Espagne : le chômage continue de grimper

Au troisième trimestre, le taux de chômage ibérique a passé la barre des 25%.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)

Décidément, Madrid ne voit pas le bout de la crise. Au titre du troisième trimestre, le taux de chômage a encore grimpé. Il touche désormais 25,2% de la population active, selon les chiffres publiés vendredi par l'Institut national de la statistique (Ine). Fin septembre, l'Espagne comptait ainsi près de 5,8 millions de chômeurs, soit 85.000 de plus que le trimestre précédent. La progression s?est accélérée une fois passés les effets saisonniers de l'été, explique l?Ine.

Un foyer sur dix dont tous les membres sont sans emploi

Pis, le nombre de foyers dont tous les membres sont au chômage continue à progresser. Il a passé les 1.7 millions, ce qui représente un foyer sur dix. Pour mémoire, au mois de septembre dernier, l?Espagne avait enregistré sur un an une progression de 11,32% du nombre de demandeurs d?emplois. Un record dans le monde industrialisé. Particulièrement touchés, plus de la moitié des jeunes (53%), sont actuellement sans travail.

Ces mauvais chiffres tombent alors que le pays ne voit pas le bout de la récession. Et est soumis à une cure d?austérité historique. Pour mémoire, Madrid a initié un vaste programme de rigueur visant à récupérer 150 milliards d'euros entre 2012 et 2014, ce qui complique beaucoup le retour à la croissance et à l'emploi.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 26/10/2012 à 11:27
Signaler
déja en visite en espagne il y a deux ans, nous avons vu dans certaines zones que les grues avaient disparues, ...... parti dans les émirats n'importe qui et surtout l'accompagnateur nous avait bien dit on ne construit plus rien on ne vend rien on ne...

le 26/10/2012 à 12:40
Signaler
L'Espagne n'a pas été dirigée par des économistes mais par des politiques qui ont favorisé une immigration massive de personnes aujourd'hui réduites au chômage de masse qui grimpera sans doute jusqu'à 30% voire plus.

le 26/10/2012 à 14:01
Signaler
L'Espagne est a un cran du "junk" bonds ... mais on s'en fout parce que la BCE est plus fort que les agences de Ratings. L'argent coule a "flot" pour l'Espagne.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.