"L'Allemagne doit apporter sa contribution pour corriger les déséquilibres en zone euro" (Barroso)

 |   |  475  mots
José Manuel Barroso attend de l'Allemagne qu'elle libéralise son secteur des services et augmente ses salaires, mais fait aussi attention à ne pas trop heurter le modèle économique allemand. (Photo : Reuters)
José Manuel Barroso attend de l'Allemagne qu'elle libéralise son secteur des services et augmente ses salaires, mais fait aussi attention à ne pas trop heurter le modèle économique allemand. (Photo : Reuters) (Crédits : Reuters)
L'Allemagne doit davantage contribuer au redressement de ses voisins européens, selon José Manuel Barroso. Mais cela ne signifie pas qu'elle doit payer plus. Elle doit plutôt libéraliser le secteur des services et augmenter les salaires, selon le président de la Commission.

"Ce dont nous avons besoin (...) c'est d'une correction des déséquilibres existants, notamment dans la zone euro. C'est là que l'Allemagne, dans son propre intérêt légitime, peut apporter sa contribution."

Par ces mots, José Manuel Barroso a été moins sévère que Washington, qui avait carrément taclé la semaine dernière le modèle économique de l'Allemagne. Mais en substance, le message exprimé à l'église Saint-Paul de Francfort, le siège du premier parlement élu démocratiquement outre-Rhin, est le même. L'Allemagne doit jouer le jeu en Europe.

Le constat du président de la Commission est simple : dans sa forme actuelle, le marché unique permet à la première économie de la zone euro de "jouer de ses avantages compétitifs" dans la technologie et dans l'industrie. De fait, l'Allemagne exporte plus qu'elle n'importe depuis 1952, et n'a connu un déficit commercial qu'aux premières heures qui ont suivi la seconde guerre mondiale.

Jouer le jeu sans pour autant payer pour les autres

Est-ce à dire que la première économie européenne doit payer plus pour les autres ? Sur ce point, José Manuel Barroso a été clair : "faire payer les économies fortes pour les économies faibles n'est pas la réponse". Venant de la Commission, le contraire eut d'ailleurs été surprenant.

A cela, Bruxelles préfère voir le modèle économique de l'Allemagne changer afin de moins vampiriser ses voisins. Il propose notamment une plus grande libéralisation des services, afin de laisser les autres membres de la zone euro pénétrer son marché. Mais aussi une augmentation des salaires, souvent réclamée par les dirigeants français notamment, afin de relancer une demande intérieure qui fait cruellement défaut à ses principaux partenaires commerciaux, tout comme à elle-même.

José Manuel Barroso ne fait que jouer son rôle

En exprimant un tel désir de voir l'Allemagne jouer un rôle plus actif dans le redressement de ses partenaires européens, José Manuel Barroso ne sort pas de son rôle et reste très mesuré. En effet, malgré une réduction de plus de moitié de son excédent courant avec la zone euro depuis 2007, celui-ci, prévu à 7% en 2014, est toujours supérieur au maximum de 6% autorisé par la Commission européenne, et la faiblesse de la demande intérieure du pays l'empêche de jouer son rôle de moteur pour les économies périphériques notamment.

Mardi, le commissaire en charge des Affaires économiques et monétaires Olli Rehn, avait lui aussi défendu le même propos, sans pour autant faire de mea culpa sur le modèle économique de la zone euro.

>> Lire aussi : Le Bilan (en réalité) très mitigé du gouvernement Merkel II

>> Lire aussi : Le modèle allemand atteint ses limites

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2013 à 23:32 :
C est ce qu on appelle un vrai faux. On vit au crochet des autres et on se la coule douce. Ce faisant bureaucratelande prospère et la société européenne est explosée. L Europe n est pas une ZMO, l économie française est de monnaie faible, que fait-on la dedans ? C est une zone de dette, de chômage, de revenus en baisse et de non croissance… On appelle cela les passagers clandestins de la zone euro ! Il suffit de lire, si les profs l ont enseigné, comme le calcul des retraites à l école c est pas évident ! Le Titanic a coulé en deux temps…. Hissons ho les commémorations ! Droit devant dans l iceberg !
Tiens bon...
a écrit le 07/11/2013 à 11:09 :
La locomotive allemande préfère pousser certains wagons européens.. dans le vide, que de les tirer...Mais elle doit prendre garde de ne pas être entraînée dans le vide par ces mêmes wagons..
a écrit le 07/11/2013 à 9:06 :
Qu il continue de rever ce petit Portugais ....
a écrit le 06/11/2013 à 18:18 :
il ni a tourjour pas de smic ni en allemagme ?, ni en europe , ,? M r barroso a du boulot? ? ?
a écrit le 06/11/2013 à 12:28 :
Faisons le comparatif des salaires moyens annuels 38 735 EUR en Allemagne, 33 897 EUR en France (base 2010); Salaire médian des ménages allemands sont également supérieur à ceux des ménages français. Les salaires horaires / mensuels également. Quoi faire: faire des décrets comme l'on adore faire en France, pour imposer de la consommation aux allemands? N.B; le tourisme allemand (1er poste de conso allemand hors logement) consomme bcp en Europe et il ne s'agit ni d'importations, ni d'une consommation "allemande", car recenser comme conso nationale des pays visités. Quoi faire du retard salarial français? Imposer des hausses pour qu'ils soutiennent solidairement avec les allemands, les "pauvres" européen (dont plusieurs pays membres -DK, P-B, België, Irlande etc- sont bien mieux rémunérés que les Allemands -et logiquement les Français)? Par contre,, il reste effectivement un travail gigantesque à faire pour la libéralisation des services (selon la fameuse Dir. Bolkenstein) en Europe; pas sûr du tout que cela déservira les entreprises allemandes!
a écrit le 06/11/2013 à 11:59 :
Pourquoi l'Allemagne changerait quoi que ce soit à sa politique? Elle a sabré dans ses déficits avant la période de crise, elle a inondé l'UE de ses produits et depuis la crise pique les marchés d'exportation hors UE aux autres membres. Elle s'est mise en capacité de devenir le leader européen, donc trop grosse pour être bousculée, et s'il le faut de tirer sa révérence de la communauté. Et penser que Barroso, réélu à son poste par compromis des grands pays européens car personnage très consensuel donc mou, puisse avoir la moindre influence est une vue de l'esprit.
a écrit le 06/11/2013 à 11:41 :
On préfère avoir affaire a une Allemagne souveraine plutôt qu'a une administration externe qui vous impose le "comment du pourquoi" pour le compte des USA!
a écrit le 06/11/2013 à 11:40 :
Lorsque les pays de la zone euro seront tous au niveau de conception et de fabrication de biens d'équipements Allemands, les problèmes de l'Europe auront disparus, mais pour l'instant, ça n'en prends pas le chemin.
Réponse de le 06/11/2013 à 12:14 :
Pouvez vous citer un seul produit de consommation que les autres pays soient incapable de produire? La propagande germanique fonctionne toujours aussi bien!!!
Réponse de le 06/11/2013 à 13:26 :
@Alienation
Consomme qui veut, fabrique qui peut a parfaitement raison.
Mon pauvre ami vous connaissez bien mal le modèle industriel Allemand, aucun pays en Europe ne peut rivaliser avec la construction mécanique, les produits manufacturés et machines outils Allemandes.
a écrit le 06/11/2013 à 11:37 :
Une majorité de travailleurs allemands sont sous payés , ils font beaucoup appel à de la main d'œuvre étrangère et sous traitent dans les pays à faible coût !
Preuve les allemands ne font plus d'enfants et préfèrent se consacrer à leur travail !
Donc c'est un bon modèle !
Réponse de le 06/11/2013 à 12:15 :
Une majorité de fonctionnares - ou assimilés - francais sont surpayés . C est ca qui tue l´econiomie francaise !
Réponse de le 06/11/2013 à 14:02 :
C'est sûr qu'on est pas aidé par le fardeau des vieux schnocks aigris : avec leurs rentes immobilières à payer, leurs 14 points de PIB en pensions, sans parler de leurs dépenses de consommation - santé, quels boulets !
Réponse de le 06/11/2013 à 14:33 :
Sauf que taliens, Hongrois, Espagnol ne font pas beaucoup plus d'enfant non plus. Il n'y a donc pas de causalité.
a écrit le 06/11/2013 à 11:34 :
Lorsque les pays de la zone euro seront tous au niveau de conception et de fabrication de biens d'équipements Allemands, les problèmes de l'Europe auront disparus, mais pour l'instant, ça n'en prends pas le chemin.
a écrit le 06/11/2013 à 11:34 :
Lorsque les pays de la zone euro seront tous au niveau de conception et de fabrication de biens d'équipements Allemands, les problèmes de l'Europe auront disparus, mais pour l'instant, ça n'en prends pas le chemin.
a écrit le 06/11/2013 à 11:25 :
si barroso veut etre crédible il doit rappeler la france à l'ordre pourquoi l'allemagne devrait payer notre double d'élus et de collectivités autre exemple les debats montrent que la bretagne a touche de grosses subventions pour une modernisation qui n'a jamais été faite ????,,
a écrit le 06/11/2013 à 11:12 :
les fourmis qui devraient partager avec les cigales!, non mais je rêve!.
Réponse de le 06/11/2013 à 12:35 :
Arrêtez de rabâcher vos pauvres souvenirs de la communale ... Les français sont parmi les peuples les plus épargnants du monde et les moins endettés quand on cumule les dettes publiques et les dettes privées...
Réponse de le 06/11/2013 à 14:15 :
il est inexact de dire que les allemands sont plus vertueux que les français , coté déficits publics ils sont proches de nous a 93% , donc égalité , coté dette privée par contre ils nous dépassent et de loin a 120% .. là on peut dire que 2 allemands sur 3 ont des dettes et quand on sait l'état des banques régionales allemandes qui ont prêté a tout le monde sans contrôler quoi que ce soit .. genre .. grece .. humm ? on peut pas dire que cela soit fourmis non plus .. de l'autre les allemands ont crée une dévaluation des salaires et misé a fond sur l'export ce qu'ils ont toujours fait dans leur histoire .. mais les idées pré conçues sont vivaces , enfin tous les landers ne sont pas riches , la baviere est très riche de son parc industriel lourd , mais les landers de l'est sont toujours avec 22% de chômeurs .. ce ne sont pas les bavarois qui vont les embaucher car soupçons d'être encore communistes .. ces idées là demeurent encore dans les têtes ..
a écrit le 06/11/2013 à 10:53 :
il faut surtout que barroso se barre
a écrit le 06/11/2013 à 10:45 :
Ouai ! Les Allemands devraient se mettre au regime féta pour que la Grèce puisse enfin exporter plus ... Le monde est quand même très simple vue de Bruxelles ...
Réponse de le 06/11/2013 à 14:15 :
Il y en a même qui devrait se mettre en mode "intelligent". Mais personne ne vous en veut pour autant : à l'impossible, nul n'est tenu.
a écrit le 06/11/2013 à 10:07 :
Il est temps qu'il se réveille !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :