Jean-Pierre Bel : « Il faut restaurer la confiance entre l'État et les collectivités territoriales »

 |   |  425  mots
Copyright Reuters
Le projet de Jean-Pierre Bel, nouveau président du Sénat, tel qu'exposé lors d'une interview accordée à la Tribune le 13 septembre dernier.

Pensez vous toujours que la gauche puisse obtenir la majorité au Sénat ?

Il faut se méfier des dernières lignes droites. Mais, même si la gauche prend 10 ou 15 sièges supplémentaires sans obtenir la majorité, nous aurons gagné. Cela dit, si, comme en 2008 (21 sièges gagnés, Ndlr), nous avons un cru exceptionnel et que nous obtenons la majorité ce sera une magnifique victoire. C'est la première fois depuis cinquante ans que nous en sommes si proches. À cet égard, il faudra bien un jour revoir le mode de scrutin pour tenir compte de la décentralisation. Nous proposons que les grands électeurs soient issus de deux collèges. Le premier avec des représentants des régions et départements assurant un tiers des voix. Le second avec les représentants des élus municipaux pour deux tiers des voix.

Quel serait le premier geste fort d'une présidence de gauche du Sénat ?

L'envoi d'une lettre à tous les élus locaux du pays pour renouer le lien coupé par Nicolas Sarkozy. Le président de la République les a stigmatisés et ignorés lors de l'adoption de sa réforme territoriale. Idem lors de la réforme de la taxe professionnelle, quand les arguments des grandes associations d'élus n'ont absolument pas été pris en compte. Nous convoquerions donc des États généraux des élus locaux avant la fin 2011.

Quelle serait l'attitude d'un Sénat de gauche dans le débat parlementaire sur des textes comme la loi de finances ou celle sur le financement de la Sécurité sociale ?

Nous serions dans une sorte de cohabitation inédite. De façon générale, il serait hors de question de tomber dans une attitude systématique d'obstruction car il faut tenir compte de l'intérêt général. Cela dit, le Sénat est aussi une assemblée politique. Alors, certes, la Haute Assemblée n'a pas le dernier mot dans la procédure parlementaire, mais nous serons extrêmement vigilants sur un texte aussi important que la loi de finances et nous saurons nous exprimer pour défendre nos valeurs.

Quelles propositions de loi un Sénat de gauche tenterait-il de pousser ?

Nous tâcherons de restaurer la confiance entre l'État et les collectivités territoriales en vue de renforcer leur autonomie fiscale et la solidarité financière entre le national et le local mais également entre les territoires via une péréquation. Nous déposerons une proposition de loi en ce sens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/10/2011 à 6:25 :
faut aussi remettre a plat combine et cadeau pour vous payer moins tous des planquer les senateurs le four tout de la politiques
a écrit le 03/10/2011 à 7:21 :
Il faut instaurer la confiance... En effet, depuis des décennies le pouvoir, les collectivités locales, les administrations, les caisses sociales comme le RSI ou l'URSSAF, la justice sont murés dans un déni de dialogue avec les citoyens. Les rouages sont plus que grippés. Ils sont devenus inexistants. Ecrire à un élu, à une administration, à un maire est rarement suivi de réponse. Personnellement, il m'a fallu 16 mois (oui vous lisez bien 16 mois) pour que le RSI se daigne à me répondre pour m'octroyer les bénéfices de la loi Dutreil (report et échelonnement des cotisations de la première année d'activité), trois ans et demi à l'URSSAF pour transférer mon dossier de Paris à Amiens, .... Comment voulez-vous après avoir confiance ? Tout cela reste du blablabla. Si l'on écrivait à Monsieur BEL pour u problème grave répondrait-il ? Il est déjà si difficile d'obtenir une réponse d'un ministre, d'un directeur d'administration, d'un chef de cabinet. Toute lettre mérite réponse disait le général DE GAULLE. Il est bien révolu ce temps-là
a écrit le 02/10/2011 à 16:49 :
Pas un mot évidemment d'une réforme indispensable des collectivités locales. Avec un regroupement des communes, une disparition des départements et une fusion des régions. Alors que la France croule sous les dettes.
Le Sénat représente la France d'hier notamment avec ses membres d'un autre âge. Mais pour la Gauche, il ne faut rien toucher car elle y puise son électorat , clientélisme oblige.
Réponse de le 03/10/2011 à 4:16 :
ben oui,mais si tu supprimes les collectivités locales ,ou est ce que tu cases les copains?plus de chargés de mission,plus d'adjoints a la culture rap,plus de prime de présence.la cata!
Réponse de le 06/10/2011 à 15:40 :
Vous parlez des collectivités locales, et bien faites votre petite enquête et vous verrez a quoi elles dépensent l'argent que l'état et nos impots leur procurent. Aucun investissement pour créer des emplois, que des renovations, des constructions pour loisirs, pour des associations, de l'équipement RIEN qui de rentable!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 02/10/2011 à 15:42 :
@La Tribune : pourriez vous svp faire un article sur l'arrestation par la police de NY de 700 manifestants de "Occupy Wall Street" ? Sachant que La banque JP Morgan vient de donner plus de 4 Millions de $ à la Police de NY ? (cf http://www.jpmorganchase.com/corporate/Home/article/ny-13.htm ). C'est un énorme scandale et cela mérite un gros titre.
a écrit le 02/10/2011 à 15:34 :
Restaurer la confiance, très amusant le nouveau clown triste !

Maintenant que les socialistes officiels de gauche ont remplacé au sénat les socialistes officieux de droite, l'argent des pigeons de contribuables va couler en cataracte, en priorité pour éviter la faillite des handicapés du cerveau qui ont souscrit des prêts risqués au nom de leur population.

Tout ça pour quoi ? Des ronds points hors de prix dont on ne veut pas, des cohortes de fonctionnaires incompétents, des piscines qui brûlent, des logements sociaux invariablement saccagés, des allocations pour s'assurer que les fainéants ne soient pas obligés de travailler, des brochures sur papier luxe pour vanter leurs mérites jetées à la poubelle sans être lues...

Vous voulez restaurer la confiance, Mr Bel ? Baissez les taxes ET les dépenses publiques rapidement et massivement. Réduisez l'Etat et laissez nous vivre sans vous en mêler.
Réponse de le 02/10/2011 à 21:07 :
Votre commentaire n'est qu'une suite d'insultes qui montre avant tout votre manque d'arguments valables. Vous réduisez vous même votre crédibilité en ne sachant rien faire d'autre que des insultes, c'est pitoyable.
Réponse de le 06/10/2011 à 15:16 :
oui, d'abords, le fait de baisser les dépenses publiques n'est pas un argument!! c'est pour ça que nos adorables politiciens n'en parlent pas. ah, je comprends mieux qu'avec des gens tels que beurk si satisfait de la situation actuelle en france et dans le monde, pourquoi tout tourne si bien. vive le mille feuille dans toutes nos spheres administratives et politiques!!
a écrit le 02/10/2011 à 15:07 :
là, au moins nous verrons si le sénat sert à
quelque chose ou s'il faut le supprimer voir le réduire de 60%
a écrit le 02/10/2011 à 13:41 :
pour restaurer la confiance il faut sabrer dans la masse salariale des nantis ! Les collectivités locales sont des féodalités où la corruption sévit et pas seulement à Marseille ou en Corse .
Réponse de le 02/10/2011 à 21:08 :
Vous voulez parler des banquiers, financiers et traders, qui sont payés énormément gràce au sauvetage des banques par l'état ?
a écrit le 02/10/2011 à 9:42 :
Pour restaurer la confiance : il suffit à la gauche de supprimer le Sénat, les départements, les communes de moins de 6 000 habitants, le Conseil économique et social, et d'interdire toutes les Société d'Economie mixte ou SIM ou siègent de nombreux élus rémunérés qui peuvent ainsi cumuler avec les indemnités diverse variés. Interdire aux fonctionnaires locaux de se présenter aux élections locales et de prévoir un quota de fonctionnaires dans les grandes élections. La plupart des élus locaux sont des fonctionnaires. Et la confiance renaîtra
Réponse de le 02/10/2011 à 10:44 :
vraiment n'importe quoi. et après ces "mesures" vous proposez quoi ?
Réponse de le 02/10/2011 à 11:32 :
bobards !
Réponse de le 02/10/2011 à 12:07 :
une veritee on ne peut être juge et parti..... vous avez compris babar
a écrit le 02/10/2011 à 9:28 :
quelle confiance ??? le Sénat fait partie des institutions qui marchent sous totale opacité chacun garde ses privilèges . vou allez voir l'arrivée du PS au sénat ne changerait grand chose à cette institution peut être pire
a écrit le 02/10/2011 à 8:58 :
a coté de la plaque comme d'habitude.il faut restaurer la confiance entre LES GENS et les collectivités locales qui les rackettent et dépensent sans compter dans un pays ruiné
a écrit le 02/10/2011 à 7:02 :
aux sénateurs de montrer l'exemple et de renoncer très rapidement à un train de vie indécent !
Réponse de le 02/10/2011 à 9:52 :
nous allons avoir un echantillon de la gauche de gestion des privileges et nous faire des ECONOMIE DE TRAIN DE VIE
a écrit le 02/10/2011 à 6:13 :
Il faut supprimer le sénat et les départements.Trop de dépenses !!On verra ce que fera Bel en matiére de rigueur je doute qu'il brise le miroir !!!
Réponse de le 02/10/2011 à 7:22 :
Tu as raison de douter, les socialistes ne scieront pas la branche sur laquelle ils se trouvent. Pour aboutir à la suppression du sénat et des départements, il faudrait que nos hommes politiques fassent preuve d'un courage et d'une volonté immense , et qu'il aient surtout le souci de l'intérêt général, du bien commun, ; ce n'est malheureusement pas ce qui les caractérise de nos jours .
a écrit le 01/10/2011 à 21:26 :
Il faut surtout restaurer la confiance entre les citoyens et les politiciens...
Réponse de le 03/10/2011 à 5:16 :
Et même l'instaurer, avant de la restaurer... Je ne sais pas si elle a existé un jour cette confiance. On est simplement passés d'une monarchie héréditaire a une monarchie élective, bien cadrée... Sauf qu'elle nous coute vachement plus cher que la précédente finalement cette monarchie, tellement il y a de parasites a faire bouffer dans le bateau...
a écrit le 01/10/2011 à 21:09 :
Le Sénat n'a jamais illustré la vie politique par de grandes choses. Inévitables coûts... pour servir la démocratie ? oui ? luxe inutile ?
a écrit le 01/10/2011 à 20:33 :
a la gauche de nous faire la démonstration ... nous . attendons une cure d amaigrissement.....et une réduction du train de vie ...
a écrit le 01/10/2011 à 19:45 :
Pour restaurer la confiance des Français dans leurs politiques, toutes tendances confondues, il faudrait plutôt supprimer le Sénat.
a écrit le 01/10/2011 à 18:21 :
doit-je en déduire que les collectivités vont pouvoir de nouveau recourir à la dette de l?État pour mener à bien leur opération d'arrosage d'argent public a des fins électorales
a écrit le 01/10/2011 à 18:20 :
Tout à fait, et nous allons commencer par augmenter le traitement de tous les maires avec le SMMRF (Salaire Minimum du Maire de la République Française) à 3000 euros financé par la nouvelle commission en charge de l'égalité des droits des citoyens et des élus.
Cette commission qui sera composée de 2000 citoyens au service de la République et du Peuple, députés ou sénateurs de préférence et qui toucheront 6000 euros à chaque réunion de concertation, devra proposer des lois en vue de lever de nouvelles taxes nécessaires à l'avènement de la Justice et de l?Égalité.
Réponse de le 06/10/2011 à 15:18 :
quand la réalité rejoint la fiction??
a écrit le 01/10/2011 à 18:11 :
soit la gauche réforme le train de vie du sénat et je vote pour elle , soit elle le fait pas et je vote extrême gauche !!!!.
la gauche est-elle encore de gauche ???? La gauche peut-elle être au sénat si elle est de gauche ?????
Réponse de le 03/10/2011 à 9:20 :
Tu peux également voter extrême droite, c'est le même programme!
a écrit le 01/10/2011 à 17:20 :
J P RAFARIN disait la même chose il y a quelques minutes à la TV.
Réponse de le 01/10/2011 à 20:45 :
J P RAFARIN disait la même chose que J P BEL
Réponse de le 01/10/2011 à 21:04 :
mais JP RAFARIN il est de droite, de gauche bien sur
Réponse de le 02/10/2011 à 9:58 :
Au sénat, on n'a pas le temps d'être de droite ou de gauche, on mange ....
Réponse de le 06/10/2011 à 15:19 :
et on boit!! et on fait ses achats de vetements, montres, cigard et vacances.. 9a en prends du temps.
a écrit le 01/10/2011 à 17:15 :
Reste à mettre en application la réforme économique du Sénat,qui avec son train de vie,dérange une large frange de l'opinion.
Sans ces réductions drastiques un grand nombre d"électeurs ne votera pas ,ou restera sur sa position.
C'est au pied du mur que nous verrons l'oeuvre de pour l'instant,ces bonimenteurs
Réponse de le 01/10/2011 à 17:45 :
On peut aussi diviser le nombre des sénateurs par 2 !
Réponse de le 02/10/2011 à 6:16 :
sUPPRESSION DU S2NAT ET DES D2PARTEMENTS ET 2LARGISSEMENT DES DES COMP2TENCES DES DE R2GIONS PLUS GRANDES
Réponse de le 02/10/2011 à 6:19 :
Suppression du senat et des départements ;Modifications des régions plus grandes,plus d'autonomie!!! ET surtout baisse drastique en attendant de la POMPE REPUBLICAINE on en a marre de payer pour des nantis et des profiteurs
Réponse de le 02/10/2011 à 13:54 :
quel programme ! Présentez vous aux présidentielles !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :