François Hollande à Cameron : "L'Europe, elle doit se prendre telle qu'elle est ».

 |   |  276  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Si François Hollande a manifesté "son souhait" que la Grande-Bretagne "demeure au sein de l'Union européenne", le chef de l'Etat a tenu à rappeler au Premier ministre britannique qu'il n'était pas possible de "négocier l'Europe".

François Hollande a répondu avec fermeté à la perspective brandie par David Cameron d?une possible sécession du Royaume-Uni avec l?Union européenne. ?Le Royaume-Uni peut parfaitement décider par un référendum de rester ou de quitter l'Union européenne, c'est la décision et des gouvernants de ce pays et des Britanniques eux-mêmes, a expliqué le chef de l?Etat lors d?un déplacement à Grenoble. Mais ce que je dis au nom de la France, en tant qu'Européen, c'est qu'il n'est pas possible de négocier l'Europe pour faire faire ce referendum?. Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius est allé dans le sens du Chef de l'état : "On ne peut pas faire l'Europe à la carte. Admettons que ce soit un club de football : on adhère à ce club, mais une fois qu'on est dedans, on ne peut pas dire on joue au rugby". Lors d?un discours clé sur l?Europe prononcé mercredi matin, David Cameron a mentionné la possibilité d?une dérive du Royaume-Uni de l?union Européenne d?ici 2017. ?Il est temps pour le peuple britannique d'avoir son mot à dire, a-t-il dit. Il est temps pour nous de régler cette question au sujet de la Grande-Bretagne et de l'Europe". Face à cet énième scepticisme britannique à l?égard de l?Europe, François Hollande a pris position sur ce que représentait l?unité du Vieux Continent : "L'Europe, elle doit se prendre telle qu'elle est. On peut la faire évoluer demain, mais on ne peut pas l'abaisser, la diminuer, sous prétexte de proposer d'y rester". (Source : AFP)
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2013 à 9:50 :
pour GUILLAUME l ,etudiant de 22 ans :
Il y a de grandes chances que tu ne sois pas un contribuable et de fait tu n' as pas ou ne devrait pas avoir ton mot à dire .
A ton age il serait plus sain que tu te contentes d'apprendre et de pratiquer un métier , de profiter de la vie un peu insouciante que tout jeune homme ou femme est en droit d'avoir .
Passé la trentaine ,ayant un peu roulé ta bosse , recu des coups tu t'apercevras à quel point le post-ado avec encore la mouquire au nez que tu étais ne savait rien .
Réponse de le 25/01/2013 à 10:09 :
@ étonnant non,
sans vouloir prendre parti et me méler de vos discussion, tout le monde est contribuable, même les bébés, il y a aussi la TVA sur les couches et les biberons!
a écrit le 24/01/2013 à 18:45 :
on ferrait bien de faire un référendum pour virer le 1er clown qui nous dirige et toute sa bande d'incompétent ,nous sommes la risée du monde et j'avais honte lors de sa visite pour le 50ème anniversaire du rapprochement de la France et de l'Allemagne,aucun charisme,cela me fait rire quand l'on parle de l'Europe qui n'existe pas vu la disparité dans tous les domaines,pas de solidarité,chacun tire la couverture à soi,la preuve en est lorsque les Allemands ont fait capoter un contrat pour la non fourniture de chassis Mercédès pour la livraison de blindes pour l'Arabie Saoudite,qui profite de l'Europe!Je pose la question,le peuple européen est il plus heureux depuis la création de cette dernière,j'en doute fortement.....
a écrit le 24/01/2013 à 10:39 :
bien sûr qu'il faut changer l'Europe. Il ne veut pas y avoir un nombre invraisemblable de fonctionnaires très bien payés et totalement irresponsables... Et des peuples complètement déboussolés qui n'ont plus d'argent et qui galèrent comme des dingues. il faut que le fonctionnement de l'Europe soit économique, que les responsables soient issus du terrain chef d'entreprise, artisans, mais qu'on arrête d'embaucher des cerveaux d'acier quine servent à rien... Sinon a bien profité de leur vie. Un peu de courage et beaucoup de décence . Chiche ?
Réponse de le 24/01/2013 à 11:13 :
On y viendra je n'ai pas vraiment de doute là dessus. Quoiqu'il en soit, je bénie l'Europe pour la libéralisation qui nous profite bien plus que l'on ose se l'imaginer, et surtout, nous arme pour la mondialisation.
Réponse de le 24/01/2013 à 11:30 :
Alors Guillaume, encore là ?
Réponse de le 24/01/2013 à 11:35 :
@YANN AMAR,Non on y viendra jamais!!! les hauts fonctionnaires ne lacheront jamais leur job!!et c est pour cela que l europe boite !!si nous voulons une vraie europe il nous faut elire un "president au suffrage universel et donc avoir un gouvernement qui aura autorité sur les gouvernement des pays!!!vaste programme et personne n en veut
Réponse de le 24/01/2013 à 11:58 :
Hihi, qui a deviné mon nom ? Les fonctionnaires ne lâchent pas leur jobs parce que personne ne veut encore d'une élection au suffrage universel. Que je sache, ce genre d'élection a lieu dans un cadre national ? Selon moi, nous sommes dans un cadre "civilisationnel". Par conséquent, la grille d'interprétation que nous utilisons pour pensée la nation n'a pas de raison, du moins pour l'instant, d'être la même que celle que nous utilisons pour pensée l'Europe. Vous avez d'un côté une nation, et de l'autre une civilisation.
Réponse de le 24/01/2013 à 12:16 :
"Hihi, qui a deviné mon nom ?" C'est le général de Gaulle, le garant d'une France libre.
a écrit le 24/01/2013 à 10:34 :
Lors de ses sorties il devrait consommer avec modération notre Normal 1er !!!
a écrit le 24/01/2013 à 9:59 :
Possible d'avoir un référendum en France SVP ?
Réponse de le 24/01/2013 à 11:05 :
Et qu'est-ce que tu voudrais voter ? La fin de la plus incroyable histoire économico-diplomatique que l'humanité ait jamais connue ? Tu veux détruire le seul exemple historique d'un rapprochement entre les peuples, leur culture, leur langue et leurs intérêts sans que cela passe par les armes et les conquêtes ?
Réponse de le 24/01/2013 à 11:32 :
Mort de rire et après vous allez nous faire croire que vous ne travaillez pas pour une organisation pro-européiste.
Réponse de le 24/01/2013 à 11:41 :
La sortie de cette arnaque européenne évidemment. What else ?
Parce que être pro-ue aujourd'hui, c'est soit être manipulé (pensée dominante relayée par tous nos médias de masse et leurs pseudo-experts) ou soit être corrompu (nos politiciens). Mais quand vous êtes correctement informés, sortir de ce "truc" relève du bon sens.
Réponse de le 24/01/2013 à 12:02 :
Je suis étudiant et j'ai 22 ans. Et voyez-vous, la France n'est pas très sexy... L'Europe, bien plus. Et, je ne sais pas vous, mais quand je n'ai pas de désir pour quelqu'un, je ne me force pas. Je n'ai pas de désir, c'est tout. Et le désir, il me donne envie de vivre, de construire des choses, de me défoncer, de produire. En extrapolant, la France dont vous me parlez avec tant de nostalgie - c'est touchant -, toute seule avec son orgueil et ses sarcasmes sur le reste du monde, ne me donne vraiment pas envie de construire. Mais vraiment pas envie.
Réponse de le 24/01/2013 à 12:19 :
C'est vraiment pathétique. Qu'est-ce qui suscite votre dans désir dans l'ue ? la misère des grecs ou bien les profits faramineux que Goldman Sachs vient d'annoncer ?
Réponse de le 24/01/2013 à 12:43 :
La mise en concurrence des entreprises, ce qui a terme laisse entrevoir la multiplication d'entreprises dont le marché domestique est d'envergure continentale. L'augmentation croissante des échanges entre les individus en apparence si différent mais qui ont en commun une histoire passionnante qu'ils ont arrêté de subir.
Et surtout, de voir l'Etat français obligé de se fier au peuple français, c'est-à-dire de la considérer avec respect en lui imposant de faire face, sans artifices inflationnistes et protectionnistes, à la mondialisation. Bref, je sais que sans l'Europe, je serais en train de passer à côté du III° millénaire, le mien, celui dans lequel je vais vivre.
Ca n'est pas la peine de blâmer l'Europe pour le sort des grecs. La seul question à se poser est : peut-on construire avec eux une relation d'amitié ? Je ne crois pas que la seule détresse d'un peuple suffise à justifier que l'on apporte de l'aide. Un ami en qui vous ne pouvez pas avoir confiance, vous allez prendre quel risque pour lui ?
Réponse de le 24/01/2013 à 13:09 :
"Un ami en qui vous ne pouvez pas avoir confiance, vous allez prendre quel risque pour lui ?" l'ue est effectivement un "ami" en qui on ne peut avoir confiance. Qui a maquillé les comptes de la Grèce pour pouvoir rentrer en UE ? Goldman Sachs. Qui était VP Europe en charge des états chez GS au moment des faits ? Mario Draghi. Quel est le rôle de Mario Draghi aujourd'hui ? Patron de la BCE. Qui l'a élu ? personne, il a été nommé.
Qui a dit :""Donnez-moi le contrôle sur la monnaie d'une nation, et je n'aurai pas à m'occuper de ceux qui font ses lois" ? Meyer Anselm Rothschild, banquier.

"c'est-à-dire de la considérer avec respect en lui imposant de faire face, sans artifices inflationnistes et protectionnistes, à la mondialisation." Vous pouvez développer ?


a écrit le 24/01/2013 à 8:36 :
Hollande: "pas d'Europe à la carte". En fait, il s'agit de "changer la carte de l'Europe".La vieille Europe, France en tête, et l'Europe moderne, avec Allemagne et Grande-Bretagne.
a écrit le 24/01/2013 à 8:23 :
Le couple franco-allemand est une rigolade. C'est surtout le maitre qui tient en laisse son toutou. Pourquoi il n'y aurait pas d'Europe à la carte ? ou une Europe différente de celle que l'on nous vend en permanence.
a écrit le 24/01/2013 à 7:36 :
Waoooo il incarne une sacrée autorité !!! ;-((( Cameron doit faire dans son slip ;-) Qui c'est cette personne pour se la raconter "je donne des leçons", MAIS BORDEL ils sont ou les Barosso, van ron puy nos dictateurs Européens non élus ? Hollande aime le projet, ne veut rien changer après avoir bavé sur Sarkozy ? Mais qu'il se taise et s'occupe de la France et de "sa" Guerre pour récupérer l'Uranium Malien pour Areva, Ha oui c'est vrai vous vouliez savoir pourquoi on y est tout seul comme des glands !
a écrit le 24/01/2013 à 7:21 :
Le Modèle Allemand 1ere leçon: les Aufstocker !
Il n'y a pas de salaires minimum en Allemagne et les salaires horaires de 4,-Euro de l'heure ne sont pas rares. Sous certaines conditions ces salariés sont ce que l'on appelle en Allemagne des ? Aufstocker, c'est à dire que, à condition de n?avoir pas d'autres revenus, l'état renforce leur salaires par un appoint de façon à ce qu'ils arrivent au minimum vital (autour des 800,- Euro par mois en Allemagne).
En fait ce 'appoint' n'est rien d'autre qu'une subvention déguisée, puisque cela permet à certains employeurs de payer des salaires de misère et ainsi d?éviter une faillite certaine. Cela permet aussi à Merkel de fausser les statistiques du chômage, puisque sans cet appoint (aufstocken) ces emplois n'existeraient pas. ?.
Habitant en Allemagne mais étranger et contribuable, j?avais au départ un avis favorable sur cet appoint, depuis peu j'ai changé d'avis. Voici le pourquoi:
Un jeune homme d'origine turque, (ils sont souvent plus malin et plus intelligents que les Allemands et plus travailleurs aussi) a ouvert prés de chez moi un salon de coiffure, tenez vous bien, pour chiens. Il emploi deux charmantes jeunes filles (à regretter de ne pas être un chien et que je soupçonne d'être également d'origine turque) auxquelles il ne donne que 4,- Euro de l'heure, elles perçoivent donc le fameux appoint. (Les pourboires ne sont pas déclarés)
Ce qui en fait revient à dire que la coupe de poils pour chiens est subventionnée par le contribuable, et j'en suis un!
Je suppose que vous comprenez pourquoi j'ai changé d'avis?
Vous allez sans doute me demander: comment l'Allemagne peut-elle se permettre de subventionner ces emplois? En a-t-elle les moyens?
La réponse est simple: c'est grâce à son excédent de la balance commerciale, du aussi aux exportations d'armes et sous-marins, entre autres vers la Grèce, L'Allemagne ne sait pas quoi faire de son argent, et pendant que les Grecs se suicident parce-que ils ne savent pas comment nourrir leurs enfants, en Allemagne on subventionne les coupes de poils pour chiens.
Vous allez me dire que je suis méchant mais je m'en fout: À en venir à regretter le temps quand les Cosaques, envoyés par Staline à cet effet, essayaient d'inculquer quelques notions de modestie aux femmes allemandes dans les territoires libérés par l'armée rouge dont Berlin.
Réponse de le 24/01/2013 à 9:47 :
La barbarie ne s'arrête pas à l'armée rouge et à ses exactions !
a écrit le 24/01/2013 à 6:41 :
Il est tout de même plus que surprenant que des dirigeants qui ont bafoués le refus français d'intégrer l'Union Européenne viennent nous expliquer maintenant qu'elle est à prendre ou à laisser. Dans la série hypocrites, nous battons des records... Quant au diktat affiché, il ne fait que corroborer l'idée sous jacente des europhiles : "Vous ferez comme nous voudrons, vous n'aurez pas le choix et nous vous interdisons de penser autrement."
a écrit le 24/01/2013 à 6:33 :
Le ? Modèle Allemand ? 1ere leçon : les ? Aufstocker -
Il n'y a pas de salaires minimum en Allemagne et les salaires horaires de 4,-Euro de l'heure ne sont pas rares. Sous certaines conditions ces salariés sont ce que l'on appelle en Allemagne des - Aufstocker - c'est à dire que, à condition de n?avoir pas d'autres revenus, l'état renforce leur salaires par un appoint de façon à ce qu'ils arrivent au minimum vital (autour des 800,- Euro par mois en Allemagne).
.
En fait cet ? appoint ? n'est rien d'autre qu'une subvention déguisée, puisque cela permet à certains employeurs de payer des salaires de misère et ainsi d?éviter une faillite certaine. Cela permet aussi à Merkel de fausser les statistiques du chômage, puisque sans cet appoint ces emplois n'existeraient pas.
.
Habitant en Allemagne mais étranger et contribualble, j?avais au départ un avis favorable sur cet appoint, depuis peu j'ai changé d'avis.
Un jeune homme d'origine turque, (ils sont souvent plus malin et plus intelligents que les Allemands et plus travailleurs aussi) a ouvert prés de chez moi un salon de coiffure, tenez vous bien, pour chiens. Il emploi deux charmantes jeunes filles (que je soupçonne d'être également d'origine turque) auxquelles il ne donne que 4,- Euro de l'heure, elle perçoivent donc le fameux appoints.
Ce qui en fait revient à dire que - la coupe de poils - est subventionnée par le contribuable, et j'en suis un!
Je suppose que vous comprenez pourquoi j'ai changé d'avis?
.
Comment l'Allemagne peut-elle se permettre de subventionner ces emplois ? Me demanderez vous.
La réponse est simple : c'est grâce à son excédent de la balance commerciale, elle ne sait pas quoi faire de l'argent, pendant que les Grecs se suicident parce-que ils ne savent pas comment nourrir leurs enfants, en Allemgne on subventionne les coupes de poils des chiens..
.
Vous allez me dire que je suis méchant mais je m'en fout: À en venir à regretter le temps quand les Cosaques, envoyés par Staline à cet effet, essayaient d'inculquer quelques notions de modestie aux femmes allemandes dans les territoires libérés par l'armée rouge.
Réponse de le 24/01/2013 à 9:58 :
c'est moche ce que vous dites.
Réponse de le 24/01/2013 à 11:10 :
L'Etat allemand subventionne les emplois peu ou pas qualifiés jusqu'à un seuil difficile mais supportable pour favoriser sa compétitivité, et donc générer un excédant commercial important. Un excédant qui lui permet ensuite de réinvestir et d'améliorer globalement le sort de sa population.
En France, nous gonflons artificiellement les bas salaires ce qui pèse sur notre balance et nous fait vendre une Clio à peine moins cher que le premier prix chez Audi. Voilà.
On peut s'amuser également à faire la liste de ce que nous subventionnons en France, c'est pas moins laid, c'est juste moins utile à la population.
Réponse de le 24/01/2013 à 15:03 :
Ne vaut-il pas mieux payer des gens à des activités comme la coiffure pour chiens, le ramassage des crottes, la surveillance des rivières, etc. plutôt que les payer à ne rien faire ?
Réponse de le 24/01/2013 à 17:06 :
@ Interloqué,
il faut poser la question à ceux qui payent les impôts pour les coupes des poils de chien!
a écrit le 24/01/2013 à 5:34 :
si la frrance appliquait les decisions europeennes,ce serait juste un peu credible
a écrit le 24/01/2013 à 5:20 :
Nous aussi les Français on veut un référendum pour virer Hollande avec son Europe dictature.
Réponse de le 24/01/2013 à 10:13 :
L'Europe n'a rien d'une dictature, c'est simplement une organisation internationale. Tu veux être véritablement indépendant face 1 300 000 000, et bien tu peux retourner à la semaine de 50h...
Réponse de le 24/01/2013 à 10:31 :
Vous êtes sérieux là ? Non, je pense pas. Vous travaillez pour qui ?
Parce qu'autant d'affirmations sans arguments, ca s'appelle de la propagande.
Allez vous renseigner sur ce site : http://www.u-p-r.fr/
Réponse de le 24/01/2013 à 11:01 :
Je ne travaille pas pour un quelconque lobby, je suis de la génération Y, et le pseudo "Français" me fait doucement sourire. C'est sans état d'âme que je me tourne vers l'Europe, parce que je ne crois plus en la France seule. La France dans l'Europe, oui. La France toute seule, non.
Bref, je suis un jeune étudiant de 22 ans qui a envie de croquer la vie et le monde, et l'Europe, c'est ma chance, et celle de beaucoup de jeunes.
Je te donne l'adresse de mon blog, je parle d'Europe et de nationalisme

www.librepolitique.wordpress.com
Réponse de le 24/01/2013 à 11:29 :
Précision : ce n'est pas moi "Français". Pour le reste, belle profession de foi, je suis impressionné. Je ne demande qu'à être convaincu mais ou sont vos arguments ? Parce que même en parcourant votre blog, je ne vois rien à part des envolées lyriques pro-européennes. Faites le même effort que moi et parcourez ce site (u-p-r.fr) et là vous verrez des arguments concrets qui m'ont convaincu. Eh oui car au départ, j'y ai cru à ces gros mensonges sur l'UE (croissance, plein emploi,etc). Résultats : depuis la création, croissance plus faible qu'ailleurs, chomage, misère qui se développe, décision anti-démocratique....... Et puis, sur les conseils d'un collègue de travail, je suis allez voir les analyses de l'UPR et j'ai enfin compris les raisons pour lequelles l'europe est comme elle est. Et elle ne changera jamais (Ca fait 30 ans qu'on nous dit qu'on va changer l'europe), tout simplement parce qu'elle est comme les inventeurs de ce "monstre" ont voulu qu'elle soit..
Réponse de le 24/01/2013 à 11:44 :
pour cette bouffé d'air frais, il y a trop d?aigri nostalgique du passé qui commentent sur ce site.
Réponse de le 24/01/2013 à 12:12 :
Je connais François Asselineau et ses idées, et sans jamais nier la pertinence de ses réflexions, je reste non pas convaincu, mais séduit par le mouvement que représente l'Europe. Je ne vous parle pas des institutions, je vous parle des règles que nous établissons en commun, et qui nous rapprochent, même si c'est de quelques centimètres par décennie.
Mon seul regret pour l'Europe, c'est le peu d'amour propre dont fait preuve la France qui n'ose pas se mettre au niveau de l'Allemagne pour peser de tout son poids. Voilà ce que je regrette. L'institution que vous avez raison d'appeler "monstre", n'en demeure pas moins une incroyable expérience humaine, que je souhaite voir dépassée, mais ce ne sera surement pas de mon vivant.
Je suis ravi d'avoir comme partenaire l'Allemagne. Et l'on nous répète sans cesse que le rôle d'un partenaire, c'est de soutenir l'autre lorsqu'il est en difficulté. Mais il arrive un moment où l'on devient responsable de sa propre difficulté. Vous pouvez hurler à ce monstre qu'est l'Europe, je me sens responsable non pas du décrochage, mais de l'incapacité de recoller à l'échappée allemande. Un partenaire, c'est aussi de l'amour propre et l'ambition d'avoir un rapport d'égal à égal, même si les choses auraient pu être différentes.
Réponse de le 24/01/2013 à 12:22 :
"Je connais François Asselineau et ses idées, et sans jamais nier la pertinence de ses réflexions, je reste non pas convaincu, mais séduit par le mouvement que représente l'Europe." Vous pouvez développer ?
Réponse de le 24/01/2013 à 12:26 :
Votre propagande est à bout de souffle, elle ne résite pas à l'epreuve des faits. Attention, les peuples européens sont en train de se reveiller.
a écrit le 24/01/2013 à 4:48 :
Je comprends fort bien les Britanniques. Si seulement ma region pouvait se tirer de cette galere bureaucratique, socio-democrate et tyranisante!.... Bon, maintenant il reste l'expatriation... l'Angleterre s'annonce de mieux en mieux comme pour un millon de Francais! Au revoir les coco-fumistes (medias, profs, syndicats et certains fonctionnaires!...). Bon reve-
Réponse de le 24/01/2013 à 12:07 :
encore mieux:si seulement mon village pouvait se retirer de cette galere bureaucratique, socio-democrate et tyranisante.
a écrit le 24/01/2013 à 1:34 :
C'est mal connaître les Anglais que de croire qu'ils vont se soumettre à l'axe franco-allemand.
Ils en ont vues d'autres et ils s'en sont toujours sortis. La Grande Bretagne n'est pas l'Italie et Cameron n'est pas Prodi. Ce n'est pas demain la veille du jour où ils vont se laisser coloniser comme l'a fait l'Italie.
a écrit le 24/01/2013 à 1:25 :
Bravo Mr Hollande, les anglais n'ont qu'a partir ca sera toujours mieux que tirer sur le frein à main.
a écrit le 24/01/2013 à 0:58 :
Pas si sûr que l'Europe ne se désagrège pas. En tout cas la décision de l'Angleterre ne va arranger les choses. La Grèce a de gros problèmes, Chypre aussi, d'autres encore. Et si l'Europe explosait en vol ?? Disons en 2014 ou 2015.
a écrit le 24/01/2013 à 0:04 :
Après l'oligarchie française ... l'oligarchie européenne !
Réponse de le 24/01/2013 à 5:31 :
La Tribune aurait pu choisir une autre photo quand même.
Une vraie MARIANNE ratée et au masculin, poussant son cri de rage!
Réponse de le 24/01/2013 à 9:50 :
Pourquoi ? Vous n'aimez pas le gros mou qui s'excite ?
a écrit le 23/01/2013 à 23:41 :
"L'Europe, elle doit se prendre telle qu'elle est" ... Voila qui résume bien la vision de Hollande ... Voire petit, ne rien changer ou faire évoluer à la marge, pas d'ambition à long terme, pas de vision pour la France et le projet européen ...
a écrit le 23/01/2013 à 23:35 :
Ah
a écrit le 23/01/2013 à 23:31 :
Pas de négociation, pas de référendum,c'est du despotisme.
Réponse de le 24/01/2013 à 10:17 :
Ca n'est pas du despotisme, c'est de la collaboration internationale, elle est simplement très bien organisée, et bien plus transparente qu'on ne se l'imagine. Maintenant si certains estiment qu'avec une population de 65 millions d'habitant travaillant 35h par semaine et partant à la retraite à 60 ans, on peut rivaliser face à la 1 300 000 000 de chinois, qu'il s'avance.
Le temps glorieux des nations où l'Occident feignait en maître sur le monde, j'ai comme le sentiment qu'il a touché à sa fin. Peut-être allons-nous accepter de changer de dimension ? Enfin, je parle surtout pour nos enfants, et je mets mon orgueil un peu de côté...
Réponse de le 24/01/2013 à 10:35 :
Un peu de transparence. Pour quelle organisation europésite travaillez-vous pour sortir autant de poncifs sans aucun argument ?
Parce que si vous êtes intellectuellement normalement constitué (ce dont je ne doute pas), vous ne pouvez sortir ce genre de choses.
a écrit le 23/01/2013 à 23:18 :
Et pourquoi ne pourrait-on faire l'Europe à la carte?
Hollande nous impose bien le Mariage à la carte....
Réponse de le 24/01/2013 à 9:51 :
Pas à la carte. Le mariage pour tous. Nous sommes tous une seule grande famille sous l'aile protectrice de flanby : un seul mariage pour tous...
a écrit le 23/01/2013 à 23:12 :
C'est déja un petit gros pas très beau , mais là avec cette photo .........il fait peur !!!
a écrit le 23/01/2013 à 22:32 :
A prendre ou à laisser ? Chiche M. Hollande ! Mais laissez donc le choix aux seuls détenteurs de la souveraineté : les peuples. Référendum sur l'UE ! Vite ! Et cette fois, qu'il soit respecté. Les peuples trahis par leurs élites jouisseuses finiront bien par prendre leur revanche et faire respecter leurs droits, notamment celui de décider eux-mêmes à qui confier le pouvoir, c'est à dire à des élus et non à des commissaires qui ne rendent compte à aucun contre-pouvoir de leur action, et qui fréquentent plus les lobbyistes que les travailleurs.
Réponse de le 24/01/2013 à 10:28 :
Quand est ce que vous comprendrez que la France n'a rien a gagner a sortir de l'Europe? Politiquement, un suicide. En faisant çà la France laisse les clefs de l?Europe a l'Allemagne et la France sera condamné a devenir un pays insignifiant. Économiquement ce serait une catastrophe. 70% du commerce français se fait avec l'Europe. Vous croyez quoi qu'il n'y aura pas de mesure de rétorsion?
Réponse de le 24/01/2013 à 10:57 :
Affirmations sans arguments. C'est vous qui jouez avec les peurs des français avec vos poncifs qui tournent en boucle dans nos JT. Personne ne veut de cette europe, pas plus les français que les allemands. l'UE est un machin poussé par les US dans l'intêret US. Pourquoi croyez-vous que les US font tout pour maintenir cette europe si ce n'est parce que ça les arrange ?
a écrit le 23/01/2013 à 22:32 :
A prendre ou à laisser ? Chiche M. Hollande ! Mais laissez donc le choix aux seuls détenteurs de la souveraineté : les peuples. Référendum sur l'UE ! Vite ! Et cette fois, qu'il soit respecté. Les peuples trahis par leurs élites jouisseuses finiront bien par prendre leur revanche et faire respecter leurs droits, notamment celui de décider eux-mêmes à qui confier le pouvoir, c'est à dire à des élus et non à des commissaires qui ne rendent compte à aucun contre-pouvoir de leur action, et qui fréquentent plus les lobbyistes que les travailleurs.
a écrit le 23/01/2013 à 22:02 :
Le président Hollande à mille fois raison de dire qu'il faut prendre l'Europe comme elle se trouve. Il serait même bon de préciser que les perspectives du futur Européen appartient à l'ensemble de la communauté, et que par conséquence il n'est pas possible de tailler une Europe sur mesure aux désidératas de la nation Anglaise.
Ces derniers ont eu plus de 44 ans ans pour s'adapter, et s'intégrer au moins au niveau actuel. Il est donc évident que ne l'ayant pas fait suffisamment, il leur est plus difficile d'envisager un avenir commun. La monnaie, aurait été un bon moyen d'intégration d'un esprit qui se veut totalement indépendant, mais que l'économie contraindra à bien plus qu'aux renonciations actuelles et futures. La fédéralisation de l'union Européenne n'est pas un luxe, ni un caprice. Elle est le résultat d'une réflexion du monde et de son évolution. Nos amis anglais, maître d'une expansion de leur économie dans le vingtième siècle, ont eu largement le temps de voir la déterminations des peuples à ne plus subir le joug des grandes nations, sans participer. Il y aurait tant à dire.
Une seule résolution ; décidez-vous, car avant nous nous sommes des frères que des milliers d'années ont tissé en histoire commune, malheureuse ou heureuse, mais réelles.
Quoi qu'il advienne, même, si le besoin se fait ressentir d'un système, pour mieux le comprendre et l'apprécier. Les portes de l'Europe ne leurs sont pas ouvertes; cela va au-delà, elles n'existent pas pour eux.
Réponse de le 24/01/2013 à 5:01 :
Apres avoir paye honnetement ses propres impots et taxes et que l'on trouve encore le moyen d'etre philantropiste, on peut s'offrir encore l'idee d'etre de "goche"... Pour nous qui travaillons dur, chaque euro compte. Nous n'avons pas le luxe de soutenir un systeme en faillitte et de nous amuser a faire les intellos... Nous ne voulons plus de ce machin qu'est l'UE. Chaque pays de l'Europe, comme tout individu, doit etre responsable de ses propres actes... Je ne blame pas l'UK de vouloir sortir de cet enfer. Au contraire, c'est l'inspiration meme de facon a ce que les pendules soient remises a l'heure. Ceux qui veulent etre socialos; qu'ils payent leur propres factures! La soit disante solidarite est une tromperie collective! Vive la liberte et vive la vie!
Réponse de le 24/01/2013 à 5:11 :
C'est ou l'Europe de vos rêves?
a écrit le 23/01/2013 à 21:39 :
L'Europe ou la pseudo union européenne a été pour les classes moyennes françaises le moyen d'obtenir ce qu'elles n'auraient pu avoir au niveau national. A savoir qu'au nom de la construction de cette entité on a pu justifier toutes les régressions sociales et démocratiques pour que quelques uns qui exercent des emplois non délocalisables puissent voir leur niveau de vie continuer d'augmenter après la fin des 30 glorieuses.

Je dis bravo à un pays qui a encore chevillé au corps le sens de l'intérêt national. On ne peut pas en dire autant des élites et classes moyennes françaises droguées au pouvoir d'achat que leur donne une monnaie surévaluée qui tue à petit feu l'industrie nationale. Le réveil va être très douloureux le jour où l'on se rendra compte de l'état de délabrement du tissu économique.

Mais que voulez-vous, il fallait faire l'Europe à tout prix !
a écrit le 23/01/2013 à 21:38 :
Pour les français qui travaillent dur et se font spolier, l'ennemi, c'est Hollande.
a écrit le 23/01/2013 à 21:36 :
"L'Europe, elle doit se prendre telle qu'elle est ».
En résumé: tu aimes l'europe ou tu la quittes.
a écrit le 23/01/2013 à 21:28 :
Parler pour ne rien dire...
Réponse de le 24/01/2013 à 9:53 :
Des mensonges ou des conneries : il est spécialiste...
a écrit le 23/01/2013 à 21:27 :
Mais c'est qu'il montre les dents.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :