Chine : l'activité manufacturière s'accélère

 |   |  361  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'activité manufacturière en Chine affiche en décembre une expansion plus rapide que le mois dernier, selon un indice provisoire de la banque HSBC. Aux yeux des économistes, il s'agit d'un signe supplémentaire d'accélération de la croissance dans la deuxième économie mondiale.

Au mois de décembre, l?activité manufacturière en Chine affiche une expansion plus rapide que le mois dernier, selon un indice provisoire publié vendredi par la banque HSBC. L'indice PMI des directeurs d'achat pour le mois en cours s'établit en effet à 50,9, contre 50,5 en novembre, lorsque l'activité manufacturière en Chine a connu sa première expansion en 13 mois. Or un indice supérieur à 50 marque une expansion.

Pour les économistes, il s?agit ici d?un signe supplémentaire d'accélération de la croissance dans la deuxième économie mondiale. Principal économiste de HSBC pour la Chine, Qu Hongbin y voit la confirmation que "la reprise de la croissance en Chine s'accélère, essentiellement grâce à la demande intérieure".

"Une politique monétaire accommodante"

Cette reprise est toutefois fragilisée par des facteurs externes. Ainsi, selon l'enquête réalisée pour HSBC par l'institut Markit auprès de plus de 420 entreprises du secteur manufacturier, les nouvelles commandes à l'exportation sont orientées à la baisse en décembre, alors qu'elles étaient encore en hausse le mois dernier. D'autre part les exportations chinoises n'ont augmenté que de 2,9% sur un an en novembre, notamment à cause de la crise en Europe, principal débouché des produits chinois.

Résultat : ces circonstances "devraient amener Pékin à maintenir une politique monétaire accommodante pour contrebalancer les faiblesses externes, si l'inflation reste faible", estime Qu Hongbin. La hausse des prix a connu un rebond limité en novembre, à 2% sur un an, contre 1,7% en octobre. Pour soutenir l'activité, la banque centrale chinoise a depuis un an baissé à trois reprises les réserves obligatoires des banques et diminué les taux d'intérêt directeurs en juin et juillet.

La croissance pourrait se redresser

Pour mémoire, la croissance du PIB en Chine est tombée avec 7,4% au troisième trimestre, soit son plus faible depuis le 1er trimestre 2009. Mais plusieurs indicateurs économiques publiés pour octobre et novembre, notamment la production industrielle, montrent qu'elle est en train de se redresser. Les dirigeants chinois doivent tenir une conférence économique annuelle ce week-end et selon plusieurs journaux, ils pourraient fixer un objectif de croissance pour l'an prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/12/2012 à 9:40 :
En Europe, les réformes mettent des années à produire de l'effet, en Chine on change de gouvernement et hop! la production industrielle accélère!
On verra les chiffres après Noel...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :