Le plaidoyer choc de la Turquie pour justifier son intégration dans l'Union européenne

 |   |  360  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : latribune)
A Paris, le ministre des Affaires européennes turc, Egemen Bagis, a tenté de répondre à toutes les objections brandies par ceux qui s'opposent à l'entrée de son pays dans l'UE. "Ce serait un avantage pour l'Europe, dont 10% de la population est musulmane" a-t-il notamment expliqué.

En visite à Paris, mercredi 6 avril, le ministre des Affaires européennes turc, Egemen Bagis, a tenté de faire évoluer la position du gouvernement français, farouchement opposé à l'entrée de la Turquie dans l'UE. Au cours d'une rencontre avec la presse, M. Bagis a mis les pieds dans le plat, soulevant les objections les plus courantes à l'entrée de son pays dans l'Europe.

"On dit que la Turquie est trop grande, trop religieuse, et trop pauvre", a-t-il affirmé. "Trop pauvre? Ce n'est plus vrai", a-t-il objecté. "Trop grande ? La diplomatie européenne serait renforcée si la Turquie faisait partie de l'UE", a-t-il poursuivi. "Musulmans? Nous n'avons jamais dit que nous ne l'étions pas." Et le ministre d'ajouter: "Ce serait un avantage pour l'Europe, dont 10% de la population est musulmane. Voulons-nous qu'elle soit influencée par le message de Ben Laden, ou que la Turquie leur dise que la démocratie et l'islam peuvent coexister?" Il a estimé que la Turquie fait "coexister l'islam et la démocratie depuis 200 ans".

Paix

Au-delà de la question religieuse, le ministre turc est aussi revenu sur les voisins de la Turquie. L'UE a-t-elle vocation à avoir des frontières communes avec l'Irak et l'Iran? "Si c'était le cas, cela accroîtrait l'influence de l'Union européenne dans la région, et donnerait de l'espoir aux populations de ces pays", a répondu Egemen Bagis. "Il n'y a pas de frontières géographiques, mais psychologiques", a-t-il ajouté.

"L'intégration de la Turquie dans l'Union européenne est non seulement importante pour les Turcs et pour la région, mais aussi pour la paix globale." Selon un sondage publié fin février, 53% des Français sont opposés à une intégration européenne d'Ankara. Pour vaincre leurs réticences, le ministre turc veut notamment s'appuyer sur la question de l'énergie. "Lorsque la mère de famille à Paris ou à Cannes comprendra que le gaz qu'elle utilise pour faire chauffer son lait le matin vient de Turquie, les choses changeront."

Lire la suite de l'article : La Turquie est la preuve qu'Islam et démocratie peuvent coexister, selon Ankara.


 Retrouvez toute l'actualité européenne, avec...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2011 à 15:50 :
La Turquie n'a pas besoin de l'Europe ; elle a nettement plus de capacité à croître que certains pays de l'UE.
a écrit le 11/04/2011 à 8:45 :
Je trouve etonnant(mais encourageant)qu'un pays veuille joindre l'EU en ce moment.Nos amis turques ne feraient ils pas mieux d'attendre un peu, au cas ou?
a écrit le 10/04/2011 à 21:03 :
La TURQUIE n'est pas en EUROPE , faut 'il créer une exception et l'intégrer dans la communauté Européenne ? Le bon sens , l'honnêteté intellectuelle et les européens disent non , on verra bien si l'Europe se saborde ou non ?
Réponse de le 14/04/2011 à 9:31 :
et Chypre, c'était sur le territoire européen??? Faut-il vous acheter une carte???
Réponse de le 18/04/2011 à 7:41 :
Et le massacre des armeniens, il a eu lieu ou pas finalement ? Etait-ce en Europe ?
a écrit le 10/04/2011 à 12:33 :
pas de censsure mr le moderatteur,laisser l expression libre arretons la moubarack atitude
a écrit le 10/04/2011 à 12:30 :
LA FRANCE DEVRAIT SORTIR DE L EUROPE,pauvre pays qui n est que l ombre de lui meme,pays en faillite,l europe l atine n est pas l europe germaine,dehors l europe latine france italie espagne portugal que des pays en faillite
a écrit le 09/04/2011 à 22:56 :
Et après, l'Union Européenne se trouvera aux frontières de la Chine !
Réponse de le 13/04/2011 à 11:18 :
tu pourrais faire preuve d'honneur a ton pseudo...tu parles de la Chine en n'oubliant qu'elle represénte l'avenir..comme la Turquie..
a écrit le 09/04/2011 à 13:06 :
Cinq pourcents du territoire turc se situe en Europe où se concentre dix-sept pourcents de la population (en effet, une grande partie de la population d?Istanbul, capitale et ville la plus peuplée, habite sur la rive européenne )
La Turquie constitue une ouverture vers le Moyen-Orient et le reste de l?Asie, un lieu de passage, d?échange des idées et de brassage culturel. Si l?Europe veut encore jouer un rôle au Moyen-Orient (et donc traiter en amont un islamisme rampant, le désamorcer) cela se fera avec la Turquie, puissance de plus en plus incontournable dans cette région du monde.
Ce pays serait en outre un excellent relai de croissance pour l?Europe tant au niveau démographique qu?économique et culturel, une Europe, faut-il encore le rappeler, qui a tendance à s?essouffler sur les 2 premiers points et se replier sur le 3ème?
Si la France et l?Allemagne (les opinions publiques) rechignent à considérer concrètement l?adhésion de la Turquie, c?est qu?ils craignent une immigration massive de Turquie, permise par la libre circulation des travailleurs au sein de l?EU. Or si nous voulons maintenir une pyramide des âges équilibrée pour assurer notre protection sociale dans le futur ( à l?horizon 2050 une personne sur trois en Allemagne aura plus 65 ans, est ce viable ?), nous aurons besoin de ces nouveaux travailleurs, même la France avec ces 2 naissances par femme?
Ce qui la fout aussi en général mal (mais ça on n?ose pas se le raconter), c?est que ce sont 80 millions de musulmans. Est ce que l?adhésion de la Turquie n?aurait pas été plus simple si cela avait été 80 millions de catholiques ?
Il y a aussi les pays récemment entrée dans l?union qui font bloc. En effet, si la Turquie venait a intégrer l?EU, une partie des fonds d?aide au développement qu?ils perçoivent seraient redirigés vers la Turquie.
Enfin, il y a la question de Chypre et ce n?est pas la plus mince. Si les européens montraient un temps soit peu des signes d?ouverture à la Turquie, peut-être que celle-ci à son tour se montreraient plus indulgente par rapport à ce dossier ? (l?attitude d?autrui dépend pour beaucoup de la vôtre ?)
La Turquie nous tend la main, tendons là en échange, cela n?est pas dit qu?elle nous sera toujours tendue dans 10 ans?
a écrit le 09/04/2011 à 12:42 :
Quand la Turquie sera jugée assez riche pour intégrer le marché commun, aucune opposition ne se fera plus entendre.
a écrit le 09/04/2011 à 12:40 :
On n'en veut pas!
Réponse de le 14/04/2011 à 9:34 :
La demande de la Turquie a été faîtes il y a plus de 50 ans maintenant, on a pas attendu ta naissance pour entendre ton avis!
a écrit le 09/04/2011 à 9:18 :
Le contre-argument à mon argument : Chypre est également en Asie. Comme dit l'autre, il fallait pas commencer...
a écrit le 09/04/2011 à 9:16 :
Juste un détail : la Turquie est située géographiquement... en Asie.
a écrit le 09/04/2011 à 5:00 :
La turquie est en chipre depui 1973 environ car la parti turc de chipre etait maltraiter par les grec. Donc pour les proteger la turquie a envoyer ces militaire laba par contre je ne voi pa ce que les soldats francais font dans les pays d afrique et en afganistant( cetait pour repondre romain )
Réponse de le 09/04/2011 à 6:32 :
Tatli : les soldats francais (comme les autres) sont en afrique aprés l'accord de l'onu ou bien dans le cadre d'accords bilatéraux et n'occupent pas une partie du territoire pour la peupler et l'islamiser comme les turcs le font en chypre-nord. D'ailleurs aucun pays du monde n'a reconnu l'occupation turque illégale depuis 1974.
a écrit le 08/04/2011 à 21:23 :
Assez comique de la part d'un pays qui occupe toujours militairement un pays de l'UE et sans accord de l'ONU : la Chypre. Et puis l'argument selon lequel la diplomatie européenne serait renforcée avec la Turquie est encore plus délirant : déjà à 27 c'est le bordel, alors avec la Turquie !! Qu'ils restent où ils sont, s'ils deviennent plus riches tant mieux on pourra continuer à commercer avec eux comme on le fait avec la Russie ou la Chine.
Réponse de le 09/04/2011 à 9:20 :
Effectivement
a écrit le 08/04/2011 à 17:19 :
Ils veulent monter dans un bateau qui coule.
Réponse de le 09/04/2011 à 9:20 :
C'est pas faux non plus ; )
a écrit le 08/04/2011 à 15:43 :
Je m'en fiche, je chauffe mon lait au micro-ondes.
a écrit le 08/04/2011 à 13:54 :
La Turquie s'inquiète? Visiblement elle peut se débouiller sans l'Europe. Du gaz une économie florissante etc etc... Pourquoi cet entêtement, alors que les peuples Européens n'en voit pas l'intérêt. Et surtout toujours les sempiternelles menaces, un jour sur l'Islam radical, un autre jour sur autres choses. Le contrat signé entre les citoyens Européens et l'union n'est pas d'aller faire la police au moyen Orient ni de faire coexister l'Islam avec la démocratie. La loi s'applique dans chaque pays et c'est amplement suffisant. La guerre froide étant terminée, la Turquie essaye de monnayer son rôle de frontière, par ailleurs inexistant, sur d'autres fronts. Qu'elle surveille ses frontières avec la Grèce, et cela sera suffisant.
Réponse de le 08/04/2011 à 20:43 :
Parfaitement Ocalan ; nous avons deja pousse trop loin les limites de l'Europe , a mon sens -
Réponse de le 09/04/2011 à 11:17 :
Si j'ai tout compris le gaz ne vient pas de Turquie il ne fait qu'y passer par le biais d'oléoducs...
a écrit le 08/04/2011 à 12:48 :
1- Islam et démocratie peuvent coexister si il n'y a que des musulmans.
2- L'islam en France n'est qu'une religion de passage.
3- Le gaz n'est pas turc, il traverse la turquie nuance et sil chauffe mon lait c'est par le résultat d'une action commerciale. Ce n'est pas un acte de bienfaisance et comme je possède beaucoup d'appareils chinois je devrais aussi les intégrer au sein de l'union européenne? Dites à ce monsieur qu'il arrête de nous prendre pour des gogos.
Réponse de le 08/04/2011 à 13:26 :
Tes propos refletent ton incapacité a concevoir l'evolution de notre monde. En effet le monde change et bientot ce ne sera plus les memes puissances qui dirigeront le monde. Tu fais bien de parler des chinois, car bientot ils imposeront leurs volontés. En plus et de toute façon la population turque ne veut pas de l'Europe, et j'esperes qu'elle n'y adherera pas de sitot ... et ils regarderont l'Europe et ses belles lois s'effondrer petit a petit ...
Réponse de le 08/04/2011 à 14:18 :
philbou83 a rien mais vraiment rien compris au discour de mr egemen bagis!!
une vision tres etroite, un peut de racisme, et une incapaciter a lire le monde d aujourd hui c est exacetement les genre de personne omme vous
Réponse de le 08/04/2011 à 14:57 :
Faudra me dire ou est le racisme dedans. On peut faire preuve de scepticisme sans pour autant être raciste, Monsieur kills...
Réponse de le 08/04/2011 à 17:02 :
@ kills. "un peut de racisme, et une incapaciter a lire le monde", vous vouliez nous faire rire ? C'est réussi.
Réponse de le 09/04/2011 à 7:13 :
Le ketur nous dit que la population turque ne veut pas de l'Europe. Alors pourquoi la Turquie a-t'il un ministre des Affaires Européennes qui vient plaider la cause de son pays en France où 53% des habitants sont opposés à une intégration européenne d'Ankara? Je retiens donc de cette affaire que les Turcs comme les Français ont un personnel politique qui ne les écoute pas.
Réponse de le 09/04/2011 à 8:46 :
les turcs ne sont pas europeens !!!
ils n'ont que 10% de leur territoire de notre, coté, soit 90% de leur territoire non europeen; donc ils n'ont pas a integrer l'europe..de plus , ils ne passeront jamais, car ils n'auront jamais l'accord/ l'appui de certains pays comme la pologne par exemple : une tres bonne chose !!!!
Réponse de le 14/04/2011 à 15:24 :
et Chypre....c'est en Europe???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :