Pour la Finlande, le Bitcoin n'est pas une monnaie mais une... commodité

A Helsinki, la devise électronique indépendante se négocie sur le marché des "commodities", au même titre que le coton ou le café mais avec l'avantage qu'il peut servir aussi d'instrument de paiement.
Mounia Van de Casteele

2 mn

Les Finlandais peuvent s'ils le souhaitent, investir dans le Bitcoin, au même titre que certains investissent dans l'or ou dans le coton. Rappelons à cet égard que le Bitcoin ne valait que quelques centimes en 2010, avant de franchir la barre des 1.000 dollars fin novembre. et tourne ce lundi matin autour de 710 euros.
Les Finlandais peuvent s'ils le souhaitent, investir dans le Bitcoin, au même titre que certains investissent dans l'or ou dans le coton. Rappelons à cet égard que le Bitcoin ne valait que quelques centimes en 2010, avant de franchir la barre des 1.000 dollars fin novembre. et tourne ce lundi matin autour de 710 euros. (Crédits : reuters.com)

Le Bitcoin ne répond pas à la définition d'une monnaie. Telle est la conclusion de la Finlande, qui a décidé de classer la "devise électronique", créée en 2009 par un mystérieux informaticien répondant au nom de Satoshi Nakamotodans, plutôt dans la catégorie des marchandises brutes (commodités), rapporte Bloomberg ce lundi.

En Finlande, effectivement, "la loi stipule qu'un instrument de paiement doit avoir un émetteur responsable de son fonctionnement". Pas question donc de considérer cette monnaie virtuelle hautement volatile et qui n'est adossée à aucune Banque centrale, comme une devise.

Les Finlandais se servir du Bitcoin comme instrument de paiement

En revanche, les Finlandais peuvent s'ils le souhaitent, investir dans le Bitcoin, au même titre que certains investissent dans l'or, le sucre ou dans le coton. Rappelons à cet égard que le Bitcoin ne valait que quelques centimes en 2010, avant de franchir la barre des 1.000 dollars fin novembre. Il valait ce lundi matin 710 euros.

Cela dit ils peuvent tout de même s'en servir "légalement" comme instrument de paiement, mais "c'est à vos risques et périls", a prévenu Paeivi Heikkinen, responsable du contrôle de la Banque de Finlande à Helsinki, cité par Bloomberg. Sachant que les Finlandais sont taxés sur les éventuels bénéfices réalisés, le cas échéant.

Le premier guichet automatique d'Europe est en Finlande

Quoi qu'il en soit, le Bitcoin semble susciter l'intérêt des Finlandais à en croire un récent sondage publié par Nordnet AB, selon lequel un habitant sur 10 se dirait prêt à 'investir' dedans. L'intérêt serait encore plus prononcé chez les hommes qui seraient 17,2%, note Bloomberg.

Pour l'heure, alors que la France s'interroge sur le statut à accorder au Bitcoin, le premier distributeur automatique d'Europe a vu le jour dans un magasins de disques à la gare d'Helsinki le mois dernier.

Mounia Van de Casteele

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 20/01/2014 à 17:54
Signaler
on en reparle quand je pourrai payer ma baguette avec des jetons de Monopoly !

à écrit le 20/01/2014 à 13:26
Signaler
C'est vraiment la trouvaille pour se faire plumer . C'est un truc d' écolo altermondialiste ...c'est à dire véreux . Quelle possibilité de faire l'échange contre des Euros ? on se retrouve à un endroit (genre Mcdo) et la personne me paye en argent c...

le 20/01/2014 à 17:00
Signaler
Encore un avis d'expert apparemment.... Vous savez n’hésiter pas à vous renseignez avant de publier vos petites idées pré-conçues.

à écrit le 20/01/2014 à 13:11
Signaler
Je ne crois pas à l’avènement de cette monnaie .... mais il y a quelque part un parfum mondial .... qui gène un tas de monde !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.