Christine Lagarde : "l'effet de l'austérité est plus fort que prévu, c'était une erreur d'appréciation"

 |   |  243  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Christine Lagarde, la directrice du FMI, considère que l'institution de Washington avait mal anticipé les effets de l'austérité sur la croissance européenne. Elle invite les Européens à aller plus "doucement" dans la réduction des déficits publics, pour ne pas aggraver la situation.

"L'effet des plans d'austérité sur la croissance est plus fort que ce que nous avions anticipé il y a 3-4 ans, c'était une erreur d'appréciation", a déclaré Christine Lagarde, la directrice du Fonds monétaire international (FMI) à l'antenne de France 2. Les dernières prévisions du FMI prévoient une récession en 2013 en zone euro. Christine Lagarde a néanmois défendu ces plans, mais en allant "un peu plus doucement" pour ne pas sacrifier la croissance. Les populations des pays en difficulté au sud de l'Europe apprécieront.

Déficit français à 3% en 2013 "extraordinairement ambitieux"

"Cela nous paraît extraordinairement ambitieux", a-t-elle par ailleurs déclaré à propos du retour du déficit public français à 3% en 2013. "Il faut que le chemin soit parcouru ensemble par les Européens. Il ne faut pas que la France toute seule, l'Espagne toute seule, la Grèce toute seule disent 'c'est trop dur pour moi, je vais faire plus lentement'", a plaidé Christine Lagarde. "C'est mieux de le faire collectivement, de prendre un peu plus de temps plutôt que d'avancer à marche forcée", a-t-elle insisté, en rappelant que l'Espagne avait pâti d'être allée trop vite dans la rigueur l'année dernière.

>> LIRE AUSSI Le FMI encourage l'austérité en Europe mais pas aux États-Unis

>> LIRE AUSSI L'économie française engluée dans la stagnation, le FMI table sur 0,3% de croissance en 2013

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/01/2013 à 19:32 :
Il est évident que l'austérité nous "détruit" un peu plus chaque jour et que les grands profiteurs demeurent les banques...Au lieu de suivre aveuglément des politiques dictées par les acteurs de la finance mondialisée ( fonds spéculatifs, private equity, fonds souvrerains, assurances, fonds d'investissement / dont les banques d'affaires comme GS ou JP Morgan Chase.../ et autres fonds de pensions), qui jouent au casino en pratiquant "l'effet de levier" par des mécanismes et des modèles mathématiques plus complexes les uns que les autres ( à l'exemple de la fonction de répartition de la loi de Gauss et de sa courbe par son modèle "Black et Scholes"...Un parmi d'autres), représentant des risques très élevés pour notre économie réelle (c'est à croire que la crise des "subprimes", qui n'a fait qu'engendrer la crise des dettes "souveraines", ne sert pas de leçon à ces messieurs), nous ferions mieux de jeter un coup d'oeil du côté de l'Islande(même si tout n'est pas parfait / le parfait en économie cela n'existe pas ou seulement pour les ultra-libéraux) !!!
Le FMI reste un organisme mondial, à "géométrie variable", fort avec les faibles et faible avec les forts...
Sa politique dans les pays pauvres, notamment d'Amérique du sud, a majoritairement (cela marche parfois / certains pays d'Afrique ou des pays de l'est de l'Europe ont pu réaliser des choses grâce à lui) provoqué la ruine des Etats en pratiquant des politiques économiques ultra-libérales visant à détruire toutes les avancées sociales tout en libéralisant tous les secteurs d'activité (son rôle dans la ruine de l'Argentine en 2000 est accablant et la majorité des pays qui ont appliqués les remèdes du FMI ont beaucoup de mal à se remettre).
Le plus étonnant, en dehors de la Grèce et de l'Espagne du Portugal et de l'Irlande qui en font les frais et mettront des années pour s'en remettre, c'est que la politique du FMI n'est absolument pas la même vis-vis du modèle que tout le monde veut copier...
Lorsqu'il s'agit des USA le discours n'est pas du tout le même (on dirait presque que celui-ci encourage un semblant de modèle qui ressemble à du Keynésianisme / sauf qu'une véritable politique Keynésienne n'existe plus depuis la fin des accords de Bretton-Woods en 1971 / depuis on fait des essais des mélanges, des mixages... Des modèles libéraux ou néolibéraux avec des touches d'inspiration Keynésienne ou postkeynésienne).
Lorsque l'on sait qui détient les droits de "vote" et qui détient l'essentiel des manettes dans cette structure mondiale (les américains et les européens), je ne parle même pas de la banque mondiale (dont le dirigeant en chef est toujours un américain), on peut se dire que le FMI n'est pas très logique dans sa vision de l'économie et du monde et qu'il reste bien un "truc" dont la politique à géométrie variable est vraiment faite pour protéger un modèle pour ne pas dire le pays de la planche à billet !
a écrit le 27/01/2013 à 13:27 :
Davos : Il est peut-être aussi grand temps de penser davantage aux peuples qu'aux banques, a lancé de son côté le président islandais, Olafur Ragnar Grimsson, au risque de dénoter quelque peu à Davos.
En Islande, "nous avons laissé les banques faire faillite et nous sommes occupés des citoyens, et ça a marché", a-t-il assuré. L'Islande est aujourd'hui "numéro un en termes de succès et de reprise" économiques, "ça devrait être un signal d'alarme pour les institutions financières", a-t-il lancé.
a écrit le 27/01/2013 à 9:30 :
(petit rire la main devant la bouche) Excusez-moi, je me suis trompée! (Hi hi!). Vilaine fifille, les chômeurs, expropriés... et suicidés, vont te gronder.
a écrit le 26/01/2013 à 8:39 :
Sont bien plus intelligents que nous ces technocrates... Comme disait Coluche, tu leur donnerais le Sahara qu'ils devraient acheter du sable...
a écrit le 26/01/2013 à 7:29 :
Quand les ayatollahs de l'austérité font un erreur d'appréciation!
a écrit le 25/01/2013 à 22:16 :
Bon bah, si on ne savait pas que c' était une illustre incompétente...je n'ose imaginer le reste de la bande...
L'Ue et les Us sont les principaux consommateurs de la planète, fermer les robinets et là....c'est le P.I.B
mondial qui éternue, pour ne pas dire plus, Chine compris .F.M.I , banque Mondiale incompétents dans quel but...
a écrit le 25/01/2013 à 20:35 :
Selon elle les etats unis doivent faire très attention a ne pas faire d'austérité avec leur dette à 110% du PIB ( bientôt ils dépasseront le Grèce) . Par contre la France et sa dette a 90% du PIB doit foncer a fond dans l'austérité pour respecter les 3% de déficit . Il est a combien le déficit ricain ? à 7% .. ça va c'est raisonnable .
a écrit le 25/01/2013 à 20:04 :
"Austérité"??????Vous rêvez ou quoi?
L'austérité, c'est quand on dépense moins que ce qu'on gagne.
Or, en France, on en est très loin.
Bref, on attend encore que l'état réduise ses dépenses avant de parler d'austérité.
a écrit le 25/01/2013 à 19:03 :
"erreur d'appréciation" et nombreux dommages collatéraux
a écrit le 25/01/2013 à 17:57 :
Vous êtes méchants, elle l'avait bien dit qu'il fallait qu'on y aille plus doucement. rappelez-vous, à l'assemblée, le 5 novembre 2007 : roulez à vélo ! Et voilà, on n'achète plus d'auto en Europe. Elle a toujours raison cette femme.
Donc, demain j'irais encore plus doucement, à pied.
Réponse de le 25/01/2013 à 23:28 :
Dédicace a Brassens? Lui l'avait prédit est il ne touchait pas les mêmes compensassions !!!
a écrit le 25/01/2013 à 17:40 :
Mieux vaut en rire si ce n'est que ces personnes occupent de postes stratégiques.
Réponse de le 27/01/2013 à 9:33 :
stratégiques et tragiques!
a écrit le 25/01/2013 à 17:06 :
a cause de vos aberations sur l'austerite infliges aux pays de l'europe ,aujourd'hui au portugal des enfants ne mange plus a leur faim ,he Mme lagarde
Réponse de le 26/01/2013 à 7:11 :
Et si l'austérité ne préservait pas du défaut du pays?
a écrit le 25/01/2013 à 17:04 :
Vu la situation en France avec le départ des gens qui veulent "travailler" et créer de la richesse, la crise va perdurer et ne vont rester que les "assistés du système". Le système de Ponzi mis en place par nos parents ou grands parents est en ruine. La France emprunte tous les jours sur les marchés pour payer ses hommes politiques, ses fonctionnaires... Cela ne peut plus continuer. Une entreprise "normale" aurait fermé depuis longtemps.
Avec le tel niveau d'endettement public, le manque de souplesse du marché du travail, la bulle spéculative des actions et de l'immobilier, l'endettement des ménages et la baisse de la consommation; je ne pense pas que nous en soyons sorti avant 15 ans. A moins d'une faillite du système ou une petite guerre. Rappelons nous que la crise de 29 qui n'était rien comparée à celle de maintenant nous a conduit à la guerre mondiale.
Une dernière chose qui prouve la descente aux enfers de la France: le nombre de vaches et cochons et autres animaux abattus dans les champs et dépecés sur place pour la viande. Ou allons nous. Allez donc voir le site de Pierre Jovanovic qui lui, fait du vrai journalisme. A bon entendeur
a écrit le 25/01/2013 à 16:47 :
La grande nunuche, qui a toujours été à l'Ouest, retrouve le Nord !!
a écrit le 25/01/2013 à 16:15 :
deuxieme erreur d"appreciation..........400 millions d'euro pour un pote
a écrit le 25/01/2013 à 15:50 :
CES SOIT DISANT EXPERTS QUI NOUS GOUVERNENT EN VIVANT DANS LEUR BULLES EN CROYANT QUE TOUT LE MONDE VIT COMME EUX
400 000 EUROS NON IMPOSABLES ET TOUS FRAIS PAYES !
a écrit le 25/01/2013 à 15:44 :
belle tentative de détournement de l'opinion public.... pour pas qu'on regarde ses emmerdes juridiques, elle nous rappel qu'on a pas fini d?être dans la crise...
a écrit le 25/01/2013 à 15:32 :
C'est comme toute stratégie en entreprise, on fixe des lignes puis on ajuste pendant le parcours. Toutes les entreprises intelligentes font cela pour s'adapter à la situation.
Réponse de le 25/01/2013 à 23:34 :
Si on va dans le trou, c'est que le zéro est devant. Donc 180 dégrée, c'est bien un demi tour!
Mais si on va dans le trou et que derriÚre il y a un mur, et que nos chers dirigeants ont des œillÚres, alors on est mal barré!
Donc je pense qu'un changement, non de cap, mais de capitaine est urgent!
a écrit le 25/01/2013 à 15:25 :
tout le monde sait que Lagourde a depuis longtemps dépassé le principe de Peters.
et dire tout et son contraire quelques mois après ne la dérange pas! à pas loins de 500k euros par ans il y aurait des économies à faire!
Réponse de le 27/01/2013 à 9:39 :
"tout le monde sait que Lagourde a depuis longtemps dépassé le principe de Peters". Depuis 56 ans.
a écrit le 25/01/2013 à 15:22 :
cette a femme a la direction du FMI-le pillage des citoyens a commencé avec l'euro-depuis l'austérité est devenu une idéologie prédominante-quand cela va il cesser ? dans une économie de marché libérale-le système fonctionne par l'autorégulation des marchés-or, avec l'euro rien de tel-et rien n'a été prévu ni pensé avant de changer le système-
elle n'a aucune compétence bien sur-rien qu'à lire ses propos
a écrit le 25/01/2013 à 15:22 :
il faut aller doucement ,maintenant? alors que les Grecs ont payer le prix fort ,la elle n'a pas fait de cadeau ,il fallait aller vite ,saigner ces pauvres gens , la vraiment on voit l'absudité de cette femme ,car ils ont reussient sans les conseilles idiot du FMI et bien non maintenant il faut tenir le ritme ,les premiers a decrocher serons les Allemants avec leur taux demographique et ceci est bien abettant pour tous ces economiste de mes deux
a écrit le 25/01/2013 à 14:56 :
Mme Lagarde un jour prône la rigueur pour Europe le lendemain elle demande moin de riveur, c est elle qui doit être plus rigoureuse dans ses discours
a écrit le 25/01/2013 à 14:56 :
Tu parles d'une nouvelle! Comme si on ne savait pas qu'en temps de crise il fallait faire de la relance et non de l'austérité. C'est comme tout ces gens qui s'etonnent que la France a plus de mal a redémarrer. Mais le modèle est différent : nos amortisseurs sociaux ont absorbé de manière importante le choc de la crise quand les autres pays étaient au 36e dessous, mais alors que les autres économies redémarrent aussi abruptement qu'elles ont coulées, la France est plus lente et en donc decalage. Conclusion : nous sommes encore ds une phase de vulnérabilité et il est encore trop tot pour faire de l'austérité.
a écrit le 25/01/2013 à 14:54 :
s'ils n'ont plus de pain qu'on leur donne des brioches....Quelle honte que cette Christine Lagarde et ses semblables, leur suffisance n'a d'égal que leur incompétence et leur arrogance, cerbères d'un systême insensé qui se meurt
a écrit le 25/01/2013 à 14:46 :
Notre Pythie de pacotille la ramène enore en termes de prévisions ? Au Secours !
a écrit le 25/01/2013 à 14:25 :
autant pour elle!bon ça arrive de se tromper,allez,sans rancune,on repart en direction inverse!
Réponse de le 28/02/2015 à 20:11 :
C'est bizarre mais je le crois plus que qu'Hollande qui il dit ca
a écrit le 25/01/2013 à 14:21 :
Comment peut-on écouter C.Lagarde quand on sait le "travail" qu'elle a fait quand elle était au gouvernement ? cela en devient ridicule et montre une fois de plus que certains responsables n'ont pas la place qu'ils méritent mais les médias sont souvent aveugles volontairement.
Réponse de le 25/01/2013 à 14:46 :
les médias sont de moins en moins lucides et objectifs! ils préfèrent s'accaparer d'affaires poeple que de faire ressortir , mettre en évidence ce qui ne va pas dans leur pays! pauvre France! tout fout le camp !
a écrit le 25/01/2013 à 14:11 :
Ha oui, madame Lagarde le chantre de l austérité au moment ou elle était ministre et maintenant c est trop !!!, c est peut être un
Moyen de faire oublier Nanard
a écrit le 25/01/2013 à 14:09 :
il va y avoir des achats incroyables de "vaseline".....!
a écrit le 25/01/2013 à 14:06 :
Ils parment beaucoup des personnes du FMI, commentent, conjecturent, mais au final, ca mène à rien. Bien sûr qu'elle n'en sait strictement rien des effets à court terme ou moyen terme de l'austérité, alors on lance des phrases car il faut communiquer. L'économie mondiale et bien trop complexe pour sortir des prévision ici et là, ils feraient mieux de se taire. On en a marre d'entendre des gens s'écouter parler, puis revenir sur ce qu'ils ont dit. Le plus triste c'est qu'il sont en train de jouer aux apprentis sorcier avec nos économie, plus d'austérité disent ils, puis ils notent le résultat. Ha !! bon maintenant c'est austérité mais moins rapidement, puis on regarde, bien assis dans son fauteuil l'évolution des chiffre et des courbes, jusqu'à la prochaine déclaration. Ca devient lassant comme scénario mais c'est le seul qu'ils connaissent et en plus ils se sentent utiles. Triste.
Réponse de le 25/01/2013 à 14:44 :
+ UN !
a écrit le 25/01/2013 à 14:06 :
Lagarde zigzague, toujours aussi péremptoire et pompeuse. Va-t-elle demander à l'Angéla prussienne de mettre davantage d'eau dans son verre pour dessaler les pays du Club Méditerranée ? Découvrir aussi tardivement ce qui n'est que du bon sens est très inquiétant de la part d'une élite autant impérieuse dans sa puissance !
a écrit le 25/01/2013 à 14:05 :
"Il y a 2 ou 3 ans", c'était DSK qui était a sa place. Il faut traduire : " ce n'est pas ma faute !". Après, allez savoir ce qu'elle a fait depuis ! Cette femme de pouvoir fait partie des cercles d'influence américain : c'est le secret de sa longévité. Je rappelle que cette dame a critiqué au moment de sa nomination au FMI la politique économique de la France, dont le poste était tenu par ... elle-même juste avant. Elle ne sert que ses propres intérêts et est avide de toujours plus de pouvoir. Qui sait, elle pourrait se présenter à notre prochaine présidentielle : elle n'a que 57 ans ...
a écrit le 25/01/2013 à 14:01 :
Erreur ...comme Tapie...cela en fait bcp...mais ses paroles ne sont pas une erreur pour GS et sa clique....imprimer de la monnaie creusez le deficit et on s occupe de tout cad ruiner le peuple a notre profit et ensuite....des esclaves...Ils relevent de la medecine psy...
a écrit le 25/01/2013 à 13:56 :
pour eux", y a t-il une crise? jamais ! à MEDITER !!
a écrit le 25/01/2013 à 13:56 :
Ce n'est pas politiquement correct de dire qu'on s'est trompé. Mais c'est le début d'un véritable questionnement sur la croissance. Est-il vraiment nécessaire que mon revenu augmente d'une année sur l'autre grâce à mon épargne investie et mes efforts au travail? C'est toute la logique du développement économique qui pourrait être remise en question.
Réponse de le 27/01/2013 à 9:51 :
Pas encore. C'est une idéologie qui ne peut céder que le couteau sous la gorge. Ce qui nécessairement surviendra rapidement. Les pays qui ont encore une croissance sont ceux qui ont un retard à combler ou les tricheurs monétaires (suivez mon regard).
a écrit le 25/01/2013 à 13:55 :
Christine Lagarde n'a jamais rien vue arrivé !! Ca se saurait
Réponse de le 25/01/2013 à 14:27 :
C'est clair ! Il aura fallu qu'elle prenne son poste au FMI pour s'apercevoir que la France n'allait pas bien, et que les banques françaises étaient sous capitalisées. Pas mal pour l'ex ministre de l'économie et des finances.
La seule mesure radicale c'est le retour à la création monétaire pas les états. L'argent de la dette des états ne sert que la spéculation contre ces mêmes états. Comment des intérêts privés pourraient être en harmonie avec le bonheur des peuple ?
a écrit le 25/01/2013 à 13:54 :
En clair elle préconise une enfilade plus douce qu'actuellement mais, qui reste tout de même une enfilade euro-mondialiste. Ils ont toujours pas comprit qu'on (le Peuple) en fait une allergie et même un rejet total. Moi je préconise de tous les virer et les remplacer par des gens compétents qui pensent à leur Peuple avant les banquiers oligarques.
Réponse de le 25/01/2013 à 14:56 :
pour faire passer 'cette enfilade" , plus doucement de surcroit, vous avez une solution? si oui, merci !
a écrit le 25/01/2013 à 13:54 :
Mince, le remède a tué le patient. Les spécialistes et autres économistes de BFM doivent également se poser des questions.
a écrit le 25/01/2013 à 13:53 :
Ah bon, si elle le dit, c'est que ce doit être ...vrai...Mais pour une "experte", ça fait désordre cette erreur d'appréciation. Si elle s'en aperçoit, avec son train de vie de directrice du FMI, c'est que la situation est dramatique...Heureusement que nous avons toutes ces sommités qui ont la science infuse et qui sont grassement payés même quand ils font des "erreurs".
a écrit le 25/01/2013 à 13:49 :
Lagarde a fait le jeu des USA, en aidant a braquer les projecteurs sur l Europe, et en faisant monter les spreads. Trop d'austerite, bien sur, ce n est pas bon. Les USA doivent eux aussi reformer et faire des economies. Maintenant que le mal est fait en Espagne ou en Grece, la position de Mme Lagarde est lamentable, meme si elle n est que juriste de formation.
a écrit le 25/01/2013 à 13:38 :
ils sentent que ça "gronde" de partout! à force de nous presser, il ne manquerait plus que ça "pète"! et c'est ce qu'il faudrait pour remettre d'équerre des incapables, des incompétents, des individus cupides qui, une fois élus se fichent bien de notre sort, et du sort du pays.....combien de temps encore, allons nous payer les erreurs et c..neries absurdes et graves de nos dirigeants, de ceux qui nous "chapotent", CAC 40, gros et gras financiers, cupides actionnaires, la liste n'est pas exhaustive, malheureusement , jusqu'à quand nous faudra t-il nous priver, nous presser comme des citrons (y a même plus de pulpe!),sans avoir en contrepartie , sans espérer une "amélioration" sérieuse?...!!
a écrit le 25/01/2013 à 13:37 :
Ahurissant !
On pourrait pas les remplacer par quelque chose ? Un club de boules par exemple...
Réponse de le 25/01/2013 à 14:04 :
ah! oui, ce serait tellement plus réjouissant, franchement, et ça nous remonterait le moral, une bonne partie sans faire "Fanny" !
a écrit le 25/01/2013 à 13:35 :
Ce qu'elle appelle une erreur de jugement a mis la vie de certaines personnes en danger.Pourquoi ces gens là ne sont ils jamais responsables de leurs actes???
Réponse de le 25/01/2013 à 14:07 :
vous avez mille fois raison ! des suicides sur la conscience, mais que voulez faire avec des individus "responsables, mais "pas coupables" ! vous connaissez..?? c'est plus que lamentable!
a écrit le 25/01/2013 à 13:34 :
On nous prend vraiment pour des demeurés ! Même le citoyen ayant peu de culture politique et financière s'en rend compte. Le but final étant de toute manière de ponctionner encore plus les peuples et pouvoir vendre leur Pays en démantelant leurs richesses financières et humaines... Bref la toute logique Europe Fédérale ou chaque Pays perd sa souveraineté et ses valeurs propres au profit de Technocrates bruxellois qui ne pensent qu'à s'enrichir et cela avec la complicité des banquiers et des chefs d'états !
Oui, je suis pour une Europe unie mais avec des Pays souverains unissant leurs efforts envers l'adversité tout en conservant leurs valeurs et richesses propres ! Comme cela étaient le cas avant le passage à l'euro et le coup d'état contre le peuple Français de 2005 grâce à la complicité des élus UMPS mis en place par ce même peuple... Oui ! Nous avons été trahis et on en paye aujourd'hui le prix !
Réponse de le 25/01/2013 à 13:55 :
eh! oui, mais nous n'y pourrons jamais rien , ce que vous dites est très vrai, mais nous ne sommes que des PIONS sur l'échiquier, "ils" nous font aller , là ou ils le veulent , car "ils" ont le POUVOIR, et nous, non! nous croyons le posséder, mais en fait ce sont eux, qui en définitive font bien ce qu'ils veulent, que nous votions pour n'importe quel parti , ce sera toujours pareil! désolé....
Réponse de le 25/01/2013 à 14:02 :
+1
Réponse de le 25/01/2013 à 14:35 :
Ils n'ont que le pouvoir que nous leur accordons. Si vous pensez le contraire, alors effectivement, il n'y a pas de raison qu'ils se privent.
a écrit le 25/01/2013 à 13:19 :
Les erreurs, elle les enfile comme des perles! Je ne sais pas si elle fait encore illusion au FMI, mais les Français savent qu'elle est totalement incompétente.
Réponse de le 25/01/2013 à 13:38 :
ABSOLUMENT !!
a écrit le 25/01/2013 à 13:19 :
Non, mais, on se fout de qui??faut être spécialiste au FMI, avoir fait de grandes études payées de façon faramineuse pour savoir que tout ceci " sacrifie la croissance" !! ils ont, parait-il, "mal anticipé les effets de l'austérité sur la croissance européenne" " faut aller plus "doucement" (sic !) dans la réduction des déficits publics pour ne pas "aggraver la situation "!!Mais, alors, lamentables, que ces experts là ! un ado lucide et sérieux, déduirait la même chose!! dire que nous dépendons de ces polichinelles là, c'est plus que tragique et désespérant !!!
a écrit le 25/01/2013 à 13:05 :
Christine Lagarde qui donne raison à Mélenchon !
a écrit le 25/01/2013 à 12:59 :
Christine Lagarde avait déjà anticipé la fin de crise en 2009. Avec elle, on a l'habitude.
Réponse de le 25/01/2013 à 14:31 :
Non, en fait en 2009 elle n'avait pas encore reconnu qu'il y avait une crise... Il lui aura bien fallu 3-4 ans pour qu'elle arrive enfin prononcer, du bout des lèvres, le mot tabou.
a écrit le 25/01/2013 à 12:48 :
"désolé toutes les décisions économiques prises en Europe depuis 4 ans se sont appuyés sur des calculs avec une hypothèse fausse de coefficient de multiplicateur fiscaux... Mais par contre maintenant c'est réglé on sait prédire l'avenir, promis. Il faut poursuivre l'austérité pour l'Europe, mais surtout pas pour les USA. Bisous"
Christine
a écrit le 25/01/2013 à 12:45 :
C'est une blague, de nombreux économistes avaient prévenus et c'était facile à deviner, c'est de la pure logique.
a écrit le 25/01/2013 à 12:38 :
C'est une opinion que l'on entend de plus en plus chez les les responsables et commentateurs économiques bien au chaud. La crainte de révoltes notamment en Grèce, Portugal et Espagne (France ?) semblent être à l'origine de ces inquiétudes. Les peuples se serrent la ceinture pour un europe qui ne redémarre pas, mais jusqu'à quand?
Réponse de le 25/01/2013 à 13:08 :
L'inquiétude des gouvernements à cause des révoltes est bien réelle. "Quand des millions de personnes se rendront compte que l'on ne peut plus vivre comme par le passé, la Révolution sera logique et inévitable" d'après le livre d'une jeunesse désabusée "les corps indécents". Les peuples devraient se morfondre encore en 2013 mais 2014 pourrait bien être l'année de tous les dangers. Des mouvements sociaux de grande amplitude sont à craindre.
a écrit le 25/01/2013 à 12:34 :
Je me demande ,quand même , si les grands groupes qui réalisent 30 a 35 % de leurs CA en Europe et qui voient des décroissances plus que significatives , ne seraient pas un petit peu derrière ce repositionnement de Mme Lagarde

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :