Apple et Samsung échouent une nouvelle fois à s'entendre sur leurs brevets

 |   |  442  mots
JK Shin (PDG de Samsung) et Tim Cook (PDG d'Apple) se livrent une guerre des brevets sans merci depuis plus de deux ans.
JK Shin (PDG de Samsung) et Tim Cook (PDG d'Apple) se livrent une guerre des brevets sans merci depuis plus de deux ans. (Crédits : Reuters)
La médiation entre Apple et Samsung, demandée par la Cour de justice californienne, n'aurait pas abouti, selon des médias sud-coréens. Les deux ennemis se retrouveront devant le tribunal le 31 mars.

Entre Apple et Samsung, c'est toujours la guerre. Les dirigeants du sud-coréen Samsung et de l'américain Apple devaient tenter de régler à l'amiable le conflit qui les oppose autour de plusieurs questions de propriété intellectuelle. Mais la rencontre organisée début février a échoué, selon site d'information ZDNet Korea. 

Peu crédible dès le départ

Les directeurs généraux des deux sociétés, Jong-Kyun Shin pour Samsung et Tim Cook pour Apple, se seraient ainsi assis autour d'une table aux Etats-Unis, accompagnés d'une armada d'avocats, révèlent les médias coréens. La Cour de justice de San Jose (Californie), qui supervise le conflit juridique, avait en effet demandé à ce que les deux frères ennemis essaient de trouver un accord à l'amiable avant le 19 février, l'ouverture du procès étant prévue pour la fin mars.

La juge Lucy Koh, en charge du dossier, n'était cependant pas dupe puisqu'elle avait écrit dans sa requête que même ses collaborateurs "s'étaient moqués" d'elle lorsqu'elle avait évoqué cette tentative de conciliation peu crédible.

Toujours d'après le site coréen, les négociations ont échoué du fait d'Apple qui se serait montré trop "gourmand" sur le montant des licences que la marque à la pomme aurait proposé à son concurrent. Le médiateur, dont l'identité reste inconnue, a été choisi par les deux rivaux. Le porte-parole du géant sud-coréen n'a pas souhaité confirmer ou infirmer ce nouveau rebondissement.

Une guerre sans merci

Dans cette affaire, Apple attaque son rival pour cinq brevets  (dont un sur l'application vocale Siri) qu'il lui aurait volés. Le groupe américain accuse par exemple le sud-coréen de copier volontairement le design de l'iPhone, et demande à la justice de faire interdire la vente de certains modèles Samsung aux États-Unis. Samsung riposte en pointant quatre brevets qui auraient été violés. 

Cela fait maintenant plus de deux ans qu'Apple et Samsung s'affrontent dans une guerre des brevets sans merci. Ce type de médiation a déjà été tenté à plusieurs reprises entre les deux groupes qui se traînent tour à tour devant les tribunaux pour violation de brevets, notamment en mai 2012. Mais sans résultat.

Ainsi, en août 2012, la justice américaine avait appelé les deux géants de la high-tech à "ne pas laisser l'affaire aux mains des jurés" alors que les deux entreprises s'affrontaient dans l'un des plus grand procès pour violation de brevets aux Etats-Unis. Le tribunal de San José (Californie) avait finalement condamné Samsung à verser au total quelque 930 millions de dollars de pénalités.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :