Moscou fait monter la pression sur les livraisons de gaz vers l'UE

Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak a mis en garde vendredi 29 août contre les risques qui pèsent sur la livraison de gaz russe vers l'Europe lors d'une conférence de presse avec le commissaire européen à l'Energie Günther Oettinger.
Le patron de Gazprom Alexeï Miller a estimé que si Kiev remplissait ces conditions de remboursement partiel de la dette, les livraisons de gaz pourraient reprendre à condition de paiement à l'avance des volumes livrés.

"Hautement critique". C'est ainsi que le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak a qualifié "la saison à l'approche de la saison de chauffage". Il a évoqué vendredi 29 août "un risque que le gaz livré par Gazprom pour l'Europe soit illégalement prélevé par l'Ukraine pour ses propres besoins".

La Russie a coupé mi-juin ses livraisons de gaz à l'Ukraine. Kiev refuse la hausse des prix imposée par Gazprom après l'arrivée au pouvoir de pro-occidentaux et a accumulé, selon Günther Novak, 5,3 milliards de dollars de dollars.

Craintes de perturbations des livraisons en Europe

Cette décision fait craindre des perturbations des livraisons de gaz russe vers l'Union européenne, dont près de la moitié transite sur le territoire ukrainien, comme lors des précédentes "guerres du gaz" en 2006 et 2009.

L'Ukraine a reconnu récemment qu'elle ne disposait pas suffisamment de gaz en réserve pour répondre à ses besoins pendant l'hiver et a accusé Moscou cette semaine de vouloir couper le gaz à l'Europe.

Le ministre russe a qualifié de "constructives" les discussions avec Günther Oettinger qui ont duré environ deux heures et porté sur des questions "concrètes", sans pour autant annoncer de progrès tangibles.

"Calendrier de remboursement" de la dette

"Pour résoudre la crise, il ne faut pas utiliser le gaz comme un instrument de sanctions et d'escalade", a insisté de son côté le Commissaire européen, exprimant son "incompréhension" et sa "préoccupation" concernant les informations faisant état de la présence de troupes russes en Ukraine.

Günther Oettinger a estimé qu'un "calendrier de remboursement" de la dette devait être établi "dans les prochaines semaines" et que l'UE ferait une proposition sous peu à Kiev. Il s'agit de rembourser les dettes portant sur les livraisons de gaz en novembre et décembre, dont le prix n'est pas contesté, ainsi que partiellement celles pour avril, mai et juin.

Günther Novak a estimé qu'en cas de remboursement de cette partie de la dette, une "restructuration" du reste des arriérés de paiement pourrait être envisagée.

Reprise de livraison possible selon Gazprom

Cité par les agences russes, le patron de Gazprom Alexeï Miller, présent lors des pourparlers, a estimé que si Kiev remplissait ces conditions de remboursement partiel de la dette, les livraisons de gaz pourraient reprendre à condition de paiement à l'avance des volumes livrés.

L'opérateur gazier ukrainien Naftogaz d'une part et Gazprom d'autre part ont saisi la Cour d'arbitrage de Stockholm pour trancher leur différend. La Norvège, deuxième fournisseur de gaz de l'UE, pourrait en partie compenser une baisse des livraisons russes mais seulement à titre provisoire.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 76
à écrit le 01/09/2014 à 8:26
Signaler
"L'Europe c'est la guerre", une très belle conférence de François ASSELINEAU, président de l'UPR, seul parti qui prône véritablement la sortie de l'Union, de l'euro, de l'Otan.....https://www.youtube.com/watch?v=zti4aV2WL5w

à écrit le 31/08/2014 à 18:00
Signaler
OTAN et US GO HOME. Néo-libéralisme + Complexe militaro-industriel= La Guerre. C'est ainsi que ça va se terminer, les beaux discours "plus jamais ça", c'est pour après, après les millions de morts. Vive Poutine l'unique homme d'Etat en Europe qui pe...

à écrit le 31/08/2014 à 16:34
Signaler
Si j’étais Poutine, je ne me gênerais pas pour priver l’Europe verte et molle de gaz, histoire de voir ce que le « renouvelable » vaut réellement. Encore un pas vers la vérité sur le « miracle » de l’écologisme.

le 31/08/2014 à 18:00
Signaler
100% en accord avec vous.

le 31/08/2014 à 20:47
Signaler
"Voltaire",une petite précision de taille puisque vous roulez certainement avec un véhicule diesel : 30% du gasoïl consommé en France provient ... de la Russie qui elle roule à l'essence froid hivernal extrême oblige ...

à écrit le 31/08/2014 à 3:31
Signaler
La Russie a violé plusieurs fois l'espace aérien, entre multiples autres, de la Finlande cette année. La Finlande et la Suède qui ont un statut de neutralité envisagent désormais une adhésion totale à l'Otan comme l'ont déclaré le 22 août le Présiden...

à écrit le 31/08/2014 à 3:27
Signaler
Poutine est responsable de centaines de milliers de morts en Syrie par son veto à une intervention de séparation des bélligérants proposée à majorité par l'Onu au début du conflit. Il a éradiqué la Tchétchénie, mis le chaos en Géorgie ne respectant p...

à écrit le 31/08/2014 à 3:25
Signaler
Quels plans pour la Russie après la Crimé? (le 20 mars) Andrei Illarionov, un ancien conseiller de Poutine, a mis en garde dans une interview avec la télévision ukrainienne (reprise par Forbes et Ukrainskaya Pravda) de l'existence d'une stratégie r...

à écrit le 30/08/2014 à 21:23
Signaler
Les valeurs occidentales de démocratie et de liberté sont universelles. Poutine a pour seul projet de défendre les russophones sans la démocratie. Malgré la censure médiatique, le peuple russe réussira à se libérer du joug poutinien. Arrétons de d...

le 30/08/2014 à 23:30
Signaler
c'est ce que ce répète sans cesse laissons tomber les approvisionnements d'un coup !et on en mourra pas ! par contre eux ! prendront un sacré coup de grisou !.

le 30/08/2014 à 23:42
Signaler
Oui, on vous attends en Algérie, en mémoire du bon temps passé ensemble !

à écrit le 30/08/2014 à 17:57
Signaler
Si le mondialisme devait continuer indéfiniment, surtout pays après pays, nul peuple ne pourrait en réchapper, cela pourrait même nuire davantage à la diversité de tout le vivant, déjà envers les abeilles puis les autres espèces en voie de disparitio...

à écrit le 30/08/2014 à 12:43
Signaler
Toujours aussi intéressant de lire les articles sur cet espace de liberté . L’Ukraine telle qu’elle était avant cette crise est morte et bien morte par la faute de ce “chocolatier” installé par force à la tête de ce pays .Il a voulu se vendre à l’Ou...

le 30/08/2014 à 12:56
Signaler
Ne rigoles pas, attends voir l'emergence de la Grande France du Gaz de Weimar, alors on verra si tu vas rigoler ou pas.

le 31/08/2014 à 3:29
Signaler
L'opinion en vidéo d'un des soldats russes arrêté sur l'invasion russe en Ukraine : «J’estime que l’Ukraine est un pays indépendant, s’il y a des problèmes internes, ils doivent les résoudre eux-mêmes». «On nous bourre le crâne, la vérité n’est pas c...

à écrit le 30/08/2014 à 12:04
Signaler
Quand on dit à ceux qui soutiennent comme des moutons de Panurge Poutine que la Russie soutient militairement les insurgés ce n est que propagande mensonges des médias occidentaux à la solde dont ne sait qui (pas le cas des médias russes, d une grand...

le 30/08/2014 à 12:38
Signaler
C'est raté pour l'Otan, il n'y aura pas de bases militaires américaines en Ukraine. L'Amérique a des bases militaires dans presque tous les pays d'Europe; mais, à vrai dire, l'Europe n'a aucune base militaire aux USA. D'ailleurs, aucun pays dans le...

le 31/08/2014 à 3:37
Signaler
Les Etats-Unis n'ont des bases qu'à cause de l'ex-Urss qui tente de se reconstituer. C'est bien la Russie qui a envahi l'Europe et qui conserve des territoires qui ne lui appartiennent pas. De même que c'est bien la Russie qui envahit la Géorgie, la ...

à écrit le 30/08/2014 à 11:37
Signaler
Voila qui va remettre l'Europe dans ses petits souliers et que ,en cas de pénurie ça va être la faute à Ukraine il est malin le Poutine.

à écrit le 30/08/2014 à 11:26
Signaler
Au niveau de la technique , on ne peut arrêter l'extraction de gaz à cette échelle vu les volumes en débits, mais au niveau diplomatique il serait bon que l'Europe face un effort et refuse d'elle même le gaz de Poutine qu'il utilise en arme contre ce...

à écrit le 30/08/2014 à 11:15
Signaler
Faire monter les pressions pour livrer le gaz c'est un pléonasme pur et dur hi hi

à écrit le 30/08/2014 à 9:57
Signaler
Mensonge N°5 : La seule façon de mettre fin à la crise est que M. Poutine cesse son « agression » et rappelle ses agents dans le sud est de l’Ukraine. Les faits : les causes réelles de la crise sont les divisions internes de l’Ukraine, et non d’ab...

le 30/08/2014 à 11:50
Signaler
Rien que des mensonges. Lorsque j'apprendrai que la légion étrangère est encerclée part des rebelles bretons ou corses équipés de chars et de missiles, j'aurai du souci à me faire pour mon pays.

le 30/08/2014 à 23:07
Signaler
l'armée ukrainienne n'a rien en commun avec la légion étrangère. une partie a fait défection avec armes et bagages au début du conflit , c'est pour cela que les séparatistes ont toujours été bien équipés. l'armée actuelle est composée de gars mobil...

le 31/08/2014 à 3:47
Signaler
te fatigues pas on connait la réthorique poutinienne c'est nul !

à écrit le 30/08/2014 à 9:57
Signaler
Mensonge N°4 : La guerre civile actuelle en Ukraine a été causée par la réponse agressive de M. Poutine à la protestation pacifique de Maïdan contre la décision de M. Yanoukovych. Les faits : En février 2014, la manifestation de Maïdan, fortement ...

le 31/08/2014 à 3:24
Signaler
Propagande poutinienne contraire à la réalité des faits.

à écrit le 30/08/2014 à 9:56
Signaler
Mensonge N°3 : en novembre 2013, l’Union européenne, soutenue par Washington, a offert au président ukrainien M. Viktor Yanukovych une association bienveillante à la démocratie et à la prospérité européenne. M. Yanukovych était prêt à signer cet acco...

à écrit le 30/08/2014 à 9:55
Signaler
Mensonge N°2 : Il existe un « Peuple ukrainien » qui se languit d’échapper à des siècles d’influence russe et de rejoindre l’Ouest. Les faits : Comme le savent toutes les personnes bien informées, l’Ukraine est un pays divisé depuis longtemps par ...

à écrit le 30/08/2014 à 9:54
Signaler
Mensonge N°1 : Depuis la fin de l’URSS en 1991, Washington a toujours traité la Russie post-communiste avec générosité, comme un ami et un partenaire, faisant tous ses efforts pour l’aider à devenir un pays démocratique et prospère, membre du système...

à écrit le 30/08/2014 à 8:06
Signaler
Les fayots produisent un gaz. Il suffit d'en manger suffisamment pour être autonome.

le 30/08/2014 à 11:19
Signaler
mais cher Astuce il ne faut pas sortir de St Cyr pour savoir que les gaz produits par les fayots sont essentiellement du méthane (cà ne sent pas bon mais pas du tout) et cà constitue grandement à l'effet de serre de la planète . Bien cordialement

à écrit le 30/08/2014 à 4:50
Signaler
La propagande russe, relayée par une partie de la classe politique et économique bulgare et certains médias nationaux, met la sécurité énergétique et économique du pays à rude épreuve, selon un rapport du ministère de la Défense bulgare. Le ministère...

le 30/08/2014 à 10:19
Signaler
Que l'Europe fait de Bric et de Broc est un non-sens ! On a pas mieux a faire que de s'occuper de ce que font Bulgares, a votre avis ?

le 30/08/2014 à 11:59
Signaler
Des preuves S.V.P merci.

le 30/08/2014 à 12:02
Signaler
Oui, le méchant dictateur Poutine propose des investissements importants dans l'économie de Bulgarie, ce qui permettra à Bulgarie les bénéfices durables. C'est impardonnable! Concernant le président de Bulgarie, j'ai lu un interview avec lui, c'était...

le 31/08/2014 à 3:51
Signaler
Les investissements de Poutine en Bulgarie n'ont aucun intérêt à long terme pour la Bulgarie. Il ne cherche qu'à maintenir la Bulgarie comme d'autres pays sous la domination du gaz pour ensuite faire du chantage. La Russie n'a pas d'entreprises intér...

à écrit le 29/08/2014 à 23:59
Signaler
Merci pour cet don aux pays de l'est. Moi, un petit contribuable qui compte les cents dans la poche.

le 30/08/2014 à 4:47
Signaler
Alors tu n'es pas concerné car tu bénéficies des tarifs de précarité énergétique.

à écrit le 29/08/2014 à 23:19
Signaler
Pour des raisons géopolitiques il est important de réduire fortement notre dépendance trop importante aux ressources russes. C'est un pays actuellement invasif (Crimée, Géorgie etc) et l'un des nerfs de la guerre est l'énergie. Cà fera du bien aux fi...

le 29/08/2014 à 23:22
Signaler
Cette hiver nous pourrons l'expérimenter - Même à notre insu car les Ukrainiens ne se gênerons pas pour se servir au passage !

le 30/08/2014 à 2:32
Signaler
Tout ça va accélérer cette transition énergétique dont on nous parle tant… En attendant, la France a Damart :-D

le 30/08/2014 à 6:34
Signaler
Les températures seront supérieures aux normales saisonnières en Europe déjà en octobre et novembre voire plus donc pas de chance pour le financement des invasions en Ukraine du dictateur Poutine !

le 30/08/2014 à 10:20
Signaler
Amen !

à écrit le 29/08/2014 à 23:01
Signaler
Poutine ne manque pas d'air de réclamer une facture de gaz alors qu'il a envahi la Crimée et l'Ukraine de l'Est.

le 29/08/2014 à 23:20
Signaler
Que ci cela se posait ainsi, une négociation serait possible (ou déjà conclu).

à écrit le 29/08/2014 à 22:25
Signaler
En Europe, on connaissait les voleurs de poule, maintenant, on a aussi les voleurs de gaz.

le 30/08/2014 à 11:01
Signaler
Ce sont les Ukrainiens ?

le 31/08/2014 à 4:00
Signaler
Non c'est Poutine qui fait croire qu'on vole le gaz pour faire du chantage et augmenter les prix

à écrit le 29/08/2014 à 22:23
Signaler
Merci Marianne pour cette grande objectivité…cela apporte vraiment au débat, Poutine est un grand démocrate! On aura peut -ëtre plus de gaz, on a déjà plus de boulot, mais au il exite des contres pouvoirs dans nos pays y compris aux Etats-Unis. A q...

le 29/08/2014 à 23:04
Signaler
Pour avoir un contre pouvoir dans la dictature actuelle russe nuisible à tous y compris aux russes, il suffit de se passer de gaz et de pétrole, chaucun peut le faire assez facilement et rapidement.

le 30/08/2014 à 10:22
Signaler
Parfaite proposition, je vous engage pour pousser ma voiture !

le 31/08/2014 à 4:02
Signaler
Prends ton vélo oui oui tu seras entrainé quand Poutine viendra envahir ton patelin !

à écrit le 29/08/2014 à 19:50
Signaler
Il faut suspendre les livraisons Russes à des jours meilleurs lorsque le pays et surtout ses dirigeants deviendront crédibles; en attendant diversifions, les producteurs n'attendent que ça !

le 29/08/2014 à 21:27
Signaler
Il faut s'est un impératif pour sauver des vies humaines de boycotter le gaz venant de l'est !!!!

à écrit le 29/08/2014 à 19:06
Signaler
Il faut aussi informer aux lecteurs que la junte pro-Otan à Kiev envisage de siphonner du gaz de transit à l'arrivée des froids, soit à la mi-octobre ou début novembre. En autre termes cela signifie DU VOL ! si l'UE européenne continue à faire la sou...

le 29/08/2014 à 21:23
Signaler
ils l'auront bien cherché?

le 29/08/2014 à 23:08
Signaler
Ce n'est pas l'Ukraine qui va siphonner puisqu'elle est aidée par l'Europe etc c'est Poutine qui va couper le gaz par chantage politique comme d'habitude.

le 30/08/2014 à 9:16
Signaler
"Ce n'est pas l'Ukraine qui va siphonner puisqu'elle est aidée par l'Europe etc " Qu'est-ce que t'en sais, Vincent ? etc ça veut dire quoi ? Etats Totalitaires et Communistes ? lol

à écrit le 29/08/2014 à 18:36
Signaler
Avis aux piètres fournisseurs: Il y a quelques années l'Europe Occidentale ne comptait nullement sur le gaz des steppes de l'Est, et, elle saura comment s'en passer...

à écrit le 29/08/2014 à 17:56
Signaler
Le PDG de GDF Suez n'attend pas de coupure du gaz russe Publié le 28 août 2014, à 16h17 PARIS (Reuters) - GDF Suez ne s'attend pas à ce que la Russie suspende ses livraisons de gaz vers l'Europe ce qui ne l'empêche pas de préparer des plans d'urge...

le 29/08/2014 à 19:12
Signaler
Est-ce que le PDG de GDF Suez est-il contre le gazoduc South Stream ? si c'est le cas, alors il vient de dire une connery, car la construction de ce gazoduc (à présent bloquée par l'UE à solde des US) éliminerait ce genre de problème d'approvisionnem...

le 29/08/2014 à 23:10
Signaler
C'est une stupidité de construire des gazoducs qui coûtent cher et détruisent la nature alors que l'on peut se passer de gaz rapidement autrement.

le 30/08/2014 à 9:18
Signaler
"C'est une stupidité de construire des gazoducs qui coûtent cher et détruisent la nature alors que l'on peut se passer de gaz rapidement autrement." Le niveau de mauvaise foi qu'on voit chez quelques-uns me laisse pantois, résolumment.

le 30/08/2014 à 12:01
Signaler
Dans une époque de guerre la mauvaise foi c'est quoi au juste ?

à écrit le 29/08/2014 à 17:00
Signaler
Le titre de l'article est de circonstance car techniquement, si vous faite monter la pression, vous augmentez le volume de gaz livré.

à écrit le 29/08/2014 à 16:34
Signaler
Ce 29/08/2014 à 16h33, TOUS les indicateurs en sommet du quotidien La Tribune sont au rouge. Jour du poisson, certainement...

le 29/08/2014 à 17:59
Signaler
On est mal tandis que tous les indicateurs russes sont au vert!

à écrit le 29/08/2014 à 16:26
Signaler
C'est là qu'est un des problèmes : l'Ukraine est le plus mauvais payeur de la planète... Soit, faudra pas être surpris s'ils se servent au passage du tuyau qui nous alimente...

à écrit le 29/08/2014 à 16:15
Signaler
On s'en fiche: avec notre gaz de schiste on est pratiquement autosuffisant!

le 29/08/2014 à 16:27
Signaler
Et même du pétrole de schiste! On va pouvoir en exporter et rétablir notre commerce extérieur !

le 29/08/2014 à 16:32
Signaler
Très juste : en France, on a pas de pétrole, mais on a des incitations fiscales. Me demande si Hollande n'a pas les mêmes cabinets conseil US que sarkosy...

le 29/08/2014 à 16:36
Signaler
J'avais entendu parler de méthane de cassoulet. Mais un doute m'habite...

le 29/08/2014 à 17:41
Signaler
Et que dire du charbon de schiste.

le 29/08/2014 à 21:08
Signaler
Dans la connerie et les incompétents aussi on est aussi autosuffisant !

le 30/08/2014 à 2:51
Signaler
assez con ta phrase autosuffisante :)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.