Chypre : allègement des restrictions sur les transactions par carte bancaire

 |   |  286  mots
Devant une succursale de Bank of Cyprus à Nicosie. Copyright Reuters
Devant une succursale de Bank of Cyprus à Nicosie. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Banque centrale de Chypre a levé les restrictions sur les paiements domestiques par carte bancaire. Elle a également annoncé qu'elle rééxaminerait chaque jour les mesures de contrôle de capitaux.

Les Chypriotes peuvent à nouveau effectuer des paiements et des virements supérieurs à 5.000 euros sans l?aval des autorités. Ce décret, publié mercredi, avait pour objectif de contrôler les capitaux, et éviter une fuite des fonds hors du pays. Alors que l?île négociait un plan de sauvetage, les banques sont restées fermées 12 jours en mars. Outre ces restrictions, la Banque centrale chypriote a annoncé qu?elle réexaminerait quotidiennement les mesures de contrôle des capitaux. "Tous les jours, nous prendrons la mesure (de la situation) et verront comment ajuster ou alléger ces contrôles avec pour objectif majeur de sauvegarder et de stabiliser le système financier de Chypre", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

"Alors que ces mesures de contrôle des capitaux sont difficiles pour nous tous, la promesse d'un environnement économique amélioré peut être réalisée si nous travaillons ensemble et comprenons la nécessité de ces mesures", a ajouté le communiqué.

Retraits limités à 300 euros par jour

Ces restrictions prévoient notamment de limiter les retraits en espèces aux guichets et aux distributeurs à 300 euros par jour, par personne et par banque. Les paiements et virements à l'étranger ne peuvent dépasser 5.000 euros par mois et les voyageurs quittant l'île ne peuvent emporter plus de 1.000 euros en espèces.

En contrepartie d'une aide de 10 milliards d'euros de la troïka (UE, FMI, BCE), Chypre s'est engagée, dans un accord conclu lundi, à trouver 7 milliards. Le plan adopté prévoit notamment la fermeture de la Laïki bank, la deuxième banque de l'île, et une ponction de 40% sur les sommes au-delà de 100.000 euros dans la première banque, Bank of Cyprus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :