Disparition de Margaret Thatcher, la "Dame de fer" du libéralisme

 |   |  354  mots
DR
DR (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Margaret Thatcher est décédée ce lundi 8 avril. Celle qui fut la première - et la seule - femme à diriger un gouvernement britannique s'est éteinte à l'âge de 87 ans. "Maggie", qui a exercé trois mandats, a marqué la vie politique britannique du XXe siècle par une politique économique libérale à laquelle elle a donné son nom: le thatchérisme.

La "Dame de fer" a tiré sa révérence. Margaret Thatcher s'est éteinte ce lundi à l'âge de 87 ans à la suite d'une attaque, ont annoncé ce lundi ses enfants Mark et Carol. En tant que femme politique conservatrice puis chef du gouvernement britannique de 1979 à 1990, Margaret Thatcher prônait un libéralisme strict. Sur le plan diplomatique, elle s'était également opposée à l'Argentine au cours de la guerre des Malouines en 1982. Des positions marquées qui lui ont valu de donner son propre nom à cette politique controversée: le thatchérisme.

Une chimiste de formation

Née Margaret Roberts en 1925 à Grantham, une petite ville de l'est de l'Angleterre, cette fille d'épicier a d'abord suivi des études de chimie à l'université d'Oxford grâce à une bourse. Elle rejoint par la suite les "tories" avant de reprendre des études juridiques, de se marier à Dennis Thatcher et d'avoir des jumeaux. Elle est élue pour la première fois à la Chambre des communes en 1959, puis devient ministre de l'Education en 1970. Elle parvient cinq ans plus tard à la tête du parti conservateur.

Chantre du libéralisme

Elle succède à James Callaghan au 10 Downing Street le 4 mai 1979 après une année marquée par une flambée de grèves au Royaume-uni. Adepte des doctrines libérales, elle prône la réussite individuelle ainsi qu'une limitation de la masse monétaire pour réduire l'inflation. Son mandat a également été marqué par une vive opposition aux syndicats, des politiques de privatisations, une baisse de la pression fiscale ainsi qu'une réduction des déficits. Pour mémoire, ce sont les soviétiques qui l'ont affublée de ce fameux surnom d'"Iron Lady".

La baronne"Maggie"

En 1990, elle démissionne de son poste après des émeutes suivant l'instauration d'un nouvel impôt local qui devait remplacer la taxe d'habitation. Elle est remplacée par son dauphin, John Major. Deux ans plus tard, elle est nommée baronne et devient pair du Royaume-Uni. Sa fille Carol a révélé en 2008 que sa mère était atteinte de démence sénile depuis plusieurs années.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2013 à 22:34 :
On ne peut qu'admirer sa ténacité et sa détermination. A titre personnel je trouverais dommage que l'on ne se souvienne d'elle qu'à travers les caricatures aigries de ses adversaires. La plus grande qualité de Thatcher était certainement la clairvoyance. La clairvoyance oblige à dire les choses désagréables quand tout le monde préfèrerait jouer à l'autruche. La clairvoyance oblige à agir radicalement quand la situation s'est pourrie. N'oublions pas dans son bilan dans quel état Thatcher a repris son pays et l'a laissé. Il y a un avant et un après, et même le parti travailliste s'est profondément renouvelé!
a écrit le 08/04/2013 à 21:32 :
On a tendance à oublier que son arrivée coïncide avec l'arrivée du pétrole de la Mer du Nord , ça aide question finances.
Je serais curieux de voir ce que ça aurait donné sans ce pétrole.
A part ça, c'est un peu un Robin des Bois à l'envers
a écrit le 08/04/2013 à 20:49 :
Thatcher a redressé la Grande Bretragne mise à genoux par le stop and go des socialos et des syndicats Britanniques. Tres grande dame qui a combattu pour la liberté au coté de Reagan et de Jean-Paul II. Pendant ce temps la France se vautrait dans le socialo-communisme du guignol. Mes amis anglais sont bouleversés par cette disparition.
a écrit le 08/04/2013 à 19:34 :
Grâce a elle, des réformes de structures ont été entrepris, non sans douleur. L Angleterre s en sort maintenant. Hollande devrait s en inspirer, plutôt que des naviguer a vue, sans stratégie et encore moins de stratégie économique....
a écrit le 08/04/2013 à 19:16 :
on voit le résultat de sa politique ultra libérale ! pas vraiment brillant ... pas vraiment un modèle qui enrichit les plus nantis au détriment des masses....
a écrit le 08/04/2013 à 18:37 :
r.i.p. maggie
a écrit le 08/04/2013 à 17:26 :
Son programme etait simple prendre l'argent des pauvres pour le donner aux riches .
Réponse de le 08/04/2013 à 18:36 :
la poll tax, personne n'en n'est mort... elle a sauve un pays gouverne par des syndicalistes avec des labours shed enormes pour le transformer la ou elle avait ses atouts, le domaine financier ( meme si le reste existe plus que prevu); c'est d'ailleurs pas une surprise vu que londres a tjs ete une grosse place financiere, et ce d'autant plus dans le domaine des devises pdt la guerre froide....... le plus drole c'est que la france de 2010 ressemble au uk de 1975, sauf qu'il n'y a aucun espoir de sorti... vous etes mal barres
a écrit le 08/04/2013 à 17:22 :
RIP à une très grande dame qui en avaient.
a écrit le 08/04/2013 à 17:19 :
Ni remords , ni regrets...remords car j'ai combattu et ses idées et sa gouvernance, qui n'étaient pas si cohérentes... Ni regrets car c'est une femme du temps des maîtres des forges. il faut être imperméable à la compassion, pour s'extasier face aux actes de gouvernance de cette personne. Il est vrai que l'"école anglaise" pour certains cela à encore du charme...de Grey ou de farce
a écrit le 08/04/2013 à 17:01 :
Good Riddance!!!
Je suis a Londres en ce moment et je sors feter ça avec mes amis britanniques qui sont plutot heureux, tout comme leurs parents d'ailleurs. Cette dame de fer avec ses mesures ultra-liberales a mis a genou plusieurs générations de britanniques. Le discours de Cameron ce w-e en dit long sur le respect du peuple qu'a la classe politique anglaise.
Réponse de le 08/04/2013 à 22:45 :
C'est vrai que c'était mieux sous Callaghan quand l'Angleterre demandait de l'aide au FMI...
a écrit le 08/04/2013 à 16:46 :
Une grande dame qui a sorti le Royaume Uni de la misère noire où l'avaient laissé les socialistes!
N'oublions pas que c'est sous le règne des travaillistes que le RU fit appel au FMI.
Un peu comme la France de demain si nous continuons ainsi.
En réponse anticipée aux commentaires sur le pseudo enfer anglais, je précise que j'ai vécu là bas plus de 20 ans, et que les trains y roulent, que les hopitaux fonctionnent, et que l'espérance de vie y est identique à la France.
Réponse de le 08/04/2013 à 19:22 :
les trains sont un bien mauvais exemple ! Beaucoup de retraités pauvres au royaume uni ? BOF préférons encore notre bonne France ( beaucoup de britanniques ont choisi la France ...) et notre S NCF ....bof !
tout sacrifier pour la finance n'est pas la meilleure chose, on voit les résultats après ?
Réponse de le 08/04/2013 à 22:43 :
@mimosa : les retraités anglais viennent pour le climat : la preuve, ils sont dans le sud ouest!
S'ils venaient pour nos hôpitaux, ils resteraient dans le pas de Calais!
Les trains anglais sont moyens, c'est vrai, mais j'ai fréquenté les hopitaux, et c'est pas pire qu'en France.
J'ai pu bosser la bas sans payer trop d'impôts (40% tout de même), et cotiser directement pour ma retraite, tout en profitant d'un système de l'emploi souple et dans lequel j'ai pu trouver facilement des jobs, car il y a moins de contraintes pour les employeurs, et ceux ci vous offrent plus facilement du boulot...
a écrit le 08/04/2013 à 16:44 :
Amie de pinochet, pas facile pour elle d'eviter le purgatoire.
a écrit le 08/04/2013 à 16:30 :
Je ne la pleurerai pas.
a écrit le 08/04/2013 à 16:28 :
Pas une grande perte
a écrit le 08/04/2013 à 16:27 :
Un signe ? D'un certaine façon, sa vie a été un baromètre des marchés, de fureur et d'Alzheimer. D'autres verrons dans la dame de fer, celle qui a permis la rénovation d'un vieux pays, qui n'avait ni digérer la guerre, ni la perte de son empire, ni la relation pacifiée avec ses voisins européens. Comme quoi, ce qui était bien à un moment (très court), ne l'est plus à un autre moment. reste que la City est bien vivante.
Réponse de le 08/04/2013 à 17:11 :
Ce que n'avait pas digéré la GB, c'est la gestion socialiste de 1962 à 1978 ...
Réponse de le 08/04/2013 à 17:53 :
On en reparle apres la prochaine crise financiere qui arrive a grands pas. Car rien n'a changé depuis 2008, bien au contraire. Laissez la finance sans surveillance est suicidaire, meme si vous ne l'avouerez jamais.
a écrit le 08/04/2013 à 16:26 :
Quoi qu'en pensent certains ,elle fut une grande dame , de la trempe des meilleurs.Si elle n'avait pas été aux commandes à l'époque où elle le fut, la Grande Bretagne nous aurait joué le Titanic. Après ses réformes et remèdes de cheval , il a été logique sinon correct que des personnes plus versées dans le compromis prennent la suite ( et j'y inclus Blair ).
a écrit le 08/04/2013 à 16:22 :
Triste pour elle et pour ses proches. Mais, si on fait son bilan, sa disparition ne fera pas pleurer dans les chaumières (peut-être dans les palaces...)
a écrit le 08/04/2013 à 16:16 :
c'est Renaud qui va être content ! à la suite d'une attaque !! elle qui en a tant menée dans sa vie ............................ comme quoi votre passé vous ratrappe toujours !
a écrit le 08/04/2013 à 15:46 :
LA FRANCE A BESOIN D' UNE DAME COMME ELLE PAS DES MORIBONDS COMME HOLLANDE ET SON GOUVERNEMENT VIVE LE CAPITALISME SAUVAGE LISEZ AYN RAND ET FREDERIC VON HAYEK POUR HONORER SA MÉMOIRE ELLE CROYAIT EN LA RÉUSSITE PAR LA CREATION DE RICHESSE ET NON PAS PAR L' ENFER FISCAL DE LA FRANCE
Réponse de le 08/04/2013 à 17:12 :
le "capitalisme sauvage" est un oxymore non revendiqué par Hayek et Rand qui sont des minarchistes.
Réponse de le 08/04/2013 à 17:45 :
john galt votre reponse a NIETZC SE
a écrit le 08/04/2013 à 15:32 :
Certains Britanniques ne vont pas la pleurer.
Réponse de le 08/04/2013 à 19:24 :
les écossais ne l'aimaient guère ! la pleurer ? elle est mortelle comme vous et moi - c'est une page qui se ferme ! la crise est là et la situation britannique pas brillante ....
a écrit le 08/04/2013 à 15:02 :
Le 8.4.2013, "la Dame de Fer en enfer" personne ne s'en souviendra pas même les anglais, pas même ceux qui en ont ou qui en profitent encore à plein régime, l'argent est le roi de l'ingratitude...demandez donc à Shakespeare le roi du drame et du mélodrame qui aurait pu concevoir notre époque et inventer Thatcher...lui qui connaissait si bien les ressorts de la cupidité et des cupides puisqu'il en faisait partie...fraudeur au fisc, spéculateur sur les céréales dans les temps de disette où de milliers ou dizaine de milliers de ses concitoyens crevaient de faim.
Réponse de le 08/04/2013 à 17:17 :
Vive l Empereur !!!!
a écrit le 08/04/2013 à 14:56 :
mes condoleances a john galt.il doit etre triste
elle rejoint les mineurs mort de la greve de la faim en 1985.
a écrit le 08/04/2013 à 14:44 :
Tatcher nom est devenu un générique. C'est pareil avec Cahuzac "menteur comme cahuzac".
a écrit le 08/04/2013 à 14:44 :
Le plus grand homme politique du 20 ièmesiècle avecChurchill et Reagan vient de disparaitre... RIP Madame, toute mon admiration...
a écrit le 08/04/2013 à 14:40 :
Quel dommage ! Elle aurait pu efficacement remplacer flanby et faire le ménage dans les écuries d'Augias du PS...
Réponse de le 08/04/2013 à 17:15 :
Restons zen et presentons nos condoleances aux English , cette DAME faisait parti des Conservateurs , il faut vivre dans le pays pour juger -

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :