur!! Vive la France aux français de préférence!

Les valeurs lepénistes sont bien suffisent pour couler tous ce qui reste encore dans ce pays!!!
a écrit le 21/06/2011 à 16:31 :
le probleme n est pas de preter les fonds, mais de savoir si ils seront biens utilisés, une banque pretent s il y a des garanties ( c pourquoi elles ne pretent plus en ce moment à la grece ) que les pays de leu s en inspirent, les aidés oui, mais encore combien de fois. nous en sommes au 3 eme dispositifde pret, et rien ne s améliore car la grece ne changent rien en terme de fiscalité, la grece est dans cette état car ils n ont presque pas payés d impot en 2 décennies, si on ne change pas le fond du probleme, alors il faudra les tenir sous perfusion pendant plusieurs décennies.
Le peuple grecque a fraudé pour ne pas payé d impot depuis 20 ans, ce n est pas au contribuable francais allemans... de payer pour eux.
a écrit le 21/06/2011 à 15:07 :
OK, alors soit on laisse tout tomber et on n'aide plus personne.
Soit, s'il s'agit d'éviter le risque systémique, on se concentre sur l'aide à la Grèce... et on laisse la GB se débrouiller seule avec le problème irlandais! (auquel cas ils auront besoin de plus de 8 millions)
a écrit le 21/06/2011 à 14:14 :
l'europe de la discorde... d'ailleurs ça sert au juste à quoi l'Europe ? quand ça va bien à rien, quand ça va pas à rien... et combien de technocrates???
a écrit le 21/06/2011 à 14:10 :
La question, c'est payer pourquoi faire ? Est ce que payer va sauver la dette d'une crise monétaire ? Si oui combien faut-il encore payer ?

Des questions simples, de bon sens mais auxquelles personne ne préfère répondre...
a écrit le 21/06/2011 à 13:36 :
Je ne porte pas les grecs dans mon coeur surtout ceux qui se sont enrichis grâce à l'explosion de leur dette depuis 12 ans et qui ont mis leur fric en Suisse ou ailleurs, mais les anglais, il faut vraiment qu'ils apprennent une fois pour toute l'esprit d'équipe et de la solidarité. On aurait donc dû laisser couler les irlandais, pour voir ce qui se serait passé chez leurs banques déjà en quasi faillite du fait de la crise des subprimes.
a écrit le 21/06/2011 à 12:55 :
La photo montre que M. D.Cameron roule résolument pour l'Union Jack, sauf que sa mini bariolée is "made in BMW"....
a écrit le 21/06/2011 à 12:46 :
il a complètement raison , on ne paie pas pour les fainéants et les tricheurs .
La Grèce n'a pas sa place dans cette UE
a écrit le 21/06/2011 à 12:31 :
Toujours pareil avec les anglais, on prend les avantages pour le reste voyez entre vous.
a écrit le 21/06/2011 à 11:36 :
Toujours cette vieille question depuis 1972: Le Royaume-Uni fait-il partie de l'Europe?
a écrit le 21/06/2011 à 11:26 :
En troisième ligne, 'rappelé' et non 'rappeler'.
a écrit le 21/06/2011 à 11:26 :
Moi, je suis tout à fait d'accord avec lui, mais dans ce cas aucune aide pour la GB. Comme la GB (le laboratoire du pire) est encore plus dans la M..... que la Grèce. Nous allons bien nous marrer !
Réponse de le 24/06/2011 à 7:25 :
cest deja fait. Il y a deux ans au plus dur de la crise L'europe a tres clairement dit aux anglais que ils etait pas dans L'euro et que ils gerent tous leurs problemes tout seule. Malgre cela les Anglais ont payes plusieurs milliards pour le Portugal et L'Irlande.
a écrit le 21/06/2011 à 11:15 :
Trés bien ! alors qu'elle paye seule pour l'Irlande qui outre le fait d'avoir mal géré est restée dans les pays les plus riches (voir classement du PIB par habitant).
Réponse de le 21/06/2011 à 13:07 :
Reçu 5/5, tout à fait d'accord...
Réponse de le 24/10/2011 à 11:05 :
"alors qu'elle paye seule pour l'Irlande"

Quelle est la relation entre l Irlande et la GB?
a écrit le 21/06/2011 à 11:15 :
La GB est dans une situation semblable à la Grèce . Il n'y a que la France pour faire des moulinets triomphants sur sa dette !
a écrit le 21/06/2011 à 11:15 :
Si je comprends bien la Grèce ne doit pas quelques milliards aux banques britanniques? Ou alors les britanniques proposent-ils que seuls les Allemands et nous payons pour sauver nos banques et les leurs?
a écrit le 21/06/2011 à 11:14 :
Manquerait plus que cela! Payent mes impôts à Londres, je suis encore heureux qu'on ne nous demande pas nous autres contribuables aux UK de payer pour l'Euro! Il y a des limites quand même!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :