Le moteur des exportations allemandes se grippe

 |   |  388  mots
Ce sont les investissements, publics et privés, qui ont tiré la croissance allemande au troisième trimestre. La consommation est restée presque atone et le commerce extérieur, gros contributeur habituellement, a cette fois-ci pesé sur la croissance de la première économie européenne. (Photo : Reuters)
Ce sont les investissements, publics et privés, qui ont tiré la croissance allemande au troisième trimestre. La consommation est restée presque atone et le commerce extérieur, gros contributeur habituellement, a cette fois-ci pesé sur la croissance de la première économie européenne. (Photo : Reuters) (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Les exportations allemandes n'ont augmenté que de 0,1% au troisième trimestre. Le commerce extérieur a apporté une contribution négative (-0,4%) à la croissance du PIB sur la période. L'investissement, public et privé, a surtout fait progresser la richesse nationale, la consommation stagnant (+0,1%).

L'Office des statistiques allemand Destatis avait annoncé la semaine dernière une croissance du produit intérieur brut de 0,3% au troisième trimestre sans en préciser la structure. C'est désormais chose faite, mais avec une surprise : les exportations allemandes n'ont augmenté que de 0,1% au troisième trimestre, et la contribution du commerce extérieur allemand à la croissance du PIB a été négative à -0,4%, du fait d'une progression nettement plus marquée des importations de biens et de services (+0,8%).

Cette faiblesse de la croissance des exportations s'explique par les difficultés économiques qu'éprouvent ses principaux partenaires à l'export que sont notamment la France et l'Italie.

La croissance tirée par la demande intérieure, mais pas par la consommation

Un comble pour une économie allemande qui repose habituellement essentiellement sur les exportations. Au deuxième trimestre, les exportations avaient encore contribué de manière positive à la croissance du pays. A s'y pencher de plus près, ce n'est toutefois pas la consommation, en hausse d'un petit 0,1%, qui a fait progresser la demande intérieure. En revanche, le BTP, a enregistré une progression de 2,4% durant les mois d'été. Et les investissements publics et privés ont chacun progressé de 0,5%.

Le commerce extérieur, longtemps le moteur de l'économie allemande, "va jouer un rôle mineur" dans la dynamique économique dans les mois à venir, prédit Johannes Gareis, économiste de Natixis, "à cause de la relative force des importations, du fait de la demande intérieure soutenue".

L'Allemagne sous le coup d'une enquête sur son excédent courant

La publication de ces chiffres intervient alors que l'Allemagne est critiquée par plusieurs de ses partenaires pour la forte dépendance de son économie à ses exportations et une demande intérieure jugée atone. L'économie allemande fait même l'objet depuis la semaine dernière d'une enquête approfondie de la part de la Commission européenne, qui s'émeut de ses excédents des comptes courants, source potentielle de déséquilibres en Europe.

Sur le sujet du soutien à la consommation, Angela Merkel a récemment concédé aux socio-démocrates la création d'un salaire minimum généralisé. Reste à savoir s'il sera suffisant pour encourager la consommation et s'il ne pèsera pas de manière trop importante sur les exportations du pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/11/2013 à 18:15 :
Les commentaires me font plier de rire!, il faudrait que l'Allemagne prenne modèle sur la France!, ça c'est la meilleure que j'ai pu entendre depuis longtemps!.
Pfffffffffffffff, depuis quand les premiers de la classe doivent prendre exemple sur les cancres?.
a écrit le 23/11/2013 à 16:57 :
L'Allemagne arrive à compenser une fois pris l'avantage donné par l'abus. ce n'est pas un signe de force mais de faiblesse. Nous avons tous aidé ce pays qui a son tour en a aidé d'autres plus petits. Un travail collectif où l'on a voulu voir que la main germanique. Les dégâts de la politique européenne sont pourtant criants dans le pays. Les faillites devraient atteindre des sommets comme nulle part dans un grand pays : l'offre de nos voisins est obsolète à près de 95 % (c.a.d sans brevet ni barrière) alors que les subventions divers, remises en cause pour raison de meilleur contrôle des banques régionales, ne permettent déjà plus de maintenir cette fabrication sur place. Le pays a choisi le rôle de la voiture balai qui s'est transformé en de nombreux feux de paille qui s'éteignent les uns après les autres. Les Allemands commencent à courir pour imiter la France dans une structure pérenne.
a écrit le 23/11/2013 à 15:56 :
En matière de performance a l'export on plutôt mal placé pour donner la leçon puisque nos comptes sont déficitaires avec TOUS nos partenaires commerciaux de la zone EURO et que l'on a le plus gros déficit commercial (65Mds) de la zone euro (rappel: même l’Italie et l’Espagne sont excédentaires)
a écrit le 23/11/2013 à 1:00 :
Il arrive toujours un moment où un trop grand déséquilibre fait vaciller un système qui tend à la stabilité. L'Allemagne va devoir subir ce rééquilibrage. Adoption d'un salaire minimum, stimulation de la demande intérieure en même temps que sa démographie. Curieux qu'un pays aussi riche n'ait pas plus confiance en l'avenir.
Réponse de le 23/11/2013 à 18:58 :
Pffffffffffffffffff, à vous lire les salariés Allemands gagnent des clopinettes!.
salaire d'un monteur sur la chaine d'assemblage chez PSA 1700 euros/net/ mois.+ primes en fin d'année de 200 à 300 euros
salaire d'un monteur sur la chaine d'assemblage chez AUDI VAG 2100 euros/net/mois.+ prime aux résultats pouvant atteindre 1 mois à 1mois 1/2 de salaire.
Vous ne vous êtes jamais posé la question de savoir pourquoi les travailleurs français frontalier passe outre Rhin chaque jour pour aller travailler?, probablement pour être exploité?.
Réponse de le 24/11/2013 à 22:09 :
il est de moins en moins intéressant de traverser la frontière pour aller en Allemagne, les salaires n'augmentent plus de l'autre côté du Rhin, il faut savoir aussi que rare sont les entreprises allemandes qui payent dans une caisse de retraite complémentaire d'ou la différence de salaire.
Si je reste travailler en Allemagne, c'est uniquement parce qu'en France il y a de moins en moins de postes de disponibles et beaucoup d'entreprises ferment.
Vous parlez de grosses sociétés comme Daimler-Benz qui sont représentés par de puissants syndicats mais même ces entreprises font travailler des intérimaires payés au lance-pierres...
Une dernière chose, et pas des moindres, il n'est pas tous les jours évident de côtoyer la mentalité allemande dont beaucoup méprisent les français.
a écrit le 22/11/2013 à 21:30 :
Vous avez vu le bon de l'euro aujourd'hui avec un excellent indicateur de confiance en Allemagne ... Faut arreter de chercher des excuses à la médiocrité des résultats en France, et se concentrer sur les problèmes pour trouver de vraies solutions. C'est cela le miracle allemand ... Des solutions, mais aussi de la transparence sur la réalité ...
Réponse de le 23/11/2013 à 8:50 :
Le "miracle" du pays qui fait péniblement 0,3 points de croissance en engrangeant des excédents colossaux. Wahoo ! Sans parler de l'appauvrissement de son peuple au bénéfice des ploutocrates. Votre "miracle" allemand va se transformer en déflation à la japonaise ... Mon pauvre ami ...
Réponse de le 23/11/2013 à 9:39 :
@Paulo,votre blog sort d'une latrine.Le succés des autres fait toujours des jaloux et la chasse
aux poils sur l'oeuf.Le moteur allemande est en panne,le français est mort et depuis lontan.
Fait mea culpa c'est mieux pour tous.
a écrit le 22/11/2013 à 20:08 :
Les élections sont passées ,,, avant on rigole après on pleure,,, et après vient le temps des taxes et des impôts supplémentaire
Allemagne aussi a de grosses dettes , même si tout aller bien ( souvent beaucoup de choses sont cacher est ressorte après les élections passées) comme en France d’ailleurs
a écrit le 22/11/2013 à 16:40 :
Les fables de La Fontaine revue et corrigée version 2013.
VERSION ALLEMANDE
La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule.
Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver.
Les cigales pensent que la fourmi est stupide, elle rient, dansent et jouent tout l'été.
Une fois l'hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.
Les cigales grelottantes de froid n'ont ni nourriture ni abri et meurent de froid.
FIN
VERSION PAYS DU SUD SOCIALO-COMMUNISTES.
La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule.
Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver.
Les cigales pensent que la fourmi est stupide, elle rient, dansent et jouent tout l'été.
Une fois l'hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.
Les cigales grelottantes de froid organisent une conférence de presse et demande
pourquoi la fourmi a le droit d'être au chaud et bien nourrie tandis que les autres, moins chanceux comme elle, ont froid et faim.
Les télévisions des pays socialo-communistes organisent des émissions en direct qui montrent les cigales grelottantes de froid et qui passent des extraits vidéo de la fourmi bien au chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions.
Les socialo-communistes sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir cette pauvre cigale tandis que d'autres vivent dans l'abondance.
Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la fourmi.
Les journalistes des pays socialo-communistes organisent des interviews demandant pourquoi la fourmi est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement Allemand pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu'elle paie "sa juste part".
En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l'égalité économique et une loi (rétroactive à l'été) d'anti-discrimination.
Les impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide.
Des philosophes à la mode, interviennent et critiquent la position de la fourmi et demandent aux gouvernements des pays socialo-communistes des sanctions exemplaires.
certains élus des pays socialo-communistes sont interviewés et démontrent les liens de la fourmi avec les tortionnaires de Buchenwald et de Dachau.
Les biens de la fourmi sont préemptés par les autorités de la CEE car la fourmi n'a pas assez d'argent pour payer ses amendes et ses impôts.
La fourmi quitte la communauté économique européenne pour faire cavalier seul avec succès dans le concert économique mondial . Les télévisions des pays socialo-communistes font un reportage sur les cigales maintenant engraissées.
Des rassemblements d’artistes et d’écrivains socialo-communistes, se tiennent régulièrement dans la maison de la fourmi.
Des chanteurs de variétés soutenus par les gouvernements et les médias des pays socialo-communistes interprètent à longueur de temps "fourmi barre toi".
Elles sont en train de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le printemps soit encore loin.
L'ancienne maison de la fourmi la CEE, devenue logement social pour les cigales, se détériore car ces dernières n'ont rien fait pour l'entretenir.
Des reproches sont faits aux eurocrates de Bruxelles et à Barroso pour le manque de moyens .
Une commission d'enquête est mise en place, ce qui coûtera 60 millions d'euros.
Les cigales meurent d'une overdose de provisions obtenues avec les associations caritatives mondiales.
Les médias des pays socialo-communistes commentent l'échec des gouvernements de ces pays socialo-communistes à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales.
Réponse de le 22/11/2013 à 19:22 :
CRRRII CRIIII!ZZZZZzzzzzz ZZZZZZzzz
a écrit le 22/11/2013 à 16:33 :
Il est tout à fait normal de trouver l'Allemagne dans le peloton de tête des pays qui réussissent, car l'Allemagne est un pays pragmatique, travailleur et qui sait faire fructifier ses bénéfices, contrairement à se voisins appelés "les pays du club méd" qui sont des nations dirigées par des individus dogmatiques, pour qui le travail productif est une nuisance et la réussite dans l'entreprise condamnable et qui doit être taxée un maximum.
Bonne chance les français avec vos dirigeants fantasques et rêveurs et vos élus bisounours.
Réponse de le 22/11/2013 à 20:49 :
100% d'accord avec vous !!!
shanghai15
a écrit le 22/11/2013 à 16:21 :
Grippées les exportations allemandes avec + 0,1%!!!?, alors que dire des exportations françaises continuellement en dessous de zéro!.
Un pays comme la France qui consomme plus qu'il ne produit est un pays qui s'endette et va dans le mur!.
La paupérisation et le sous développement guette.
a écrit le 22/11/2013 à 16:16 :
Grippées les exportations allemandes avec + 0,1%!!!?, alors que dire des exportations françaises continuellement en dessous de zéro!.
Un pays comme la France qui consomme plus qu'il ne produit est un pays qui s'endette et va dans le mur!.
La paupérisation et le sous développement guette.
a écrit le 22/11/2013 à 16:06 :
C'etait prévisible, les clients sont ruinés sauf les riches, une minorité de 0.1%.
a écrit le 22/11/2013 à 15:30 :
Mais non, mais non -> "L'Europe ne se retrouvera pas confrontée à une décennie perdue" (Jörg Asmussen) : il l'a dit, on peut le croire :-( !!
a écrit le 22/11/2013 à 15:30 :
On ne peut pas indéfiniment développer un modèle NON coopératif. Cela se retourne contre l'Allemagne, comme prévu.
a écrit le 22/11/2013 à 15:15 :
tenez, puisque vous dites n'importe quoi, et qu'en plus vous voulez vous faire passer pour un grand économiste, sachez Monsieur je sais tout que l'allemagne fait entre 60 et 70 % d'exportation avec l'EUROPE!!! Vous inversez les chiffres...Et cela je peux vous le prouver par des chiffres et des liens...Mais je m'en voudrais de vous éduquer gratuitement!!! J'attends les votres de chiffres!!!!
a écrit le 22/11/2013 à 14:35 :
Drôle à lire ces commentaires d'une France ignorante. Je vous conseille d'aller voir en Allemagne et vous verrez la différence entre un pays qui coule mais qui se la raconte (France) et un pays qui fonctionne en tout. Et vos idées reçues des jobs à 400 EUR et 1 EUR l'heure, franchement, chers amis français, vous me faites tellement pitié, car vous n'avez grâce à votre système scolaire même pas appris à vous renseigner ni d'être autocritiques avec vous et votre comportement .... Bonne coule !
Réponse de le 22/11/2013 à 16:08 :
La France a traversé des choses pires que ça, et c'est un pays qui a toujours su se redresser. C'est juste une question de temps. Patience, tu ne cracheras bientot plus sur la France, que tu as renié.
Réponse de le 22/11/2013 à 16:11 :
chut, notre grand expert de l'Allemagne vient de parler
Réponse de le 22/11/2013 à 16:20 :
@Axel
Entièrement d'accord avec vous, la France et ses habitants sont devenus pitoyables, et à lire les posts des internautes sur d'autres publications, (même des journaux de droite), les commentaires font pitié!.
a écrit le 22/11/2013 à 14:23 :
De fait, l'Allemagen a bâti son succès essentiellement sur ses exportations en Europe... Elle a su profiter de sa réputation dans les biens d'investissement... Mais voilà, les meilleures choses ont une fin, et c'est de cela qu'il s'agit.

Après avoir fait ses excédents sur le dos de la communauté européenne, elle commence maintenant à en subir le retour de manivelle.

Tout en ayant sacrifié une partie de sa population sur l'autel de la rentabilité. Est-elle meilleure que nous? Je n'en suis pas vraiment convaincu...
Réponse de le 22/11/2013 à 14:44 :
Eh non. Plus de 60% des exportations des Allemands vont en dehors de l'Union Européenne. Et non, l'Allemagne n'est pas en concurrence avec les oliviers grecs ou espagnols. Bon, pour un Français la terre se limite à l'Europe. Donc je vous comprends dans vos pensées. Concernant la population sacrifiée, voyagez en Allemagne et vous verrez où trouver votre population sacrifiée .....
Réponse de le 22/11/2013 à 14:45 :
Eh non. Plus de 60% des exportations des Allemands vont en dehors de l'Union Européenne. Et non, l'Allemagne n'est pas en concurrence avec les oliviers grecs ou espagnols. Bon, pour un Français la terre se limite à l'Europe. Donc je vous comprends dans vos pensées. Concernant la population sacrifiée, voyagez en Allemagne et vous verrez où trouver votre population sacrifiée .....
Réponse de le 22/11/2013 à 15:16 :
tenez, puisque vous dites n'importe quoi, et qu'en plus vous voulez vous faire passer pour un grand économiste, sachez Monsieur je sais tout que l'allemagne fait entre 60 et 70 % d'exportation avec l'EUROPE!!! Vous inversez les chiffres...Et cela je peux vous le prouver par des chiffres et des liens...Mais je m'en voudrais de vous éduquer gratuitement!!! J'attends les votres de chiffres!!!!
Réponse de le 22/11/2013 à 15:42 :
c'est effectivement, 60 à 70 % dans l'Union Européenne et non la zone Euro, l'Allemagne reste très dépendant de l'Union Européenne malgré ce qu'on croit savoir.
La France est le premier client de l'Allemagne avec 9.6 % de l'ensemble de ses exports. Mais l'Allemagne n'est pas le premier client de la France malgré le fait que sa population est de 15 millions supérieur à la nôtre.
Réponse de le 24/11/2013 à 0:50 :
Pas de chance les curetons, c'est Axel qui a raison. L'Allemagne exporte désormais à 60 pour cent hors zone Euro.
Réponse de le 24/11/2013 à 1:22 :
et la bouffonne c'est 60-70% dans l'union européenne
a écrit le 22/11/2013 à 13:35 :
L'Allemagne a toujours préféré dépenser son argent en investissement, et la France en consommation. A votre avis, lequel prépare le mieux son avenir ?
a écrit le 22/11/2013 à 12:50 :
L'allemagne comptait sur l'entree de l'Ukraine dans l'UE pour pouvoir delocaliser dans un pays a bas cout, encore moins cher que la Slovaquie ou Roumanie. Dommage, l'Ukraine a choisi le voie de la raison et le long terme en s alliant avec la Russie, Bielorussie, Kazakhstan et bientot la Mongolie
Réponse de le 22/11/2013 à 20:43 :
...et l'Allemagne compte aussi sur les russes...
Il semble que vous n'avez rien compris!!!
Restez dans votre idée de la "Grande Nation"...
a écrit le 22/11/2013 à 12:36 :
L'Euro va devenir bien moins attractif.
Traders, à vos claviers!
a écrit le 22/11/2013 à 12:17 :
l'allemagne se rapproche aussi de la crise quoi qu'on en dise , son marché intérieur est atone , du aussi a des salaires très bas ( a part dans certaines entreprises qui peuvent donner des primes de temps en temps pour calmer leurs salariés ) , d'un autre coté un pauvre ne consomme pas , il survit , donc pas étonnant que leur marché intérieur soit déprimé , enfin coté export cela marche et marchait tant que les clients voisins prospéraient aussi , a présent que les voisins sont grippés , ils ne consomment plus allemand ou ralentissent ou retardent leurs achats potentiels ce qui va se ressentir durablement des 2014 sur l'économie allemande , car l'Allemagne exporte beaucoup certes mais comme la chine qui elle aussi subit un ralentissement industriel , elle sera bientôt concernée aussi et ce sera violent de toute manière , d'ou les inquiétudes de bruxelles sur des bas salaires qui ne relancent pas la consommation intérieure allemande de quoi faire redémarrer les économies voisines car les allemands n'achètent pas tout ce qu'ils fabriquent , ils achètent aussi français , italien , anglais .. mais quand ils n'ont pas les moyens de consommer ils boudent les achats de plaisirs .. ces chiffres ne sont donc pas surprenant et le pire est a venir ..
a écrit le 22/11/2013 à 11:41 :
conclusion bruxelles est encore à coté de la plaque
a écrit le 22/11/2013 à 11:14 :
"Et les investissements publics et privés ont chacun progressé de 0,5%." L'investissement serait-il source de PIB pour l'économie allemande tout comme aux USA? Si c'est le cas, le PIB allemand est autant bidonné que celui des américains et l'Euro proportion gardée.
a écrit le 22/11/2013 à 10:30 :
Excedent commercial:
Allemagne : +128 Milliards EUR en 2013 déjà ....
Irlande : + 25
Italie : +19
------
Espagne : -9
Grèce : -13
France : -50

Sans commentaire.
Réponse de le 22/11/2013 à 12:01 :
Rien à ajouter
Réponse de le 22/11/2013 à 12:23 :
les italiens et les irlandais n'ayant plus les moyens d'importer.....ca peut aider dans l'excedent commercial. A moins que vous n'ayez pas compris comment ces chiffres sont obtenus!
Réponse de le 22/11/2013 à 12:23 :
rien de neuf, c'est le sujet de fond qui vous échappe.
Réponse de le 22/11/2013 à 19:26 :
Mauvais cas que l'irlande!Tous les pays européens la renflouent a coups de milliards,il est bien normal qu'ils arrivent a pondre un petit excédent de quelque sorte
a écrit le 22/11/2013 à 10:10 :
On devrait se rejouir de cette baisse comme les allemands se rejouissent de nos mauvais resultats.
Réponse de le 22/11/2013 à 22:29 :
@ Shanghai... vu que nous sommes le premier client de l'Allemagne, il faudrait surtout que ces allemands nous remercient d'acheter autant leurs produits et que les fasse travailler et non l'inverse. Notre balance commerciale vis-à-vis de l'Allemagne représente un négatif de 40 milliards d'euros en une année en notre défaveur. Pour raconter des conneries, vous êtes plutôt bien placés on dirait.
Réponse de le 23/11/2013 à 0:44 :
"On devrait se rejouir de cette baisse comme les allemands se rejouissent de nos mauvais resultats."

C'est le comportement que l'on attend .... d'un enfant de 5 ans ...
a écrit le 22/11/2013 à 9:50 :
L'année dernière l'Allemagne n'était que le 3eme exportateur du monde, cette année le pays, grâce à un dynamisme bien plus vigoreux,va doubler les USA et se ranger derrière la Chine qui est devenu le 1er exportateur devant l'Allemangne. Mais ce dynamisme est relatif, le pays va afficher des nouveaux records en matière d'exportation environ + 2 % sur l'année, mais le commerce international devrait croître de 3.6 % cette année; le pays va devoir faire face à une réalité qui ne devrait plaire à la population; les réformes Schröder et d'autres ne doivent pas être suivi d'une phase de stabilité aussi longue. Inquiétant l'état de son principal partenaire européen: France: source Insee. PIB 3eme trimestre
Les exportations rechutent (–1,5 %) tandis que les importations restent orientées en hausse (+1,0 %) après un deuxième trimestre dynamique (+1,6 %). Par conséquent, la contribution comptable du commerce extérieur à la croissance du PIB est négative : –0,7 point.
L’investissement se replie de nouveau au 3eme trimestre:
À l’été, la FBCF totale se contracte pour le septième trimestre consécutif (–0,6 %)
Réponse de le 22/11/2013 à 10:03 :
Enfin pour ceux qui souffrent du syndrome de l'exception culturelle: Les investissements en Allemagne progressent, mais à un niveau bas: En France nous sommes au 7eme trimestre consécutif d'un repli d'investissement: Par définition: JAMAIS une reprise économique n'a eu lieu SANS que préalablement les investissements croîtent. Il n'y a JAMAIS eu d'exception en cette matière.
Réponse de le 22/11/2013 à 10:31 :
Maintenant que nous avons gagné contre l'Ukraine tout est possible même les miracles.Notre Président en est sûr la courbe du chômage va s'inverser il a dit .... nous avons un génie!
Réponse de le 22/11/2013 à 11:09 :
Seulement en économie les buts marqués en "hors jeu" ne compte pas.
Réponse de le 22/11/2013 à 14:42 :
Si cela s'appelle le Luxembourg
a écrit le 22/11/2013 à 9:40 :
Si cette augmentation de 0,1% avait lieu en France, ce serait un signe très positif qui montrerait la bonne santé de la France, mais en Allemagne, c'est un signe de mauvaise santé économique .... On ne prête qu'aux riches ...
a écrit le 22/11/2013 à 9:34 :
Continuons en France à ne pas acheter Allemand...
Réponse de le 22/11/2013 à 15:29 :
On va surtout continuer à ne plus acheter du tout ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :