Ukraine : Moscou accuse l'Union européenne de nuire au processus de paix

 |   |  391  mots
La Russie réagira calmement, de façon adéquate, mais surtout en (se) basant sur la nécessité de protéger (ses) intérêts face aux sanctions européennes, a déclaré le chef de la diplomatie russe.
La Russie réagira "calmement, de façon adéquate, mais surtout en (se) basant sur la nécessité de protéger (ses) intérêts" face aux sanctions européennes, a déclaré le chef de la diplomatie russe. (Crédits : reuters.com)
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, estime contre-productives les nouvelles sanctions européennes à l'encontre de la Russie entrées en vigueur ce vendredi.

L'Union européenne saborde les efforts russes en faveur de la paix en Ukraine. C'est du moins ce qu'affirme le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, après la mise en place ce vendredi des nouvelles sanctions européennes à l'encontre de la Russie. En marge d'un sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à Douchanbé, le chef de la diplomatie a notamment déclaré sur la télévision publique :

"Prendre une telle décision au moment même où le processus de paix gagne en stabilité [...], c'est choisir de perturber ce processus."

La Russie répondra de "façon adéquate"

La Russie réagira "calmement, de façon adéquate, mais surtout en (se) basant sur la nécessité de protéger (ses) intérêts" face aux sanctions européennes, a ajouté le ministre. Ces dernières visent notamment à entraver le financement de l'économie russe.

       Regarder l'analyse vidéo de 28'/Arte: La France en fait-elle trop contre Poutine ?

Ces sanctions qui concernent aussi 24 personnalités russes et ukrainiennes accusées d'être impliquées dans le conflit en Ukraine, ont été vivement critiquées par Moscou. Le président de la Douma (chambre basse du parlement), Sergueï Narychkine, a dénoncé des "sanctions déconnectées de la réalité" et un "prétexte" pour punir la Russie.

Des sanctions américaines devraient également suivre, le président Barack Obama ayant annoncé jeudi soir de nouvelles sanctions contre la Russie dans les secteurs de la finance, de l'énergie et de la défense.

Crainte sur les raffineries

Un responsable du ministère de l'Énergie redoute par ailleurs qu'en cas de nouvelles mesures, l'Europe et les États-Unis ne sanctionnent les technologies permettant de moderniser les raffineries.

"À ce stade, il n'y a pas encore de sanctions de ce type (visant les raffineries) mais elles pourraient évidemment créer des problèmes", a expliqué à Reuters Iouri Zolotnikov, vice-directeur général du département du raffinage pétrolier.

Il précise que le ministère se prépare déjà à des pénuries d'essence l'année prochaine et en 2016, la Russie se trouvant dans une situation "d'équilibre dangereux" où la production est à peine plus élevée que la consommation.

Lire aussi Le numéro 1 russe du pétrole demande 31 milliards d'euros d'aides à Poutine

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2014 à 16:23 :
Les volontaires du bataillon «Lougansk-1», qui combattent aux côtés de l’armée ukrainienne, «ont arrêté deux militaires russes soupçonnés d’utiliser des systèmes portables anti-aériens contre l’aviation militaire ukrainienne», a déclaré le porte-parole militaire Andriï Lyssenko. Cette annonce intervient malgré un cessez-le-feu globalement respecté, selon le président Porochenko. «Selon la dernière information que j’ai reçue de nos services de renseignement, 70% des forces russes ont été retirées», a déclaré Petro Porochenko, alors que Moscou a toujours démenti tout présence militaire en Ukraine. Je ne sais même pas pourquoi j'insiste à faire de la propagande por-OTAN, le paiement ce mois n'as pas encore été versé sur mon compte....
a écrit le 13/09/2014 à 1:44 :
Les volontaires du bataillon «Lougansk-1», qui combattent aux côtés de l’armée ukrainienne, «ont arrêté deux militaires russes soupçonnés d’utiliser des systèmes portables anti-aériens contre l’aviation militaire ukrainienne», a déclaré le porte-parole militaire Andriï Lyssenko. Cette annonce intervient malgré un cessez-le-feu globalement respecté, selon le président Porochenko. «Selon la dernière information que j’ai reçue de nos services de renseignement, 70% des forces russes ont été retirées», a déclaré Petro Porochenko, alors que Moscou a toujours démenti tout présence militaire en Ukraine.
a écrit le 13/09/2014 à 1:40 :
D'après les récentes enquêtes d'opinion, 44 % d'Ukrainiens souhaitent l'adhésion à l'OTAN, alors que 35 % sont contre. Ce ratio était inverse il y a encore six mois. L'Alliance atlantique est ainsi perçue, pour la première fois depuis des années, comme la seule à même d'aider l'Ukraine à faire face à la Russie. Et c'est l'effet pervers de l'agression militaire russe.
a écrit le 13/09/2014 à 1:36 :
Traduction du langage de Lavrov : l'Europe empêche Poutine d'envahir plus de pays européens et de créer un pouvoir centralisé à Moscou comme l'ex-Urss. Pour mieux envahir on accuse toujours les autres avec un flot de propagande mensongère.
Réponse de le 13/09/2014 à 20:04 :
Apparemment l'OTAN manque d'idées, propos vides de sens ! donc = non recevable !
a écrit le 13/09/2014 à 1:36 :
Traduction du langage de Lavrov : l'Europe empêche Poutine d'envahir plus de pays européens et de créer un pouvoir centralisé à Moscou comme l'ex-Urss. Pour mieux envahir on accuse toujours les autres avec un flot de propagande mensongère.
a écrit le 13/09/2014 à 1:27 :
L'invasion de la Crimée et de l'Ukraine par Poutine, après la Géorgie, coûte au final très cher à tout le monde et surtout à la Russie. Comme quoi il faut tout faire pour éviter d'avoir un dictateur comme Poutine pour les russes ou le FN son parti collabo en France au pouvoir.
Réponse de le 13/09/2014 à 10:30 :
toute à fait Delphine de Pontoise , sauf que Marine y est pour rien ! et je pense qu'elle a perçu Que Poutine vit sur le dos des victimes de ses croisades .
Réponse de le 13/09/2014 à 13:35 :
@Delphine: Pardon, avez-vous vu les conclusions de la commission internationale sur la guerre de 2008 ? Là il est indiqué clairement que la guerre a été commencée par la Géorgie. Pourriez-vous également dire quels territoires ont été perdus par la Géorgie après « l’invasion russe »? La réponse est : «rien », puisque l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie ont été de facto indépendantes depuis les guerres civiles sanglantes du début des années 90. Donc, où est le méchant envahisseur Poutine ? P.S. Cela n’empêche pas au fait que sauf cette guerre, Mr. Saakaschvili a été un très bon président pour la Géorgie et représente un contraste drastique aux nouvelles autorités de Kiev. Lui, il ressemblait et calmait, les dernières clivaient et provoquaient.
a écrit le 12/09/2014 à 23:47 :
Il va falloir se poser certaines questions: Les Etats Unis sont ils un facteur de paix et de stabilité au niveau international? Non évidemment l'Irak est l'exemple même où leur intervention a déstabilisé toute la Mésopotamie menaçant à terme ses propres intérêts dans la région!
L'UE est-elle un facteur de paix comme elle le prétend souvent? Bien sûr que non et la crise ukrainienne le montre amplement où les pays Baltes la Pologne et l'Allemagne ont attisé les braises après avoir soutenu le coup d'Etat à Kiev de cet hiver. Ce n'est plus seulement une succursale de l'Otan mais elle sert les intérêts impériaux de l'Allemagne qui encore une fois écrase tout et d'abord ses voisins avec la complicité consciente ou non des élites françaises toujours subjuguées par l'Allemagne comme dans les années Trente où il convenait de faire le voyage en Allemagne pour voir les progrès du pays depuis que Mr Hitler est chancelier...
Réponse de le 13/09/2014 à 1:10 :
C'est au contraire le droit de véto de Poutine à une intervention majoritaire de l'ONU au début du conflit syrien qui a généré l'EIL et la déstabilisation en Irak. De plus il faut remonter à la guerre des soviétiques en Afghanistan pour touver les vrais fautifs de tous ces troubles. Tout comme en 40 lorsque Staline collaborait avec les nazis (pacte Ribbentrop Staline) pour voler la Pologne, Poutine fait de même et déstabilise en envahissant la Géorgie, la Crimée, l'Ukraine... Si l'Ukraine est dans cet état, tout comme l'étaient les pays d'Europe de l'Est, c'est bien aussi une des conséquences du pouvoir soviétique centralisé comme la future Eurasie de Poutine.
a écrit le 12/09/2014 à 21:19 :
Là, j'ai vaguement l'impression que les Russes n'ont pas compris que nous étions soumis à l'otan. Soit, prêts à partir en guerre n'importe où pour n'importe quoi. Du moment qu'on pacifie, on est con-tent. Con-tant. Mince, ça s'écrit comment..??
a écrit le 12/09/2014 à 21:01 :
La paix viendra après épurement des sanctions dans leur ensemble .
Réponse de le 12/09/2014 à 21:14 :
Seriez vous naïf ? Ou troll russo-FN ?
Réponse de le 12/09/2014 à 21:51 :
Vous avez raison, pour être honnête je pense que je suis les deux ! lol
Réponse de le 13/09/2014 à 1:13 :
La paix reviendra quand Poutine partira.
a écrit le 12/09/2014 à 18:26 :
Cela semble à une vengeance perso de Obama. Le plus décevant consiste à participer à la guerre de Obama quand la situation de la France est défaillante, et avec un président de 10% ......
Réponse de le 12/09/2014 à 21:22 :
Hhmm... Non. Les US peuvent se permettre de sacrifier l'Europe. Ils "contrôlent" la situation... Avec quelques difficultés pour leur situation propre, mais à défaut, ils ont la bombe, donc, tout va bien.
Réponse de le 12/09/2014 à 22:04 :
Yvan, dire qu'ils ont la bombe.... c'est un peu bête n'est-ce pas ? les deux bombes les plus puissantes jusqu'à présent appartiennent aux russes : 1. la bomba Tsar et 2. "le père de toutes les bombes" la bombe thermobarique de 44 megatons (l'américaine est de 17 mgt). Les US, mon petit, ne "contrôlent" la situation même pas en Irak, en Afghanistan, en Lybie.... même pas chez eux ! mdr
Réponse de le 13/09/2014 à 1:15 :
C'est vrai que les russes ne savent faire que la guerre, des bombes et envahir les voisins.
Réponse de le 13/09/2014 à 9:12 :
de toute façon, QUI va faire la co......rie d'employer les bombes que vous décrivez, russes, US, ou autre? ce sera la fin de l'humanité ou pas loin, et vous savez quoi? il est des jours où l'on se dit que ce serait pas une mauvaise affaire!!
a écrit le 12/09/2014 à 17:54 :
Et pendant ce temps-là, un groupe de députés et sénateurs français, de droite comme de gauche, est en visite dans la capitale russe pour apporter leur soutien à Vladimir Poutine dans le bras de fer engagé avec les Occidentaux sur prétexte de crise en Ukraine. Une quinzaine de parlementaires dont se trouvent parmi eux les UMP Thierry Mariani et Nicolas Duhicq, les centristes Maurice Leroy et Yves Pozzo di Borgo, ou encore les socialistes Pascal Terrasse et Jérôme Lambert. On se réjouit de cette France qui se montre à la hauteur de sa vocation européenne – la vraie ! – et qui reste insoumise à l'ingérence anglo-saxonne outre-Atlantique. Un petit groupe de politiciens français mais tout un symbole.
Réponse de le 12/09/2014 à 18:53 :
Le plus marrant de cette histoire c'est que ce groupe ne comporte pas un seul élu FN, ce qui ne va pas plaire à un certain troll pro-OTAN qui nous fait de la propagande anti-Poutine et anti-FN à en mourir !! LOL
Réponse de le 12/09/2014 à 20:31 :
Ce troll est un bot, pseudo intelligence artificielle. La seule explication possible à la diarrhée de ctrl C ctrl V depuis le mois de Mars...
Réponse de le 13/09/2014 à 1:22 :
Le FN ne pouvait pas être du voyage avec des gens de l'Ump voyons. Et Aymeric Chauprade entre autres est de toutes façons la plupart du temps en Russie. C'est le propre des extrêmistes comme Dieudonné sur Rutube de collaborer avec le dictateur envahisseur Poutine.
Réponse de le 13/09/2014 à 1:22 :
Le FN ne pouvait pas être du voyage avec des gens de l'Ump voyons. Et Aymeric Chauprade entre autres est de toutes façons la plupart du temps en Russie. C'est le propre des extrêmistes comme Dieudonné sur Rutube de collaborer avec le dictateur envahisseur Poutine.
a écrit le 12/09/2014 à 17:47 :
Il serait intéressant de voir si les sanctions touchent la livraison de l'électronique en provenance de l'Europe pour les satellites russes y compris les militaires (du côté Occidentale) et l’approvisionnement des troupes de l'OTAN en Afghanistan qui passe en grande partie à travers de la Russie (du côté de la Russie)
Réponse de le 12/09/2014 à 17:56 :
"....qui passe en grande partie à travers de la Russie (du côté de la Russie)"

merci de m'expliquer oú se trouve "la Russie du côté de la Russie".
Réponse de le 12/09/2014 à 18:34 :
C'est facile, il faut regarder les parenthèses. L’approvisionnement va à travers de la Russie, les sanctions du côté russe ("les sanctions du côté de la Russie" peuvent le perturber.
a écrit le 12/09/2014 à 17:37 :
Honnêtement, je ressens ces sanctions contre la Russie et contre le peuple russe comme des sanctions personnelles , et pourtant je suis un français lambda , sans attaches particuliéres avec ce pays.
Quand je vois la façon dont est gérée l’Europe , par des gens non élus par "les " peuples " d’Europe , et qu'ils se permettent au nom de leur idéologie et de leur asservissement aux USA de punir des millions de gens, j'ai la colère.
Cela va mal finir et je pense que Poutine va offir à l'UE un bouquet final de contre sanctions à l'approche de l'hiver, très vraisemblablement.
En arriver à défendre un pays qui n'est pas le mien contre mon propre pays , je croyais pas en arriver là à presque 70 ans , je ne vais pas encore critiquer Hollande mais je pense, pour ce qui est de la France , qu'il en est le principal responsable.
Je n'ai plus du tout cette fierté d'être français qui m'a habité pendant plus de 67 ans , la honte a remplacé cette fierté.
Réponse de le 12/09/2014 à 18:11 :
merci pour ce post sincère et lucide : admirablement bien écrit, c'est rare ! excellent .
Réponse de le 12/09/2014 à 18:15 :
Bravo pour votre commentaire. Il reflète exactement ce que je ressens.
Réponse de le 12/09/2014 à 19:04 :
Votre commentaire m'a spécialement touché, je partage entièrement vos sentiments.
Réponse de le 12/09/2014 à 20:41 :
Je suis très émue par votre commentaire. Condoléance.
Réponse de le 12/09/2014 à 20:43 :
Tout comme Tata Nicole, j'ai les larmes aux yeux de te lire. Quel progrès tu as fait en orthographe depuis que tu as quitté l’école après avoir obtenu ton certificat d'études.
Réponse de le 12/09/2014 à 20:45 :
Vraiment je suis émue, mais émue...Vraiment, t'es vraiment le fils de ton père (j'avais un doute).
Réponse de le 12/09/2014 à 21:02 :
@jeandemi J'ai bientôt 61 ans et j'envisage de quitter la France, la Farce ! pour la Russie, Depardieu aura été pour moi un précurseur!!
Réponse de le 12/09/2014 à 21:58 :
veuillez me pardonner, mes amis du club de poker, je suis en larmes car ça faisait déjà plus de 30 ans que je n'avait pas de nouvelles de Samère, ma grande amie d'enfance....
Réponse de le 13/09/2014 à 9:15 :
@ partir de la 2eme réponse au très bon commentaire de jeandemi74, c'est désolant, il n'y a que des CO.......RIES!! lamentable!
a écrit le 12/09/2014 à 16:50 :
Le papier est (comme d'hab) tendancieux car il affirme ce qui n'est qu'une supposition (...une situation "d'équilibre dangereux" où la production est à peine plus élevée que la consommation....) – de quelles sources provient une telle "information" ? croyez vous qu'en si peu de temps les stocks russes sont-ils déjà épuisés ? et le commerce qui n'a pas cessé d'exister entre la Russie et ses plusieurs partenaires du BRICs, de Turquie, de l'Algérie et bien d'autres, cela ne compte pas dans vos calculs ?

Lavrov a tout à fait raison quand il dit qu'il n'y a pas une envie de faire la paix mais plutôt de faire la guerre à la Russie. Prenons ce Porochenko qui est un déjanté depuis le début. On s’en rend compte dans ses nombreux discours où il voit des agents russes partout, des traitres à l’Ukraine partout aussi, en prenant un colérique et en levant le doigt. Il est aussi dangereux que les vrais nazis, donc cette association ne m’étonne pas, hélas. Quant aux States, ils prennent ce qu’ils ont sous la main pour faire le sale boulot (il y a 3 ans c’étaient les fondateurs du futur EIIL, aujourd’hui c’est la clique de Kiev). Aucun problème pour eux: On étouffe l’information en la noyant par de la cacophonie désinformative, on couvre de propagande et çà passe (mais de moins en moins bien, il faut le reconnaitre).

Nous vivons, hélas, une période où les propagandistes de tous bords se donnent à leur sport favori à coeur joie, c'est du pain béni pour la presse et les médias qui en font leurs choux gras. La propagande, de côté et d'autre, mais rien que de la propagande. Les tigres de papier se montrent les dents et font frémir les petits enfants devant le petit théâtre de marionnettes. Détrompez-vous, une autre réalité se passe derrière les objectives et le regard des journalistes car ceux-ci ne détiennent pas la connaissance de tous les enjeux ( "secret d'État"). Donc c'est la saison des commérages, des spéculations tous azimuts, du blabla sous toutes les coutures et des "experts" de tout genre, les troll pro les uns et pro les autres. Et des va-t-en guerre, des meutes de ce type sordide d'être humain on y voit un peu partout, ceux qui resteront toujours devant son ordinateurs quand d'autres iront trouver leur mort sur les fronts.

Quelle époque épique celle qui nous vivons !
Réponse de le 12/09/2014 à 18:14 :
@Le Pere Michel: Le problème avec les réserves du pétrole en Russie existe il risque d’apparaitre sur la surface en moyen terme. La production sera toujours plus importante que la consommation intérieure, mais la baisse de l’exportation risque de provoquer la crise du modèle économique. En réalité la stagnation a commencé avant les évènements en Ukraine suite à la stagnation des exportations et des déséquilibres de l’économie. On peut espérer que les sanctions seront une occasion de changer ce modèle, mais vu la qualité de gestion il y a des doutes. Avec tout mon méprise envers les dirigeants ukrainiens.
Réponse de le 12/09/2014 à 18:17 :
Une analyse très lucide, bravo. La France, devenue l'esclave du pays qu'elle a contribué à devenir libre (les USA), va souffrir grandement de cette situation humiliante. Et cela ne va pas tarder, hélas.
Réponse de le 12/09/2014 à 18:45 :
Vous oubliez sans doute le gazoduc qui est en train d'être construit en Mongolie pour acheminer du gaz (et du pétrole en parallèle) vers la Chine. Par ailleurs on apprend que la Russie s'intéresse à l'exploitation de pétrole au Brésil et au Vénezuela, ce qui pourra ouvrir des nouveaux marchés aux produits russes y compris l'armement. Il est vrai qu'il y aura une baisse d'activité économique en Russie mais au fils des années, j'estime, un nouveau modèle d'économie va peut-être se consolider car le pays possède les ressources nécessaires. Je l'espère vivement pour le peuple russe et pour le monde multipolaire qui désormais s'annonce.
Réponse de le 12/09/2014 à 22:58 :
@ ex-moscovite: Je n’oublie rien. Vous sous-estimez le niveau de l’incompétence dans la gestion en Russie. Au niveau du gazoduc il n’y a pas beaucoup de problèmes avec le gaz, mais il y a des gros problèmes avec le pétrole de la Sibérie d’Est. La Chine a eu un discount pour le gaz et le pétrole de ce gazoduc. J’aurais pu aussi raconter certains détails tristes sur les ventes d’armement de Russie, mais cela prendra trop de temps. Votre vision est trop optimiste, mais on peut toujours espérer.
a écrit le 12/09/2014 à 16:40 :
Nous sommes qu'au tout début d'un processus , et ils s'inquiètent simplement , mais pour l'instant cela ne leur fait pas mal , c'est du pipeau !
a écrit le 12/09/2014 à 16:15 :
L'Europe va prendre sa place et toute sa place dans l'Est , reculez avec vos faux insurgés !
Réponse de le 12/09/2014 à 16:51 :
c'est le bêtisier show avant l'heure ?
a écrit le 12/09/2014 à 16:05 :
Les sanctions doivent être punitives , confiscatoires et très contraignantes dans le temps. Pas d'autres façon pour que l'envahisseur mesure si le son jeu vaut la chandelle .
Réponse de le 12/09/2014 à 16:53 :
Salut, Romanoff, tu peux me dire qui est cet "envahisseur" dont tu parles ? on le connaît ?....
Réponse de le 12/09/2014 à 17:13 :
Excusez-moi, Romanoff, mais vous pourriez nous préciser le nom de cet "envahisseur" dont vous citez dans votre très digne commentaire ? merci.
Réponse de le 12/09/2014 à 17:13 :
Envahisseur... On parle bien de l'OTAN qui a placé des bases militaires partout dans l'est après les accords de l'après guerre ?
Réponse de le 12/09/2014 à 17:57 :
poutine
Réponse de le 12/09/2014 à 18:58 :
Il n'existe qu'un seul envahisseur dans ce monde depuis bientôt 70 ans, c'est l'Empire du Mal avec ses mille bases militaires partout et qui met le feu à la planète toute entière, un missile sous un bras, un torche dans la main, les bottes pleines de sang.
Réponse de le 13/09/2014 à 1:33 :
Oui comme le dit Maxim, l'envahisseur est la Russie de Staline puis celle de Poutine depuis plus de 70 ans.
Réponse de le 13/09/2014 à 9:18 :
L"Humanité disparaitra, Bon débarras " !! Y Paccalet, à lire sans modération !!
a écrit le 12/09/2014 à 15:43 :
L'OTAN n'est que l'arme d'une mondialisation programmé mais non désiré!
a écrit le 12/09/2014 à 15:40 :
Si on se place du coté Occidental , il ne faut pas que la paix réussisse car on ne pourrait plus sanctionner alors "Vladimir" , j 'écris peut-etre une connerie , comme toujours !
Réponse de le 12/09/2014 à 15:47 :
Du tout, c'est que vous pensez comme un néoconservateur américain.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :