Quand Helmut Schmidt tacle Angela Merkel

Dans une interview au Handelsblatt, l'ancien chancelier accuse la chancelière actuelle d'incompétence en matière budgétaire. Et défend son adversaire social-démocrate.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters

A plus de 94 ans, l'ancien chancelier allemand social-démocrate Helmut Schmidt n'a rien perdu de son goût pour les médias et pour la provocation. Dans une interview accordée au quotidien économique Handelsblatt ce lundi, celui qui a dirigé le gouvernement allemand de 1974 à 1982, ne ménage pas celle qui occupe aujourd'hui le poste de chancelière. Angela Meckel ? « En voilà une qui ne s'y connaît guère en matière de finances publiques et qui pourtant dispose d'elles. »

Pas de leadership allemand « avant des siècles »

La remarque est cinglante et s'accompagne d'une vision très critique de la politique allemande en Europe. Selon l'ancien chancelier, l'Allemagne devrait mener une politique de « réduction de son excédent courant par une hausse des salaires. » Pour finir, Helmut Schmidt refuse tout leadership allemand en Europe. Selon lui, ce leadership est « exclu pour des siècles » en raison du passé de son pays. C'est pourquoi il ne se prive pas de critiquer le rôle qu'a pris le tribunal constitutionnel de Karlsruhe dont « on ne peut à 100 % garantir l'indépendance des juges. »

Soutien à Peer Steinbrück

Helmut Schmidt, fidèle au SPD, ne cache pas son admiration pour Peer Steinbrück, le candidat social-démocrate à la chancellerie avec qui il a écrit un livre en 2011 et qui est, selon lui, « de tous les gens qui en ce moment sont sur la scène publique celui qui a le meilleur regard sur les problèmes financiers de l'UE. » Reste à savoir si le très populaire Helmut Schmidt parviendra à soutenir ainsi un Peer Steinbrück bien peu convaicnant jusqu'ici dans la campagne électorale.
 

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 22/06/2013 à 14:39
Signaler
Pas de leadership allemand « avant des siècles » Et espérons « jamais » de leadership allemand!

à écrit le 17/06/2013 à 23:07
Signaler
Bien peu convaincnant en effet...

à écrit le 17/06/2013 à 15:35
Signaler
tu sais que la guerre secrète entre la France et l'Allemagne va beaucoup mieux, les témoins gênants ne sont pas tous morts

le 17/06/2013 à 17:40
Signaler
BORDEAUX VERSAILLES LA HAYE OK

à écrit le 17/06/2013 à 15:25
Signaler
oh non la chancelière est très gentille, les français adore l'Allemagne puissante et éternelle

le 18/06/2013 à 8:42
Signaler
L'allemagne est puissante lorsque la France est faible !

à écrit le 17/06/2013 à 15:19
Signaler
un grand entre les grands.Une liberté d'esprit et de parole.Demander à Giscard.

à écrit le 17/06/2013 à 15:00
Signaler
Il n'a peut être pas Free, mais il a quand même tout compris.

à écrit le 17/06/2013 à 14:56
Signaler
Ca se tacle entre anciens chanceliers de l'Allemagne ; Madame Merkel doit être dans ses petits souliers et les finances budgetaires de l'Allemagne aussi : vu la critique Helmut Schmidt à son égard : c'est la période d'avant election alors ça se tacle...

à écrit le 17/06/2013 à 13:22
Signaler
Lucide le papy

à écrit le 17/06/2013 à 12:55
Signaler
Cahusac est disponible, vous pouvez le recruter !

le 17/06/2013 à 14:04
Signaler
pathétique !!!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.