Les trois questions posées par le scrutin

 |   |  418  mots
Le prochain commissaire français, probablement Pierre Moscovici, nommé par un gouvernement qui vient de connaître un tel camouflet, va avoir bien du mal à s'imposer.
Le prochain commissaire français, probablement Pierre Moscovici, nommé par un gouvernement qui vient de connaître un tel camouflet, va avoir bien du mal à s'imposer. (Crédits : reuters.com)
La vague eurosceptique en Europe avec les scores élevés du FN en France et de l'Ukip outre-Manche aura des conséquences sur le parlement européen et pourrait en avoir sur la désignation d'un éventuel candidat français à la Commission. Décryptage.
  • - 1 - L'extrême droite va-t-elle chercher à exister ?

Le léger mieux de la participation au scrutin ne peut masquer l'érosion des partis centristes. Le « bloc » PPE/S&D pourrait perdre 80 sièges sur 469. Une véritable déroute qui profite, un peu, à l'extrême gauche et beaucoup aux partis populistes de droite, avec, en tête Front national français et nationalistes britanniques. Le FN et le UKIP chercheront-ils à former un groupe politique. Numériquement, ils le peuvent et s'ils ratissent suffisamment large, ils pourraient même théoriquement devenir la troisième force politique devant les Libéraux. Mais il leur faudrait réunir des élus de sept pays et surtout… s'entendre sur la présidence d'un tel groupe. Mais surtout, en formant groupe actif au parlement, ces élus deviennent par construction un contre-pouvoir aux dirigeants nationaux…. dont ils défendent justement les prérogatives face aux institutions européennes. De quoi miner leur positionnement politique.

  • - 2 - Comment sera finalement désigné le prochain président de la Commission ?

A entendre Martin Schulz, c'est aux présidents de groupes politiques de voir laquelle des têtes de liste peut réunir une majorité dans la nouvelle assemblée. Le social-démocrate allemand, tout comme son concurrent libéral, projette sur Bruxelles le modèle des démocraties parlementaires belges ou allemandes.  Mais ce n'est pas la lecture qu'en auront les chefs d'Etat et de gouvernement qui se réunissent mardi soir à Bruxelles. En réalité deux logiques s'opposent. La première qui prévalait jusqu'à présent veut que le candidat soit issu du parti arrivé en tête… mais pas forcément sa tête de liste. La deuxième repose sur une coalition entre partis… mais elle dénie le pouvoir des exécutifs nationaux. Il faudra probablement plusieurs semaines pour trancher ce duel.

  • - 3 - Que va faire François Hollande ?

Une fois le choc du score du Front National passé, la principale conséquence du scrutin apparaissait clairement : la position de la France dans l'Union européenne va être durablement affaiblie. Au sein du groupe PPE, les Français pourraient être à l'avenir deux fois moins nombreux que les Allemands. Chez les sociaux-démocrates, ils seront encore plus marginalisés. Quant au prochain commissaire, probablement Pierre Moscovici, nommé par un gouvernement qui vient de connaître un tel camouflet, il va avoir bien du mal à s'imposer.

>> Retrouvez tous les résultats des élections européennes, pays par pays

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/05/2014 à 10:18 :
M.MOSCOVICI et ma placé pour critiquer ce vote car l lui a ét promis par le locataire de l'Elysée la place de Commissaire Européen. une fonction ou il est sur de se remplir les ^poches pendant cinq ans sans responsabilité. Il devrait comprendre que le vote des français plus l'abstention sont le ras le bol des incompétents et irascibles socialistes bon à rien
a écrit le 26/05/2014 à 16:56 :
Il est étonnant que l'on parle de l'affaiblissement de la France au moment où celle-ci rencontre un regain de patriotisme qui la galvanise!
a écrit le 26/05/2014 à 16:51 :
Avoir un ennemie commun crée des liens même ci cela ne doit pas être visible! Et, pourquoi pas une rapprochement Franco-Britannique?
a écrit le 26/05/2014 à 13:55 :
Le résultat de ces élections, ce n'est pas la victoire du FN et des partis populistes, c'est surtout la déroute de ces branquignoles qui nous dirigent depuis 40 ans... sans nous écouter!

Les français ne sont ni fous, ni maso, ils savent bien qu'en votant FN aux européennes, cela ne va pas changer grand chose, mais cela va contraindre la classe politique à se remettre (enfin!) en question. Et à se rapprocher de leurs électeurs. Car c'est bel et bien là que le bât blesse...
Réponse de le 26/05/2014 à 14:07 :
ils ne se rapprocheront JAMAIS! cela n'est pas dans leurs natures, leurs gênes, leur porte feuille est leur seul souci !, ils ne pourront donc, se préoccuper des 2..leur choix est vite fait, il en sera de longue ainsi...des politiques, un peu interessants, on demande à les connaitre....ils ne sont pas encore nés, ou alors on court derrière une utopie. La définition d'un politique n'est pas d'être honnête..S(il y en avait, un par hasard, perdu au milieu de ce baril d'asticots, il n'y resterait pas longtemps, le pauvre......
a écrit le 26/05/2014 à 13:39 :
Il faudrait peut-être mettre comme commissaire quelqu'un de plus compétent que ce personnage illisible qu'est Moscovici dont le passage comme Ministre de l’Économie, ne laissera pas des souvenirs impérissables faudrait que F.HOLLANDE cesse de prendre des décisions stupides qui ne pourront qu’affaiblir la position de notre pays.
Réponse de le 26/05/2014 à 13:54 :
F. H ollande, devrait cesser de prendre des décisions stupides...? mon pauvre, vous rêvez tout éveillé! Moscivici ? qui se ressemble , s'assemble !
a écrit le 26/05/2014 à 13:01 :
Mais ce gouvernement n'a jamais eu
L'esprit européen, et à tout fait pour le saborder!
a écrit le 26/05/2014 à 12:57 :
Moscovici le nul va nous représenter à Bruxelles, tandis que Harlem Désir est secrétaire d'état à l'Europe! Et ce gouvernement se prétend européen! On comprend mieux la sanction d'hier.
Réponse de le 26/05/2014 à 13:03 :
Mais ou veut aller Hollande? Et le sait-il lui-même?
Il n'aurait jamais du quitter Tulle: ruiner une région est moins grave que ruiner tout un pays comme il sait le faire avec passion !
Réponse de le 26/05/2014 à 15:05 :
c'est dégoûtant! ça devient plus que malsain.
a écrit le 26/05/2014 à 11:53 :
non messieurs les journalistes ce n'est pas de une négation, un refus de l'Europe, mais tout simplement un ras le bol du monde financier qui assèche nos vies, un refus de l'égoïsme de la finance qui veut notre ruine et qui appauvrit les 2/3 des Européens, nous voulons une Europe à taille HUMAINE, qui favorise l'entente entre les peuples avec chacune leurs différence, même Staline n'a pas réussi à dompter les différentes peuplades de Russie et autres; revenez sur terre et faites des analyses non pas en restant à l'écoute des grands partis politiques, mais écoutez davantage le petit peuple ce qu'il a à dire.
Réponse de le 26/05/2014 à 15:08 :
les journalistes, d'aujourd'hui surtout, écoutent ceux qui leur présentent une escarcelle sonnante et trébuchante"....calqués sur les politiques! on peut les compter , ceux qui font, encore, leur job sérieusement .., objectivement !..
a écrit le 26/05/2014 à 9:47 :
Mais que va faire Harlem Désir lol
Réponse de le 26/05/2014 à 9:52 :
Son traitement est garanti et partira un jour en retraite plus riche que deux ménages qui auront travaillé toute leur vie.
Réponse de le 26/05/2014 à 11:35 :
Pauvre Harlem Désir! Nommé à l'Europe en raison de sa nullitute!
Réponse de le 26/05/2014 à 13:57 :
un véritable scandale! et on s'étonne que les Français, veuillent changer tout cela???? !!!! ça déborde !
a écrit le 26/05/2014 à 9:41 :
qui continue à nier. Il ne sait rien. Jamais rien. Quelle arrogance.
Réponse de le 26/05/2014 à 13:04 :
Il veut s'accrocher à son poste! Simple que tout cela!
Réponse de le 26/05/2014 à 13:10 :
Ça devient lourd ces mensonges permanents.
a écrit le 26/05/2014 à 9:25 :
c est une bonne nouvelle que les deputes europeens francais soient marginalises: on envoit que nos rebuts la bas. Franchement vous voulez que MAM, Dati ou Peillon jouent un role vous ?autant etre dirige par des gens honnetes et competents -> pas des francais
a écrit le 26/05/2014 à 9:21 :
Vais demander à Matteo de prendre la place de François... Acceptera-t-il ?
Réponse de le 26/05/2014 à 10:34 :
le parti et le national ont réussi leur alliance : ils sont en tête !
a écrit le 26/05/2014 à 9:13 :
Le ton des commentaires, la haine qui transpire en dit long sur l'état d'esprit des frontistes...
Réponse de le 26/05/2014 à 10:28 :
Non, pas la haine, seulement la souffrance.
Réponse de le 26/05/2014 à 13:59 :
Vous voyez la haine partout ce qui vous gêne c'est que tous vos petits avantages vont diminuer. Votre part du gâteau s'amenuise et ça vous gêne.
Réponse de le 26/05/2014 à 14:01 :
la haine...? on voit que vous savez décrypter le mal être, l'overdose, la souffrance , le désespoir des Français! JE VOUS PLAINS ! (quant au FN , ils sont patriotes, ne vous en déplaise, tellement plus que ces UMPS de bons à rien, bons tout juste à foutre par terre NOTRE PAYS!et à désespérer le peuple...
a écrit le 26/05/2014 à 8:57 :
Moscovici, déteste en France, écrasé aux élections communales, nul comme ministre de l'économie, envoyé à Bruxelles! Décidément ce Président n'a toujours rien compris!
Réponse de le 26/05/2014 à 9:17 :
Politique des petits copains, où l'on pointe du doigt les agissements du mec en face, et où chacun agit pour sa propre ré-élection...
Réponse de le 26/05/2014 à 9:52 :
Il n'a pas à s'inquiéter, il doit rester quelques bureaux libres à l'Elysée pour l'y loger avec las autres recalés.
a écrit le 26/05/2014 à 8:48 :
Moscovici, l'apparatchik grillé en france , est expédié à Bruxelles. Mais il est aussi grillé à Bruxelles, souvenir du calamiteux traité de Nice
a écrit le 26/05/2014 à 8:32 :
Quand on voit ces nuls ils n'ont toujours pas compris qu'on en a marre de cette bande de bons à rien, il n'a qu'à se regarder il aura compris s'il y arrive, j'en doute.
Réponse de le 26/05/2014 à 15:16 :
Pensez vous !...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :