Progression en trompe l'oeil de l'excédent commercial allemand

 |   |  249  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En données brutes, l'excédent commercial allemand a progressé en mars par rapport à février. Mais cette progression masque la baisse des exportations, compensée par une baisse encore plus importante des importations. Signe que, plombée par le ralentissement de la zone euro, l'économie allemande ralentit.

De 16,8 milliards d'euros en février l'excédent commercial allemand, c'est à dire la différence entre les exportations et les importations, est passé à 18,8 milliards d'euros en mars en données brutes a annoncé vendredi l'office fédéral des statistiques Destatis. Il s'agit du troisième mois de hausse consécutif pour l'excédent commercial de l'Allemagne.

Mais les exportations, important moteur de la croissance du pays, ont poursuivi leur recul en mars sur un an. En données corrigées des variations saisonnières, elles ont reculé de 4,2%, après avoir déjà glissé de 2,8% en février. La progression de l'excédent commercial est en fait le résultat d'une baisse des importations encore plus importante, de 6,9% par rapport à mars 2012, marquant le ralentissement de l'économie allemande.

Demande mondiale faible, zone euro en berne

Les exportations "devraient moins jouer le rôle de moteur de la croissance cette année qu'elles ne l'ont fait récemment", prévient un analyste. Sans surprise, c'est la zone euro, principale destination de ses exportations qui lui fait le plus défaut à l'Allemagne.

L'effet de la crise des dettes souveraines et de la consolidation budgétaire qui freine la croissance dans les pays membres de la monnaie unique continue en effet de se faire nettement ressentir. Sur un an, les exportations allemandes vers la zone euro se sont contractées de 7%, alors que leur recul se limite à 2,2% vers les pays européens hors zone euro et à 2,6% vers les pays non-européens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2013 à 15:55 :
On apprend donc que l'allemagne et l'Espagne ont des excedents commerciaux qui progressent non pas par augmentation des exportations mais par diminution des importations reflet de la baisse de la demande intérieure cad de la diminution du pouvoir d'achat, l'augmentation de l'epargne, le remboursement des dettes et larestriction du credit bancaire pour les menages et les entreprises. Il va falloir beaucoup de maivaises fois pour nier que tout cela resulte de lapolitique d'austerité imposée par la troïka.
a écrit le 12/05/2013 à 13:14 :
Cet article n'est que de la malinformation: L'Allemagne n'exporte que d'environ 35% vers la zone euro, les 65% restant vont dans le reste de l'UE hors zone euro et dans le monde. Cela frole alors le mesonge de dire que la zone euro est la principale destination des exportations allemandes. Apart cela, je ne peux pas comprendre pourquoi certains foristes se rejouissent d'une baisse de l'économie allemande exprimée aussi en baisse des importations de l'Allemagne. Ils semblent oublier que l'Allemagne est le principale importateur des biens français. La France devrait avoir un interêt que l'Allemagne va bien pour que sa propre économie peut en profiter.
Réponse de le 15/05/2013 à 12:14 :
Pourquoi ils se réjouissent vous demandez vous? C'est simple prenez bcp de jalousie, pas mal de rancoeur, une bonne dose d'ignorance et un peu de désinformation et vous obtenez le parfait foriste de LT.
Réponse de le 17/05/2013 à 16:02 :
@cad: Il ne faut pasfaire dire a l'auteur ce qu'il n'a pas dit: La baisse des importations est principalement due dans la zone euro (9%) ne veut pas dire que les principales exportations sont dans la zone euro. Merci de reconnaitre votre erreur.
Réponse de le 20/05/2013 à 8:18 :
Il n'est pas question de se réjouir. Il s'agit simplement de constater, en s'appuyant sur des éléments de plus en plus clairs que l'austérité fait des dégats importants en Europe, Allemagne comprise et qu 'il fauit la remettre en question ! Vous avez compris ?
a écrit le 12/05/2013 à 12:41 :
Baisse des exportations et baisse encore plus importante des importations , ils sont donc en récession ! Mais les journalistes économiques préfèrent encore nous baratiner avec des indicateurs positifs comme l'excèdent commercial Allemand. Bon je suis un peu de mauvaise foi ils indiquent que c'est un trompe l'oeil. Mais quand même pourquoi ne pas appeler un chat un chat , même si Merkel en campagne essaye de manipuler tout ce joli monde.
a écrit le 11/05/2013 à 23:27 :
On aimerait que la France ait un "trompe-l??il" du même genre, plutôt que de ridicules prévisions de croissance et autres boniments.
Réponse de le 13/05/2013 à 0:55 :
@ Didier,
Pourquoi aimeriez vous que -uniquement- la France ait un trompe l'oeil du même genre que l'Allemagne!
Ne vaudraitz-il pas mieux, tant qu'à faire, que tous les pays aient le même trompe l'oeil que l'Allemagne?
Simple mais il fallait y penser, je vous propose pour le prix nobel d'économie.
a écrit le 11/05/2013 à 17:23 :
Dans les forums, on constate la présence d?ultra-fanatiques de l?économie allemande, qui le sont plus par ignorance crasse de la situation réelle. Un excédent commerciale n?est pas en soi, un indicateur fiable de la situation d?un pays. Prenons par contre le Pib 2011 de Allemagne 3 628 000 et de la France 2 800 000 Millions de dollars (source FMI), Allemagne 4è PIB, France 5è PIB, derrière les Etats-Unis, Chine et Japon. Ne pas oublier que l?Allemagne est plus peuplée que la France, donc si PIB est inférieur, c?est normal, il est inférieur proportionnellement à la population. Donc l?Allemagne n?est pas plus riche, ni prospère que la France. L?Allemagne est simplement plus peuplée cf réunification. L?Allemagne fait son PIB avec les exportations, la France non, la France c?est en majorité avec son marché intérieur. Par contre la France est également le cinquième exportateur dans le monde derrière les 4 pays cités antérieurement pour leur PIB (mais avec des exportations inférieures à l?Allemagne, ce qui n?est pas un drame en soi). Les PIB sont équivalents si on ramène à la population de chaque pays. Le titre donné par La Tribune est éloquent de la situation de l?Allemagne « Progression en trompe l??il » ; On assiste en Allemagne à une chute très importante des exportations sur un an -4,8%, mais la balance est très excédentaire, parce que tout simplement entre temps les importations ont dégringolé beaucoup plus. Mecaniquement ça donne une balance commerciale encore plus excédentaire et forcément mais ce n?est pas un signe de santé significatif. D?autre part, il est à constater que l?Allemagne subit une baisse significative des exportations dans les pays européens hors Union et pays du reste du monde. Si les exportations hors Union, pays qui ne sont pas sensés être en crise de la dette sont en baisse également, les exportations vers ses pays là, ne pourront pas contrebalancer la baisse énorme des exportations vers l?Union Européenne. Ce qui induit, une baisse significative du PIB allemand en 2013, contrairement à ce que l?on voudrait faire croire. Le PIB français stagnera par contre le PIB allemand va s?en prendre un coup ainsi que le marché intérieur allemand (si ce n?est déjà en cours?).
a écrit le 11/05/2013 à 7:38 :
les allemandes sont maitres à se balancer entre les exportations et importations en réduisants
les dèrnieres.C'est la politique du achetez " made in germany" pronée par le gouvernement
et pas comme chez nous " consommez et achetez " étranger.
a écrit le 11/05/2013 à 1:30 :
baisse du cours du petrol en dollars et appreciation de l'euro/dollar peuvent ils suffirent a expliquer la baisse des importations?
a écrit le 11/05/2013 à 1:26 :
depuis l'temps qu'ils croassent s't'etonnant qu'ils n'aient pas repris l'alsace et la lorraine
y croissent vers le nord ?
a écrit le 10/05/2013 à 22:20 :
Il ne faut jamais oublier que l'Allemagne est fort dépendante de ses exportations et quand l'économie ne va pas, ses exportations s'en ressentent et toute l'économie s'en ressent. La chute des importations est impressionnante, comment l'expliquer?? Chute de la consommation, c'est possible, vu le niveau bas en Allemagne déjà en temps normal alors en période de crise, on imagine,?? Commande d'énergie inférieure pour faire tourner les usines, vu les situations de chomage partiel, cela fait quand même énorme 6,9% ?? Bizarre,je n'ai pas lu dernièrement, qu'un pays ait eu une chute des importations comparable.
a écrit le 10/05/2013 à 18:41 :
les allemands achètent allemand dès qu'ils les peuvent. Ils sont pas comme les français qui achètent en priorité chez les autres.
Réponse de le 11/05/2013 à 6:49 :
A part les voitures , et encore, qu'y a til de vraiment d'allemand? Tout est made in china, alors vos remarques ne tiennent pas...
Réponse de le 11/05/2013 à 7:35 :
@alain:à part les voiture,les allemandes exportent,chimie,pharma,machines outils,robots,
électronique,alimentaires,armement,etc.etc.etc.vous appartenez à ceux qui s'informet sur les
bandes dessinées ou au bistros!!! Cherchez sur internet " produits exportés " par l'Allemagne
et en suite vous changerez d'avis...
Réponse de le 11/05/2013 à 9:34 :
Bof, votre baratin est usé, dépassé. Dites moi ce que les français peuvent acheter de francais, au lieu de donner des leçon de morale à tout le monde ?
Réponse de le 11/05/2013 à 11:30 :
A Attila. L'alimentaire et l'électronique allemande, je ne vois pas beaucoup ces produits dans nos supermarchés français! Personnellement, je peux affirmer que je ne mange aucun produit allemand, ni consomme de biens d'équipement allemands, la voiture on en parle même pas.
Réponse de le 11/05/2013 à 15:57 :
Ma machine a laver est Mielle et a coute 900 livres. Vous n'achetez pas car vous n'avez plus pouvoir d'achat , c'est tout.
Réponse de le 11/05/2013 à 17:04 :
@attila : Même l'agriculture ! En apprenant qu'en 2007, les exportations agroalimentaires de l'Allemagne avaient dépassé les exportations françaises, nombre de responsables français n'en sont pas revenus. Pendant qu'eux se décarcassaient pour faire entrer la cuisine française au patrimoine mondial de l'humanité, leur voisin, dont ils ne connaissaient que la Kartoffeln et la Bratwurst, leur damait le pion sur les marchés internationaux
http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/11/22/pac-comment-l-agriculture-allemande-est-passee-devant-la-francaise_1794504_3214.html
Réponse de le 11/05/2013 à 18:15 :
A MBU : Si les statistiques disent que les exportations agroalimentaires allemandes vers les marchés internationaux ont augmenté, cela doit être vrai. Par contre, je n'ai pas remarqué des produits agroalimentaires Made in Germany au supermarché.
Réponse de le 11/05/2013 à 21:34 :
A MBU La France est le premier producteur agricole européen. De là, il transforme une partie de sa production pour le marché intérieur et le surplus est exporté, et a une balance commerciale en agroalimentaire positive. Par contre l?Allemagne deuxième producteur, derrière la France parvient à exporter plus et a même doublé en dix ans, mais a une balance négative, l?augmentation des exportations est presque équivalentes à l?augmentation des importations c?est-à-dire 30 milliards et 28 milliards respectivement. Du point de vue économique, cela parait presque inproductif, augmenter ses exportations, mais importations augmentent, est le résultat est négatif. C?est plutôt fou d?être premier exportateur de produits agro-alimentaires après la France, mais une balance déficitaire avec des importations qui ont bondi. Pourtant la consommation en Allemagne est moindre qu?en France par habitant. Alors comment comprendre l'intérêt de cette démarche d'importer. Il y a deux explications, les surplus produits en Allemagne sont transformés et d?autres matières importées à bas coûts de pays tiers (ce ne sont pas les pays qui manquent et qui exportent à l'Allemagne leur production, pays périphériques de l'est, Chine) pour être retransformés et redistribués. Il est impossible que l?Allemagne ait doublé sa consommation alimentaire en dix ans. Surtout que sa population stagne et est vieillissante. Bien sûr, je ne dis pas que les 28 milliards d'importations supplémentaires proviennent totalement des achats de matières premières, il peu aussi y avoir un accroissement des importations pour la propre consommation allemande. Mais faute de statistiques, on ne connait pas la proportion.
a écrit le 10/05/2013 à 16:59 :
L'essentiel est de garder une balance commerciale équilibrée, et c'est ce que font très bien les allemands ! Ils ne risquent pas ainsi de perdre leur souveraineté et de devoir obéir aux ordres de Bruxelles...
Réponse de le 10/05/2013 à 18:41 :
@Yves : Tous les pays de l'UE ont déjà perdu leur souveraineté et obéissent à Bruxelles, balance commerciale en excédent/équilibrée ou pas ! Ils passent tous à la moulinette, apparemment, il n'y a que vous pour ne pas le voir !
Réponse de le 11/05/2013 à 11:17 :
Mais ce sont les allemandes qui dirigent à Bruxelles ! Et si leur économie s'essouffle ils lâcheront du lest, sinon il faudra attendre.
Réponse de le 11/05/2013 à 12:41 :
@Jean : Surtout ne pas confondre souveraineté (droit des peuples à disposer d'eux-mêmes) et gouvernement.
a écrit le 10/05/2013 à 16:25 :
c'est carrément une drôle de salade que cette économie! m.rdique, même..!!
a écrit le 10/05/2013 à 15:45 :
Dur,dur de comprendre et se faire son opinion. Boursier.com dit le contraire : export et import en légères croissances parallèles, donc stabilité de la balance.
Réponse de le 10/05/2013 à 21:09 :
http://www.express.be/business/fr/economy/un-cimetiere-de-voitures-presque-neuves/189809.htm
Réponse de le 11/05/2013 à 17:10 :
@lisez cet article : merci pour le lien ; effectivement, on connaît cette situation dans l'agriculture mais dans l'automobile, ça laisse pantois .....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :