Japon : Shinzo Abe reporte la hausse de la TVA et dissout la chambre basse

 |   |  245  mots
Son mandat courait jusqu'en 2016, mais, en dissolvant le Parlement (la chambre basse ou chambre des représentants, au nombre de 480, détient le pouvoir législatif) le chef du gouvernement souhaite obtenir une nouvelle légitimité avant de mettre en œuvre des mesures impopulaires.
Son mandat courait jusqu'en 2016, mais, en dissolvant le Parlement (la chambre basse ou chambre des représentants, au nombre de 480, détient le pouvoir législatif) le chef du gouvernement souhaite obtenir une nouvelle légitimité avant de mettre en œuvre des mesures impopulaires. (Crédits : reuters.com)
Après avoir été relevée de 5% à 8% le 1er avril, la TVA devait passer à 10% en octobre. Devant les mauvais résultats de l'économie japonaise, le Premier ministre Shinzo Abe a décidé de reporter cette augmentation.

Adieu hausse de la TVA, bonjour élections anticipées. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a annoncé mardi 18 novembre sa décision. La veille, la publication de données a montré que la troisième puissance économique mondiale est entrée en récession, avec un recul du PIB de 1,6% sur un an.

Le chef du gouvernement a annoncé à la presse son intention de dissoudre le parlement le 21 novembre. Son mandat courait jusqu'en 2016, mais il souhaite obtenir une nouvelle légitimité avant de mettre en œuvre des mesures impopulaires. "Il n'y aura pas de deuxième report", a-t-il insisté.

Report d'un an et demi

À l'issue d'une réunion avec ses conseillers économiques, le chef du gouvernement, qui a fait son retour aux affaires en décembre 2012, devrait officialiser le report, vraisemblablement pour 18 mois, de la hausse de la TVA, qui devait être portée à 10% en octobre, et la tenue de législatives anticipées le 14 décembre, selon la presse et des élus de son parti.

Un peu plus tôt ce mardi matin, le ministre des Finances Taro Aso, tout en suggérant que le Premier ministre s'apprêtait à repousser l'échéance,  avait estimé que le Japon ne pourrait échapper à une hausse de la TVA, nécessaire selon lui pour contenir son endettement colossal et financer des prestations sociales vouées à augmenter avec le vieillissement de la population.

Aller plus loin "Il existe des raisons d'être optimiste pour la croissance japonaise en 2015"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/11/2014 à 16:47 :
Au mois d'octobre, notre brillant représentant à la BCE Benoît Coeuré recommandait de nous inspirer des Abenomics pour relancer la croissance alors que cela s'avère être une calamité. Exemple parfait d'incompétence de nos politiques dans les institutions européennes. Il va bien avec Moscovici qui a creusé les déficits de la France et qui est maintenant en charge de nous contrôler. Comment voulez-vous qu'avec de tels représentants la France soit prise au sérieux ?
a écrit le 18/11/2014 à 13:18 :
Les 3 flèches, quel concept...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :