Macron, dernière coqueluche de la presse anglo-saxonne

 |   |  376  mots
Extatique devant l'une des premières prises de position du nouveau ministre concernant les 35 heures, le Wall Street Journal lui adresse ses félicitations
Extatique devant l'une des premières prises de position du nouveau ministre concernant les 35 heures, le Wall Street Journal lui adresse ses "félicitations" (Crédits : Reuters)
Du nouvel occupant de Bercy, le Wall Street Journal et d'autres dressent un portrait plein d'emphase. Revue de presse.

Ils ont aimé (ou détesté) Thomas Piketty, ils commencent à s'enticher d'Emmanuel Macron. Une semaine après sa nomination, le nouveau ministre français de l'Economie a déjà ses zélateurs dans la presse anglo-saxonne.

 "Miracle"

Paru ce mardi, le billet non signé du Wall Street Journal, amorcé par la formule "peut-être que les miracles arrivent", ne tarit pas d'éloges pour applaudir les "macron-economics". Extatique devant l'une des premières prises de position du nouveau ministre concernant les 35 heures, le quotidien américain lui adresse ses "félicitations" et juge que l'administration Obama devrait s'inspirer des principes du nouveau ministre français sur la "surabondance des lois".

"Prodige"

The Daily Beast, site américain au ton traditionnellement sarcastique, se montre tout aussi flatteur et qualifie Emmanuel Macron de "scary-smart" (plus ou moins traduisible en "redoutablement intelligent"). L'article daté du dimanche 31 août, dans un portrait enflammé, s'émeut de "l'allure élégante d'un ambitieux raffiné", "qui transpire de charme", de cet "intellectuel pointu", "brillant", de ce "prodige". "C'est même un pianiste classique primé. Ce type est un gagnant", écrit l'auteure de l'article.

Un prodige, Emmanuel Macron en est également un aux yeux de l'ancienne journaliste franco-américaine Renée Kaplan, qui écrit en anglais sur son blog hébergé par Libération.

... et bientôt prof à Londres?

De son côté, le London evening standard s'attarde sur le rôle de professeur "invité" qui avait été offert à l'ancien "loup de Bercy" par la London School of Economics. En effet, après son départ de l'Elysée dont il était secrétaire général adjoint, il devait intervenir face aux élèves au sein de la prestigieuse école britannique. Une responsable de celle-ci indique au "Standard" qu'Emmanuel Macron est "toujours attendu au sein de l'Institut européen" de l'école dès le mois de septembre tout en reconnaissant qu'il a désormais "des responsabilités plus pressantes". Et le journal de s'interroger sur l'influence qu'aura son passage éventuel (s'il est maintenu) au sein de l'établissement: "retournera-t-il en France en sachant parler le langage économique anglo-saxon?"

Lire aussi

>> "Une zone euro divisée", fin de "la politique cubaine": le gouvernement Valls II vu par la presse étrangère

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2014 à 22:39 :
C'est le contraire d'un "sans dents" - un dents longues ?
a écrit le 03/09/2014 à 14:21 :
bah, un jeune loup, avec des dents longues...faut voir à l'usure, ce que ça vaut...faut voir, si ce n'est pas "bonnet blanc et blanc bonnet..."
a écrit le 03/09/2014 à 12:58 :
ENFIN , un "personnage" compétent, qui connait le bon fonctionnement de l'économie et des entreprises !!! Pourvu qu'ils lui accordent l'autorisation d' agir ????????
Réponse de le 03/09/2014 à 13:13 :
deja peu cedible quand cinq jours aprés avoir critique les 35 h i dit tout le contraire ;
Réponse de le 03/09/2014 à 14:22 :
..Ne vous emballez pas, jeune homme......on va voir AVANT de donner une opinion...
a écrit le 03/09/2014 à 12:56 :
Il faut arrêter avec les 35h , je ne suis pas de gauche et je bosse de 21h a 48 h par semaine , cela dépend des semaines et en plus je bosse de nuit et week end alors je suis très flexible pour mon entreprise ... Privée . Les entreprises ont la possibilité de faire de la flexibilité ... C est annualisé . Je pense que certains souhaitent par contre que je bosse la nuit le week-end ou au dessus de 35h quand je les dépasse au même tarif .. qu une semaine normale a 35 h
a écrit le 03/09/2014 à 11:53 :
Hollande le marchand de poissons qui crie "il est beau mon macron " tout frais ,allez ma ptite dame je vous en mets combien?
a écrit le 03/09/2014 à 11:45 :
Un grand humaniste de gauche, c'est évident ...
Si en plus la presse anglosaxonne le kiffe, on n'est pas dans m....
a écrit le 03/09/2014 à 11:35 :
Voila revenu le cirque médiatique Vallsien avec les agences de communications et les sondagistes de tous poils payés par les citoyens pour dresser les citoyens à leur faire croire que Macron serait un homme exceptionnel ;
oui exceptionnel le désastre de ses conseils prodigués au pauvre Hollande face à sa solitude ...et ses carences en compétences économiques ;
a écrit le 03/09/2014 à 11:21 :
conseiller de Hollande avec les résultats que l'on connait ,le pire est à craindre!!!
a écrit le 03/09/2014 à 11:20 :
conseiller de Hollande avec les résultats que l'on connait ,le pire est à craindre!!!
a écrit le 03/09/2014 à 10:55 :
Ca commence toujours comme ça...

Moi je me demande à quel moment ses gentils camarades jaloux du PS vont sortir sur lui le petit détail de sa vie qui fera les choux gras de la presse et le poussera à la démission ... nous privant au passage des élites potentielles qui auraient renouvellé notre classe politique plus habile mais vieillissante et inapte au poste
a écrit le 03/09/2014 à 10:20 :
scary-smart effroyablement intelligent.
a écrit le 03/09/2014 à 10:10 :
Pourtant en moins d'une semaine il s'est completement decredibilisé,je dirais meme ridiculis
ex cinq jours avant d'etre ministre il est contre les 35 apres tout le contraire autre il dit maintenat qu'il faut une contepartie aux aides de l'etat aux enreprises alors qu'l n'y a pas d'aide on redonne simplement ce qui n'aurait jamais du etre pris et rendu nos entreprises si fragiles
Réponse de le 03/09/2014 à 10:48 :
Voir commentaire est incompréhensible. Par ailleurs, il n'a jamais dit être contre les 35 heures mais pour une adaptation.
Réponse de le 03/09/2014 à 11:08 :
"une adaptation" ? Vous voulez rire ? La dernière fois que quelqu'un a tenté une adaptation des 35 h, il s'est fait traité de dangereux libéral par les socialistes. Après 20 ans de blocage du pays, le PS adopte le même ton et les mêmes mesures que celles proposées par Sarkozy il y a à peine 2 ans et demi.Le retournement de veste est juste hallucinant.
Réponse de le 03/09/2014 à 12:29 :
@matheo il faut etre socialiste borné pour ne pas comprendre une simple vérité si bien decrite par matheo
a écrit le 03/09/2014 à 9:58 :
Si les US sont heureux cela veut dire que cela va leur rapporter....une nouvelle tête de pont pour leur expansionisme
a écrit le 03/09/2014 à 9:35 :
il n'y a plus de droite ou de gauche, seule la réalité économique prévaut. C'est sur que pour les personnes toujours habituées à penser droite/gauche, doivent perdre leur latin, mais il faut évoluer mesdames, messieurs.
a écrit le 03/09/2014 à 9:18 :
Quel dommage que la bomba travaille pour une écurie minée par les Marxistes....il va s'épuiser dans le ventre mou de la politique française et nous nous aurons encore perdu un quinquennat. les grandes réformes ne sont pas pour demain.
a écrit le 03/09/2014 à 8:33 :
La droite au pouvoir... Le ps fait de l'ump.
Réponse de le 03/09/2014 à 11:11 :
Oui... et c'est juste un peu moins pire que quand ils appliquaient leurs propres idées. Mais franchement, pas de quoi se réjouir, on est loin d'être sorti de l'auberge. Et puis avec de telles reculades du nouveau ministre avant même de commencer, rien à craindre. Le libéralisme en France, c'est pas pour demain !
a écrit le 03/09/2014 à 8:04 :
Qu'elle est l'attitude de Macron en ce qui concerne l'énergie?
a écrit le 03/09/2014 à 7:40 :
Je vous rassure tout de suite, au cas ou vous auriez pu croire que la France pourrait sortir du marasme par des réformes enfin utiles. Il sera bride dans ses idées, ( voir les 35 heures) ! Il n'est la que pour la publicité, tous les socialistes archaïques sont encore la et auront sa peau.
Réponse de le 03/09/2014 à 8:07 :
Les socialistes raisonnent encore en marxistes, comme au temps de la marine à voile.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :