La hausse de la TVA provoque une chute brutale des ventes au Japon

Les ventes des grandes surfaces japonaises subissent depuis le 1er avril le contrecoup de la hausse de 3 points de la taxe sur la consommation, mais cela touche surtout les produits chers et durables, selon les premiers chiffres disponibles.
Il sera difficile de recouvrer le niveau de l'an passé d'ici à cet été et cela aura sans doute des effets toute l'année, a confié le patron de Takashimaya lors d'une conférence de presse. (Photo : Reuters)
"Il sera difficile de recouvrer le niveau de l'an passé d'ici à cet été et cela aura sans doute des effets toute l'année", a confié le patron de Takashimaya lors d'une conférence de presse. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)

C'était attendu, mais peut être pas de manière aussi violente. Pressé de faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'État, le Premier ministre japonais avait pris le risque de faire chuter la consommation en augmentant la TVA de 5 à 8%. D'après les informations communiquées par les grands magasins Takashimaya, leurs ventes lors de la première semaine d'avril ont chuté de 25% par rapport à la même période l'an dernier.

"Il sera difficile de recouvrer le niveau de l'an passé d'ici à cet été et cela aura sans doute des effets toute l'année", a confié le patron de Takashimaya lors d'une conférence de presse.

Chute des dépenses de confort

Les ventes de ces magasins de luxe avaient bondi de 32% en mars sur un an, plus que prévu. Du coup, après une ruée sur les bagues, sacs à main et autres articles de plaisir plus que de besoin, la chute est sévère. Ce sont en effet les bijoux et produits de luxe qui pâtissent le plus de ce contrecoup, ceux qui voulaient en acquérir l'ayant fait avant que cette taxe (équivalente de la TVA française) ne passe de 5% à 8%.

Chez les concurrents, Mitsukoshi, Isetan ou encore Sogo-Seibu, la baisse se situe entre 10 et 20%, mais les plus optimistes espèrent que le rattrapage se fera en quelques mois. Bic Camera, grand distributeur d'électronique et électroménager, a fait part d'une baisse de 10 à 20% en ce début de mois, mais c'est presque deux fois moins que redouté, selon un responsable. Dans les boutiques de vêtements et accessoires de moyenne gamme, le déclin serait inférieur à 10%, "en ligne avec les attentes du fait du surcroît d'achat avant", selon un dirigeant de l'enseigne Parco.

>> Lire Le paradoxe japonais, relancer la consommation en la taxant

Baisse dans les produits de première nécessité

Parce que des clients sont allés jusqu'à faire des stocks de produits de première nécessité à conserver longtemps (riz, eau, papier toilette, conserves), une baisse franche a aussi été constatée dans des hypers et supermarchés. C'est par exemple le cas dans la chaîne Daiei (groupe Aeon) qui a fait état mercredi d'un recul de 8% sur un an pour la période du 1er au 7 avril.

"De nombreux clients ont fait des provisions pour 45 à 60 jours, donc la baisse ne devrait pas durer au-delà", a prédit un dirigeant de Daiei en conférence de presse.

Dans les supérettes de proximité extrêmement fréquentées, où sont essentiellement vendus des produits en petites quantités à consommer vite, "l'impact est relativement faible puisque ces commerces n'ont pas d'articles durables ni luxueux contrairement aux grands magasins", souligne un analyste de SMBC cité par le groupe d'information économique Nikkei. Un repli est néanmoins constaté à cause des clients fumeurs qui ont acheté des cargaisons de cigarettes avant le 1er avril. Quelle que soit leur surface et type d'offre, tous les commerces tentent de limiter la chute des ventes par diverses stratégies, de la distribution de coupons de réduction à la refonte totale de la grille tarifaire où certains produits sont même bien moins chers qu'avant.

>> Lire "L'Arlésienne de la croissance japonaise, c'est la consommation"

>> Lire Le choix du Japon, s'ouvrir ou souffrir

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 12/04/2014 à 15:34
Signaler
une taxe meme bonne peut être victime d'elle meme , si le taux augmente et que les individus boycottent les achats sur les produits de moyen et long terme ( industriels ) cela n'est pas bon pour l'emploi ni pour l'état qui peut créer un trou dans son...

à écrit le 10/04/2014 à 17:47
Signaler
8 points de TVA? On est à 20 et on parle d'augmenter... TVA = taux de vampirisme anticroissance

le 11/04/2014 à 0:38
Signaler
C'est l'impôt le plus juste car égalitaire par définition. Idéalement il faudrait supprimer l'ensemble des impôts pour ne conserver que la TVA. Pourquoi devrait-on payer un impôt sur le capital investi issu de vos revenus? En France c'est la double p...

à écrit le 10/04/2014 à 12:47
Signaler
ce serait pas des gagne-petits les japonais sans vouloir les offensés ? Une tva qui bouge de 3 points çà représente quoi au final ? sur 100 çà fait 3... sur 1.000 çà fait 30 et sur 10.000 çà donne 300, admettons que ceci soit un salaire, celui gagn...

le 10/04/2014 à 13:23
Signaler
Tout dépend..... 3 % quand vous êtes en bas de l'échelle sociale et que vous avez du mal à boucler vos fins de mois, cela peut faire beaucoup.

le 10/04/2014 à 14:07
Signaler
Oui 90 milliards prélevés sur 100 milliards, il reste alors 10 milliards pour vivre, soit suffisamment. Mais 10 yen prélevé sur 100 yen, c'est énorme car déjà avec 100 tu n'as pas assez pour vivre. Et voila comment on vous enfume en parlant de 90% ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.