Zone euro : le très sombre pronostic de Bruxelles

Récession, croissance... Les prévisions de la Commission européenne ont été revues à la baisse. Sur le front du chômage, elle s'attend, au mieux, à une stabilisation avant la fin 2014.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)

Les prévisions de la Commission européenne n'étaient pas bonnes. Elles le sont encore moins après la publication, ce matin, de ses nouvelles anticipations. La Commission table désormais sur un recul de 0,4% en 2013, contre 0,3% prévu initialement. Bruxelles continue de croire à un retour de la croissance en 2014 mais chiffre désormais celle-ci à 1,2%, contre 1,4% précédemment. L'activité économique devrait redémarrer dès le second semestre de cette année.

Pas de décrue du chômage en vue

Le taux de chômage ne devrait pas connaître de décrue ni cette année, ni l'année prochaine. De 12% actuellement, un record historique dans la zone euro, il devrait monter à 12,2% de la population active avant la fin de l'année. D'après la Commission, le taux de chômage devrait plutôt se stabiliser sans toutefois descendre en-dessous de 12,1% en 2014. "Nous devons faire tout notre possible pour lutter contre le chômage en Europe", a estimé le commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn, en indiquant que le rythme des efforts demandés en matière budgétaire ralentit. "En parallèle, il faut intensifier la mise en place de réformes structurelles", a-t-il ajouté.

La Commission européenne a relevé huit pays de la zone, en récession cette année. La Grèce devrait afficher unrecul de son PIB de 4,2%, le Portugal de 2,3%, l'Espagne de 1,5¨%, l'Italie de 1,3%, les Pays-Bas de 0,8%, la Slovénie de 2%. La France est le huitième pays de cette liste avec un recul estimé à 0,1% du PIB.

Pierre Moscovici plus optimiste que Bruxelles

En déplacement dans le Doubs avec François Hollande, Pierre Moscovici, ministre français de l'Economie et des Finances, a jugé que les performances de la France devraient être au-dessus des attentes de Bruxelles. "Je continue de maintenir que la croissance française peut être un peu plus élevée que ce que prévoit la Commission" a-t-il ainsi réagi.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 04/05/2013 à 9:14
Signaler
Ce ministre , à défaut d'une compétence en économie ,est un bon communiquant !

à écrit le 03/05/2013 à 19:38
Signaler
J'aimerais bien savoir sur quels éléments, ces eurocrates se basent pour nous prédire un retour de la croissance en 2014 ? Je vais y aller, moi aussi, de mes prédictions : allez, l'explosion de la zone euro fin 2014 ?

le 04/05/2013 à 8:39
Signaler
C'est que durant ce temps là, ils continuent à nous sucer le sang en espérant que la bête ne meure pas trop vite si elle possède une once d'espoir de survivre.

à écrit le 03/05/2013 à 17:30
Signaler
Moscovici plus optimiste que Bruxelles, ce n'est pas un scoop. La langue de bois gouvernementale ne trompe que les groupies. Quand je me souviens de l'assurance de Hollande qui disait avoir "pris toute la mesure de la difficulté" de la tâche, et de n...

le 11/05/2013 à 22:42
Signaler
Oui. Et ça ne date pas d'hier!..

à écrit le 03/05/2013 à 17:26
Signaler
Moscovici plus optimiste que Bruxelles, ce n'est pas un scoop. La langue de bois gouvernementale ne trompe que les groupies. Quand je me souviens de l'assurance de Hollande qui disait avoir "pris toute la mesure de la difficulté" de la tâche, et de n...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.