Israël aurait détruit des dizaines de structures d'aide financées par l'Europe

 |   |  410  mots
AFP
AFP (Crédits : AFP)
Quelque 620 structures ont été rasées par Israël en 2011, dont 62 financées par l'Union européenne, dénonce un rapport supervisé par le Bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires. La majorité de ces constructions se trouvait dans la zone C de la Cisjordanie, où Israël est en charge des pouvoirs civils et de la sécurité.

Israël a démoli en 2011 des dizaines de maisons palestiniennes, des citernes et des infrastructures agricoles financées par des fonds européens et 110 autres structures sont menacées, dénonce un rapport publié ce lundi, réalisé par des ONG locales et internationales et supervisé par le Bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha).

Selon Ocha, 620 structures qui ont été rasées en 2011 en Cisjordanie. La quasi-totalité de ces structures se trouvait dans la zone C de la Cisjordanie, où Israël assume les pouvoirs civils et la sécurité. Israël a rasé en 2011. En tout, ce sont 62 structures financées par l'Union européenne (UE) notamment par la France, les Pays-Bas, la Grande Bretagne, la Pologne, l'Irlande ou la Commission européenne qui ont été détruites, révèle le rapport de l'organisation Displacement Working Group (DWG).

Des structures construites sans permis, selon Israël

En avril, la France a d'ailleurs protesté auprès de l'ambassadeur d'Israël à Paris après la démolition de deux citernes près de Hébron (sud de la Cisjordanie), dont elle avait financé la construction. Face à ce constat, l'armée israélienne explique qu'elle est contrainte d'émettre des ordres de démolition lorsque des structures sont construites sans les permis requis.

"Les démolitions privent des communautés vulnérables de l'assistance des gens qui se préoccupent de ceux dans le besoin", a déclaré à l'AFP Nicolas Vercken, d'Oxfam France. "Les Etats européens peuvent s'assurer que l'argent de leurs citoyens a effectivement servi à quelque chose en appelant le gouvernement Israélien à cesser les démolitions des projets d'aide et des infrastructures civiles", a-t-il ajouté.

Une action contraire aux Conventions de Genève

Pour Emmanuelle Bennani, du CCFD - Terre Solidaire, "la destruction des projets financés par l'UE et le déplacement des Palestiniens sous occupation sont contraires aux Conventions de Genève. L'UE doit prendre position en faveur du respect du droit international humanitaire".

L'organisation Palestinian Hydrology group dénonce quant à elle un "gaspillage scandaleurs de l'aide européenne financée par les contribuables. Ayman Rabi, porte-parole de cette ONG témoigne d'une augmentation des démolitions par Israël des infrastructures hydrauliques "à un rythme alarmant cette année". "Mais le prix le plus fort est payé par des hommes, des femmes et des enfants vulnérables dont les droits sont violés lorsqu'ils sont privés d'eau", a-t-il dénoncé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2012 à 11:05 :
Si le monde entier agissait comme Israël, c'est le chaos qui règnerait. L?arbitraire, la loi du plus fort , le cynisme et la manipulation dialectique rendraient les rapports humains conflictuels, opportunistes, et destructeurs... vraiment pas un exemple à suivre !
a écrit le 15/05/2012 à 15:59 :
il faut donc en conséquence exiger que le peuple Israélien rembourse de sa poche `L´Europe , tous les investissements Européens qu´Israel a détruit .
a écrit le 15/05/2012 à 15:26 :
Qui y habitait en premier : les palestiniens ou les israeliens ?? .... qui est arrivé en second ???? qui c'est qui chasse l'autre ???
Réponse de le 17/05/2012 à 3:59 :
Qui y habitait en premier? certainement des animaux ou des humains la planète appartiens a qui au premier ou deuxième? simplement celui qui chasse l'autre
a écrit le 15/05/2012 à 0:15 :
Je ne comprends pas que le peuple juif qui subi la shoah puisse autant opprimer les Palestiniens, voler leurs terres, leur eau, détruire leurs maisons et leur faire subir toutes sortes d'affronts. Je ne dénie pas le droit d'Israël d'avoir une terre, fusse en terre palestinienne, mais dans ce cas les Palestiniens ont aussi le droit d'avoir un Etat sur une terre ce qui est quand même chez eux...
a écrit le 15/05/2012 à 0:04 :
Le sionisme qui consiste à s'accaparer les terres des Palestiniens sous prétexte qu'Israël à droit à une terre est dangereux pour la sécurité même d'Israël. Israël ne pourra pas indéfiniment opprimer, spolier, diviser, déplacer les Palestiniens. Sur le même principe les Palestiniens ont droit eux aussi à une terre, un Etat. Le prochain conflit est en gestation.
a écrit le 14/05/2012 à 22:20 :
Il y a 20% de la population d'Israël qui est arabe ? Vous croyez que les palestiniens toléreraient un seul juif dans une éventuelle Palestine. PAS UN sous menace de mort.
Le partage de l'eau est une chose qui marche le mieux , les accords sont respectés.
A quoi pourraient servir ces citernes pour des personnes qui veulent la destruction d'Israël, est ce que l'EU a vérifié si cela ne serait pas plutôt des produits chimiques dangereux ? A sa déception, bien-sur.
Vos commentaires haineux ne font qu'attiser le conflit, vous êtes intoxiqués par des années et des années de propagande pour y voir clair, et vous marchez...
a écrit le 14/05/2012 à 21:56 :
Impensable!
C'est comme si les SS trouvaient "normal" de raser des villages, routes et autres citernes en France. Il y a eu des exactions allemandes en France , mais je ne suis pas au courant que l'état allemand ait couvert ces exactions même en Alsace considérée comme annexée.
a écrit le 14/05/2012 à 15:54 :
que faut-il pour que la communauté internationale finisse enfin par reconnaître le génocide orchestré délibérément par Israel envers les Palestiniens? Toutes les condamnations sont rejettées, toutes les preuves niées, faudra-t-il qu'Israel nous entraîne dans une guerre mondiale pour qu'on se réveille...si on est encore de ce monde bien sûr
a écrit le 14/05/2012 à 13:23 :
Conclusion : Il faut que ces pays arretent de financer des trucs qui sont démolis après.
a écrit le 14/05/2012 à 12:26 :
Forcéément, ils étaient moche et gâchait la vue...
a écrit le 14/05/2012 à 11:57 :
Effectivement, le silence de BHL est assourdissant !
a écrit le 14/05/2012 à 11:37 :
mais que fais BHL? Il ne leve pas une armé pour aller defendre un peuple en danger assassiné un peu plus chacque jours?
je precise que je nesuis ni juif ni musulmant. Je suis athé. Je suis français. je suis citoyen du monde et je suis indigné de voir à quel point l'argent dirige le monde et la bonne conscience de nos dirigeants!! Si c'etait ailleurs , il y aurait deja quelques militaires et geologues sur place....
Réponse de le 14/05/2012 à 14:30 :
bien bien
a écrit le 14/05/2012 à 11:33 :
Comment un pays bâti après que son peuple ait subi tant d'horreurs ne soit pas devenu le plus vertueux de tous ? Comment peut-il appliquer avec un mépris rarement inégalé une politique du fait accompli et du pire ?
Réponse de le 14/05/2012 à 15:55 :
La victimisation permet d'excuser l'inverse. Un peu comme le FN (je précise, sans lien avec israel, a part le processus de victime-agresseur ou defenseur-attaquant)
Réponse de le 14/05/2012 à 16:20 :
Que faut-il comprendre par "mépris rarement inégalé" : lapsus révélateur par la double négation ?
Réponse de le 15/05/2012 à 14:44 :
le probleme est insoluble en l etat ils se haissent a la base c est une terre juive puis terre palestienne puis juivo palestinienne Ils trouveront jamais de solutions a eux deux seule chose a faire tracer une frontiere dire ca c est a toi ca c est a toi on vous reconnait tous les deux et le premier qui va casser les pieds a son voisin on se fume .. c est violent mais c est le seul moyen d avoir la paix et de passer a autre chose
a écrit le 14/05/2012 à 11:11 :
Mais ce qu'ils disent pas c'est que l'armée ne les virent pas de chez eux comme ça, Israel rachètent leurs terrains et leur donnent de très gros dédommagement. Les palestiniens acceptent et se plaignent une fois l'argent encaissé.
Réponse de le 14/05/2012 à 11:30 :
Votre commentaire est immonde !
Je ne sais pas si il y a une quelconque contrepartie financiere, mais vous considerez qu'on se trouve dans le cas d'une transaction equilibrée ?
C'est comme si un voyou arrachant le sac d'une femme, s'en retournait lui laisser 1?, le couteau sous la gorge, en lui demandant "On est quitte ?"
Réponse de le 14/05/2012 à 15:54 :
Et les installations payé par l'Europe pour la population ont été grassement indemnisé alors? C'est marrant, le rapport cité dans l'article n'en fait pas mention.
a écrit le 14/05/2012 à 10:46 :
Après on s'étonne que les palestiniens se "défendent" comme ils peuvent... Même si le terrorisme ne pourra jamais être excusé, comment expliquer qu'un peuple soit autant harcelé, malmené, détruit... Israël crée un peuple du désespoir et de haine.
a écrit le 14/05/2012 à 10:29 :
Et il a fallu attendre mai 2012 pour que l'on commence à en parler en France ! Quel excès de pudeur....
a écrit le 14/05/2012 à 8:59 :
Surtout on ne critique pas le magnifique et vertueux pays d'Israel, sinon vous etes directement assimile et catalogue comme antisemite
Réponse de le 14/05/2012 à 14:34 :
bien bien
a écrit le 14/05/2012 à 8:43 :
Déjà, je me demande bien ce que l'Union européenne a bien à faire là-bas, comme si les problèmes des européens n'étaient pas plus urgent,sauf à ce que leur mégalomanie les voit sauver la planète entière. Ensuite, c'est assez simple, si Israël a détruit des structures financées par l'Union européenne, celle-ci doit tout simplement présenter la facture globale à Israël. Quand on casse, on paie. Si après cela, les européens continue à se faire tondre par leur polit-bureau, c'est qu'ils sont vraiment stupides.
Réponse de le 14/05/2012 à 9:32 :
Construire quelques installations hydrauliques dans une région où la sécurité est un enjeu international, c'est pas de la mégalomanie. C'est le minimum syndical sur le plan géopologique. Le maximum on l'a déjà pratiqué pour une situation similaire : c'est l'intervention armée en Irak. Sauf qu'évidemment pour des tas de raisons militaires, politiques ou culturelles c'est impossible pour Israël.

Si l'UE était vraiment unie sur ce sujet il pourrait y avoir en revanche une vraie diplomatie visant à faire la vie impossible à tous ceux, côté israéliens ou palestiniens qui refusent une solution à deux Etats dans leurs frontières de 67. Avec un accès équitable aux ressources et aux voies de communications. Mais bon, on est déjà pas d'accord sur notre politique économique chez nous...
Réponse de le 14/05/2012 à 11:15 :
Mais cela ne vous a pas traversé l'esprit que je me moque d'Israël et de la Palestine de la moitié comme du quart ? Il y a des SDF qui mangent dans les poubelles de ma ville, la misère est partout dans mon pays, les impôts deviennent prohibitifs et je devrais mettre la main à la poche pour payer une station de pompage en Palestine ? Mais allez-y, pourquoi ne la payez vous pas vous-même de votre poche. C'est facile d'être solidaire lorsque l'on utilise l'argent d'autrui...
Réponse de le 14/05/2012 à 14:35 :
bien bien super tu raison! l'unique Dieu ??????????????
Réponse de le 14/05/2012 à 14:39 :
Un peu comme la guerre en Libye !!!!
Réponse de le 14/05/2012 à 16:22 :
Ou en Afghanistan
Réponse de le 14/05/2012 à 17:07 :
@Bastien, essayer d'avoir une vision avec une porté un peu plus grande... car j'en suis sur vous devez vous plaindre de l'immigration, et dans le même temps vous ne voulez pas développez les pays pauvre qui n'ont rien, et et dont la population pour survivre doit migrer dans les pays du Nord...
Réponse de le 15/05/2012 à 14:52 :
"donnes un poisson a un homme tu le nourriras pour un jour apprends lui a pecher tu le nourriras pour toujours" Confiusus
Tous ces pays qui se reclament independant feraient bien de montrer qu ils le sont réellement et se prendre en main pour de bon L opinion de Bastien est un peu violente mais je suis d accord avec lui occupons nous d abord de notre misére plutot que d essayer de remplir le tonneau des Danaïdes...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :