La plate-forme de jeux Zynga renvoie le bitcoin au-dessus des 1000 dollars

Après avoir atteint un pic de 1.238 dollars en décembre, puis perdu la moitié de sa valeur, la monnaie virtuelle qui fait polémique a de nouveau franchi le seuil du millier de dollars lundi grâce à l'annonce par la plate-forme de jeu en ligne Zynga d'un test de paiement en bitcoins.
Le Bitcoin a franchi lundi la barre des 1000 dollars, pour la deuxième fois de sa courte histoire.
Le Bitcoin a franchi lundi la barre des 1000 dollars, pour la deuxième fois de sa courte histoire. (Crédits : Reuters)

L'éditeur de Farmville, CityVille ou Mafia Wars a indiqué il y a deux jours sur Reddit qu'il menait un test pour autoriser le paiement en bitcoins pour les achats "in-game" (au cours de la partie) sur sept jeux en ligne, "en réponse à la popularité croissante" de la monnaie "à travers le monde". Les jeux concernés sont FarmVille 2, CastleVille, ChefVille, CoasterVille, Hidden Chronicles, Hidden Shadows et CityVille, selon le post Reddit.

"Zynga travaille en permanence à améliorer l'expérience de ses consommateurs en prenant en compte le retour des joueurs sur nos jeux", explique l'éditeur de jeux en ligne, basé à San Fransisco. "Nous attendons d'en savoir plus de la part de nos joueurs sur le bitcoin, afin de poursuivre nos efforts pour fournir la meilleur expérience de jeu possible."

 Zynga suit ainsi Ouya, console de jeux vidéo fonctionnant sous Android, qui avait annoncé le mois dernier accepter la monnaie virtuelle.

Une monnaie très volatile

C'est la deuxième fois que le bitcoin franchit la barre du millier de dollars. Le 28 novembre, la monnaie alternative créée pour des achats en ligne - notamment sur The Silk Road, principal site de commerce de produits illégaux sur internet - atteint le seuil symbolique, alors qu'elle ne valait que 234 euros le 7.

 De quoi apporter de l'eau au moulin de la Banque de France, qui avait publié début décembre une note mettant en garde contre la volatilité de la monnaie virtuelle. La notoriété soudaine de la monnaie avait en effet concentré sur elle l'attention de plusieurs régulateurs qui avaient tous, à la suite de la Banque centrale chinoise, mis en garde contre une monnaie "qui n'a pas de cours légal".

L'avertissement de la Banque de France expliquait de son côté qu'"en limitant la quantité maximale de bitcoins pouvant être créée et en faisant fluctuer le rythme de création au cours du temps, les concepteurs ont "organisé" la pénurie de cette monnaie virtuelle et lui ont ainsi conféré son caractère hautement spéculatif."

Ces avertissements avaient alors fait plonger le cours de la monnaie, à 421 dollars le 18 décembre, selon le South China Morning Post.

Ce nouveau bond du cours du bitcoin tendrait donc à montre que ce que l'ancien président de la Fed Alan Greenspan appelait "une bulle", ne s'est toujours pas dégonflée.

Plusieurs pays, comme l'Allemagne, ont cependant reconnu la monnaie, jugée mi-novembre "légitime" par le département de la Justice américain. La Fed américaine avait alors précisé qu'elle n'avait pas vocation à réguler les échanges de monnaies virtuelles, non émises par un établissement sous son contrôle.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 07/01/2014 à 3:39
Signaler
En 2013, bitcoin m'a fait gagné plus de 1200 € pour un investissement initiale de 300 € fin novembre 2012... Je pense que les 1000 € le bitcoin seront rapidement atteins et le cours continuera à flamber car ce système peut être utilisé comme un prot...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.