Pour S&P, le Triple A allemand ne risque rien en 2012

 |   |  227  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
S&P maintiendra le AAA allemand en 2012 même en cas de récession. Berlin a révisé la croissance du pays à la baisse, à 0,7% cette année avant 1,6% en 2013.

Contrairement à la France qui a perdu dernièrement son triple A, l'Allemagne ne devrait pas subir le même sort en 2012, selon Standard and Poor's. L'agence de notation ne retirera pas à l'Allemagne son triple A cette année même si ce pays entre en récession, a déclaré mercredi un analyste de l'agence, Moritz Krämer.

"Nous pensons que la situation de l'Allemagne est solide et que ce pays pourra traverser une éventuelle récession cette année sans être dégradée", dit-il dans l'édition de mercredi du journal à grand tirage Bild.

L'Allemagne est la seule grande économie de la zone euro à avoir conservé la note maximale ce mois-ci lors de la dernière révision par S&P, qui a vu la France et l'Autriche perdre leur triple A.

Ce mercredi, l'Allemagne a révisé à la baisse la croissance du pays, comme l'annonçait le quotidien Bild. Le gouvernement ne table plus que sur une croissance ralentissant fortement à 0,7% cette année, puis rebondissant à 1,6% l'an prochain.

L'économie, après avoir progressé de 3% l'an dernier, devrait donc ralentir fortement en 2012 mais échapper à la récession sur l'ensemble de l'année. Jusqu'ici le gouvernement espérait encore 1% de croissance cette année, mais une correction de ce pronostic était devenue inévitable au vu notamment de l'aggravation de la crise en zone euro.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2012 à 15:09 :
Cette position de S&P ne serait elle pas politique? En effet, les agences de notation ne peuvent pas se mettre tout le monde à dos en même temps, il faut choisir les proies les plus faibles ou celles pour lequel le déclassement n'a aucun impact (ex USA), et on se fait surtout bien voir de l'Allemagne et de l'Angleterre, histoire de faire contre poids aux pays sudistes dont certains et pas des moindres font intervenir les tribunaux et la police pour fouiller leurs bureaux à la recherche de procès verbaux et de délibérés qui seraient douteux.
a écrit le 19/01/2012 à 17:53 :
encore un article reuters sans fond !
nous ne comprenons rien, quelle est la dette de l'Allemagne ? comment a-telle évoluée
la croissance annoncée permet elle de ne pas l'augmenter ?
un peu d'analyse critique de ces copies ferait du bien !
a écrit le 19/01/2012 à 6:47 :
quand S§P fera l'évaluation de les 17 de l'euroland, ce sera un peu plus productif que de décortiquer pays par pays et aménera les Allemands à réagir pour mettre leurs qualités dans le pot commun, Europe d'abord.
a écrit le 18/01/2012 à 23:51 :
c facile de critiquer l'allemagne. mais il ne faut pas oublier une chose. si les uns peuvent se servir du pot (vous tous qui croyez que le socialisme à la francaise c ce qu'il faut faire), eh bien sachez, d'autres doivent le remplir. et ce sont bien les allemands, oui, en baissant leur qualité de vie et en baissant leurs prespectives socio-economiques. vous ne croyez quand-meme pas que toute l'europe peut se servir du pot. faut quand-meme des gens qui le remplissent, dans ce cas les allemands. et vous, vous les pleignez, hein? vous ne voulez pas de ca chez vous, hein? continuez alors à vous servir du pot. il ne faut pas se surprendre alors que les allemands commencent à prendre le volant de l'europe.
a écrit le 18/01/2012 à 16:59 :
Ne pas croire que toutes les sociétés exportatrices soient allemandes en Allemagne, elles sont pour un nombre croissant qui représente environ 7 % du total, détenues par des polonais ou des tchèques. Ne pas croire que les exportations allemandes soient faites de machines, elles sont constitué à 51 % de services : une garantie de mise au point et d'entretien par exemple sur 15 ans qui sont rétrocédées après un temps sur place. Ne pas croire que l'Allemagne ait plus de grandes entreprises que la France : dans le classement Fortune Global 500 le pays en compte une de moins et le chiffre total est inférieur depuis des années. Ne pas croire que l'Allemagne fasse principalement de l'industrie, elle fait du trading comme encore aujourd'hui les hollandais, ce que les économistes nomment une économie de bazar (voir explication de ce terme sur Wiki) Seulement voilà, pour le moment ce bazar paie le déficit de fonds de retraite des sociétés allemandes et le déficit nataliste les exempte des charges du chômage qui seraient autrement inévitables. Au surplus les garanties d'état dont les entreprise allemandes bénéficiaient il y a encore peu grâce aux Landesbanken, toutes en faillite, qualifiait l'ensemble en une globale note AAA. Ce système anti concurentiel prend fin doucement. L'Allemagne voit ses grandes sociétés faire faillite (Arcandor, Continental) être achetées (Hochtief) mais cette pratique égoïste, ce siphonage de l'Europe de l'Est, cette circonstance intérieure, ces passe- droits admis par les autres contre son adhésion à l'euro, lui ont permis de tenir. Tenir et étouffer ses proies par une limite de déficit à 3 % alors qu'il en faudrait 6 à beaucoup de pays émergeants d'Europe, semble être la devise d'un pays qui recouvre sans déplaisir le rôle du méchant. On sait comment se termine en général car ce n'est pas la première fois, ce genre de chose pour le pays. L'Allemagne sera certainement dégradée en 2013, elle profite de son répit le temps d'une élection. Ainsi va le monde. Ensuite ce sera dur, très dur pour les allemands tant on sait que les agences de notations, toujours complices des états, ne reclasseront AAA les pays d'Europe que s'il y a fédération. C'est le but unique de ces manoeuvres, les français de leur côté se laisseront-ils faire ?
Réponse de le 18/01/2012 à 18:38 :
bien dit
Réponse de le 18/01/2012 à 20:02 :
mal dit
Réponse de le 18/01/2012 à 20:13 :
ton explcation c est bidon et il y a de la jalousie dans l'air.
C est un pays sur industrialisé specialisé dans le vrai haut de gamme
pour information mercedes Bosch Bauknecht BMW et co s'est de vrai allemand et ils sont fabriqué en allemagne alors arette de cogner eux ils ont bien fat leurs devoir reduire les frais et ils ont de succes maintenant.
On ne vas pas comparaitre l'allemagne a la France pour tout savoir il faudras se poser la question qui paye l'europe et qui est le plus grand benificaiure le PAC c est la france
a écrit le 18/01/2012 à 15:19 :
L'Allemagne se comporte, à l'intérieur de la zone Euro, comme la Chine avec le reste du monde. Le dumping social en est le chemin directeur associé aux importations de produits des pays d'Europe. Une démographie déclinante assure le plein emploi. Le modèle Allemand est loin d'être parfait et ses limites ne devrait pas tarder à se faire sentir.
a écrit le 18/01/2012 à 14:01 :
Le constat est pourtant simple, la France on s'est enrichit avec l'immobilier, le foncier, on subventionne l'emploi et on n'aime pas l'industrie, trop "plouc".
En Allemagne, les fortunes sont beaucoup plus liées à l'industrie et non au foncier et à la rente.
Pour la question de la compétitivité, avec un salaire de 2000 euros un salarié français devra débourser 800 euros pour se loger et son homologue allemand avec 1800 euros, il ne paiera que 400 euros, le salarié français a donc 1200 euros de pouvoir d'achat alors que l'allemand en aura 1400 euros malgré un salaire inférieur de 200 euros mensuels.
Réponse de le 18/01/2012 à 15:55 :
Tout à fait exact Cavaliere.Félicitations! Je vous ai connu nettement mais nettement moins bon.
Réponse de le 18/01/2012 à 16:26 :
j'approuve burnouf
Réponse de le 18/01/2012 à 16:26 :
a burnouf , y'a qu'a lire juste en dessous ! mdr
Réponse de le 18/01/2012 à 17:06 :
Eh oui je suis aussi tout à fait d'accord avec ce qu'a écrit Cavaliere "en dessous".J'ai vu de mes yeux,en Allemagne, il y 2 ou 3 ans des"gens de l'Est" qui travaillaient dans les champs le dimanche et qui vivaient si on peut dire, dans des barraquements.Payés comment et à quel taux?On peut parler d'immigrés marginaux.
Réponse de le 18/01/2012 à 17:38 :
Tout à fait d'accord ! En Allemagne (pareil aux Pays-Bas où je vis en partie) tout est moins cher qu'en France (de 20 à 30%) : alimentation, produits d'entretien, électroménager... Il en est de même pour se loger (loyers accessibles, prix des appartements corrects). Ça aide quand même pas mal lorsque les revenus ne sont pas toujour mirobolants. Mais diable comment font-ils ?
a écrit le 18/01/2012 à 13:59 :
Le paradoxe Allemand : le triple A avec des milliers de SDF et des centaines de milliers de salariés dans la misère. La sanction arrivera plus vite que prévu.
Réponse de le 18/01/2012 à 14:54 :
Des milliers de SDF ? vous voulez parler des immigrés marginaux venus de l'Europe de l'Est.
Réponse de le 18/01/2012 à 16:26 :
y'a aussi des francais sdf . !
Réponse de le 18/01/2012 à 22:11 :
Oui il y a des SDF Français, voilà pourquoi on ne peut parler de réussite économique dans un pays qui n'avait pas de SDF avant la politique Schroeder.
a écrit le 18/01/2012 à 11:06 :
Mais en France, nous le retrouverons bientot notre triple A
Amitié (ou Amour)
Ambition
Assiduité (au trvail et aux études)
a écrit le 18/01/2012 à 10:09 :
Il leur faut reorienter leurs exportations en ciblant les pays riches et quand le moment viendra il leur suffira de quitter l'Unon. Ils en auront bien profitter et ils se justifieront en accusant les PIIGS d'etre incapables de se reformer. CQFD
a écrit le 18/01/2012 à 9:57 :
Je souhaite la victoire de l'Allemagne parce que sans elle, demain, la faillite s'installerait partout.
a écrit le 18/01/2012 à 8:09 :
Ils ont fait les réformes nécessaires. Là est toute la différence. Leur économie est saine ! Et ils n'ont pas projeté de recruter des dizaines de milliers de fonctionnaires supplémentaires. Ils ont réduit leur nombre de 30% dans les collectivités contre une augmentation de 40% chez nous. Et le tout à l'avenant !
Réponse de le 18/01/2012 à 10:44 :
Économie saine l'Allemagne? vous avez vu ça chez Pif Gadget ?? plus de 5000 milliards d'Euros de trou, c'est saint? le double de la France...
Réponse de le 18/01/2012 à 10:44 :
Cest vrai et il nous faut les en feliciter. Leurs dirigeants ont fait ce qu'il etait impossible de faire en France en raison de la mentalite francaise(vive l'assistanat en tout genre au nom de la justice sociale) mais ou j'objecte, c'est que maintenant il profitte de la situation grace a ceux qui n'ont pas fait les reformes. Une taxe vite a l'Allemagne pour qu'il ne puisse plus profitter de l'Euro faible. La taxe de la justice monetaire.
Réponse de le 18/01/2012 à 12:09 :
Oui gilles n'a pas les mêmes données que nous. l'Allemagne est le pays le plus endetté au monde après les USA..... ! alors laissez moi rire
Réponse de le 18/01/2012 à 16:33 :
Les allemands sont le inventeurs du SMIC au 19éme siècle. Aujourd'hui les plus bas salaires sont à 720 et 420?, dans la magnifique de Cologne, les salariés des grands magasins sont habillés avce des vêtements que nous trouvons chez EMMAÜS, je suis germanophile je ne suis donc pas satisfait de cette situation. La réussite économique de l'Allemagne est un leurre.
Réponse de le 19/01/2012 à 7:15 :
ahahahahaha a raison la sainte Allemagne n'est pas tres saine.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :