Paris et Berlin démentent une initiative commune sur la Grèce

Contrairement aux rumeurs qui circulaient, la France et l'Allemagne ont démenti préparer un communiqué commun ce mardi sur la Grèce. De son côté, Bruxelles annonce que la "task force" chargée notamment d'aider la Grèce à accroître et accélérer l'utilisation de fonds structurels européens, a identifié 7,7 milliards d'euros de "fonds dormants" qui pourraient être utilisés par Athènes.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré ce mardi qu'il n'y aurait pas de communiqué franco-allemand sur la Grèce aujourd'hui. Elle a ainsi démenti, après l'Elysée, des informations suivant lesquelles Berlin et Paris lanceraient ce mardi une initiative commune sur la Grèce.

Elle a également déclaré que l'Europe voulait trouver une solution à l'exigence formulée par la Finlande de garanties de la part de la Grèce en échange de prêts à ce pays. "Nous voulons tous trouver une issue et nous la trouverons, une issue ouverte pour tous les partenaires mais qui satisfasse les souhaits finlandais", a dit Angela Merkel, lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre finlandais, Jyrki Katainen. "Nos experts y travaillent actuellement... et j'ai toute confiance dans le résultat".

En revanche, une téléconférence doit avoir lieu ce mercredi entre le Premier ministre grec, Georges Papandréou, le président Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande, Angela Merkel, au sujet de la Grèce, a-t-on appris mardi de source gouvernementale grecque. Cette téléconférence, sur fond de nouvelles inquiétudes sur la situation financière de la Grèce, a été décidée "en vue de la réunion du groupe de la zone euro" prévue en fin de semaine à Wroclaw (Pologne).

Par ailleurs, le groupe de travail chargé notamment d'aider la Grèce à accroître et accélérer l'utilisation de fonds structurels européens, a identifié 7,7 milliards d'euros de "fonds dormants" qui pourraient être utilisés par Athènes, a indiqué ce mardi la Commission européenne.

La "task force" chargée par la Commission d'aider les autorités grecques à identifier leurs besoins d'assistance technique et à mettre en oeuvre les réformes prévues par le programme d'assistance financière agréé par la Grèce, l'Union européenne, la Banque centrale européenne et le FMI, se trouve actuellement à Athènes. Elle cherche à permettre d'"accélérer l'absorption des fonds structurels en Grèce", a expliqué Olivier Bailly, porte-parole de la Commission, et pour cela elle va "regarder avec les autorités grecques quels sont les projets les plus facilement utilisables pour la croissance, la compétitivité et l'emploi".

Sur les 20,2 milliards d'euros mis à la disposition de la Grèce sur la période 2007-2013, 30% ont déjà été versés, il reste donc environ 14 milliards d'euros dont font partie les 7,7 milliards de "fonds dormants" identifiés. Olivier Bailly a détaillé l'assistance technique offerte par la "task force", citant notamment "la mise en place d'une collecte de l'impôt efficace, notamment par des moyens informatiques" ou encore le renforcement de la structure cadastrale. Il a également évoqué la possibilité de mettre en place dans les hôpitaux "un système de paiement des soins de santé électronique", qui s'est avéré efficace dans d'autres pays européens pour limiter les fraudes. Il ne s'agit "pas du tout d'une mise sous tutelle" de la Grèce, a souligné Olivier Bailly.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 14/09/2011 à 7:58
Signaler
"fonds dormants" noyés sous le Zolpidem comme la plupart de nos politiques ... qui doivent s'en abreuver afin que leurs bévues ne les empêchent de dormir.

à écrit le 13/09/2011 à 16:47
Signaler
Que ce duo infernal reste tranquille et laisse faire les autres cette fois. Ce sont ces deux la qui nous ont mené la ou nous sommes. Tout c'est fait selon leur volonté, une chance que les Americains ont crié gare!

à écrit le 13/09/2011 à 14:09
Signaler
7,7 milliards de "fonds dormants" identifiés ? On croit rêver !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.