Corruption : l'Italie a perdu 300 milliards d'euros en 20 ans

 |   |  658  mots
En Italie, plus de 90% des représentants des entreprises considèrent que la corruption limite la concurrence.
En Italie, plus de 90% des représentants des entreprises considèrent que la corruption limite la concurrence. (Crédits : reuters.com)
Si Rome parvenait à réduire la corruption du pays et à atteindre les niveaux de l'Espagne, le taux de croissance annuelle du PIB augmenterait de 0,6 point, selon un rapport publié mercredi par l'organisation italienne du patronat.

"La corruption, fardeau pour le développement de l'Italie": le titre du rapport publié mercredi 17 décembre par le Centre d'études de Confindustria, organisation italienne du patronat, est explicite. Et ses contenus le sont encore plus: notamment la tentative de quantifier les effets de ce fléau sur la croissance du produit intérieur brut du pays, au moment même où un nouvel et énorme scandale de pots-de-vins secoue la péninsule.

"Si les mesures prises après 'mains propres' (l'enquête menée par les juges de Milan dans les années 90, qui avait conduit à la mise à jour du vaste système de corruption dénommé "Tangentopoli" NDLR) avaient été suffisantes pour ramener notre niveau de corruption à celui de la France, selon l'indice de la Banque mondiale, cela aurait abouti à 0,8 point de pourcentage de croissance supplémentaire par an", a souligné devant la presse le directeur du centre auteur du rapport, Luca Paolazzi.

Soit, sur une période de plus de 20 ans, l'équivalent de 300 milliards d'euros de richesse en plus. Ou encore 5.000 euros par habitant.

Par ailleurs, "si l'Italie arrivait à réduire la corruption aux niveaux de l'Espagne, but atteignable puisque la distance est de 0,7 point, le taux de croissance annuelle augmenterait de 0,6 point", détaille le rapport.

L'Italie 90e pays le moins corrompu

Malgré les nombreuses arrestations et confiscations de biens, et surtout le bouleversement du paysage politique que "Tangentopoli" a provoqué dans les années 90, l'Italie reste à la traîne en Europe en matière de lutte contre la corruption. L'indice de la Banque mondial classe le pays en 90e position des pays les moins corrompus. A titre de comparaison, la France est 26e.

Cette corruption endémique pèse en particulier sur les investissements et sur le moral des entrepreneurs. Plus de 90% des représentants des entreprises considèrent en effet que la corruption limite la concurrence, alors que selon plus de la moitié d'entre eux ce phénomène représente un obstacle important à l'entrepreneuriat: des pourcentages "nettement supérieurs aux moyennes européennes", écrit le rapport en citant les résultats de l'Eurobaromètre.

La prévention et la moralisation avant tout

Alors, quoi faire? Confindustria, pour qui les réformes annoncées la semaine dernière par le Président du conseil Matteo Renzi "sont importantes et peuvent avoir un impact significatif", "beaucoup reste encore à faire (...) sur le plan de la prévention (...) et de la diffusion de valeur et principes" éthiques, notamment dans les relations entre le monde de l'économie et l'administration publique.

Le patronat insiste en particulier sur la nécessité d'une meilleure protection des "donneurs d'alerte", ainsi que d'une répression renforcée de certaines infractions, telles le faux en écritures comptables et le blanchiment, qui peuvent faire soupçonner l'existence de pratiques de corruption. Simplifier les procédures bureaucratiques qui représentent des contraintes pour les entreprises les encouragerait en outre sans doute à préférer les voies légales. Mais ces dernières "peuvent aussi contribuer de manière décisive" à lutter contre la corruption, en adoptant leurs propres codes de conduite.

Confindustria partie civile contre "Mafia Capitale"

Confindustria compte aussi faire sa part: l'organisation patronale a ainsi annoncé se constituer partie civile dans la procédure récemment ouverte par le Procureur de Rome contre les membres de l'association mafieuse romaine dénommée "Mafia capitale".

En attendant, la baisse du prix du pétrole, l'affaiblissement de l'euro face au dollar et des taux d'intérêt toujours très bas devraient néanmoins aider le pays. Grâce à ses facteurs l'Italie, qui achève en 2014 sa 3e année de récession d'affilée, devrait en effet renouer avec la croissance l'an prochain selon Confindustria, qui a publié mercredi des prévisions de croissance un peu plus optimistes pour l'année prochaine que pour 2014. Ils devraient notamment lui permettre  de voir son PIB progresser de quelque 0,5% en 2015 puis de 1,6% en 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/12/2014 à 17:14 :
Somme perdue ? MDR vous voulez dire SOMME GAGNE mais pas pour les taxes ce n'est pas la même chose ! Si on rentre de ces débats alors toutes les nations ONT PERDU via la corruption ou le LOBBYING (version américaine qui légalise la corruption)
a écrit le 19/12/2014 à 15:39 :
En France c'est PIRE !!!!!!
Mais on n'a pas les chiffres c'est tout, mais c'est 100 fois pire !!!
a écrit le 19/12/2014 à 14:49 :
et en France vous croyez que c'est mieux, entre la finance, les politiciens, les énarques, les industriels???? La France est très mal placée pour donner des leçons....... Les conseillers fiscaux vous croyez qu'ils font quoi???? tout pour spolier l'état et les français. A quand une révolution, car j'en ai marre de me faire arnaquer, en faisant des courses, en payant pour ma retraite pendant plus de 40 ans dont on ampute plus de 30% pour la donner au publique qui lui ne cotise pas assez???? et part avec 80% du dernier salaire et parfois même plus que son dernier salaire..... Ce pays marche à 2 et 3 vitesses, car la corruption est présente jusqu'aux plus hautes sphères de l'état. Pourquoi faire un nouvel aéroport de Nantes, pour quelques boutiques en plus??????? et un aéroport plus petit que l'ancien????? vous appelez cela comment vous? Regardez le musée de Confluences à Lyon qui va ouvrir les portes........ près de 400 millions au lieu de 67 prévus, et des cas comme cela il en existe des centaines ou des milliers........ Tant que ces personnes n'auront pas de comptes à rendre, tout sera pourri. Idem pour les constructions en zones inondables, regardez comment les maires réagissent depuis cette affaire de condamnation, les fameux vaccins à 1 milliard d'euros qu'on a jeté etc..... et regardez les patrimoines des élus et des cumulards, toutes leurs familles en profitent grassement.
a écrit le 19/12/2014 à 7:46 :
tous ces milliards n'ont sans doute pas été perdus pour tout le monde.
a écrit le 18/12/2014 à 23:59 :
Qu´est-ce qu´on peut dire du Brésil où la corruption et les pots-de-vins sont toujours á la une?
a écrit le 18/12/2014 à 17:18 :
Et si la France n'avait pas sombré dans le socialisme depuis 1981, ce serait un pays fantastique et mes trois enfants ne seraient pas tous partis. Chaque pays a son talon d'Achille. Les Italiens ont la mafia et en France ont a autre chose de très insidieux et peut-être plus destructeur encore...qui fait qu'on n'aime plus son pays.....
Réponse de le 19/12/2014 à 16:03 :
comme vous le sous entendez, il y a pire que la mafia, il y a le socialisme bien sûr, celà va de soi, mais c'est quand même un peu moins sanglant.A bien réfléchir cependant , on peut trouver aussi chez nous des affaires pseudo mafieuses, qui ne sont pas nécessairement l'apanage des partis de gauche.
a écrit le 18/12/2014 à 16:02 :
Chiffre ridiculement bas. On cherche des boucs émissaires..
Réponse de le 18/12/2014 à 17:16 :
Entièrement d'accord, le plus intéressant, ça serait de faire une estimation en France, quand je vois patrick kron et sa carrière et tant d'autres dans notre pays et leurs passés de mafieux...
Réponse de le 18/12/2014 à 22:55 :
L'élite française est moins vertueuse que son peuple. En soi, le niveau de la corruption et le marché noir ne sont pas si éloignés des niveaux allemands ou britanniques. Mais notre élite, elle, sape les fondements de notre démocratie. Elle scie la branche sur laquelle elle est installée comme un rentier. Et un rentier peu scrupuleux, en plus...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :