Le rouble tombe à son plus bas historique face au dollar

 |   |  224  mots
La monnaie russe a également baissé face à la monnaie unique européenne, un euro valant 48,61 roubles vendredi, contre 48,43 roubles la veille. Elle restait toutefois au-dessus de ses records de faiblesse de mars.
La monnaie russe a également baissé face à la monnaie unique européenne, un euro valant 48,61 roubles vendredi, contre 48,43 roubles la veille. Elle restait toutefois au-dessus de ses records de faiblesse de mars. (Crédits : aucun)
La crainte de nouvelles sanctions occidentales dans le cadre de la crise ukrainienne a aggravé la dévalorisation de la monnaie russe face à celle américaine. Vendredi, le dollar est monté jusqu'à 37,0260 roubles, dépassant le record atteint au moment de l'annexion de la Crimée.

Le risque d'un renforcement des sanctions occidentales contre Moscou liées à la crise ukrainienne préoccupe les investisseurs. Et leurs inquiétudes se font sentir sur la monnaie russe, au point de la faire tomber à son plus bas historique face au dollar.

L'euro à plus de 48 roubles

Vendredi, le dollar est notamment monté jusqu'à 37,0260 roubles, dépassant son record atteint en mars au moment de l'annexion de la Crimée. Vers 08h00 GMT toutefois, la monnaie russe se reprenait légèrement: un dollar s'échangeait contre 36,91 roubles. La veille, un dollar valait 36,75 roubles.

La monnaie russe a également baissé face à la monnaie unique européenne, un euro valant 48,61 roubles vendredi, contre 48,43 roubles la veille. Elle restait toutefois au-dessus de ses records de faiblesse de mars.

Une baisse qui risque de continuer

Selon les analystes de VTB Capital, cités par l'AFP, la baisse de la devise russe "pourrait continuer si la situation géopolitique reste instable".

Les principaux indices de la Bourse de Moscou, qui avaient chuté jeudi, s'orientaient par ailleurs encore légèrement à la baisse vendredi matin. L'indice Micex (libellé en roubles) perdait 0,02% et le RTS (en dollars) 0,27%.

Visée par des sanctions économiques sans précédent, la Russie, dont la croissance avait déjà fortement ralenti avant la crise ukrainienne, a divisé par deux sa prévision de croissance pour 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/08/2014 à 13:45 :
Les roubles, le yuan, on peut en "acheter" ?
Quand mon père était allé à Moscou pour les JO, il était fortement interdit de sortir des roubles du pays. Le cours, c'est juste un chiffre de correspondance bancaire pour le change, ou le rouble circule physiquement ? Le dollar sert aux échanges/achats internationaux mais on n'en voit pas la couleur.
a écrit le 29/08/2014 à 11:41 :
LES RUSSES VONT CONNAITRE LES CONSEQUENCE DE LEURS INTERVENTIONS EN UCKRAINE??? EN ON T ILS LES MOYENS???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :