Le Las Vegas espagnol ne se fera pas : 22 milliards d'euros au tapis

 |   |  402  mots
Le projet, baptisé Eurovegas, qui selon Las Vegas Sands devait créer 260.000 emplois directs et indirects, suscitant l'espoir des autorités régionales, ne verra pas le jour en Espagne.
Le projet, baptisé "Eurovegas", qui selon Las Vegas Sands devait créer 260.000 emplois directs et indirects, suscitant l'espoir des autorités régionales, ne verra pas le jour en Espagne. (Crédits : Reuters)
Le groupe américain Las Vegas Sands, dirigé par le magnat Sheldon Adelson, a annoncé renoncer au projet controversé de construction d'un méga-casino à Madrid, affirmant préférer plutôt chercher des "opportunités en Asie".

Non, la construction du méga-casino madrilène à 22 milliards d'euros n'aura pas lieu... Le groupe américain Las Vegas Sands explique dans un communiqué qu'il "ne poursuit pas son projet [la construction d'un complexe de 12 hôtels et six casinos] en Espagne". Il renonce ainsi "à présenter une proposition formelle pour investir 30 milliards de dollars".

Un projet, baptisé "Eurovegas", qui selon Las Vegas Sands devait créer 260.000 emplois directs et indirects, suscitant l'espoir des autorités régionales, alors que l'économie de la péninsule ibérique reste plombée par le chômage.

Un projet qui devait créer 260.000 emplois

Le milliardaire américain Sheldon Adelson, qui s'est rendu plusieurs fois personnellement en Espagne pour y rencontrer les autorités, avait pourtant annoncé il y a un an qu'il comptait lancer la construction d'Eurovegas fin 2013. "Nous espérons poser la première pierre à la fin de l'année", avait alors affirmé le président de la région de Madrid en février, aux côtés d'un représentant de la compagnie.

Mais les nombreuses exigences demandes de Las Vegas Sands, qui réclamait des dérogations à la loi espagnole pour pouvoir notamment permettre de fumer dans ses établissements, faisaient polémique en Espagne. Les opposants au projet dénonçaient en outre un retour au pires excès de la bulle immobilière.

En septembre, la ministre de la Santé Ana Mato avait assuré que son gouvernement cherchait "des formules pour rendre compatibles la nécessaire protection de la santé avec l'indispensable création de postes de travail".

Sheldon Adelson préfère finalement se tourner vers l'Asie

Mais à trop tarder, "nous courons le risque qu'(Eurovegas) aille à un autre endroit si l'on ne règle pas dès maintenant la question légale", s'inquiétait alors le président de la Communauté de Madrid, Ignacio Gonzalez.

C'est donc perdu. Après des mois de controverses et de négociations, Las Vegas Sands a finalement préféré regarder vers l'Asie. Sheldon Adelson précise à cet égard dans le communiqué:

Le développement d'un complexe de casino et d'hôtels "en Europe était une idée personnelle depuis des années, mais il y a un temps et un lieu pour tout et en ce moment, notre attention se porte sur les pays asiatiques, comme la Japon et la Corée, pour nettement améliorer leur offre touristique"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/01/2014 à 20:27 :
Chaque chose a sa place las vagas a las vegas .
a écrit le 22/01/2014 à 15:56 :
D'accord avec raysan, aucune utilité d'un Las Végas espagnol si ce n'est que d'appauvrir les plus pauvres et d'enrichir les plus riches. Comme avec Euro Dysney l'Europe serait détruite de l'intérieur par les Américains.
a écrit le 18/01/2014 à 12:31 :
Je suis entièrement d'accord pour qu'il n'y a pas de las vegas en espagne.
Sinon comme l'article le dit il n'y aurai plus de limite en europe!!!
a écrit le 18/01/2014 à 12:31 :
Je suis entièrement d'accord pour qu'il n'y a pas de las vegas en espagne.
Sinon comme l'article le dit il n'y aurai plus de limite en europe!!!
a écrit le 18/01/2014 à 12:31 :
Je suis entièrement d'accord pour qu'il n'y a pas de las vegas en espagne.
Sinon comme l'article le dit il n'y aurai plus de limite en europe!!!
a écrit le 25/12/2013 à 7:49 :
Une étude américaine ou canadienne( j'sais plus) avait démontré que partout où se créait un casino, la niveau de pauvreté augmentait dans la région, ce sont les machines à sous qui rapportent le plus. On peut parler d'une réelle différence entre le casino à l'ancienne où les nouveaux riches et les rentiers bien habillés viennent claquer leur argent pour s'offrir quelques frissons à une table et le moderne qui est une usine à attirer les petites gens.
On ne peut pas parler d'investissement économique comme celui par exemple d'une industrie, le jeu ne nourrit personne, ne protège personne, n'habille personne, ne transporte personne, il ne fait que prendre votre argent, certains deviennent accrocs et cela détruit leurs familles, crée des vols pour se refinancer pour jouer, et se suicident.
Je suis très content que ce projet de Las Végas européen disparaisse, il me semblait de toute façon qu'il n'aurait jamais été rentable et que ce serait aux régions espagnoles à régler la note finale et les pertes, rien qu'en France il y a 200 petits casinos.
a écrit le 20/12/2013 à 16:40 :
Ca serait mieux de tout dire....et notamment que l'investisseur ne prenait que la moitié de la somme necessaire, laissant le reste aux Espagnols qui semble-t-il n'en ont pas trop les moyens!
a écrit le 15/12/2013 à 9:18 :
Encore une preuve ...que les investisseurs internationaux se détournent de l'UE...pourtant en Espagne ..il n'y a pas d'impôts sur la fortune ,ni 75% sur les hauts salaires ,ni de matraque fiscale sur les revenus...et plus de gouvernement socialiste ...puisque la France est le dernier en UE...
Réponse de le 20/12/2013 à 16:33 :
C'est ça, abandonnons tout au capitalisme sauvage tout ira mieux:
transférons les compétences des collectivités locales au privé, cédons les parts de l'Etat dans les anciennes entreprises publiques, supprimons la Sécurité Sociale, le salaire minimum et les congés payés. Et supprimons les impôts pour les riches et les grandes entreprises (comme si ils en payaient vraiment....)

Aaaah, le bel avenir que voilà. Mais qu'est-ce qu'on attend, je vous le demande!
a écrit le 15/12/2013 à 3:07 :
Un projet qui devait créer 260.000 emplois, il n'y a pas quelque zéro de trop ?
a écrit le 15/12/2013 à 3:02 :
Un projet qui devait créer 260.000 emplois, il n'y a pas quelque zéro de trop ? Mais certainement millier de gens fauchées par le jeux
a écrit le 14/12/2013 à 16:44 :
encore un exemple fabuleux du capitalisme d'aujourd'hui... sans foi ni loi.
j'imagine que la liste des dérogations sollicitées devait être longue comme le bras, en incluant le principal, franchise de toute forme d’impôt qui soit pendant la durée du retour sur investissement, subvention, etc etc ...

Dommage pour les milliers de personnes qui auraient pu travailler sur les chantiers, mais tant mieux pour l'avenir
a écrit le 14/12/2013 à 14:14 :
Et pas un mot du journaliste sur le racisme de cet odieux personnage qui finance les organisations le plus extrémistes aux Etats-unis et en Israël.
Réponse de le 16/02/2015 à 10:42 :
parce que c'est pas le sujet de l'article. Tout simplement.
a écrit le 14/12/2013 à 7:36 :
C'est la première fois qu'on a pensé à construire un casino spécial chômeurs où ils pourront se débarrasser de leur superflu d'€... Merci Mr Sheldon Adelson pour votre contibution.
a écrit le 14/12/2013 à 7:28 :
estrodi a nice les aurait bien accepte!
a écrit le 13/12/2013 à 19:50 :
Les exigences comme vous dites qui auraient du soit disant permettre de créer des emplois étaient tellement drastiques qu'il n'est pas étonnant que ce projet soit envisagé en Asie ou malheureusement on fait travailler des hommes voir des enfants dans des conditions qui n'ont que peu à envier à de l'esclavage.
Réponse de le 17/12/2013 à 13:07 :
Il serait bon pour vous de voyager un peu! Les pays ciblés, Corée et Japon, ne font pas travailler des enfants ou esclaves... arrêtez les clichés des années 50
Réponse de le 21/12/2013 à 10:44 :
+1 pour Jojo
a écrit le 13/12/2013 à 19:11 :
le journaliste il fait pas son travail car las Vegas impose de condition pour se instaler
a écrit le 13/12/2013 à 18:46 :
Bonne nouvelle !
a écrit le 13/12/2013 à 17:59 :
La mafia n'a pas pu imposer à l'Espagne du lui accorder d'être hors la loi. La mafia des jeux a essayé de profiter de la faiblesse conjoncturelle de l'Espagne pour étendre ses tentacules, mais heureusement elle n'a pas pu. Mais il y a effectivement des opportunités en Asie ...
Réponse de le 13/12/2013 à 18:50 :
+1
Effectivement, les fruits n'auraient pas été bons. Un casino ne crée pas de valeur : il prends plus d'argent qu'il ne rapporte.
Sans compter les effets de bord : tabac, alcool, sexe...
Réponse de le 17/12/2013 à 15:42 :
c'est sur que c'est mieux de voir des chomeurs que de leur proposer du travail , belle mentalitée , surement des gens aisée qui parle ici -_-''
Réponse de le 20/01/2014 à 19:03 :
moi30 pas d'illusion quand meme et le tout liberalisme mene toujours au crash

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :