Grèce : le taux de chômage franchit un nouveau record, à 27%

 |   |  165  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le taux de chômage culmine à 60% pour les moins de 24 ans. La Grèce détient le plus fort taux de chômage de la zone euro où la moyenne est de 12%.

Nouveau record du taux chômage en Grèce. Il a atteint 27,2% de la population active en janvier, contre 26,4% le mois précédent, et 21,5% un an auparavant. Près de 3,6 millions de personnes sont sans-emploi dans la péninsule hellénique. Ce taux atteint un record, après avoir passé 25,7% en décembre.

Les jeunes sont particulièrement touchés avec un taux de chômage de 59,3% chez les moins de 24 ans. 34,2% des 25-34 ans sont inscrits au chômage.

En comparaison, la moyenne européenne se situe à 12%. En seconde position de ce triste classement, l'Espagne affiche un taux de chômage de 26,1% de la population active, soit plus de 5 millions de personnes.

La Grèce connait une grave crise financière depuis 2009. Les plans d'austérité successifs ont plongé le pays dans une grave récession. Dans le cadre d'un accord avec les bailleurs de fonds (FMI, Banque centrale européenne, Union européenne) le gouvernement grec s'est engagé à supprimer 150.000 emplois publics d'ici à 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/04/2013 à 10:04 :
11 millions habitants 500 milliards de dette . BRAVO les grecque
a écrit le 17/04/2013 à 10:02 :
I AGREE , Comment gagner encore plus dargent? Escroquer des genérations qui n ont pas les moyens de se défendre ( les jeunes et les pas encore nés ) , Cest le nouveau bissness mes enfants , Comment? une dette dont on donne l illusion qu' elle obligatoirement remboursable , une retraite bien rémunérée , Tout cela bien vérouillé par une majorité du scrutin (les vieux vote beaucoup c est pas pour rien , et un papy boom de rêve ) Des logements et des capitaux déjà distrubués , avec une immigration non controlée pour faire baisser les salaires;
Hmmmm Il va falloir que vous travaillez bien pour nous et que sa soit pas trop cher s il vous plait. Arretez vos mirage d un maitre du monde de l'ombre , c' est nous les vrai rois , les vieux
(Un étudiant de 3e annnées qui vie avec 300 balles xD )
a écrit le 13/04/2013 à 20:19 :
Si je comprends bien, à part les fonctionnaires les Grecs sont tous au chômage?
Merci merkel!
a écrit le 11/04/2013 à 18:56 :
il y a une erreur dans les chiffres. Sachant que la Grèce compte environ 10 000 000 d'habitants et que le taux de chômage est de 27,2% cela ne peut pas correspondre au nombre de 3,6 millions de personnes.
En effet, si l'on regarde le rapporte de El stat (l'institut statistique grec), le chiffre du taux de chômage est juste. Cependant cela correspond à 3,346,423 personnes qui sont au chômage (tableau 1) du document dont le lien est ci dessous.
http://www.statistics.gr/portal/page/portal/ESYE/BUCKET/A0101/PressReleases/A0101_SJO02_DT_MM_01_2013_01_F_EN.pdf
Attention à la mauvaise lecture des tableaux et donc à donner des informations erronées et incohérentes.
Réponse de le 12/04/2013 à 14:04 :
Non mais franchement quelle différence entre 3,6 et 3,3 millions puisque, de toutes les façons le chômage aura doublé dans 1 an....! comme en France..!
a écrit le 11/04/2013 à 18:09 :
vive la délation en zone euro ! (pour faire crever les peuples y' a pas mieux)
a écrit le 11/04/2013 à 18:02 :
Je propose un nouveau plan d'austérité et un énième sauvetage des États pour que les banques ne perdent rien !
a écrit le 11/04/2013 à 18:01 :
C'est ce qui pend au nez de la France quand elle ne pourra plus créer de nouveaux postes de fonctionnaires faute de crédits.
a écrit le 11/04/2013 à 17:20 :
Information de la presse ce jour. "Les besoins de Chypre dans le cadre d'un plan de sauvetage de l'île au bord de la faillite sont passés de 17,5 à 23 milliards d'euros, a indiqué aujourd'hui le porte-parole du gouvernement à Nicosie".
L'europe vient de financer 10 milliards que l'on ne reverra jamais... Merci les contribuables européens... Préparez à nouveau votre chéquier jusqu'à perpétuité, puisque l'on ne veut pas quitter l'europe et l'euro...!
Et bientôt tous en slip...!
a écrit le 11/04/2013 à 16:53 :
Ces peuples ont l'habitude de ces crises et ont de la famille / des réseaux dans le monde entier. ils sont donc "habitués" à devoir quitter leur pays et rejoindre des parents qui en Amérique du Nord, qui en Amérique du Sud , qui en Australie. C'est ce que font désormais massivement les jeunes espagnols (400 000) les portugais (une prévision du gouvernement portugais évalue les départs à 1 millions de personne d'ici 2015).
Voila une génération européenne complètement sacrifiée sur l'autel de la crise financière.
Réponse de le 12/04/2013 à 14:33 :
C'est décidément une manie européenne que de sacrifier régulièrement sa jeunesse sur l'autel d'une idéologie quelconque: militarisme(s) en 1914, totalitarisme(s) en 1939, européanisme en 2008. Heureusement, cette fois, les jeunes ne seront pas tués et mutilés, juste exilés.
a écrit le 11/04/2013 à 16:50 :
On a une récession et au chômage aussi durs qu'aux pires heures des années 1930. La question est: l'histoire va t elle se répéter? Quelle sera la réponse politique des peuples face à la crise?
a écrit le 11/04/2013 à 16:43 :
Et la courbe n'est pas prête de s'inverser.
a écrit le 11/04/2013 à 16:38 :
Merci qui ?
a écrit le 11/04/2013 à 16:30 :
Et toujours la même question sans réponse : comment allons-nous sortir de ce véritable « merdier » ?
Réponse de le 11/04/2013 à 17:54 :
1- En Quittant l'europe et l'euro et en assumant nos conneries passées (dévaluation massive, baisse très importante du niveau de vie, etc....)
2- En baissant les prélèvements obligatoires à 30 % maxi de la richesse créée par le secteur privé
3- En confiant à l'état uniquement ses fonctions régaliennes, tout le reste dépendant du secteur privé
4- En jetant à la poubelle tous les "codes"inapplicables par leur complexité et qui paralysent le secteur privé (réglementations imbéciles)
5- En interdisant à l'état de faire ch...le privé...
Alors la France pourra repartir de l'avant...!
a écrit le 11/04/2013 à 16:07 :
Encore un effort les grecs, la sortie du tunnel est pour 2156. Vous constaterez alors les bienfaits de l'austérité.
Réponse de le 11/04/2013 à 16:46 :
Je vous mets au défis de dépenser chaque mois 5% de plus que votre salaire jusque votre mort et de laisser vos dettes à vos enfants pour voir ce que cela fait de vivre comme la France ou la Grêce. Et n'oubliez pas de conseiller à vos enfants de faire de même.
Réponse de le 11/04/2013 à 17:04 :
@thagor +1. ceux qui s en foutent n ont pas d enfant, finalement on devraient interdire les mariages heteros !
Réponse de le 11/04/2013 à 17:07 :
Les premiers à trinquer de cette situation en Grèce sont les jeunes. Sont-ils responsables de cette dette ? vous répondez vous-même à la question. il y avait sûrement des solutions plus responsables pour sortir la Grèce de cette situation et elles ne sont pas dans vos comparaisons simplistes.
Réponse de le 11/04/2013 à 17:10 :
Je vous met au défis d'instaurer un budget excédentaire démesuré à vos enfants, pour qu'ils remboursent vos dettes, votre retraite, et la stabilité de votre épargne, au prix de leur propre avenir. Vous verrez qu'ils ne le feront pas.
Et qu'une fois seul dans ce continent de vieux, vous n'aurez plus que vos yeux pour pleurer.
Réponse de le 11/04/2013 à 17:27 :
Et moi je vous mets a défi de rembourser vos dettes en diminuant vos activités et donc en ayant de moins en moins de revenu.
Réponse de le 11/04/2013 à 19:02 :
Pour ceux qui confondent ménage et Etat http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_multiplicateur
Réponse de le 11/04/2013 à 23:36 :
Arrêtez votre moralisation à 2 balle. Seule solution: défaut de paiement et non remboursement de la dette. Les épargnants, essentiellement les vieux, seront fauchés mais après tout ce sont eux qui ont endetté le pays!
a écrit le 11/04/2013 à 16:03 :
C'est combien le record du monde ?
a écrit le 11/04/2013 à 15:50 :
Sehr gut !
a écrit le 11/04/2013 à 15:33 :
La Grèce on finit par l'oublier il y a trop de pays dans la même situation et la France ne va pas fort. Je lis que GDFSUEZ va mettre des centrales à l'arrêt du fait que le secteur industriel par en déconfiture cela veut dire des chômeurs en plus. Alors la Grèce, Cahuzac c'est bon pour les élus qui jouent à la bataille navale en coulant tous les jours des chômeurs supplémentaires.
a écrit le 11/04/2013 à 14:59 :
peut-être n'ont t'ils pas autant de fonctionnaires que nous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :