Le point sur...les valeurs du CAC 40

Au cours des dernières semaines, l'actualité a été particulièrement riche en publications de chiffre d'affaires pour le premier semestre 2000. Plus précisément, comment avez-vous accueilli le chiffre d'affaires semestriel de France Telecom et celui de Cap Gemini, publiés la semaine dernière?Le chiffre d'affaires de France Telecom pour les six premiers mois de l'année est tout à fait en ligne avec les prévisions du marché : les activités de téléphonie mobile ainsi que les activités Internet sont en hausse, l'activité de la téléphonie fixe, en baisse. Pendant longtemps nous avons été très positif à l'égard de France Telecom. L'EIFB, actionnaire principal de BLC Gestion, avait fixé un objectif de cours élevé, à 250 euros. Toutefois, au vu des dépenses réalisées par le groupe pour l'achat de licences UMTS et pour l'acquisition d'Orange, cet objectif de cours a été revu à la baisse à 180 euros.Les prévisions de France Telecom sont néanmoins bonnes à moyen et long terme mais s'agissant de l'acquisition de titres, l'heure est quand même à la prudence. Le parcours de Cap Gemini reflète, quant à lui, celui de tout le secteur des SSII avec une croissance moindre au premier semestre qui correspond au creux de l'après passage à l'an 2000. Toutefois, un rebond de l'activité de la société pourrait intervenir d'ici un an, l'arrivée de l'euro nécessitant évidemment la mise en place d'infrastructures informatiques spécifiques. Aujourd'hui Cap Gemini a beaucoup perdu il est vrai -le titre est en recul de près de 24% depuis le début de l'année- et constitue à ce titre une valeur à suivre.Les valeurs cycliques du CAC 40, notamment Air Liquide, Saint Gobain, Lafarge et Valeo, n'ont toujours pas amorcé de rebond en bourse. Valeo est en recul de près de 30% depuis le début de l'année, Lafarge de 20% et Air Liquide de 6%. Un rebond de ces valeurs est-il envisageable au cours des prochains mois ?Ces sociétés ont bénéficié de la poursuite de la reprise mais n'ont rien fait en 1999. Elles se sont justes laissées porter par la croissance. Toutefois au vu de leur faible valorisation elles constituent un très bon potentiel de soutien du CAC 40.Pour notre part, nous attendons effectivement un rebond de ces valeurs en bourse et avons récemment acquis des titres Saint Gobain et nous conservons les titres Lafarge et Valeo présents dans les portefeuilles gérés par BLC Gestion.Quelle est votre opinion sur le titre Vivendi? La société de bourse Aurel Leven vient de réitérer sa recommandation d'achat sur la valeur suite au désengagement de Vivendi de sa filiale américaine de production d'énergie Sithe Energies. Allez-vous profiter de la baisse du cours de Vivendi et acheter des titres? Il est vrai que l'action Vivendi s'est beaucoup dépréciée suite à l'annonce de la fusion entre Vivendi, Canal+ et Seagram. Le titre a chuté de 25% depuis l'annonce des négociations avec Seagram à la mi-juin. Aujourd'hui, en espérant que le rachat de Seagram soit un pari réussi, l'acquisition de titres Vivendi aux alentours de 80 à 85 euros constitue une oportunité à saisir. Nous y songeons d'ailleurs au sein de BLC Gestion de Patrimoines.
En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.