La Fed divisée malgré l'adoption d'une stratégie de sortie de crise

 |   |  580  mots
Copyright Reuters
Les dirigeants de la banque centrale américaine ( Fed ) ont adopté une stratégie de sortie de crise mais restent très partagés sur la politique monétaire à mener "à moyen terme".

Les dirigeants de la banque centrale américaine ( Fed ) ont adopté une stratégie de sortie de crise mais restent très partagés sur la politique monétaire à mener "à moyen terme", selon les minutes de leur réunion de juin publiées mercredi.

Les membres du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) se sont également inquiétés des conséquences "graves" qu'aurait un éventuel défaut de paiement des Etats-Unis, même partiel et limité, sur les marchés financiers et la capacité d'emprunt du pays, ajoute ce document.

"A l'issue de leurs discussions" des 21 et 22 juin, "tous les membres du FOMC sauf un sont tombés d'accord sur les éléments clefs [...] de la stratégie qu'ils prévoient de suivre lorsqu'il sera devenu opportun de normaliser la tendance et la conduite de la politique monétaire", indique le compte-rendu de la réunion. Selon les minutes, "les participants ont également discuté des perspectives à moyen terme pour la politique monétaire".

Les vues apparaissent très variées entre ceux pour qui "il pourrait être approprié d'augmenter encore le concours financier" exceptionnel que la banque centrale fournit à l'économie, et ceux pour qui la sortie de crise pourrait s'imposer "plus tôt" que prévu.

Le FOMC avait annoncé une phase de transition pour la politique monétaire en gardant son taux directeur quasi nul et en décidant de maintenir à l'étale, à partir du 1er juillet, le montant des liquidités que la Réserve féd érale a injectées dans le circuit financier.

Constatant que la croissance économique avait nettement ralenti au premier semestre, le FOMC avait dit tabler sur une amélioration d'ici à décembre, mais pas suffisante pour permettre une véritable baisse du chômage.

Les minutes confirment que la première étape de la sortie de crise consistera à ne plus réinvestir en obligations du Trésor américain les titres financiers que la Fed a rachetés pour soutenir l'économie, au fur et à mesure qu'ils arriveront à échéance. Cela aura pour effet de faire baisser progressivement le niveau de la perfusion alimentant en permanence l'économie américaine.

"Au même moment, ou quelque temps plus tard, le Comité modifiera son avis prévisionnel sur la trajectoire du taux directeur et commencera des opérations temporaires de drainages des réserves que les banques entreposent à la Fed ", indiquent les minutes faisant référence à la mention régulière du FOMC au taux directeur qui devrait rester encore "longtemps" extrêmement faible.

Le but de ces opérations sera de faciliter l'étape suivante: le relèvement progressif du taux directeur, "au moment opportun". Après cela seulement, la Fed commencera à vendre "progressivement et régulièrement" les centaines de milliards de dollars de titres financiers qu'elle a acquis pendant la crise afin de tarir le flux de la perfusion. Cette étape de la normalisation devrait prendre "trois à cinq ans".

Les minutes indiquent cependant que "plusieurs membres du FOMC percevaient [en juin] les perspectives pour l'emploi et l'inflation comme exceptionnellement incertaines". Cela explique les divergences sur la conduite à adopter à l'avenir dans la mesure où la banque centrale est chargée d'assurer le plein emploi et la stabilité des prix.

La Fed indique par ailleurs que les membres du FOMC ont adopté un code de bonne conduite en matière de communication, destiné à faire en sorte que les public soit informé au mieux de ses intentions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/07/2011 à 11:46 :
Cela fait longtemps, déjà, que je suis convaincu que la Fed est dirigée par des incapables. Ils ont déjà fait deux QE ("quantitative easings"=planche à billets), avec pour but officiel de faire baisser le chômage. Résultat : le chômage n'a quasiment pas baissé, mais la Fed estime que ces QE sont un succès car ils ont fait monter la bourse !!! Que de mensonges et d'hypocrisie !!!
a écrit le 13/07/2011 à 10:22 :
Achetez de l'or vite !!!!!!!
a écrit le 13/07/2011 à 8:47 :
La Fed a tout faux depuis un petit moment déjà. Elle a de la chance que les Européens et d'autres acceptent ce genre de politique qui continet d'alimenter toutes les spéculations financières et la fausse économie c'est à dire l'économie des financiers et des marchés. L'Histoire risque de juger sévèrement et définitivement l'égoïsme et l'irresponsabilité des dirigeants américains. A suivre, car ça risque de continuer à secouer un peu partout dans le monde pendant encore quelque temps.
a écrit le 12/07/2011 à 20:34 :
Pour vendre des titres, il faut des acheteurs et plus personne n'en veut dans le monde. Les taux extrêmement bas vont continuer d'apporter des masses monétaires considérables aux "carry trade" qui vont se goinfrer sur les CDS européens. Un article intéressant en cela qu'il précipite la faillite de l'Europe. Décidément, que des bonnes nouvelles.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :