Ukraine : l'Europe prête à durcir ses sanctions contre la Russie

 |   |  847  mots
(Crédits : reuters.com)
Les dirigeants européens ont donné dimanche une semaine à la Russie pour changer de cap en Ukraine, sous peine de nouvelles sanctions.

Les dirigeants européens ont donné dimanche une semaine à la Russie pour changer de cap en Ukraine, sous peine de nouvelles sanctions. "Le Conseil est prêt à prendre de nouvelles mesures significatives", a annoncé le président du Conseil, Herman Van Rompuy, à l'issue d'un sommet européen extraordinaire à Bruxelles. La Commission européenne a été chargée de les préparer "en urgence". Celles-ci doivent être présentées "d'ici une semaine" et une décision sera prise "en fonction de l'évolution de la situation sur le terrain", a-t-il dit.

Retrait des forces militaires d'Ukraine

L'Union européenne exige notamment de la Russie qu'elle "retire toutes ses forces militaires" d'Ukraine. "Tout le monde est conscient qu'il faut agir rapidement", a souligné Herman Van Rompuy.

Le conflit a franchi une nouvelle étape cette semaine après des informations concordantes sur des incursions de troupes régulières de l'armée russe en Ukraine. Des consultations entre les 28 vont débuter dès lundi. La chancelière allemande Angela Merkel voulait que des sanctions puissent être prises dès mercredi, avant le sommet de l'Otan au Pays de Galles, selon une source européenne. Mais quelques pays s'y sont opposés en l'absence de précisions sur les secteurs concernés.

Quatre secteurs frappés

Angela Merkel a indiqué que ces sanctions toucheraient des secteurs déjà frappés depuis fin juillet. L'Union européenne avait alors décidé d'imposer pour la première fois à la Russie des sanctions économiques dans quatre secteurs: accès aux marchés financiers, armement et technologies sensibles dans le domaine de l'énergie, biens à usage civil susceptibles d'avoir un usage militaire.

"Elles ont déjà eu un impact visible sur l'économie russe", a assuré Herman Van Rompuy. De nouveaux noms pourraient aussi être ajoutés à la liste des personnes et entités visées par des sanctions ciblées.

"Nous pourrions nous retrouver dans une situation (...) de non-retour si l'escalade se poursuit", a mis en garde le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso. Vendredi, il avait averti au téléphone le président Vladimir Poutine que toute nouvelle "déstabilisation" de l'Ukraine aurait un "coût élevé" pour la Russie.

"Nous sommes trop près de la frontière où il n'y aurait pas de retour", a lui aussi souligné samedi le président ukrainien Petro Porochenko, invité à s'exprimer devant ses homologues européens. Il a accusé la Russie d'avoir envoyé "des milliers" de soldats et "des centaines de chars" sur le territoire ukrainien, ce que Moscou nie catégoriquement. L'Ukraine a pourtant capturé il y a une semaine dix parachutistes russes qui ont été échangés dimanche contre 63 soldats ukrainiens.

"La Russie est pratiquement en guerre contre l'Europe"

Pour la présidente lituanienne Dalia Grybauskaité, "la Russie est en état de guerre avec l'Ukraine, un pays qui veut faire partie de l'Europe, ce qui signifie que Moscou est pratiquement en guerre contre l'Europe". Elle faisait partie des rares dirigeants européens qui ont plaidé, en vain, pour la fourniture à Kiev de matériel militaire.

Sur le terrain, le responsable séparatiste Alexeï Mozgovoï a affirmé samedi que les insurgés contrôlaient désormais près de 50% du territoire des régions de Donetsk et de Lougansk après les récents succès de leur contre-offensive.

Nouvelle contre-offensive

Les rebelles ont dit se préparer à une nouvelle grande offensive contre les forces gouvernementales dans l'est de l'Ukraine, visant particulièrement le port stratégique de Marioupol, à près de 100 km au sud de leur bastion de Donetsk qui relie par la côte la frontière russe à la péninsule ukrainienne de la Crimée rattachée à la Russie en mars.

"Nous y entrerons dans un avenir proche", a prévenu le "Premier ministre" de la République populaire autoproclamée de Donetsk (DNR), Alexandre Zakhartchenko.

A la Maison de la culture et de la jeunesse de Marioupol, des militants pro-ukrainiens ont organisé dimanche une réunion "pour apprendre aux habitants les réflexes à adopter en cas de bombardement de la ville, quand se cacher, ou s'abriter", explique Denis Gavrilov de l'association Marioupol unie avant qu'un film ne soit diffusé.

"On a vécu deux mois sous la DNR. Même ceux qui leur étaient favorables ont pu voir que ce sont des bandits, des voyous", ajoute le militant.

"Nous avons défendu Marioupol à Bruxelles", a pour sa part écrit sur son compte Twitter le chef de la diplomatie ukrainienne Pavlo Klimkine. Il s'est par ailleurs félicité de la nomination comme président du Conseil du Premier ministre polonais Donald Tusk, partisan de la fermeté vis-à-vis de Moscou.

"On plaisante dans les couloirs de Bruxelles que la nomination de Tusk est la plus grande sanction contre la Russie. Je préfère le mot défi", a souligné M. Klimkine.

La Russie a de son côté fait savoir samedi qu'elle souhaitait organiser un "pont humanitaire" pour envoyer de l'aide dans les zones de l'est de l'Ukraine sinistrées par le conflit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/09/2014 à 13:14 :
Pourquoi sanctionner la RUSSIE ? Parce que les americains le demande ?
L'europe serait il devenur la marionette des USA ? c'est l'Ukrain qui massacre les ukrainiens de l'est et on sanctione la russie ?
a écrit le 02/09/2014 à 7:54 :
ce qu'il faut sanctionner ce sont tous ces politiciens qui menent l'europe à la ruine
a écrit le 02/09/2014 à 5:52 :
Tant mieux si ces institutions mises en place notamment par de Gaulle en 57 et 49 se renforcent. Il est plus que temps.
a écrit le 01/09/2014 à 20:17 :
Voilà qui fait le bonheur des exportations d'Israel, du Brésil, de l'Argentine, d Chili, de la Suisse etc. Des délégations de ces pays arrivent à Moscou pour prendre le marché abandonné par l'Europe. Même le Japon accourt ! Bon ça fera que quelques centaines de milliers de chômeurs en plus pour nous. On peut se le permettre. Demandez aux polonais à qui ils vont vendre leurs pommes ? Peut-être à nos restos du coeur ?
Réponse de le 02/09/2014 à 0:57 :
C'est Poutine qui a décidé çà, tout comme c'est lui qui a envahi la Géorgie, la Crimée, l'Ukraine etc
a écrit le 01/09/2014 à 13:23 :
voilà ce que déclare la ministre italienne des Affaires étrangères Federica Mogherini, élue samedi la diplomate en chef de l'UE "La Russie n'est plus un partenaire stratégique de l'Union européenne" On est bien parti avec cette fine équipe pour détruire notre environnement avec les Gaz de Schiste, alors que la crise que nous traversons est une crise de débouché commerciale, bref, on s'enfonce avec l'EU !!!!
a écrit le 01/09/2014 à 11:34 :
l'Ukraine est tiraillée depuis des siècles entre est et ouest et la situation actuelle en est un épisode douloureux de plus. L'Europe est sensée nous apporte la paix. cette fois sous la pression de la Pologne et des intérêts économiques de la seule Allemagne elle joue les va-t-en guerre alors qu'une partie de la population ukrainienne souhaite rester sous influence russe. les français sont-ils prêts à mourir pour Donetsk j'en doute!
Réponse de le 02/09/2014 à 1:01 :
A la fin des années 30 des français disaient aussi qu'ils n'étaient pas prêts à mourir pour les Sudètes, la Tchécoslovaique etc Mauvais calcul corrigé apr la suite grâce à l'aide des amréicains mais sion, français kapput !
a écrit le 01/09/2014 à 11:12 :
c'est une bataille géostratégique , la Russie se meure ! les populations font moins d'enfants et les femmes partent pour l'Europe pour fuir l'enfer du mal être ! la bataille de Poutine c'est la bataille du désespoir ! pas besoin d'envahir Moscou comme Napoléon , laissons faire les mafias qui détruisent leur société . Il n'y a qu'à observer et attendre !
Réponse de le 01/09/2014 à 12:40 :
Les internautes par contre se renseigne, l'info est toujours disponible, mais il faut chercher ! La démographie Russe en berne ? Pure intox !! Quand à la mortalité violent (résultat logique de la présence de mafias), elle baisse aussi dramatiquement !
Réponse de le 01/09/2014 à 17:28 :
@mundo Moi c'est marrant, j'envisage très sérieusement de m'expatrier en Russie comme Depardiou, Poutine est pour moi le dernier homme politique libre en Europe, le dernier rempart contre l'atlantisme servile... Et cerise sur le gâteau, là bas, plus de mac do, plus de malbouffe!!
Réponse de le 01/09/2014 à 20:21 :
@mundo. Sur quelle planète vous vivez ? venez faire un tour à Moscou et vous allez tomber à la renverse devant la débauche de luxe existante et le train de vie des moscovites. (j'habite à Moscou Tveskaya)
Réponse de le 02/09/2014 à 1:06 :
La réalité est que l'économie russe rentre en récession, le rouble bat un record de faiblesse qui risque de faire encore monter l'inflation donc à nouveau les taux d'emprunt déjà hauts. Les prix de l'alimentaire ont grimpé beaucoup en moyenne et parfois battent des records jusqu'à +60% sur certains produits avec des étalages vides. Je suis russe mais absolument contre Poutine qui est plus dingue que vous le croyez mais vous verrez après coup comme toujours.
a écrit le 01/09/2014 à 11:05 :
ce qui est inquietant dans cette affaire c'est que les russes risquent d'etre prives de chewing-gum
Réponse de le 01/09/2014 à 22:16 :
Les russes étant pur de l'intérieur, ils ne comprennent pas l'utilité du chwing goum.
a écrit le 01/09/2014 à 8:02 :
"L'Europe c'est la guerre", une très belle conférence de F ASSELINEAU qui ne démontre tous les jours la justesse des analyses du président de l'UPR, seul parti réellement mobilisé pour la sortie de l'Union, de l'Euro, de l'Otan...https://www.youtube.com/watch?v=zti4aV2WL5w
Réponse de le 02/09/2014 à 1:20 :
L'Upr est comme le FN un collabo de Poutine alors autant lire la Voix de la Russie ou Ria Novosti pour être au coeur de la propagande de Poutine.
a écrit le 01/09/2014 à 4:18 :
Très bonne chose de ne pas être trop dépendant de la Russie et il est impératif de renforcer l'UNION EUROPEENNE et l'OTAN face à cet envahisseur de Poutine dont le jeu est désormais on ne peut plus clair malgré sa propagande.
Réponse de le 01/09/2014 à 9:37 :
Allez MAC CAIN, on t'a reconnu. Tes discours son toujours les mêmes. Les titres sont toujours plus longs que le texte. Oui c'est bien toi Mac CAIN.
Réponse de le 02/09/2014 à 1:17 :
on t'a reconnu Vladimir Poutine et collabos du FN en France, tes arguments ne reposent sur aucune réalité sinon ta propagande mensongère.
a écrit le 31/08/2014 à 22:59 :
Une fois qu'on aura totalement coupé les ponts avec la Russie on fera quoi? on arrêtera tout russe qui passera la frontière ? Même le blocus économique de l'angleterre par Napoléon a échoué, regardez l'Iran, tout le blocus a amélioré son économie en forçant ce pays à construire par lui-même au lieu d'importer ainsi que tisser des relations avec les pays d'asie.
Réponse de le 01/09/2014 à 11:06 :
et oui Xavier vaut mieux rester les mains dans les poches la bouche bée !
a écrit le 31/08/2014 à 21:34 :
On demande pas l’avis du peuple pour entrer en guerre, l’avis du peuple n'a aucune valeur ?
Manif en préparation ?
Réponse de le 01/09/2014 à 4:21 :
Le peuple est pour l'Union européenne, l'Otan et contre l'envahisseur Poutine. Il a voté Junker aux dernières élections européennes.
Réponse de le 01/09/2014 à 6:18 :
Votre avis est loin de faire l'unanimité. Suis contre l'Union Européenne et je ne suis pas le seul. Nous sommes des millions ainsi. Souvenez-vous seulement du référendum de 2005 et de l'usage scandaleux qui en a été fait.... Pas étonnant que le premier parti de France soit celui des gens qui ne déplacent même plus pour voter.
a écrit le 31/08/2014 à 21:25 :
Elle est où Bernadette pour défendre les gentils russes ?
Réponse de le 31/08/2014 à 21:38 :
C'est Poutine qui fait la guerre et a envahi la Géorgie, la Crimée, l'Ukaine de l'Est, Cuba etc pas nos bons amis américains.
Réponse de le 01/09/2014 à 2:10 :
Ah wai... c’est vrai… je les confonds toujours.. mais les américains c’est ceux qui, après leur avoir volé leur terre, ont exterminés les indiens en les parquant comme des animaux dans des réserves de plus en plus petites, ce sont les gens qui s’offraient des esclaves noirs par familles entières, ce sont les gens qui ont longtemps refusé de se battre contre hitler et qui n’ont bouger leurs fesses que quand ils ont finalement calculé que c’était mieux pour eux, ce sont les gens qui ont fait péter non pas une mais 2 bombes atomiques sur des civiles, histoire de pouvoir comparer les résultats, ce sont les gens qui ont abattu leur propre président (JFK), ce sont les gens qui ont sans doute laisser des attentats se faire sur leur sol avant d’inventer des armes de destruction massive imaginaires, d’envahir un pays, de piller son pétrole et de s’en retourner en laissant le pays dans la misère. Ce sont les gens qui espionne leur alliés et leurs propre peuple, c’est le pays de la CIA et des barbouses, ce sont les gens qui ont détenus en secret et torturés leurs prisonniers, ce sont les gens qui inondent le monde entier de leur propagande hollywoodienne, ce sont les gens ont vendu des armes a des tyrans, qui laisse des enfants de 9 ans utiliser des fusils uzi de couleur rose, ce sont les gens qui polluent gravement la planete et qui refuse de s’engager sur rien pour combattre le rechauffement… ben ce sont les gentils. Les cowboys. Les justiciers du monde. J’suis si bête… comment ai-je pu un seul instant les confondres avec des russes ? Quoique… ce serait pas un peu tous les mêmes ?
Réponse de le 01/09/2014 à 10:58 :
Quand on voit ce qu'à donné la Pax Americana en Irak et en Afghanistan, euh .... très peu pour moi. S'ils veulent faire joujou avec les Russes, qu'ils passent par le Pacifique, c'est plus direct.
Réponse de le 01/09/2014 à 12:44 :
Waw, PouetPouetNinja nous a résumé en un post tout ce que la vielle Europe pense du Nouveau Monde ! J'approuve entièrement !
Réponse de le 01/09/2014 à 17:32 :
@Pouetpouet, Ca c'est bien, j'ai adoré, revenez quand vous voulez j'adore votre sémantique si particulière, nous avons visiblement en commun d'adorer les fat boys, les fils de Mac Do!!.. Rassurez-vous, les triglycérides auront raison d'eux, Poutine n'a pas de souci à se faire...
a écrit le 31/08/2014 à 20:40 :
A louer pour l'hivers, pulls polaire toutes tailles.
Réponse de le 31/08/2014 à 21:15 :
faut aussi penser à commander du bois :-)
Réponse de le 31/08/2014 à 21:20 :
Vous avez tout compris c est notre laxisme et notre soumission à nos maîtres qui vont nous tuer. Concernant vos entourages vous avez fait le boulot en essayant de leurs ouvrir les yeux mais comme on dit on ne fera jamais d un âne un cheval de course…
Réponse de le 01/09/2014 à 13:41 :
Putin est-il un pur sang ou un âne ? je ne pose la question mais malheureusement je crois connaître la réponse.
a écrit le 31/08/2014 à 20:36 :
Les importations de Caramba à la Russie seront stoppés dès lundi. Terminé les blanquettes.
a écrit le 31/08/2014 à 20:12 :
Suivez-moi : mardi 26 août, la monnaie ukrainienne, le hryvnia, a atteint un maximum historique, dépassant le seuil de 14 hryvnia (UAH) pour 1 dollar. Un tel effondrement de la monnaie nationale constitue une véritable menace pour la survie de l’économie.
Et pourtant au lieu d'annoncer cette "bonne nouvelle" aux lecteurs français, nos médias atlantistes (je ne veux pas citer les noms car c'est fatigant de les énumérer...) ont préféré parler du rapport dollar-rouble !!! nos braves et beinveillants journalistes n'ont même pas tenté de faire un parallèle entre les deux économies, russe et ukrainienne, ce serait certainement très humiliant pour.... l'économie russe !!! décidément, quand la presse perd la boule...
a écrit le 31/08/2014 à 19:00 :
vous savez les gars il n'y a pas eu et n'est toujours pas d'unité au sein de l'UE sur les sanctions à l'encontre de la Russie, plusieurs pays se prononçant contre leur renforcement... cela me rend triste.... beaucoup...des amis deviennent des ennemis..... des gens aux préjugés vont à l'église....l'Europe n'est plus la même de mon enfance, c'est sûr...
a écrit le 31/08/2014 à 18:28 :
Etant donné mille raisons économiques et stratégiques, pour que la stratégie de sanctions économiques de l'Occident ait des chances de fonctionner, il faudrait que les coûts infligés à la Russie soient supérieurs aux bénéfices escomptés de l'opération ukrainienne pour la Russie. Or, mes amis, facile d'en parler mais pas de le faire !!

On comprend donc mieux l'intérêt de W. Poutine pour l'Ukraine, et pourquoi L. Poutine ne compte sans doute pas s'arrêter à la Crimée. Il veut venir jusqu'à Paris, croyez-moi. Les déclarations d'un von Rassmusen sont inquiétantes, et l'Occident devrait en prendre la mesure afin d'adopter des réponses appropriées et d'endiguer la crise de budget de l'OTAN. Un échec de l'Alliance en Ukraine renforcerait la Russie et encouragerait Poutine à continuer sa mission de faire renaitre l'URSS de ses cendres, aux dépends d'autres nations innocentes comme l'Allemagne, la Pologne, la France.... (Clément Ch.)
Réponse de le 31/08/2014 à 18:58 :
@Poutine et les... Pourvu que Poutin pousse jusqu'à Paris nous délivrer de l'imposteur atlantiste Hollande et plus loin, de l'Otan, nous aurions à y gagner une liberté retrouvée...
Réponse de le 31/08/2014 à 19:05 :
1001% d'accord !!
Réponse de le 31/08/2014 à 19:07 :
Il faut réagir, et vite!
Réponse de le 31/08/2014 à 19:13 :
Pas possible, chars figés par la rouille bien avant d'arriver en foret noire!!!!!!
Réponse de le 31/08/2014 à 19:24 :
Bravo, notre réaction la plus sensée serait de quitter l'OTAN sur-le-chmap !!!
Réponse de le 31/08/2014 à 20:38 :
Sur le Chmap !!! Diable, vous y aller fort.
Réponse de le 31/08/2014 à 21:23 :
Colonel Trotman, même quand on est anglophone il faut apprendre à écrire bien le français dans un forum de cette langue : on dit "vous y allez" (avec z) , sacrebleu !
a écrit le 31/08/2014 à 17:16 :
Sur la photo, le combattant à droite est-ce Rafael Nadal ? on dit qu'il y a des mercenaires espagnols aux côtés des séparatistes mais je pense que, si c'est Nadal, qu'il fairait mieux de penser à ses prochains tournois, n'est-ce pas ?
Réponse de le 31/08/2014 à 17:27 :
Tout à fait Feddy moi je pense aussi que Rafa devrait avoir une raquette sous le bras et pas une Kalachinikov... mais bon
a écrit le 31/08/2014 à 17:15 :
A tous les trolls russophiles: ceci est un journal économique. Pourriez vous fournir une quelconque analyse dans ce sens? Comment la Russie dont l'économie est aux abois, fortement dépendante de ces exportations de gaz, pensent faire le bras de faire avec une Europe 9 fois plus puissante? N'est pas david, le nain Russe, contre goliath? (je parle économiquement, tous le monde sais que le Russe est une brute épaisse à l'image du viril Poutine!)
Réponse de le 31/08/2014 à 17:25 :
A tous les trolls russophobes : ceci est un journal économique. Pourriez vous fournir une quelconque analyse dans ce sens? Comment la soi-disant "Union Européenne" dont l'économie est stagnée, croissance zéro, lourdement endettée et sous la menace d'une déflation, dont la plupart des pays européens dépendent fortement des exportations de gaz russe, pensent faire le bras de faire avec une Russie 11 fois plus puissante militairement car elle est la deuxième puissance nucléaire de la planète (la 1ère même selon quelqeus analystes)? N'est pas David, le nain de l'OTAN, contre Goliath russe? (je parle économiquement, tout le monde sait que l'Américain est une brute épaisse à l'image du veillissant John McCain et de sa copine Victoria Nuland, la même qui a dit haut et fort ce qu'elle pensait des Européens !)
Réponse de le 31/08/2014 à 19:03 :
Exactement ce que je disais: je vous parle économie (le sujet du journal/forum) et vous bifurquer sur le militaire. N'Est-ce pas la définition d'un troll? Comparer la croissance de la 1ere puissance mondiale (l'Europe), avec un pays en développement 9 fois plus petit (la Russie), n'a aucun sens. Sinon, autant comparer la Russie avec la Grèce... même si le PIB/hab greque est 30% supérieur à celui de la Russie (un pays pauvre). Il y a quelques semaines, la banque centrale Russe a vendu des stocks d'or pour soutenir le Rouble. Pensez-vous sérieusement que le pays puisse éviter la faillite en cas d'embargo sur les ventes de gaz? On peut aussi évoque l'aspect militaire d'un point de vue économique et technologique: alors pourquoi donc la Russie achète des frégates de dernière génération à un ennemi comme la France (un méchant de l'OTAN)? Après je peux effectivement faire le troll anti-Russe (un pays archi gangréné par la corruption et la mafia): pourquoi la Russie perd elle un sous-marin, "fleuron" de la flotte, puis demande de l'aide étrangère pour non seulement récupérer les marins, mais aussi le navire? Pour la 1ere puissance militaire... c'est beta. Et sinon, hormis dégommer des civiles dans des théâtres et des écoles, flinguer des avions de lignes, quels sont les faits d'armes de l'armée Russe? Franchement, j'aimerais bien les voir en action les cosaques!
Réponse de le 31/08/2014 à 19:29 :
Hé Toto ! pourquoi vous utiliser, euh pardon, utilisez toujours les verbes dans leur infinitif ? tout est "j'ai comparer", "si vous éviter" "ils ont flibuer" etc etc. N'y a-t-il pas de passé composé pour vous ? êtes-vous un journaliste ou un vrai analyste de géopolitique au CNRS ? dur dur à vous lire...
Réponse de le 31/08/2014 à 21:23 :
l'Europe serait la première puissance mondiale si elle était un pays !!
c'est dommage , nous sommes plusieurs puissances moyennes avec une longue histoire commune et un gros problème commun , l'UE.
Réponse de le 31/08/2014 à 21:24 :
mdr
a écrit le 31/08/2014 à 17:04 :
Unnnnnn, deuuuuuuuuux, deuuuuuuuuuux .... disons 1:10eme,
deuuuuuuuux disons ... 1:20eme .
.........
Bon on va s'énerver un peu là, faut pas nous chercher nous hein ....
Nous on est l'Eurooooope alors fais antenttion ....
Bref
Il est très bien ce Monsieur Président de la Russie
Réponse de le 31/08/2014 à 18:30 :
Rien que du fait que la sortie de l'Ecosse aurait un effet dévastateur sur la BBC moi je me porte déjà pour son indépendance.
a écrit le 31/08/2014 à 16:26 :
Le missile Boulava (en russe Р-30 3М30 Булава, du nom d'une antique arme russe de type masse d'arme), code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) est un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) de 4e génération qui a été développé jusqu'en 2010. Il pourrait devenir l'arme principale des forces stratégiques navales russes. Il s'agit d'un missile à trois étages à propergol solide, d'une portée supérieure à 8 000 km1. Il peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kilotonnes à trajectoire indépendante. Les missiles Bulavas doivent équiper les sous-marins de la classe « Typhon », les plus grands sous-marins au monde. Selon ses créateurs, aucun système de défense antiaérienne ne sera en mesure d'intercepter le missile russe Boulava. On attribue au Col. von Rassmussen la phrase immortelle : "Si un Boulava nous tombe sur la tête, l'Otan va perdre sa boule."
Réponse de le 31/08/2014 à 17:10 :
Il y a une rumeur que le service d'Intelligence britannique compte envoyer en Ukraine l'agent 007 James Earl Bond dans les prochains jours. Si c'est vrai on aura alors un réglement pacifique du conflit et de glamour dans l'air car, dit-on, les filles ukrainiennes sont ravissantes.
Réponse de le 31/08/2014 à 18:28 :
@des missiles Les boulava sont très certainement parfaitement redoutables, de l'aveu du général us commandant l'OTAN, Bredlow, personne ne sait les arrêter, il ajoute, "tant que nous ne saurons pas le faire, inutile de construire de nouveaux porte-avions, quand au reste, il convient de le ferrailler..." Utilisez votre moteur, vous trouverez...
Réponse de le 31/08/2014 à 19:04 :
Arretez votre blabla.
200 vecteurs dont chacun fait 10 fois la puissance d'Hiroshima.
Visualisez la chose, vous comprendrez, la France et la Russie auraient une gueule lunaire! Mauvais choix
Réponse de le 31/08/2014 à 19:39 :
D'accord avec La Réalité mais bien avant la France d'autres pays auraient eu déjà la gueule lunaire (je pense à l'Ukraine, la Pologne, les pays baltes, l'Allemagne...)
Réponse de le 31/08/2014 à 21:20 :
c'est une chance que la Russie ait de telles armes , on peut être sur que les USA et nos chers gouvernements ne les attaquerons pas , sinon nous étions bons pour la guerre totale.
Réponse de le 01/09/2014 à 10:54 :
C'est en vente sur Ebay, ces joujous ?
a écrit le 31/08/2014 à 15:07 :
Historiquement l'autarcie est un préalable à la guerre; avec toutes ces sanctions, on renforce la mise en autarcie de l'économie russe.
C'est un peu comme une sorte de légende urbaine, des sanctions économiques ne font pas tomber des régimes et vont plutôt les renforcer, les petites gens se demandant "pourquoi on subit cela, on y est pour rien ?"
Ce sont plutôt les famines( prix alimentaire chers) qui font chuter les régimes, comme on a pu voir avec les révolutions arabes ou en afrique; mais la Russie est devenue exportatrice de nourriture, elle n'a rien à craindre de ce côté là.
Réponse de le 31/08/2014 à 19:02 :
Tout a fait raison, c'est qui ceux qui pousse pour la guerre ? les patins mis par les US au Conseille de l’Europe, non seulement je ne suis plus occidentale mais aussi plus européen. Avant tout je suis Français et je reste Français uniquement.
Réponse de le 31/08/2014 à 21:25 :
l'autarcie est très relative , au vu des accords que la Russie est en train de conclure avec la Chine, l'Inde, le Brésil .... 3 ou 4 milliards de copains
a écrit le 31/08/2014 à 14:25 :
Vends stock de radiateurs électrique pas chère,investissez leurs prix va augmenter quand le Gaz va être couper cet hiver
a écrit le 31/08/2014 à 14:23 :
Les Us veulent la guerre pour se refaire une santé sur notre compte.Bon si les chômeurs des banlieues doivent se faire tuer en Ukraine plutôt qu'en Syrie pourquoi Pas??
Réponse de le 31/08/2014 à 14:34 :
La Russie maintient des forces armées proches à la frontière avec l'Ukraine et c'est tout à fait logique car l'OTAN prépare déjà une force de 10'000 soldats pour rejoindre l'armée ukrainienne. Selon certaines sources il y aurait déjà des milliers de soldats et de matériel militaire de l'OTAN aux environs de Kiev. Donc la Russie se prépare mais défensivement et pas offensivement comme le veulent les va-t-en guerre de l'OTAN et ses sbires européens.

Les trois pays les plus engagés à faire une guerre contre la Russie (à part la Pologne qui avec son Président et PM restent territoire américain en Europe) sont le Canada, les USA et le Royaume-Uni, c-à-d, des pays pas continentaux et même pas européens. Imaginons la Russie et d'autres pays européens en renforçant l'armée méxicaine pour "défendre le Mexique" d'une invasion américaine – ils allaient dire quoi, les yankees ?
Réponse de le 31/08/2014 à 14:46 :
vous prêcher un convaincu
Réponse de le 31/08/2014 à 15:11 :
Vos sources....

il y aurait godzilla sur entraine par les americains qui serait en position d attente, pret a devorer chaque russe... info 100% "il y aurait"...
Réponse de le 31/08/2014 à 16:27 :
C'est qui, c'est quoi cette "communauté internationale en colère" qui refuse à la Russie le droit d'envoyer de l'aide humanitaire à une population sinistrée? A-t-on entendu l'Afrique, l'Asie, l'Amérique du Sud s'insurger de ce fait? ah l'Occident qui se croit le nombril du monde! La Chine, l'Inde, le Brésil et l'Indonésie, c'est 50% de la population mondiale, ces pays n'ont exprimé aucune colère. Les 5/7ème de l'humanité ne compteraient-ils que pour du beurre dans l'avis des médias aux ordres de la "communauté internationale" ? quand une civilisation se trouve aux abois les signes de sa décadence deviennent encore plus visibles.
Réponse de le 31/08/2014 à 16:54 :
M'en voulez surtout pas, mais en bon français on dit "vous prêchez à un convaincu". Bonne semaine.
Réponse de le 31/08/2014 à 18:05 :
Les Us veulent la guerre pour se refaire une santé... et signer le TAFTA pour être les seules à reconstruire l'Europe qu'ils auraient fait détruire...
a écrit le 31/08/2014 à 14:10 :
Pour savoir si "Moscou est pratiquement en guerre contre l'Europe" il faudrait connaitre l’état d'alerte des forces stratégiques russes. Sinon il est plus que tant d'envisager une baisse actions de compagnies aériennes européennes car le survol de la Russie sera la prochaine rétorsion aux futures sanctions, mais à contrario les compagnies asiatiques pourront survoler la Russie, de la à acheter du Japan airline.
Réponse de le 31/08/2014 à 14:21 :
Léger détail géo-politique : le Japon appartient aux US... Par contre, les BRICS, non.
a écrit le 31/08/2014 à 14:04 :
Pourquoi sommes-nous obligés de suivre les US..?? Ne serait-ce pas mieux de rester neutre..??
Réponse de le 31/08/2014 à 16:18 :
@Yvan Parce que nous sommes dans l'Otan, en bon suiveurs, charles de GAULE nous en avait sorti, Sarko nous y a fait réentrer, dans le commandement!! Rien de bon depuis de Gaulle, des suiveurs et des pleutres, de ce fait nous devons suivre contre notre gré, toutes les mauvaises guerres de l'Otan décidées par les US..!!
a écrit le 31/08/2014 à 14:02 :
Arrêtez avec les sanctions contre la Russie , ARRETEZ, ! ! ! ! !
Vous faites rire POUTINE ! Poutine sait très bien que les européens ne bougerons pas ! que du blabla et que l'Europe n'est qu'un grand marché ou la Chine fait son beurre .Une Vraie Europe aurait envoyée une Division à Marioupol pour couper la route à Poutine , au motif d'aide humanitaire .Et Poutine ,bon joueur de Poker s'arrêterait .Au moins on sauverait le port de Marioupol indispensable à l'Ukraine . C'est que l'Europe ne sert à rien ,vivement que l'on en sorte ! que nous a t'elle apportée depuis 20 ans : Rien . Un cacophonie de pays qui tire chacun la couverture à lui .Mme LePen a encore raison !
Réponse de le 31/08/2014 à 21:30 :
une "vraie" Europe aurait commencé par envoyer les USA se faire voir pour empêcher ce désastre.
Poutine n'intervient pas , on ne lui aurait donc pas coupé la route.
a écrit le 31/08/2014 à 13:56 :
De nouvelles sanctions? Dans une semaine? Il "doit trembler" le Poutine!! Je rappelle que l'Otan et les USA on garanti l'intégrité territoriale de l'Ukraine en échange du démantèlement de son arsenal nucléaire post soviétique. C'était un marché de dupe? Evidement faire la troisième guerre mondiale pour un bout de territoire radioactif ça n'a que peut de sens. Mais quand on n'a pas les moyens ou la volonté de protéger un pays on lui laisse les moyens de se défendre. Si l'Ukraine avait encore son arsenal nucléaire pas un russe n'aurait passé la frontière.
a écrit le 31/08/2014 à 13:31 :
Allons-nous finir par entrer en guerre pour maintenir sous le régime de Kiev des régions peuplées en majorité de Russophones et souhaitant rester sous la tutelle de Moscou????? Bonne chance à nos soldats...
Réponse de le 31/08/2014 à 13:58 :
Il y a des Russes en France vous accepteriez de passer sous la tutelle de Moscou?
a écrit le 31/08/2014 à 13:14 :
La France et L'Europe doivent cesser de s'aligner sur la position des États-Unis. Si l'ours russe s' énerve, la guerre aura lieu aura lieu en Europe loin des États-Unis qui dans son état d'esprit actuel s'en lavera les mains.
Les États-Unis ne sont pas des alliés fiables, la Russie quant à elle soutient ses alliés. Regardez la Syrie et son dictateur sanguinaire.
Réponse de le 31/08/2014 à 13:19 :
les USA n'ont pas d'alliés , nous ne sommes que des pays subalternes bons à être exploités
Réponse de le 31/08/2014 à 13:59 :
Sans les USA votre post serait en allemand ou en russe.
Réponse de le 31/08/2014 à 15:24 :
grâce aux usa vos posts seront bientôt en arabe...

Je préfère le russe.
Réponse de le 31/08/2014 à 16:14 :
bientôt les vôtres seront uniquement en anglais, car l'UE est le principal vecteur d'anglicisation de notre pays et des membres de l'union.
a écrit le 31/08/2014 à 12:50 :
Tout cela va nous mener à la troisième guerre mondiale qui sera nucléaire...
Réponse de le 31/08/2014 à 14:08 :
Et tant pis pour nos populations car nos dirigeants eux ils prendront un vaisseau pour aller à la station orbitale et y rester jusqu'à ce que le niveau de radiation aura descendu. Il vont trouver un continent sans habitant et sans animaux ni végétaux. Et tant pis pour nous qui les avons laissé faire d'une guéguerre entre voisins la fin de l'Humanité.
a écrit le 31/08/2014 à 12:45 :
Voilà ce que l'on appelle la mondialisation heureuse.... par la force!
Réponse de le 31/08/2014 à 18:44 :
ou... par la ruse!
a écrit le 31/08/2014 à 12:39 :
La France est classée parmis les seules quelques marines "d’eau bleue" capable de projeter des forces importantes et l’ensemble de son matériel sur la quasi totalité du globe. La Russie ne figure pas dans cette liste (Il n’y a que 4 marines dans le monde présente dans cette catégorie : la Française, l'américaine, la suisse et l'irakienne). De même la France est capable de projeter plus de 230.000 hommes lors de situations de crise enmoins de 24 heures. Si nous n’avons envoyé que 74000 hommes au Mali, c’est que la menace ne nécessitait pas un envoi massif de troupes. 230 000 hommes à plusieurs milliers de kilomètres du territoire , c’est précisément ce que ne peut pas faire l’armée russe sans demander de l'aide à l'armée syrienne… à part chez ses voisins comme la Géorgie ou la tchétchénie, bien sur, qui possèdent des armées de loin plus importantes que la russe… De ce fait, la Russie peut se classer parmis les grandes puissance militaires au meme titre que le Portugal ou la Grèce: Deux très grandes forces armées vétustes, assurant sans aucuns soucis la défense de leur territoire mais dans l’incapacité technique et financière de se projeter sur un théâtre d’opération étranger, comme , par exemple, de venir installer des missiles à Paris, au Trocadéro.
Réponse de le 31/08/2014 à 13:14 :
Vous sentez vous bien? Pourriez-vous vérifiez vos chiffres?
Comment projetez 230 000 hommes alors que l'armée française ne comptait que 220 000 en 2012?
Une marine suisse ??? irakienne ?????????????

Essayez de garder un peu de vraisemblance.
Réponse de le 31/08/2014 à 13:18 :
humour !! j'adore :-)
la France n'a plus 230.000 hommes dans son armée ( combien sont vraiment opérationnels ? 10.000 ? 20.000 ? ) et quand on envoie 3000 hommes en Afrique c'est toute une aventure dans des conditions dignes de "l'armée Moldave ".
Réponse de le 31/08/2014 à 16:14 :
Pourquoi utiliser le terme "rebelles" pour désigner des gens qui luttent pour retrouver leurs racines historiques et refusent le diktat de Kiev et de ses soi-disant alliés? Il s'agit de "combattants", tout comme les militaires de l'armée régulière ukrainienne sont des "combattants". Il faut se méfier de ces abus de langage; l'exemple syrien est là pour le prouver et nos "grands orateurs" et "donneurs de leçon" se font beaucoup plus discrets dans ce cas précis. Les meilleurs de nos combattants ne se trouvent pas en Afrique ni en tant que mercenaires en Novorussia, mais dans les asiles pour vieux, les maisons de retraite...
Réponse de le 31/08/2014 à 16:58 :
74000 hommes au Mali? l'armée de terre francaise c'est 100000 dont 33000 officiers...
a écrit le 31/08/2014 à 12:24 :
Si les dirigeants de l'UE..SA disent : "on va vous sanctionner mais on est pour le dialogue", c'est que vous avez des imbéciles dans l'UE qui prennent les russes pour des cons.
a écrit le 31/08/2014 à 12:01 :
C'est devenu une constante de la politique de l'UE. Quand une mesure ne marche pas, au lieu de faire marche arrière ou d'essayer autre chose, on en remet une couche...
Réponse de le 31/08/2014 à 16:19 :
ils ne peuvent faire que ca car l'UE, si vous ne l'avez pas remarqué il serait temps d'ouvrir les yeux, c'est uniquement un grand marché unique sans tout le reste: culture, social, militaire, etc....car c'est la vision anglaise qui s'est imposée.
Cette anglicisation des institutions et des esprits n'a qu'un but: donner plus de débouchés économiques aux anglo-saxons ainsi qu'une contrôle sur la connaissance et l'enseignement.
a écrit le 31/08/2014 à 11:50 :
La propagande russe, relayée par une partie de la classe politique et économique bulgare et certains médias nationaux, met la sécurité énergétique et économique du pays à rude épreuve, selon un rapport du ministère de la Défense bulgare. Le ministère de la Défense de Bulgarie vient de mettre en ligne un rapport de 14 pages, intitulé «Vision 2020 ». Il aborde les questions de la défense nationale sur le plan économique ou énergétique dans les années à venir. Le président bulgare, Rossen Plevneliev, et le ministre par intérim de la Défense, Velizar Shalamanov, présenteront ce rapport lors du sommet de l'OTAN du 4 et 5 septembre qui se tiendra à Cardiff, au pays de Galles, à en croire le quotidien bulgare Dnevnik, partenaire d'EurActiv. Selon le rapport, l'un des principaux risques que court la Bulgarie est celui « d'une nouvelle guerre hybride, qui combinerait des méthodes conventionnelles avec celles de guérilla, de guerre d'information et de la cybernétique ». « Les relations particulièrement tendues entre d’une part Moscou et d’autre part Kiev, l'Union européenne, les États-Unis et l'OTAN, mettent à rude épreuve la sécurité économique et énergétique de notre pays et nos capacités défensives s'en trouvent dégradées », précisent les auteurs du document.
En effet, Moscou fait pression sur Sofia pour que la Bulgarie mette en branle des projets de grande envergure dans le domaine énergétique, tels que le gazoduc South Stream, la centrale nucléaire de Béléné, ou encore l’oléoduc entre Bourgas et Alexandroúpolis. Au contraire, les États-Unis et les autres pays partenaires occidentaux tentent de dissuader la Bulgarie d'accroitre sa dépendance énergétique et économique vis-à-vis de la Russie. Résultat : tous ces projets sont au point mort.
Réponse de le 31/08/2014 à 14:06 :
Le souci est que la propagande US, tout celle de l'Ukraine, marche de moins en moins bien. Sauf que les US veulent nous embarquer dans leur chute...
a écrit le 31/08/2014 à 11:49 :
L'opinion en vidéo d'un des soldats russes arrêté sur l'invasion russe en Ukraine : «J’estime que l’Ukraine est un pays indépendant, s’il y a des problèmes internes, ils doivent les résoudre eux-mêmes». «On nous bourre le crâne, la vérité n’est pas ce qu’on dit à la télévision russe, poursuit le jeune soldat. On sert de chair à canon». «Ce n’est pas notre guerre. Si nous n’étions pas là, il ne se passerait rien», explique cet autre prisonnier, Alexeï Generalov, capturé lundi aussi sur le sol ukrainien. «N’envoyez pas de gens par ici», implore-t-il à l’adresse des dirigeants russes. «J’ai une fille, qu’est-ce qu’elle va dire? Papa a fait la guerre, mais pourquoi as-tu fait la guerre?» Ivan Romanstev raconte quant à lui comment il a quitté son régiment de Kostroma, près de Moscou le 16 août pour être envoyé «en mission» près de la frontière ukrainienne où lui et ses camarades ont dû masquer les plaques d’immatriculation de leurs véhicules. «Notre propagande télévisée ne correspond pas à la réalité, explique-t-il. Les Ukrainiens défendent leur terre».
Réponse de le 31/08/2014 à 17:51 :
La guerre et les invasions, c'est Poutine qui les fait. Obama n'est pas un va-t-en guerre, il est le prix Nobel de la Paix, un saint homme. Il faudrait que vous démontriez vos affirmations ???
Réponse de le 31/08/2014 à 18:33 :
@affirmation Euh, vous ^tes sûr ???!!! US, le seul pays en guerres incessantes depuis 1939, 550 bases militaires dans le monde, qu'en pensez-vous??...
a écrit le 31/08/2014 à 11:48 :
Syrie : les USA décident des vols de reconnaissance, Moscou préoccupé "Moscou a appris avec préoccupation la décision de Washington de procéder à des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie. Les Etats-Unis l'argumentent par la nécessité de contrer la menace pour ses ressortissants à l'étranger de la part des extrémistes islamistes. Certains médias l'interprètent cependant comme la préparation à des frappes aériennes contre les positions des djihadistes de l'Etat islamique (EI) sur le territoire syrien", lit-on vendredi dans le communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.Moscou rappelle que, selon les normes du droit international, si l'Etat concerné n'avalise pas des opérations militaires sur son territoire, l'autorisation ne peut en être délivrée que par le Conseil de sécurité des Nations unies. Ils ne manquent pas d'humour au FSB compte tenu des troupes qu'ils envoient depuis le début en Ukraine !
Réponse de le 31/08/2014 à 13:21 :
à se demander pourquoi et avec quelle légitimité nous avons envahi et détruit la Libye, la Syrie et l'Irak
Réponse de le 31/08/2014 à 22:44 :
Les USA ont annoncé leur intention de bombarder les rebelles Syriens en violation du droit international, ça c'est un fait (voir les déclarations d'Obama). La Russie nie toute intervention militaire en Ukraine, elle a simplement reconnu que des volontaires civils Russes, dont certains étaient d'anciens militaires, avaient rejoint les séparatistes et ça, jusqu'à présent nulle preuve n'a été apportées du contraire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :