Ces engagements du G20 dont on a moins entendu parler...

 |   |  411  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Crise de la zone euro oblige, l'Italie et la Grèce ont été au cœur des turbulences médiatiques. Mais le sommet a annoncé d'autres engagements importants. Le résumé de ces deux journées en un coup d'œil.

Bien que dominée par la crise de la zone euro, notamment de l'Italie et de la Grèce, la réunion des 20 principales puissances économiques de la planète a accouché de quelques décisions, ou du moins d'engagements. Le sommet de Cannes s'achèvera par un déjeuner qui mettra la dernière main à sa déclaration finale. Ce déjeuner sera aussi l'occasion d'une passation de pouvoirs entre la France, qui assure la présidence tournante de ce groupe de pays riches et émergents depuis novembre 2010, et le Mexique qui l'assurera pour un an.

Par ailleurs, le sommet a suscité des interrogations quant à la présence de nombreux sponsors privés au G20. Une pétition a d'ailleurs été lancée sur Internet.

 

1) Petit supplément en vue pour les banques à risque systémique

Les pays du G20 ont approuvé une surcharge en capital allant jusqu'à 2,5% pour les banques dont la grande taille représente en elle-même un risque spécifique pour le système financier mondial en cas de crise. En savoir plus...

2) Le G20 s'engage à contrôler les bonus

Le G20 s'engage à contrôler "en continu" les bonus distribués par les banques, en désignant les "lacunes" dans le respect des normes internationales, selon le projet de déclaration finale des principales puissances obtenu vendredi par l'AFP à Cannes. En savoir plus...

3) La lutte contre l'évasion fiscale progresse... un peu

Une nouvelle convention a été conclue, visant à renforcer la lutte contre l'évasion fiscale. En savoir plus...

4) Rédéfinition du rôle et des moyens des différentes instances internationales

Systéme monétaire international, ressources du FMI, rôle de la Banque centrale européenne... le G20 a précisé jusqu'où pouvaient aller ces instances. En savoir plus...

5) Des taux de change plus souples

Les pays sont convenus vendredi d'aller "plus rapidement" vers des taux de change plus flexibles dans le cadre d'un plan d'action global pour l'économie qui invite aussi ceux d'entre eux qui disposent d'importants excédents à réorienter leurs efforts vers la croissance interne. En savoir plus...

6) Des ressources supplémentaires pour le FMI

Le G20 va accepter d'apporter des ressources supplémentaires au Fonds monétaire international ( FMI ) face à la crise, "rapidement si nécessaire", a annoncé vendredi le président de l'Union européenne en marge du sommet de Cannes. En savoir plus...

Retrouvez le détail du communiqué publié à l'issue du G20 en cliquant ici

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2011 à 16:04 :
Intéressant ! Et les nouvelles ressources du FMI, c'est Sarkozy qui va faire un chèque de sa poche ? Mais non, suis-je bête, il n'y a qu'à augmenter notre dette. Elle est désormais de 1704 milliards d'euros et s'accroît grâce à lui et ses prédécesseurs de 7200 euros par seconde.
Réponse de le 04/11/2011 à 17:10 :
En 2002, la dette était de 900 milliards. Heureusement que la droite actuelle est bonne gestionnaire : en 10 ans, ils vont avoir fait autant de dettes que tous les autres gouvernements précédents réunis...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :