Pour le plafond imposé de déficit, l'UE devrait tenir compte des engagements militaires de la France (PS)

 |   |  253  mots
On aimerait entendre Mme Ashton connaître son visage, sa voix. Malheureusement, elle est souvent muette, a regretté Olivier Faure à propos de la chef de la diplomatie européenne.
"On aimerait entendre Mme Ashton connaître son visage, sa voix. Malheureusement, elle est souvent muette", a regretté Olivier Faure à propos de la chef de la diplomatie européenne. (Crédits : Rémi Benoit)
Alors que la France "se bat pour les valeurs européennes contre le terrorisme à travers le monde", elle "voit ses dépenses militaires imputées sur les fameux 3% qu'elle doit respecter pour le déficit", a déploré le porte-parole du Parti socialiste, Olivier Faure, interrogé par RTL.

L'Union européenne est en faute, et elle l'est même à double titre. C'est du moins le point de vue du porte-parole du Parti socialiste (PS) qui, interrogé par RTL sur les livraisons françaises d'aide d'urgence en Irak et d'éventuelles frappes, a déclaré:

"Il y a un double manquement de l'Europe. À la fois quand elle n'intervient pas et en même temps quand elle exige de la France des déficits qui n'intègrent pas que la France se bat pour les valeurs européennes contre le terrorisme à travers le monde."

Le député a notamment déploré:

"La France, alors qu'elle intervient, voit ses dépenses militaires imputées sur les fameux 3% qu'elle doit respecter pour le déficit."

>>LIRE: La France ne tiendra pas ses prévisions de déficit, estime le FMI

"On aimerait entendre Mme Ashton"

Au-delà de la question du déficit, l'élu de Seine-et-Marne a plaidé pour une plus grande implication de l'Union européenne aux côtés de la France.

Il faut que "la France ne soit pas seule dans ces combats-là", a-t-il insisté: "Elle a été souvent à l'avant-garde, elle protège les valeurs de l'Europe, il est logique que les Européens viennent aussi en relais".

Et de regretter:

"On aimerait entendre Mme Ashton (la chef de la diplomatie européenne, ndlr) connaître son visage, sa voix". "Malheureusement, elle est souvent muette".

>>LIRE AUSSI: Radoslaw Sikorski, diplomate venu de l'Est, à la place de Catherine Ashton?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/08/2014 à 19:44 :
ROCARD AURAIS DIT LA FRANCE NE PAS INTERVENIR DANS TOUT LES PAYS DU MONDE???
a écrit le 11/08/2014 à 14:08 :
Elle est bien bonne celle là! Nous décidons unilatéralement de sortir de notre déficit les dépenses de défense... Il y en a qui semblent de rien avoir compris au fonctionnement de l'Europe, ni à notre problème de déficit.
En ce qui concerne les marchés financiers auxquels nous empruntons tous les ans autour de 170 milliards d'euro, il se fichent éperdument de savoir si le creusement de notre dette cela vient du fait de nos dépenses militaires ou non. Et le jour où ils perdront confiance dans la France pour arréter l'émoragie, là on commencera à rigoler!
Quant à l'Europe, soit en on en dedans et on respecte les traités et accords que nos différents gouvernements ont signés d'eux même, soit on en sort. Chiche!!!
Je ne me fais pas de soucis à ce niveau là, mais je m'en fais réellement sur la compétence et le sérieux de ceux qui nous gouvernent quand je lis ce type de propos...
a écrit le 11/08/2014 à 11:22 :
Remarque pertinente. A part le Royaume-Uni et la France, les autres États ont tendance à compter sur les autres et les États-Unis pour leur sécurité et celle du continent. La France devrait unilatéralement décider de sortir le budget de la défense des 3%. Après tout, on est toujours seul quand il faut intervenir ou se battre. Bruxelles reste les bras croisés.
a écrit le 11/08/2014 à 11:21 :
L'union européenne doit intervenir, pas la France seule, il faudrait savoir, pour certaines choses on est dans l'europe, pour d'autres non. Nous n'avons plus à intervenir seuls, c'est ainsi.Ne cherchez pas d'excuse pour le déficit!
a écrit le 11/08/2014 à 10:46 :
l'intervention du député est au moins de bon sens , deux états en europe peuvent se projeter vers d'autres pays , l'Uk et la France , les autres regardent ailleurs et s'en moquent un peu , l'intégration UE a aussi été un piège , la france comdannée a revoir ses finances ou bien laisser de coté le parapluie nucléaire et la défense des peuples étrangers en difficultés , ensuite on se plaindra de la toute puissance d'autres nations hors europe et de nous voir sous la protection de quelqu'un d'autre .. a qui profiterait le crime ? , finalement l'UE n'a aucune ambition si ce n'est que protéger les oligarques et leurs privilèges .. navrant
a écrit le 11/08/2014 à 10:13 :
Ah ces socialistes! Ils ne savent plus quoi inventer comme excuses pour s'éviter de réformer en profondeur le pays...
D'un côté c'est la faute de l'Europe qui n'a pas assez de croissance pour "aider" la France à s'en sortir sans avoir à réformer. Maintenant c'est le fait que la France dépense en politique extérieure en lieu et place de l'Europe, et donc ces dépenses ne devraient pas compter.

C'est fou ce qu'ils ont comme imagination...

On est bien barré avec ces gens là... La décadence lente est assurée.
Réponse de le 11/08/2014 à 11:29 :
Pas assurée mais pérennisée !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :