Ingenico : Hausse de 98% du résultat net 1999 à 11,75 millions d'euros

 |  | 424 mots
Le groupe français Ingenico, spécialisé dans les terminaux de paiements par carte, a enregistré une progression de 98% de son résultat net part du groupe (p/g) en 1999, à 11,75 millions d'euros (77 millions de francs). Le chiffre d'affaires du groupe en 1999 s'est établi à 182,53 millions d'euros (1,2 milliard de francs), enregistrant une progression de 93% par rapport à 1998. Le résultat d'exploitation 1999 d'Ingenico s'est quant à lui établi en progression de 73% à 22,42 millions d'euros (147,1 millions de francs). "Ingenico, qui a donc parfaitement réussi l'intégration de ses acquisitions récentes, voit même son résultat net dépasser proportionnellement le quasi-doublement de son chiffre d'affaires et ceci avant même d'avoir entrepris la restructuration du groupe", s'est félicité le groupe dans son communiqué. Le spécialiste de la conception et de la commercialisation de terminaux de paiement électroniques a profité cette année du remplacement de nombreux terminaux de paiement par cartes bancaires en raison du passage à l'euro et du bogue de l'an 2000.Les perspectives du groupe sont également encourageantes. Pour l'exercice 2000, Ingenico prévoit de réaliser un bénéfice net, avant survaleurs, de 13,90 millions d'euros, et un bénéfice d'exploitation de 25,90 millions d'euros. Le chiffre d'affaires consolidé devrait atteindre 218 millions d'euros. Enfin, Ingenico a connu une recomposition de son capital avec la cession à Gemplus des 29,7 % auparavant détenus par Bull. " Ce rapprochement avec le leader mondial de la carte à puces, qui détient 30 % de parts de marché, constituera un formidable atout, à l'heure où les standards pour le paiement sécurisé dans le commerce électronique sont en train de se mettre en place ", constataient alors les analystes d'Aurel-Leven.Les sources de synergies sont en effet nombreuses. La société Cyber-COMM, qui regroupe les principaux établissements de l'Association française des banques (AFB) et des industriels, dont Gemplus, a démarré la distribution de près de 20.000 lecteurs de cartes à puces adossés à des PC. En attendant une extension de ce type de produits à un panel plus large de consommateurs. Dans ce contexte, les systèmes de paiement Ingesys, développés par Ingenico, compatibles avec le standard international SET développé conjointement par Visa et Mastercard, figurent en bonne position pour devenir la référence.Dernière innovation en date, la mise au point d'un système de paiement par téléphone mobile en technologie Wap. Ce positionnement sur les nouvelles technologies va faire l'objet d'une filialisation des activités de commerce électronique, via la création d'Ingenico.com, ultérieurement introduite sur le marché européen des valeurs de croissance, Easdaq.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :