Les Chypriotes sont-ils plus riches que les Allemands ?

 |   |  722  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Selon une étude publiée par la BCE ce mardi, la fortune médiane des Allemands est la plus faible de la zone euro, celle des Chypriotes la deuxième plus élevée après les Luxembourgeois. Scandale ou simple effet optique ?

L'affaire fait la une des sites d'informations outre-Rhin. L'étude publiée par la BCE ce mardi sur « la consommation et la richesse des ménages dans l'Eurosystème », réalisée sur plus de 60.000 ménages, fait ressortir un résultat étonnant : l'Allemagne est en queue de peloton, loin derrière des pays en pleine crise comme l'Italie, l'Espagne ou Chypre.

Cigales opulentes, fourmis pauvres

Mieux même : la fortune médiane des ménages allemands, celle qui partage en deux la population, est la plus faible de la zone euro avec 51.000 euros. C'est 54 % de moins que la moyenne européenne (109.000 euros), mais aussi 51.000 euros de moins que celle des Grecs, 65.000 euros de moins que celle des Français, 123.000 euros de moins que celle des Italiens. Grosse surprise : derrière les intouchables Luxembourgeois, ce sont les ménages chypriotes qui affichent la deuxième fortune médiane (267.000 euros), mais aussi la deuxième fortune moyenne (671.000 euros contre 195.000 pour les Allemands).

« Compte tenu des nombreux milliards d'euros donnés à des pays comme la Grèce, le Portugal ou Chypre, ces chiffres sont explosifs politiquement », explique le quotidien conservateur allemand FAZ qui affirme, en citant des « sources proche des banques centrales », que c'est pour cela que « la BCE a retardé la publication de ces données au lendemain de l'aide à Chypre. » Officiellement, la BCE invoque l'arrivée tardive de données pour justifier le retard de publication de l'étude. On imagine la fureur des eurosceptiques allemands présentant les plans de sauvetage de l'euro comme un moyen de faire payer le pays le moins riche d'Europe. Non seulement la fourmi allemande devra payer pour la cigale chypriote, mais encore la fourmi vit chichement, quand la cigale se vautre dans le luxe ! La réalité pourrait n'être pas si simple.

Des données anciennes

D'abord, la plupart des données datent d'avant la crise. Au mieux de 2010. Les effets de la rigueur et de l'austérité n'ont pas encore été pris en compte. Pas plus que, pour ce qui concerne l'Allemagne, celle des deux années de forte croissance en 2010 et 2011 (+4 % et +3,1 %). Dans certains cas, les données peuvent avoir jusqu'à 6 ans. La comparaison n'est donc pas toujours raison.

L'importance de l'immobilier

Enfin, la fortune calculée par la BCE prend en grande partie en compte la propriété immobilière. Or, en Allemagne, il est peu courant d'être propriétaire de son logement (seulement 44 % des ménages possèdent leur logement contre 70 à 80 % dans les pays du sud). Par ailleurs, le stock de propriétés allemandes n'a guère gagné en valeur au cours des années qui ont précédé 2010, tandis que la bulle immobilière a fait exploser la valeur des biens des Chypriotes, des Irlandais ou des Espagnols. Tout ceci appartient désormais au passé. Il y a eu la création artificielle et à crédit d'une richesse potentielle. Pour autant, selon la BCE, la fortune médiane des Allemands non-propriétaire de leur logement restait inférieur en 2010 de 37 % à celle des Chypriotes de la même catégorie. En revanche, ils sont deux fois plus riches que les Grecs ou les Espagnols.

Des revenus favorables aux pays du nord

En termes de revenus bruts annuels moyens, les pays du nord tiennent cependant le haut du pavé. L'Allemagne est cinquième avec 44.000 euros par ménage, mais avec un ménage formé de 2,02 personnes, soit 37 % par exemple de moins que Chypre dont le revenu par ménage est de 43.000 euros. Le chiffre du Portugal est de 20.000 euros, celui de la Grèce de 28.000, celui de l'Italie de 34.000. Surtout, l'utilisation de ces revenus est significative. A Chypre, en Grèce, au Portugal, on dépense plus de 30 % de ses revenus pour l'alimentation. En Allemagne, ce niveau n'est que de 15,6 %, c'est le deuxième plus bas après les Pays-Bas (12,6 %). Bref, toutes les cigales ne vivent pas dans le luxe pendant que les fourmis travaillent à créer de la richesse !

 

L'étude est disponible ici (en anglais)

 

Le classement des fortunes médianes :

1. Luxembourg 398.000 euros

2. Chypre 267.000 euros

3. Malte 216.000 euros

4. Belgique 206.000 euros

5. Espagne 183.000 euros

6. Italie 174.000 euros

7. France 116.000 euros

8. Pays-Bas 104.000 euros

9. Grèce 102.000 euros

10. Slovénie 101.000 euros

11. Finlande 86.000 euros

12. Autriche 76.000 euros

13. Portugal 75.000 euros

14. Slovaquie 61.000 euros

15. Allemagne 51.000 euros

 

Source : BCE (les données pour l'Irlande et l'Estonie ne sont pas disponibles).
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2013 à 7:50 :
Les Chypriotes comme les autres Grecs, ne payent pas d'impôts. Il est donc normal qu'ils soient plus riches que les Européens des Pays soi-disant développés. Qui plus est, les technocrates de Bruxelles subventionnent et encouragent les transferts de richesses de l'Europe vers la Grèce. S'il s'avère impossible de réformer totalement les technocrates bruxellois, il est préférable d'envisager la fin de l'Europe, en tous cas dans sa forme actuelle.
a écrit le 22/04/2013 à 23:05 :
les allemands sont moins riches que bien d autres européens et ce sera encore pire pour eux d ici qqs mois qd la dévaluation du yen fera son plein effet et bien le made in japan sera bien moins chers que le made in germany et l Allemagne qui ne vit que grace à l export paiera tres cher son obstination à garder un euro fort les usines allemandes fermeront en masse les commandes venant de l exterieur plongeront et les allemands qui ne consomment pas grand chosr vont se retrouver dans la méme situation que les grecs et autres piigs sinon pire alors là ils seront obligés de tout faire pour dévaluer l euro sinon ce sera la fin du "réve allemand" cette Allemagne qui veut dominer l europe n est qu un géant aux pieds d argile cette Allemagne ne dépend que de l export est foutue sans l euro sinon à revenir au mark il ne lui reste plus que ce choisx pour éviter la catastrophe trop d arrogance et de domination la meneront à la faillite et à la méme situation qu en 36
a écrit le 11/04/2013 à 23:26 :
Une fortune mediane Allemande de 51 000 Euros , en supposant que la plus basse est a 0 Euros , cela voudrait dire que la plus élevée est de 102 000 Euros ? même pas le prix d'une Porsche et pourtant des Porsches il y en a par wagons la bas !
a écrit le 11/04/2013 à 23:20 :
La fortune mediane des Allemands ne vaut même pas le prix d'une Audi de base en Allemagne ! Mais comment font ils ces Allemands pour rouler dans d'aussi grosses voitures avec une fortune si faible ? Les chiffres sont complètement pilotés !
a écrit le 10/04/2013 à 17:32 :
On comprend mieux pourquoi les Allemands ne supportent plus de payer pour les autres pays membres de l'Union européenne.
a écrit le 10/04/2013 à 15:31 :
je ne crois pas un mot de cette étude : on peut faire dire aux chiffres ce qu'on veut.
Par exemple : dire qu'un Portugais est plus riche qu'un Allemand ! Dur à croire.
Réponse de le 10/04/2013 à 16:03 :
Comme il est précisé, l'étude s'appuie notamment sur le patrimoine immobilier et sur des données antérieures à 2010, au sommet de la bulle immobilière, juste avant son éclatement. En effet ce n'est pas de la richesse dont il s'agit mais de son illusion.
a écrit le 10/04/2013 à 12:00 :
Bonjour
plusieurs remarques a cet article
D'abord, cela ne sert à rien de critiquer un média. Cette étude est fournie par la BCE. Une autre étude de la Bundesbank publiée sur un autre média donne a peu pret les memes tendances.

Ensuite quelles sont les données prises en compte? Mais j'imagine mal que la BCE ou la Bundesbank ne publie pas des rapports avec des données non cohérentes. Tout au plus, celles-ci ne sont pas de 1ere fraicheur, mais elles ne datent pas du siècle dernier.

Ce sont des statistiques et des moyennes qui peuvent donner une photographie différente de la réalité
Une moyenne entre des riches et des pauvres. Dans certains pays du SUD, des trés riches (des expatriés?) qui faussent la moyenne

De plus, la photographie de l'Allemagne est certainement faussée par différents problèmes
- Une fraude fiscale importante.Combien d'allemands ont investis dans les pays du SUD?
- une réunification qui comporte toujours des écarts de niveau de vie entre l'Est et l'Ouest
- L'impact des mini-jobs qui font certainement chuter la moyenne. Dans l'autre etude que j'ai lu, 16% de la population allemande vit sous le seuil de pauvreté contre 9,8% en République tchèque et 12,6% en Autriche

De quoi faire réflaichir les Allemands. Sur leur solidarité envers les autres pays de l'Europe ou sur la politique libérale de leur pays?
Réponse de le 10/04/2013 à 14:23 :
Enfait il s'agit de médianes et non de moyennes
Réponse de le 11/04/2013 à 23:22 :
Et les médianes ne veulent rien dire ... si ce n'est qu'il doit y avoir des très très très pauvres en Allemagne pour faire baisser a ce point la médiane avec le nombre de riches qu'ils ont.
Réponse de le 15/04/2013 à 9:23 :
Justement , il y a de tres tres pauvre x) , des contrat a 1Euro j' en ai vu ,
Secondo l' évasion fiscale au Liechtenstein , Suisse , Luxembourg pour n' en citer qu eux est un sport national
Puis l' utilisation de la médiane n' est pas très pratique pour se faire une image
Et malgré tout cela je trouve ces chiffres un peu abuser ,m'enfin
a écrit le 10/04/2013 à 11:26 :
le krach immobilier fera baisser le chiffre français ...
Réponse de le 10/04/2013 à 11:38 :
s'il y a krach immobilier, il ne sera qu'en France, c'est bien connu...
Réponse de le 10/04/2013 à 12:17 :
le krach a deja eut lieu aux USA, espagne et irelande. En france, Sarkozy a tente de maintenir la bulle immobiliere avec l argent de l etat (PTZ+, scellier). Finalement il n a pas ete elu et il n y a plus d argent dans les caisses -> le prix de l immobilier va rejoindre celui qu il aurait du etre sans bulle (cf friggit)
Réponse de le 05/01/2016 à 23:07 :
Tous ces délires entre le transhumanisne et la prise de pouvoir des robots possiblement hostiles ça va bien pour les romans de SF mais dans la réalité il y a des hommes avec des envies, des moyens et des intérêts très différents et de serieux problèmes de poule et d'oeufs si j'ose dire...
Et il faut être lucide: Ce ne sont pas 1400 milliards de Gafa qui changeront la face du monde pour le meilleur quand des trilliards de planches à billets n'y sont pas arrivés...Economiquement et politiquement tout ça ne tient pas la route sauf peut-être dans la tête d'une ploutocratie dictatoriale ???!!
a écrit le 10/04/2013 à 10:38 :
tout ceci semble indiquer que les ajustements actuels en Europe du Sud sont plus que justifiés et que, par contre, la situation française de l'immobilier est à peu près en ordre ...Restent les tensions sociales et parfois les drames humains qu'entraînent ces ajustements et que les gouvernements locaux semblent peu à même de compenser , notamment le chômage .Mais comment faire quand le prix de l'immobilier s'effondre et que le bâtiment s'arrête ? Il faudrait , peut être , un programme de grands travaux et parcs nationaux européens "à la Roosevelt". Les Français seraient-ils d'accord pour payer ? ce n'est pas ce qu'on a vu lors de la fixation du budget européen ...
a écrit le 10/04/2013 à 10:34 :
Comme je le disais récemment ce qui plaignent les chypriotes ne savent pas tout et ne voyagent pas.
a écrit le 10/04/2013 à 10:16 :
L'analyse de données est un métier, il ne suffit pas de balancer des nombres, pourcentages, moyennes, médians etc pour écrire une analyse pertinente. Nous en avons ici un très bon exemple. Pas le temps de lire l'étude mentionnée pour voir s'il s'agit uniquement d'une maladresse journalistique.
a écrit le 10/04/2013 à 10:16 :
L'analyse de données est un métier, il ne suffit pas de balancer des nombres, pourcentages, moyennes, médians etc pour écrire une analyse pertinente. Nous en avons ici un très bon exemple. Pas le temps de lire l'étude mentionnée pour voir s'il s'agit uniquement d'une maladresse journalistique.
Réponse de le 10/04/2013 à 11:57 :
De l'utilité d'avoir un minimum de bagage mathématique...
a écrit le 10/04/2013 à 8:37 :
La seule conclusion que l'on peut en tirer, c'est que l'on se construit peu de patrimoine en restant locataire.
Même si l'immobilier est surévalué de 40% en France (Hypothèse), le français a un patrimoine encore nettement supérieur à l'Allemand avec des revenus moindres. Par ailleurs, en cas de coup difficultés durables, le patrimoine du locataire est vite remis à zéro, tandis que le propriétaire (s'il a fini de payer ou presque) peut plus facilement patienter, surtout dans les pays où l'on consomme peu de chauffage.
Réponse de le 10/04/2013 à 10:42 :
l'écart de valorisation des patrimoines français et allemands est fictif: la même maison va valoir 200.000? en France et 100.000? en Allemagne. Et les niais de penser que celui qui est en France est plus riche...
Réponse de le 10/04/2013 à 12:22 :
drole de conclusion... dire qu il vaut mieux acheter quelaue chose de surelavlue de 40 % (et a credit !)
Juste pour info, admettons que vous achetez quelque chose 100 avec un credit de 80. Soit 20 d apport personnel, si vous avec une surrevaluation de 40 %, vous vous retourvez avec une maison qui vaut 60, mais avec une dette de 80 (interet non compris). Non seulelemnt votre apport perso est parti en fumee, mais en plus vous faites un placement de -200 % (passer de +20 a 60-80=-20)
C est exactement ce qui arrive aux espagnols: ils ont achete trop cher et maintenant ils se retrouvent avec un truc invendable. Et meme s il arrivent a vendre, ils sont ruines car la vente ne couvre pas le credit
Réponse de le 10/04/2013 à 15:57 :
"tandis que le propriétaire (s'il a fini de payer ou presque)". C'est bien là où le bât blesse, combien de primo-accédants ont fini de payer ou presque en France avec les mesures récentes d'incitation à l'achat de l'immobilier ? Si le chômage continue à progresser, combien vont devoir vendre en catastrophe parce qu'ils sont licenciés et n'arrivent plus à payer leurs traites ?
a écrit le 10/04/2013 à 8:16 :
Les Allemands ont énormément investi à l'étranger, surtout dans les anciens pays du bloc soviétique mais aussi en Asie, aux États Unis et j'en passe.
Il faudrait donc tenir compte de ces avoirs aussi dans les calculs. Par exemple, Volkswagen est en passe de devenir le plus grand constructeur automobile du monde et a plus d'usines à l'étranger qu'en Allemagne.
Alors cette fortune la vous la mettez sur quel compte?
Réponse de le 10/04/2013 à 9:39 :
Il s'agit d'une étude des fortunes des menages, pas des entreprises.
Réponse de le 10/04/2013 à 9:41 :
Volkswagen n'appartient pas à des Allemands.
Réponse de le 11/04/2013 à 9:49 :
Volkswagen appartient tout de même à plus de 70% à des allemands (et un peu au Quatar) !
a écrit le 10/04/2013 à 8:08 :
La moyenne ne veut rien rien dire, surtout que dans la moyenne on tient compte aussi des fortunes qui appartiennent à des étrangers et dont les gens du pays ne profitent d'aucune façon!
Réponse de le 10/04/2013 à 8:26 :
ils parlent de mediane, pas de moyenne ( la mediane est non parametrique)
a écrit le 10/04/2013 à 6:51 :
mais la fortune des chypriotes c'est celle des 85.000 anglais et 25.000 résidents (et autres)
ou bien celle des chypriotes qui,comme les grecs,n'ont jamais payé des impots?
Les allemandes sont imposés à 42-44 % plus charges de toute nature,etc.Combien des
chypriotes ont une assurance-vie (famille)carnet d'épargne,assurances tout court(maison,
voiture,etc.etc.Combien des chypriotes-touristes vous avez notez à Paris,Rome,Berlin,Lon
dres,etc.La seule ville de Francofort offre plus de touristes que les grecs et chypriotes réunis.Alors la richesse c'est ou ? Démagogie à bon marché!!!!!!!
a écrit le 10/04/2013 à 4:46 :
"C'est 54 % de moins que la moyenne européenne (109.000 euros)".

Difficile à interpréter une moyenne de médianes ... Mieux vaudrait utiliser la médiane globale européenne.


a écrit le 10/04/2013 à 4:43 :
Un pays riche c' est d' abord des banques fortes devant des taux d' intér$ts peu élevés pour permettre l' investissement des entreprises et des entrepreneurs et ensuite un ratio de productivité élevé sans oublier un jeu permanent d' influence géopolitique,ce qui explique une plus ou moins grande richesse personelle dans ces pays.
a écrit le 10/04/2013 à 0:59 :
La tribune devient un journal simpliste et à tendance germanophobe.

Certes, le patrimoine des Espagnols, etc s'est apprecié suite au monté de prix de l'immobilier. Mais qq qui sait faire les bonnes et logiques conclusions va comprendre que si le prix d'immobilier grimpe c'est bien parce qu'il y a des acheteurs qui veulent et surtout peuvent payer de telles somme. Donc le prix d'immobilier - même s'il est sur-evalué - est bien une mésure de patrimoine appropriée.

D'ailleurs les chiffres ne sont pas si surprennants. L'argent issu des crédit que l'état Espagnol, Italien, de Chypre et autres ont pris n'a pas disparu. Cet argent est bien et belle là - il a seulement changé la poche qui n'est pas celui de l'état qui maintenant est laissé sur son compte - avec la dette qu'on connait.
Réponse de le 10/04/2013 à 10:35 :
@ cad : je partage votre avis sur votre premiere phrase. D´ailleurs par seulement certains redacteurs de LT communiquent cette impression de germanophobie. Il y a sur ce forum une serie de " specialistes" qui de facon evidente je ne connaisent pas du tout l´Allemagnre pour raconter n´importe quoi , voire des commentaires honteux!
Quant au patrimoine Espagmol -pardonnez moi - mais la je ne suis pas d´accord: des centaines de milliers de valeurs immobilieres "appartienent" certes a des espagnols mais ces ces maisons et appart. sont inocuppés,et invendus et surtout
sont hypotèqués par les banque et autres caisses d´epargne qui probablement ne reverront jamais leur argent, tout comme saux USA avec les Sub prime.
Ce sont des valeurs comptables et fictives car ces miliiers de maisons et d´appart. sont auijourd hui invendables et ne le seraont jamais a moins de diviser leurs prix de vente par 2 ou meme par 3 !
Inclure des valeurs ficitives dans le "patrimoine" fausse totalement l´image de cette fameuse "fortune mediane".
Réponse de le 10/04/2013 à 16:04 :
Vu que ces statistiques incluent le patrimoine, souvent familial et hérité, il aurait été judicieux de séparer l'ancienne RDA de l'ancienne RFA. D'autre part le mode de logement n'est pas le même en Allemagne qu'en Espagne par exemple : 44% environ des allemands (surement plus à l'ouest et moins à l'est) possèdent leur logement, alors que c'est plus de 80% en Espagne, 55 en France. Par ailleurs les systèmes de retraite font que dans certains pays il est préférable de payer plus pour un logement que pour une retraite. Les statistiques, moyennes et médianes, ne disent que ce que veulent leur faire dire leurs auteurs. Surtout quand elles mélangent des poireaux et des carottes.
Réponse de le 10/04/2013 à 19:50 :
Certes, on peut en effet dire que la différence en système de retraite fait en sorte que les Espagnols ont plus d'intérêt d'investir dans l'immeuble.

Par contre, je ne suis pas d'accord avec vous (ventrachoux et GE92) sur deux choses:
1. A part l'intérêt général que procurent ces chiffre, il faut bien voire le contexte. C'est bien que les travailleurs allemands paye de l'impôt dont une bonne partie est donné aux pays en difficulté. Même si ces sommes sont en principe des crédits nous savons qu'une bonnte partie de cet argent est perdu car jamais remboursée. Etant donné que les travailleurs en Allemagne de l'est paye aussi bien de l'impôt que ceux de l'ouest il est bien approprié de ne donner qu'un chiffre national. D'ailleurs, si on devrait maintenant faire la différence entre regions en Allemagne il en faut de même pour l'espagne ou les autres pays mis en comparaison.

2. La moyenne est en effet pas trop approprié pour comparaison. Par contre, du chiffre dit "mediane" on peut bien tirer certaines conclusions. En restant sur l'exemple de l'Espagne, ces chiffres disent que 50% des Espagnols possèdent une patrimoine inférieure à 183 k? tandis que l'autre moitié possède plus que 183 k?. Le chiffre allemand est obtenu de la même manière. Ce qui veut dire que même la moitié la plus pauvre de l'Espagne arrive à acheter dans l'immobilier. La moitié allemande la plus pauvre apparement n'y arrive pas. C'est peut-être dû parce que les charges pour la retraite est très important. Mais aussi parce qu'avec la reforme Hartz 4, tous ceux qui obtient du smic doivent d'abord puiser dans leur patrimoine avant qu'ils puissent obtenir quoi qu'il soit des caisses sociaux. Ce qui signifi aussi de vendre sa maison au cas où.

Il faut savoir qu'il y a une campagne médiatique anti-allemand dans certains journaux de France et d'autres pays du sud pour fair fléchir l'Allemagne. On a même un peu l'impression qu'il s'agit presque d'une guerre des mots contre l'Allemagne parce que ceux à qui profiterai un relachement de soi-disant "austerité" avec l'Allemange contribuant fortement avec son argent recuperé de ses travailleurs via les impôts sont très habiles à jouer sur les resentiment anti-allemands.

D'ailleur, cet argumentaire que l'Allemagne s'est enrichi sur le dos de ses voisins via l'excedent commercial oubli de mentionner que les benefices issus de l'exportation n'appartiennent pas aux Allemands (seulement une certaine partie via les taxes) mais bien aux entreprises que genèrent ces benefices et qui les distribuent à leurs actionneurs qui dans une très grande partie ne sont pas Allemands. Bien sûr, le bonne fonctionnement de l'economie allemande fait que le chomage est plus faible mais sachant que les revenus ne sont pas exorbitants (comme demontrent les chiffres de cette étude) on ne peut pas vraiement dire que l'Allemagne s'est enrichi en tant que pay.
a écrit le 09/04/2013 à 23:31 :
Comment avoir une fortune médiane française aussi faible alors que nous avons la chance d'avoir Bernard Arnaud , LA premiére fortune Européenne ? C'est que sans Arnaud Bettencourt la fortune médiane des français serait du niveau des Allemands. Et les riches Allemands doivent tous être au Luxembourg !
Réponse de le 10/04/2013 à 10:01 :
Je vous invite à lancer sur google une petite recherche concernant le mot "médiane", à ne pas confondre avec "moyenne".
Arnaud et Bettencourt ne changent absolument rien au revenu médian des français.
Réponse de le 10/04/2013 à 10:34 :
Encore un qui confond moyenne et médiane dans ses propos.
a écrit le 09/04/2013 à 21:54 :
si l'on tient compte que l'immobilier est trois fois plus cher en France qu'en Allemagne , cela relativise quelque peu . Le vrai classement est celui des revenus , fort différent et qui place la France après l'Allemagne.
a écrit le 09/04/2013 à 21:48 :
Ces chiffres de "fortune médiane" sont ridicules et ne veulent rien dire du tout.


a écrit le 09/04/2013 à 21:12 :
Nos amis anglo saxons diraient " It sucks".....cela pue! en effet, je trouve cvette étude très étrange.... si cela est vraiment vrai, c'est une ponction de 75% que la BCE aurait dû imposer à Chypre!
Réponse de le 10/04/2013 à 10:58 :
Bien entendu, et pourquoi pas 100 % tant qu'on y est. Le Chypriote qui voit les économies d'une vie saisies parce que son île, sans qu'il n'ait eu mot à dire, a accueilli de l'argent sale par milliards.
Vous êtes décidément prêt à tout pour que le système européiste perdure.
a écrit le 09/04/2013 à 20:42 :
Quand on paye pour tout le monde on en fini par devenir pauvre. C'est peut-être pour ça qu'ils ne veulent plus payer pour les erreurs des autres.
a écrit le 09/04/2013 à 20:40 :
Ca a surtout l'air d'être du grand n'importe quoi !! Les espagnols ont une fortune médiane 50% supérieure au français. Celles des Allemands est tout en bas du classement alors qu'ils achètent des bagnoles en moyenne plus chères que leur fortune médiane !! Ca doit être cela , les voitures, les comptes au luxembourg , en Suisses ou dans les caisses d'épargnes Allemandes ne sont pas comptés. Enfin ça pue l'erreur a plein nez !
a écrit le 09/04/2013 à 20:26 :
Hé bien les allemands sont des poches percées! Et qu'ils ne nous sortent pas quu'ils sont les plus gros contributeurs: leur réuniffication a été un gouffre pour les pays européens, et ils n'ont toujours pas payé leurs dettes de guerre 39-45...
Réponse de le 09/04/2013 à 21:49 :
Il y a des commentaires de plus en plus imbéciles sur le site de la Tribune. Mais bon, la liberté de la presse est un bien précieux !
Souffrons pour elle !
Réponse de le 10/04/2013 à 10:52 :
Ils n'auront pas à payer les dettes de la guerre, les réparations financières avaient été renvoyées à la signature d'un traité de paix que l'Allemagne a toujours refusé. La création de l'Europe rend aujourd'hui caduque un tel traité de paix
Réponse de le 11/04/2013 à 14:32 :
Arrêtez de réclamer à l'Allemagne les dettes de guerre ! Des réparations ont été payés , mais les informations ne sont pas étalées sur la voie publique, ( peut-être pas suffisamment pour certains) . En 50 ans d'Europe , l'Allemagne a toujours été contributeur net au budget européen , le montant payé en 50 ans est supérieur à 250 milliards d'Euro .La France a profité de ce budget pendant 47 ans , et est contributeur net depuis 3 ans . L'Allemagne sera toujours contributeur net . Arrêtez de commenter sans savoir . Les politiques savent tellement de choses qu'ils ne communiquent jamais . Critiquer l'Allemagne , c'est tellement facile pour les politiques ,pour cacher leurs incompétences à gérer et à relever la France qui a des capacités énormes . Mais leur carrière est prioritaire .
a écrit le 09/04/2013 à 20:10 :
Le monétarisme nous a appris que les différences de revenus venue de la production fiduciaire nous permet de produire le même effet par la théorie du capital régulé comme l' effet du retour à la machine, on a avantage à favoriser le développement de la différence de capital à l' origine du simple engagement de l' emploi en sa faveur comparative absolue.
Réponse de le 10/04/2013 à 9:24 :
On dirait un calcul de Einstein , cette petite dissertation !
a écrit le 09/04/2013 à 20:10 :
"L'Allemagne est cinquième avec 44.000 euros par ménage, mais avec un ménage formé de 2,02 personnes, soit 37 % par exemple de moins que Chypre dont le revenu par ménage est de 43.000 euros." RIEN COMPRIS. Et pourquoi publier un classement des "fortunes" médianes alors que vous dites que ces chiffres sont périmés et qu'en plus ils ne veulent rien dire. Un peu de sérieux!
Réponse de le 09/04/2013 à 20:31 :
pourquoi? pour semer la zizanie, voyons!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :