Merkel vient à Paris mercredi pour préparer le sommet européen avec Hollande

 |  | 291 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Angela Merkel rencontrera à Paris François Hollande mercredi soir pour préparer le Conseil européen de jeudi et vendredi qui va tenter de trouver les moyens de lutter contre la crise de la zone euro.

 On ne pourra pas dire que le Conseil européen de jeudi et vendredi, qui va tenter de trouver les moyens de lutter contre la crise de la zone euro, n'a pas été préparé. Après un sommet à Rome vendredi entre les quatre principales économies de la zone euro, l'Allemagne, la France, l'Italie et l'Espagne, pour préparer ce Conseil crucial, la chancelière allemande Angela Merkel rencontrera mercredi soir à Paris le président français François Hollande, là aussi pour préparer le sommet européen de jeudi et vendredi, qui réunira les chefs d'Etat et de gouvernement européens. Pendant le mandant de Nicolas Sarkozy, la chancelière allemande et le chef d'Etat français avaient pris l'habitude de se rencontrer avant les grandes réunions européennes.

Le débat sur la stabilité financière et l'intégration européenne laissé ouvert

Vendredi, à Rome, les dirigeants français, allemand, italien et espagnol, François Hollande, Angela Merkel, Mario Monti et Mariano Rajoy, se sont mis d'accord sur un plan d'urgence pour la croissance, en appelant à mobiliser 1% du PIB de l'Union européenne (soit quelque 120-130 milliards d'euros) en faveur de la croissance, désormais érigée au rang de priorité, pour tenter de sortir de la crise une Europe plombée par l'austérité.
Ils ont en revanche laissé ouvert le débat sur la stabilité financière et l'intégration européenne. François Hollande n'insiste plus sur la création rapide d'obligations européennes pour mutualiser les dettes publiques des Etats de la zone euros, un dispositif auquel est hostile l'Allemagne.
Quant à l'intégration européenne, « c'est là dessus que nous avons les débats les plus difficiles », a reconnu François Hollande

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2012 à 22:15 :
De toute les façons on à voulut changer et c'est au bout de + de 2 mois qu'on se plains que va t'on dire pendant les 5 prochaines années, certains vont pensez que j'ai voter Hollande détrompez-vous je ne vote plus depuis des années, et qu'est-ce que ma voix aurait put faire R.I.E.N, vous ne regrettez pas quand même Sarkozy.
Réponse de le 24/06/2012 à 23:08 :
si ! car les promesses délirantes, c'était couru d'avance !! Qui veut parier que la règle d'or voulu par Angela sera signé par la France (au mieux on rajoutera 'et de coissance' dans une phrase ou 2 !!) LOL !!!
Réponse de le 24/06/2012 à 23:15 :
En pratiquant l'abstention, vous avez été l'acteur et le responsable du "changement " alors il ne faudra pas vous plaindre si vous subissez les conséquences.d'une politique débridée et irresponsable.
Réponse de le 25/06/2012 à 11:23 :
Même si cela vous contrarie, Pathinder, votre refus de voter est de l'incivisme.
Ne venez pas vous plaindre de quoi que ce soit! Pendant que d'autres vont voter, révisez votre orthographe!
Réponse de le 25/06/2012 à 16:55 :
No sport, no vote. La démocratie est réservée aux demeurés mentaux. Vous en êtes ?
a écrit le 24/06/2012 à 19:01 :
Il est invraisemblable que l'on vienne nous parler "d'intégration européenne" alors que l'euro n'aurait dû intervenir qu'à la suite de mesures de ce type justement, c'est-à-dire pas avant 25 ou 30 ans dans le meilleur des cas. En attendant l'euro existe bel et bien, et Il y a le feu partout (!) Ce n'est surement pas le moment de parler du sexe des anges ou de savoir quoi prendre comme modèle. L'urgence des urgences, la priorité des priorités, alors que cet euro est devenu le cauchemar pour la plus part et bien tôt aussi pour les allemands contrairement à ce que semble penser A. Merkel, c'est que déjà les états puissent se financer à 0% ou au taux de l'Allemagne (pour l'instant encore mais ça ne durera pas) auprès de la BCE ou des marchés par mutualisation des emprunts. C'est complètement fou de voir des pays comme l'Italie ou l'Espagne, mais très bientôt nous et à la suite l'Allemagne, se financer à des taux impossible pendant que la BCE inonde les banques de monnaie à des taux dérisoires. Ceci sans parler des multiples autres problèmes supportés par toujours les mêmes, et la démolition systématiques des économies. Si les discutions prévues prochainement n'aboutissent pas dans ce sens, il faut de suite tirer l'échelle et mettre l'euro entre parenthèse pour retrouver un peu d'air et une compétitivité sous peine de se retrouver sous peu dans un tel état de faillite qu'il faudra de longues décennies pour s'en remettre.
Réponse de le 24/06/2012 à 23:11 :
ben oui, le rêve est fini : et la mutualisation , ça ne veut pas dire 'tout le monde paie au meilleur prix' mais seulement 'tout le monde s'aligne sur la moyenne' ... je ne suis pas sur que les contribuables allemands, ni même français ne souhaite se rappocher des taux grec, italien ou espagnol ...!!!!
a écrit le 24/06/2012 à 18:35 :
De quel fédéralisme parle-t-on celui du MES !
http://www.courtfool.info/fr_MES_le_nouveau_dictateur_Europeen.htm
a écrit le 24/06/2012 à 16:24 :
... donne moi énormément d'argent de poche et fais moi un gros virement sur mon PEL.
a écrit le 24/06/2012 à 16:02 :
Mme Merkel, quelques infos sur notre Président normal:
Être normal selon FH : c'est utiliser un jet privé ? faire faire des excès de vitesses à son chauffeur sur l'autoroute ? Dire que l'on ne va pas mélanger sa vie privé et sa vie publique tout en faisant un soutien politique à son ex et provoquer un tweet prévisible ? C'est promettre aux cités de ne plus être poursuivis en cas de délit grâce à la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs ? C'est supprimer la semaine de 4 jours parce que son électorat ne comprend pas que d'autres puissent avec leur travail partir en week end ?... c'est ajouter 60 000 profs pour former la jeunesse à son idéologie (mais au final ce ne seront pas des profs mais des aides !) ?.... Cest promettre des hausses d'impots  puisque seulement 50% de la population paie l'impôt  sur les revenus ?...c'est promettre le vote local aux étrangers  tout en sachant que cela ne sera jamais fait, ni par referendum ni avec les 3/5 du congrès ?... C'est viré tous les responsables des administrations après avoir dit qu'on ne le ferait pas ?... C'est être élu avec les voix du FN alors que pour les autres c'est une honte ?...
j'en oublie ?...
oui l'échec des eurosbonds (et la fictivité du 1% qui de toute façon existait déjà en tant qu'aide !) !!!..
C'est 39 ministres ... alors qu'on prétendait se suffire de très peu ...
Et c'est maintenant être patriote comme Noah ? En prétendant faire de l'optimisation et non de la fuite fiscale ? C'est prétendre en janvier 2012 (cf video YouTube) que l'on ne fera pas d'impôt confiscatoire et promettre les 75% (+CSG CRDS) en pleine compagne électorale ...
c'est hurler l'année dernière contre le gouvernement qui augmentait le SMIC, promettre de faire plus, et faire un micro coup de pouce à 0,6% sans que ni le PC ni le journalistes (de gauche ?) ne contestent ...
C'est promettre tout aux écologistes ... et ne pas leur donner le ministère de l'écologie !!!
...
c'est en permanence faire des leçons de morale vis à vis des personnes et difficultés ...et vivre dans le luxe ...
a écrit le 24/06/2012 à 15:57 :
C'est François PIGNON, il va lui montrer sa collection de "croissances".
a écrit le 24/06/2012 à 14:07 :
Il semble qu'après le grand amphi du G20, Mr. Simple ait besoin de cours particuliers.
a écrit le 24/06/2012 à 10:27 :
pendant que nos médias continuent àjouer du pipeau socialiste, les journaux allemands titrent sur la récente décision des 4: L'Europe se met à penser en recette allemande. Le pacte de croissance fixent non pas de nouvelles dettes mais de dures réformes. (se rapporter entre autres à la une de Die Welt). Si François le Normal a besoin de traduction qui le demande non pas à son premier ministre mais aux vrais germanophones. Tout le contraire de ce que se sont empressés de rapporter bassement les médias en France. La leçon de la Chancelière continue.
Réponse de le 24/06/2012 à 13:57 :
le <bild par ex.? quant à ce que pensent les Européens de la presse conservatrice all., prenez un peu de recul svp.
Réponse de le 24/06/2012 à 16:06 :
Les journalistes français n'ont pas de recul eux ... une seule idéologie possible : celle de la gauche ... le reste c'est des fachos ...
Et Noah pense pareil ... C'est quand même lui le plus normal des riches blindés de tunes qui donnent des leçons de moral à tous les autres ...
Merci a eux
Excusez moi, je pars gerber ...
Réponse de le 24/06/2012 à 16:09 :
@réponse. J'ai eu l'agréable surprise de prendre connaissance des commentaires de notre célèbre Mélenchon, il confirme en tous points ce que j'affirme. Par ailleurs Die Welt n'est pas particulièrement un journal conservateur ou vous ne connaissez rien de l'Allemagne. Enfin, continuez toujours à prendre vos convictions pour des réalités. Lisez également Handlesblatt, die Zeit ou la Deutsche Sud Zeitung ou parlez simplement avec des Allemands.
Réponse de le 24/06/2012 à 17:40 :
Ne vous fatiguez pas, ils vont bien finir par l'avaler, leur chapeau... Hollande a simplement appliqué la bonne vieille recette électorale: je promets monts et merveilles, je surfe sur l'impopularité du sortant, puis une fois élu, je continue son programme.... car il n'a pas le choix! Sarkozy a tenu un langage de vérité, mais les français n'avaient pas envie de l'entendre. Bien mal lui en a pris, il n'avait qu'à mentir et le tour aurait été joué. Hollande, même pas la moitié de ceux qui ont voté pour lui croient en son programme ( enquête IPSOS, me semble-t-il); ça fait en final moins de 20% de ceux en âge de voter qui y croient.... Les 80 % autres ont raison!
a écrit le 24/06/2012 à 9:56 :
J'ai voté pour Hollande et une majorité de gauche, non par conviction mais pour éjecter Sarkozy.....Nous verrons si Holllande est un grand président si il accepte la main tendue de Merkel vers une fédération Européenne .........si non, il restera dans l'histoire comme le président qui aura cassé la zone euro et la find e l'euro.....mais alors il lui faudra de réels atouts, du style, la France devenant soudainement la 2e puissance mondiale grace à son pétrole Guyanais? etc... faut pas rêver.... dites Ja zu Frau Merkel ! (dites oui à Mme Merkel)
Réponse de le 24/06/2012 à 10:21 :
sort les mouchoirs
Réponse de le 24/06/2012 à 11:14 :
Voilà le type de commentaires #@#"@.......( auto-censure)
Réponse de le 24/06/2012 à 13:24 :
"...j'ai voté pour Hollande non par conviction mais pour éjecter Sarkozy", quand je lis ça je comprends mieux pourquoi on a les politiques les us minables d'Europe ! Quand je pense que d'autres se battent pour des idées et non pour "éjecter un tel ou une telle", il n'y a vraiment pas de quoi être fier de s'en vanter. À moins que ce soit pour troller, ce qui serait moins grave mais tout aussi absurde !
Réponse de le 24/06/2012 à 14:45 :
@imaginer: c'est une faiblesse de notre système qui oblige à voter contre l'autre puisque son poulain a disparu au 2e tour.
Réponse de le 24/06/2012 à 15:24 :
Non, Patrick, personne ne vous "oblige" à un choix superficiel ! L'intelligence n'est pas interdite que je sache...
Réponse de le 24/06/2012 à 16:09 :
Sarko était beaucoup plus ouvert que FH ... il avait des ministres d'ouverture ... ce que ne fera jamais la gauche !!!
a écrit le 24/06/2012 à 1:28 :
Elle vient s assurer que FH soit bien de son coté a la reunion et elle doit pas venir les mains vides. A mon avis elle va dealer avec lui car les allemands ne payrons que pour la france si la situation economique se degrade de trop. En clair "si je paye pour les autres, je pourrais pas demain pour la france"....
Réponse de le 24/06/2012 à 9:09 :
Hollande est un président d'une médiocrité sans pareil. Pourtant, Dieu sait qu'il est bardé de diplômes ! (HEC, Scien-po et ENA)
Réponse de le 24/06/2012 à 9:45 :
Mafrai, vous pensez qu'il s'est rouillé ?
Réponse de le 24/06/2012 à 13:52 :
@ Yves : il était rouillé dès le départ ! :-)
a écrit le 23/06/2012 à 23:10 :
Triple A vient voir triple buse a paris.
En allenagne on evoque deja devoir porter l age de la retraite a 70 ans tandis qu en france notre cher president veut baisser l age... A contre courant.... Du monde entier! Sideration. Consternation.
Réponse de le 23/06/2012 à 23:22 :
Meme si la décision symbolique de ramener l'age de depart a la retraite de certains à 60 ans est à contre courant de ce qu'on devrait faire, la situation de l'Allemagne n'est en rien comparable à la notre: ils perdent de la population, donc l'urgence d'augmenter l'âge de départ à la retraite est bien plus forte. L'autre solution qui se présente à eux est l'immigration, mais il semble bien que c'est pour eux un dernier recours.
Réponse de le 24/06/2012 à 14:50 :
@ air aie: je te signale...au passage... qu'il faut aussi avoir cotisé 42 ans :-) commence par faire ton temps et reviens ensuite nous donner ton opinion :-)
a écrit le 23/06/2012 à 22:42 :
La grosse bertha a Paris va encore nous donner des leçons
Réponse de le 24/06/2012 à 23:18 :
elle peut, puisqu'il n'y a qu'elle qui peut payer !!!
a écrit le 23/06/2012 à 21:53 :
moi.... avec nôtre chère président fraîchement élu vous rêvez en disant que madame MERKEL paieras c'est nous qui vont payer avec les intérêts en plus, les allemands se fichent de nous car ils savent mieux gérez leur pays que nous le notre, c'est un fait historique ouvrez un livre d'histoire et vous verrez la véracité de mes dires.
a écrit le 23/06/2012 à 21:32 :
eh ben oui, cela coince du côté français.....car intégration politique elle n'en veut pas mais toucher au grisbi de l'Allemagne sans contre partie politrique, ça oui!
a écrit le 23/06/2012 à 20:13 :
Je me trompe peut etre mais j ai l impression que Hollande est moins bon negociateur que Sarko. Dire aux feneancais ce qu'ils ont envie d entendre c est facile mais negocier avec Anguela c est une autre paire de manche. Bons baisers de Miami.
Réponse de le 23/06/2012 à 23:26 :
je confirme !
bon baiser de Montréal ! et bonne st Jean !
Réponse de le 24/06/2012 à 12:00 :
De quoi je m'occupe de miami ? Un conseil restez-y
a écrit le 23/06/2012 à 20:08 :
N'oubliez pas, Monsieur le President d'etre poli. Il vous faudra repondre oui Madame et rien d'autrecomme votre predecesseur. Le reve est fini, c'est elle qui tient les cordons de la bourse. Sarkho nous faisait croire qu'elle et lui prenaient les decisions ensemble, vous vous ne pouvez pas apres vos declarations preelectorales. Il va vous falloir avaler de grosses couleuvres et mettre votre honneur dans la poche.
a écrit le 23/06/2012 à 19:55 :
...président, veux que l'Allemagne paye. Et la Merkel paiera !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :