La "capture du pouvoir politique par les élites" à l'origine des inégalités économiques (Oxfam)

Les inégalités de richesse connaissent un "accroissement vertigineux" qui est le résultat de "choix politiques et économiques", a dénoncé mercredi la confédération d'ONG Oxfam dans un rapport, appelant à renverser ces règles du jeu.

2 mn

Oxfam souligne l'importance de promouvoir les droits des femmes pour lutter contre les inégalités économiques en général.
Oxfam souligne l'importance de promouvoir les droits des femmes pour lutter contre les inégalités économiques en général. (Crédits : AFP)

"Sept personnes sur dix vivent dans un pays dans lequel l'écart entre les riches et les pauvres est plus grand qu'il y a 30 ans, et le nombre de milliardaires dans le monde a plus que doublé depuis la crise financière."

Ainsi, la confédération d'ONG Oxfam dénonce dans un rapport publié mercredi 29 octobre l'"accroissement vertigineux" des inégalités dans le monde qui "freinent la croissance économique, augmentent la criminalité". À l'origine de cette évolution négative, selon l'organisation, la "capture du pouvoir politique par les élites" économiques qui leur permet de "faire pencher les lois et choix politiques en leur faveur, renforçant ainsi leur position". Ces inégalités économiques croissantes seraient ainsi "le produit de choix politiques et économiques délibérés", argumente Oxfam.

Elle fustige également  la "confiance aveugle dans l'économie de marché", qui tend à "concentrer la richesse dans les mains d'une petite minorité" citant notamment le récent ouvrage de l'économiste Thomas Piketty, "Le Capital au XXIe siècle".

Reconnaître les inégalités comme un défi fondamental

Si "du FMI au Forum économique mondial, du pape au président Obama, de plus en plus de voix s'accordent pour reconnaître que les inégalités constituent un défi fondamental de notre époque [...] peu de mesures concrètes ont été prises", avance l'organisation.

Elle préconise de "s'assurer que les plus riches paient leur juste part d'impôts" ou encore que les gouvernements consacrent "plus de dépenses publiques pour la santé et l'éducation". Avec un exemple "choc": un impôt de 1,5% sur les fortunes des milliardaires du monde qui permettrait "de scolariser tous les enfants sur cette planète et d'offrir une couverture santé universelle dans les pays les plus pauvres".

Lire aussi >> Les 85 plus riches du monde possèdent autant que les 3,5 milliards les plus pauvres

Oxfam souligne enfin l'importance de promouvoir les droits des femmes pour lutter contre les inégalités économiques en général.

Lire aussi >> Egalité hommes-femmes : la France se hisse à la 16e place sur 142 pays

2 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 30/10/2014 à 20:40
Signaler
"La "capture du pouvoir politique par les élites" à l'origine des inégalités économiques (Oxfam)" bienvenue en France et de ce mode politique figé...

à écrit le 30/10/2014 à 10:51
Signaler
Ce n’est que le résultat d’une politique où tous les pouvoirs sont données aux glorieux entrepreneurs. Mais chut, le critiquer vous vaudra de vous faire taxer de communiste, preuve du raisonnement binaire des laudateurs du système actuel. Ces mêm...

à écrit le 30/10/2014 à 10:49
Signaler
les 25% les plus pauvres le sont-ils plus dans le même temps ?

le 30/10/2014 à 20:43
Signaler
Avec votre salaire supérieur qu'il y a 10 ans, vous achetez combien de moins qu'avant? Regardez des produits facile a comparer; une voiture 1er prix des marques; le prix d'un pain, d'un kilo de viande... En gros le coût de la vie a fortement augmenté...

à écrit le 30/10/2014 à 10:47
Signaler
les 25% les plus pauvres le sont-ils plus dans le même temps ?

à écrit le 30/10/2014 à 9:52
Signaler
un impot de 1.5% sur les milliardaires, cela en dit long sur l'etat de nos democraties si nous ne sommes pas meme capable de faire ca.

le 30/10/2014 à 10:17
Signaler
Cela fait maintenant des années que tous les pays de la planète sont passés en oligarchie. Que ce soit directe ou par politiciens interposés.

à écrit le 30/10/2014 à 9:45
Signaler
La photo qui illustre l'article montre des africains, mais l'appropriation du pouvoir pas les plus riches (pas les élites) a son origine plutôt aux USA et en Europe, où elle progresse très vite.

à écrit le 30/10/2014 à 8:33
Signaler
Super article mais pas assez mis en avant, et quelles sont les propositions d actions?

le 30/10/2014 à 9:44
Signaler
Faire comme la France ou la Suède. Mettre en place un puissant dispositif de redistribution. En gros les riches payent des taxes qui sont redistribuées aux plus pauvres.

le 30/10/2014 à 20:49
Signaler
Vous avez du vous trompé: "la France"??? Dans notre pays on taxe le travailleur (1200 a 3000 euros/mois) et on donne aux autres qui ne travaillent pas... Gérant d'une grosse entreprise ça s'appelle pas travailler car quand on les virent pour incompét...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.