Mur budgétaire : Obama est "optimiste"

 |   |  266  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Barack Obama a assuré vendredi qu'un accord budgétaire restait possible avec le Congrès avant la date fatidique du 31 décembre où le mur budgétaire est censé se mettre en place.

Lors d?une courte intervention télévisée à la Maison Blanche, Barack Obama s?est dit « modestement optimiste » qu'un accord budgétaire restait possible avec le Congrès avant la date du 31 décembre pour éviter un mur budgétaire susceptible de plonger le pays dans la récession. Vendredi après midi, pendant une heure, le président a eu une réunion avec Harry Reid le chef de la majorité démocrate au Sénat, le sénateur républicain Mitch McConnell ainsi que le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner et la dirigeante de la minorité démocrate dans cette assemblée, Nancy Pelosi. ?La réunion a été constructive aujourd?hui, a souligné Barack Obama. Et je pense qu?un accord va être trouvé dans les temps mais si cela n?est pas le cas je vais demander au sénateur Reid de présenter un texte de loi pour être sur que les impôts de la classe moyenne n?augmentent pas (automatiquement le 1er janvier). » Le 44ième président a précisé que le disfonctionnement de Washington, qui attend toujours la dernière minute pour trouver un accord, inquiétait les chefs de petites et de moyennes entreprises. Il a donc une nouvelle fois demandé au Congrès d?accélérer le pas. ?Ne manquons pas cette deadline, a précisé Obama.
Personne ne va obtenir ce qu?il veut, mais essayons de tout faire pour que l?économie américaine et aussi l?économie mondiale ne soient pas affectées.?
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/12/2012 à 8:04 :
Obama = Hollande, la demagogie en commun et le narcisisme en moins. On est pas sauve avec ces deux nuls...
a écrit le 29/12/2012 à 20:33 :
Optimisme beat.
a écrit le 29/12/2012 à 20:33 :
Même pas peur ! Tout le monde sait que le fumeux accord sortira de la manche d'Obama le dernier jour à l'avant dernière heure de cette année. Et bien évidemment le même cirque recommencera l'année prochaine et l'année suivante ..... Que deviendraient les bourses, les marchés, la presse économique sans leur feuilleton de fin d'année ? Ce ne sont pas les simagrées du trio Hollande - Ayrault - Conseil Constitutionnel qui tiendraient en haleine le monde de la finance.
a écrit le 29/12/2012 à 17:34 :
Obama, chef d'un pays en banqueroute qui va se tiers-mondiser dans les 5 ans à venir..20 % des Américains mangent grâce aux "food stamps" gouvernementaux!
Merci à Wall street et la city pour avoir détruit l'économie mondiale. Et chaque citoyen doit se protéger du parasitisme financier avant que toutes les monnaies occidentales ne valent plus rien par les programmes de destruction massifs en cours des banques centrales
Réponse de le 29/12/2012 à 18:47 :
Yes, we can ?? hum !peu convaincant
a écrit le 29/12/2012 à 9:49 :
Obama, tout comme son prédécesseur, ne sait faire qu'une chose : augmenter la dette publique gigantesque des US, avec des résultats peu probants. Le dollar d'aujourd'hui, c'est l'assignat d'hier !
a écrit le 29/12/2012 à 9:38 :
Toujours la même comédie : un accord tombera lundi. Et la planche à billets continuera à tourner à toute allure chez l'Oncle Sam.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :